The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Ven 12 Mar - 13:16

ScriptShadow Reviews “Water for Elephants” Script

Genre: Period Drama/Love Story

Premise: (from IMDB) A veterinary student abandons his studies after his parents are killed and joins a traveling circus as their vet.

About: One of the many projects with Robert Pattinson onboard. We can’t get enough of him. We need more Robert Pattinson! Pattinson joins his first worthy leading lady, Reese Witherspoon, as she’ll be playing the part of Marlena. Francis Lawrence, director of “I Am Legend” and “Constantine” will helm the flick. Richard LaGravenese , who adapted this best-selling novel, has been around for a long time, penning such flicks as The Ref, The Bridges of Madison Square County, and The Fischer King (for which he was nominated). Water For Elephants finished with 5 votes on the 2009 Black List.

Writer: Richard LaGravenese (adapted from the novel by Sara Gruen)

Details: 126 pages (second draft revised – April 16, 2009)

I bought this book a long time ago for one reason and one reason only. To have a reason to talk to women on planes! It’s almost as if the modern flying female comes equipped with Water For Elephants, and for that reason, you have to be prepared. There’s no better opening line than when a young lady has a book on her lap and you pull out of your carry-on…the exact same book! Hold it up. Offer a little smile. “We’re in this together.” Assuming she doesn’t get weirded out, you’re totally in. Unfortunately I always get stuck next to large snoring men and therefore have never had the chance to use my Water For Elephants pick-up line. The irony in all this, of course, is that I’ve never read the damn thing. Books aren’t like scripts. It takes a much larger commitment to read a book, and in the time it takes to finish a script, you may have just realized that you don’t like the book you’re reading, and have therefore wasted 2 hours of your life. This is a long-winded way of saying, I figured it was time to read Water For Elephants. But hell if I was going to read the book when I had the abridged script version right there on my hard drive. In all honesty, I wasn’t expecting to like it. Circuses are fascinating, but for whatever reason they haven’t panned out onscreen (at least in my opinion). So I opened the first page with a ho-hum, let’s get this over with attitude.

And wouldn’t you know it. I was swept away.

Water For Elephants tells the story of Jacob Jankowski, a sprite 93 when we meet him. Jacob’s escaped from the local old folks’ home because he heard there was a circus in town. Of course, these modern doodads they call “circuses” are nothing like the ancient traveling titans of yesteryear, and we can see the disappointment in Jacob’s eyes when he watches the methodical business-like approach the circus workers put into their jobs. They don’t have the connection to the craft. It isn’t – we gleam from Jacob’s eyes – “like it used to be.”

When a few workers spot this old fart gumming up their preparation, they call in the authorities. But then Charlie, the circus manager, overhears Jacob mention something about “Benzini Bros.” His ears perk up. Benzini Bros. operated back in the 1930s and was famous for one thing – a historic deadly stampede. Charlie’s only heard this story through secondhand rumors. And here, maybe, supposedly, if this old man is telling the truth, he’s going to get a first hand account of what really happened that day. And so begins Jacob Jankowski’s tale.

As a 22 year old in the 30s, Jacob had everything a young man could possibly desire. His two loving parents were veterinarians and he’d just graduated from an Ivy-League school. Despite it being the Depression, he had the pick of any job he pleased. And then, in an unexpected tragedy, his parents died in a car accident. The confused Jacob’s world comes crashing down on him. Unsure what to do or where to go, he runs. He doesn’t care where. As long as it’s away. Figuring he’ll hitch a train ride to somewhere far away from here, Jacob leaps into a random boxcar, prepared for a long journey. But he quickly realizes this isn’t just any train. This is The Benzini Bros. Traveling Circus.

Jacob is instantly taken by the atmosphere and wants in. Even though this means working as a glorified janitor, cleaning up shit and feeding animals, Jacob’s game. But when Uncle August, the charismatic owner of the show who has a streak darker than the Wicked Witch of the West, catches wind that he has an ivy-league veterinarian on board, he takes Jacob under his wing, giving him access to the spoils of the circus, including all the best animals and all the best acts. Most prominent among them, his devastatingly beautiful wife Marlena, whose horse act is the star of the show. Jacob falls instantly in love.

Soonafter, Jacob experiences the wonders of the circus, meeting all the crazy characters, the dwarfs, the fire-breathers, the fat ladies. Circuses are their own little universes, and Jacob becomes infatuated with that universe. But when Marlena’s star horse has to be put down, August loses his main act, and if they don’t come up with something to replace it soon, they, like the many other circuses of the Depression era, will go under. Luckily, they come across remnants of one of these belly-up productions, and get their hands on a giant but old “bull elephant” named Rosie. August has always wanted an elephant act to compete with the bigger circuses, and now, finally, he has one.

But Rosie is as stubborn as they get, refusing to perform even the most basic of tricks, and August, who we begin to realize has an inner rage that rivals Satan himself, takes his frustration out on her nightly, beating the helpless animal so severely, it’s a miracle she wakes up in the morning. It is Jacob’s job, after the pounding is over, to go in and treat the wounds, to apologize to Rosie, to promise her he’ll prevent it from happening again. In the process, he develops a deep friendship with her.

In the meantime, Jacob finds himself craving more of Marlena. The two steal moments together here and there, but as you’d expect, there are no secrets in a traveling circus. The rumors begin to fly. His friends try and stop him. But Jacob is so deeply in love that logic is no longer a part of his vocabulary. He can’t help himself. It is only when August begins to suspect that something is amiss that Jacob backs off. And even then, he still covets this beauty.

August figures out quickly that the way to stop Jacob isn’t through Jacob, it’s through the things he loves. So it is Rosie who bears the brunt of Jacob’s mistakes, her beatings becoming more violent, more severe. This cycle of violence propels us towards an inevitable showdown with all three characters and a climax that occurs during that historic stampede Charlie was so anxious to learn about. It is an unforgettable ending to an unforgettable story – the kind of thing that movies were made for.

This script rocked me. I mean it was just so good. I haven’t read characters this rich or alive since The Brigands of Rattleborge. We feel Jacob’s pain and desperation after losing his parents. We feel Marlena’s perception of her worthlessness. We feel the pure evil inside of August. And yet each of these characters has an additional, almost opposite, layer that provides a depth we don’t usually see in screenplays. Jacob’s purity is undermined by his attempts to lure a taken woman. Marlena loves August just as much as she hates him. And August plays the victim just as aggressively as he plays the dictator. These characters are so wonderfully crafted, they should be used in a screenwriting course.

And just from a story perspective, there are so many things that are done right. We have the undercurrent of conflict that comes from two lovers who know they can’t be together. We have a bad guy we hate more than our own demons and yet we can’t wait to see what he’ll do next. We have a mysterious tragedy hinted at early, which drives our curiosity in how the story ends. We have what could be, if done correctly, one of the most memorable finales ever put to film. And we have one of the most satisfying conclusions to a villain’s storyline I’ve ever read. All of this while being steeped in the details of a truly magnificent and fascinating world. The imagination here…the amount of research that went into this…it just bleeds authenticity. If anyone wants to know how to incorporate details that distinguish and authenticate your script and yet keep the story moving, read this now.

And I mean August. Jesus. This guy. He’s like Daniel Day Lewis’ character from Gangs of New York, but BETTER, because he has more to work with. His motivations are clearer and he has a dynamic to him that that other character just doesn’t have. Whichever actor lands this role is going to have a shot at an Oscar. I mean, I don’t know much about Francis Lawrence other than that he has a cool way of shooting movies, but assuming he does a passable job, this character can become one of the greatest of all time.

I don’t really know what else to say. All I can say is, Robert Pattinson is the luckiest bastard in the world for getting a shot to be in this movie. His only job will be not screwing it up. Because the material is better than anything he’s done before and probably anything he’ll do after.

What I learned: One of the reasons books are adapted into movies is because there’s a wealth of backstory inherent in a book that provides the characters and story a depth that spec screenplays just can’t match. I read so many amateur scripts where characters don’t seem to have any pasts at all. Where the worlds don’t go back any further than the page they’re written on. It’s as if the writer only knows what they’ve written and nothing more. But these characters you write, they go to sleep after you stop writing them. They experienced an entire life before you introduced us to them. They have hopes. They have fears. They have things they do between scenes. They have friends and interests outside of the friends and interests you’ve shown us. Writers adapting books can draw on this material because it’s already been laid out for them. But for you, the spec writer who doesn’t have that luxury, you have to create all that backstory yourself. Because if you don’t, you’ll never achieve the rich level of depth that scripts like Water For Elephants have. And believe me, this is what you’re being compared to. So flesh out that world. If I ask you, where did your character go to college, you better know the answer. If I ask you where does your character hope to be in five years, you better be able to tell me. Cause that’s how you create fully-fleshed out characters and fully-fleshed out worlds – by knowing everything about your universe.

source : scriptshadow.blogspot.com via spunk-ransom.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Ven 12 Mar - 19:48

ScriptShadow critique le script de “Water for Elephants”

Genre: drame historique / Histoire d'amour

Présentation : (issue de IMDB) Un étudiant vétérinaire abandonne ses études après la mort de ses parents et il rejoint un cirque itinérant en tant que vétérinaire.

Sujet : Un des nombreux projets avec Robert Pattinson à bord. On en a jamais assez de lui . On veut plus de Robert Pattinson! Pattinson retrouve Reese Witherspoon,car elle sera Marlena. Francis Lawrence, le réalisteur de “Je suis une légende ” et “Constantine” sera aux commandes . Richard LaGravenese , qui a adapté ce best-seller , est dans le métier depuis longtemps , et a écrit le script de nombreux films comme The Ref, The Bridges of Madison Square County, et The Fischer King (pour lequel il a été nominé ). Water For Elephants a terminé avec 5 votes sur la Black List de 2009.

Scénariste : Richard LaGravenese (à partir d'un roman de Sara Gruen)

Détails: 126 pages (deuxième script revu et corrigé le 16 Avril 2009)

j'ai acheté ce livre il y a longtemps et pour une simple raison . Pouvoir parler aux femmes dans les avions ! C'est comme si les femmes modernes sont toutes équippées de Water For Elephants, et pour cela , il faut être prêt . Rien de mieux pour rompre la galce que de constater qu'on a le mêm livre que la femme d'en face … Attendez un peu . Offre lui un sourire . “On lit tous les 2 le même livre .” Si elle ne trouve pas ça étrange , c'est bon . Malheureusement , je suis toujours à côté d'hommes qui ronflent et donc je n'ai jamais pu utiliser ma phrase d'approche sur Water For Elephants . L'ironie , bine sûr , c'est que je n'avais lu ce livre . Les livres ce n'est pas comme un script. Il faut plus s'impliquer pour lire un livre , et le temps de finir un script, vous pouvez vous rendre compte que vous n'aimez pas le livre que vous lisez , et vous avez donc perdu 2 h de votre vie . Ceci dit , je me suis dit qu'il était temps de lire Water For Elephants. Mais punaise pourquoi lire un livre quand on a la version abrégée dans son disque dur. Pour être honnête , je ne m'attendais pas à aimer . Les cirques sont fascinants , mai spour une raison quelque conque , ils n'ont pas réussi à faire ça à l'écran ( du moins c'est mon opinion). Donc j'ai ouvert la 1ère page avec apréhension ,.

et sans le savoir . Je fus emporté.

Water For Elephants raconte l'histoire de Jacob Jankowski, un luron de 93 ans quand nous le rencontrons . Jacob s'est échappé de sa maison de retraite car il a entendu dire qu'il y avait un cirque en ville . Bien sûr , ces trucs modernes qu'on appelle “cirques ” n'ont rien à voir avec les titans itinérants du passé , et on peut voir la déception dans les yeux de Jacob’ quand ils voient ces ouvriers faire leur travail . Ils n'expriment pas ce lien avec leur art . Ce n'est pas “lcomme autrefois.”

Quand les ouvriers voient ce viel homme bousillait leur installation , ils appellent les autorités . Mais c'est alors que Charlie, le directeur du cirque , entend Jacob mentionner les “ frères Benzini.” Ses oreilles sont à l'affut . Les frères Benzini étaient à l'affiche dans les années 1930 et furent célèbres pour une chose – une débandade mortelle historique .
Charlie n'a entendu parler de cela que par des rumeurs. Et là si ce viel hommes dit la vérité , il aura un témoignage de ce qui s'est passé ce jour là . Et c'est ainsi que débute le conte de Jacob Jankowski.

En 1930 à 20 ans , Jacob avait tout ce qu'un jeune homme pouvait désire . Ses parents aimants ,et il venait juste d'obtenir son diplôme d'une école prestigieuse. Bien qu'on soit en période de Depression, il a le choix de son métier . C'est alors , suite à une tragédie inattendue , ses parents meurent dans un accident de voiture Tle monde confus de Jacob s'écroule devant lui . Indécis sur ce qu'il doit faire , il fuit . Peu importe où . Tant que c'est loin . Imaginant qu'il va sauter dans un train , pour aller très loin , Jacob saute dans un trian de marchandise , prêt à un long voyage . Mai srapidement, il se rend compte que ce n'est pas n'importe quel train . Il s'agit du cirque itinérant des frères Benzini Bros.

Jacob est instantanément pris par l' atmosphère aet veut le rejoindre . Même si cela veut dire être gardien; nettoyant la merde et nourrissant les animaux , le jeu de Jacob. Mais quand Oncle August, le propriétaire carismatique du spectacle qui est plus sombre que le Wicked Witch of the West, ca vent de la présence d'un vétérinaire , il prend Jacob sous son aile , lui donnant accès aux secrets du cirque , parmi les meilleurs animaux et les meilleures artistes . La plus éminente , sa femme à la beauté dévastatrice Marlena, dont son spectacle avec les chevaux est le clou du spectacle . Jacob tombe immédiatement sous le charme.

Peu de temps après, Jacob fait l'expérience des merveilles du cirque , rencontrant les fos personnages , les nains , les cracheurs de feu , les grosses femmes .Les cirques ont leur propres univers , et Jacob tombe amoureux de cet univers. Mais quand le chevel star de Marlena doit être euthanasié , August perd son numéro principal , et ils ne trouvent pas totu de suite de quoi le remplacer , et comme de nombreux cirques à cette époque de Depression , va sombrer. Heureusement ,ils retrouvent cette production , et mettent la main sur une éléphant géant du nom fr Rosie. August voulait toujours un numéro avec un éléphant pour être en compétition avec d'autres cirques , et aujourd'hui il en a un. .

Mais Rosie est têtue , refusant de faire les numéros de bases , et August, qui a une rage au ventre digne de Stan , reporte cette frustation sur elle une nuit , battant l'animal impuissant si fortement que c'est un miracle qu'elle se soit réveillée le matin . C'est le métier de Jacob. , de panser ses blessures et s'excuse auprès de Rosie, le promet que cela n'arrivera plus .Il développe une profonde amitié pour elle .

Pendant ce temps Jacob en pince de plus en plus pour Marlena. Ils partagent des moments volés , mais comme on s'y attend , on ne peut avoir de secrets dans un cirque itinérants. Les rumeurs vont bon train . Ses amis tentent de l'en empêcher . Mais Jacob est amoureux que la logique ne fait plus partie de son vocabulaire . Il ne peut s'y résoudre . Ce ne sera que lorsque August commence à avoir des doutes que Jacob s'efface .Et même là , il ne veut pas oublier cette beauté.

August comprend vite que la façon de se débarasser de Jacob n'est pas Jacob, c'est par le biais des choses qu'il aime . C'est donc Rosie qui paie le prix des erreurs de Jacob , il l'a bat de plus en plus et de plus en plus en fort. Ce cycle de violence nous propulse vers une confrontation inévitable entre les 3 personnages et cela se passe dans le numéro que Charlie veut tant apprendre . C'est une fin inoubliable à une histoire impardonnable. .

Le script m'a secoué . Il était si bon . Je n'ai jamais vu des personnages si vivants et si complexes deousi The Brigands of Rattleborge. On ressent la douleur de Jacob et son desespoir suite au décès de ses parents. On ressent le sentiment d'inutilité de Marlena.On ressent le côté diabolique d' August. Et chaque personnage apporte son aspect ; même si c'est à l'opposé , qui ajoute une profondeur qu'on voit dans peu de scripts. La purité de Jacobest mis à mal par cet attrait pour cette femme déjà prise. Marlena aime August autant qu'elle le déteste . Et August joue aussi bien les victimes que le dictateur. Ces personnages sont merveilleusement créés .

Concernant l'histoire , il y a des tas de choses qui sont bien faites . On a le conflit sous jacent de ces 2 amoureux qui , nous le savons , ne peuvent être ensemble . Nous avons ce mauvais garçon que nous détestons mais pourtant on a hâte de savoir ce qu'il va faire . Nous avons cette tragédie mystérieuse , qui attire notre curiosité jusqu'à la fin . Nous avons ce qui pourrait être , si c'est fait correctement , une des scènes finales de film les plus mémorables . Et il y a une conclusion des plus satisfaisantes pour ce méchant personnage que je n'ai jamais lu. .Tout ça en étant plongé dans les détails les plus magnifiques et fascinant du monde . L' imagination ici …toute la recherche qui va avec …transpire l' authenticité. Quioconque veut savoir comment incorpoer les détails qui font la différence et rendent authentique votre script et qui font avancer votre histoire , lisez le maintenant .

Et August. Oh mon dieu . Ce mec . Il est semblable au personnage de Daniel Day Lewis dans Gangs of New York, mais meilleur , car il a plus à faire .Ses motivations sont plus claires et il a une dynamique que lest autres personnages n'ont pas . Quiconque tiendra ce rôle aura son ticket pour les Oscar. Je ne connais pas bien Francis Lawrence si ce n'est qu'il a une façon cool de réaliser les films , mais si on imagine qu'il fasse un bon boulot ,ce personnage pourrait être le plus grand de tous les temps .

Je ne sais pas quoi dire de plus . Tout ce que je peux dire , Robert Pattinson est le batard le plus chanceux de pouvoir jouer dans ce film . Il suffira qu'il ne fasse pas tout foirer . Car le script est bien meilleur que ce qu'il n'a déjà fait ou fera. .

Ce que j'ai appris : une chose que j'ai apprise sur ladadptation des livres au cinéma c'est que la richesse du passé des personages inhérent au livre qui donne ces personnages et cette histoire ne pourra se retrouver complétement dans le scénario. J'ai lu tant de script amateur où les personnages n'avaient pas de passé , où le monde ne va pas plus loin . C'est comme le scènariste ne savait que ce qu'il écrit et rine d'autre . Mais ces personnages que vous créez , vous en rêvez la nuit Ils vivent une vie avant que vous ne nous les présentiez . Ils ont de l'espoir et des craintes . Ils font des choses entre deux scènes . Ils ont des amis et des intérêts autre que leurs amis . Les scènaristes peuvent exploiter ces données car c'est déjà prêt pour eux. Mais pour vous , le spectateur qui n'a pa sce luxe , il vous faut créer ce passé . Car si vous ne faites pas , vous n'atteindrez jamais ka profondeur des scripts comme celui de Water For Elephants . Donc donner vie à ce monde . Si je vous demande , dans quelle université est allé votre personnage , vous feriez mieux de svoir la réponse . Si je vous demande où il en sera dans 5 ans , vous feriez mieux de le dire . Car c'est comme ça qu'on donne vie à des personnages et à leurs mondes – en sachant tout de votre univers .

source : scriptshadow.blogspot.com via spunk-ransom.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Ven 12 Mar - 21:14

ptiteaurel

l'a l'air très enthousiaste en tout cas. un autre oscar pour Christoph Waltz en perspective ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Ven 12 Mar - 21:16

Il semblerait même s'il dit que Rob n'a pas intérêt à se louper

_________________
Revenir en haut Aller en bas
CAMILLE64
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 36
Localisation : Pyrénées Atlantiques

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Sam 22 Mai - 9:49

Je me demande comment va être jouer la scène
Spoiler:
 
me demande comment ca donner... lol!

C'est "sa grande amie" qui va péter un plomb à force de le voir dans des situations pareille à l'écran lol!
Revenir en haut Aller en bas
Farah.
Rob'servateur
Rob'servateur
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 07/06/2010

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Lun 7 Juin - 20:25

J'ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner Smile , je le sens bien ce film ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://KristenStewartFrance.com/
nat
Rob'stiné
Rob'stiné
avatar

Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 11/05/2010
Age : 37
Localisation : ALSACE

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Ven 18 Juin - 10:37

J'ai fini de lire le livre hier soir, l'histoire est vraiment bien, ça ne m'étonne pas que Rob est choisi ce film. J'ai hâte de le voir. flower
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Mar 13 Juil - 19:37

Patty avait raison en disant que ce livre était trés beau, je l'ai finie hier soir avec regret study maintenant il ne me reste comme nous toutes a attendre le film

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
ally49
Rob'nubilé
Rob'nubilé
avatar

Nombre de messages : 242
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 32

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   Mar 13 Juil - 23:02

bon ben moi j'en suis a la page 230 ... je suis presque au bout, il me tarde de savoir comment ca finit !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Water for Elephants] Le scénario du film - SPOILERS -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Water for Elephants-
Sauter vers: