The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010   Dim 28 Mar - 14:59

Photobucket Photobucket


–Trans­la­tion–

Robert Pat­tin­son (23) is the new act­ing sen­sa­tion from Eng­land. Hordes of teenage girls adore him, includ­ing their moth­ers, but also the inter­me­di­ate cat­e­gory is sen­si­tive to its charms. Mikro guide was with the press pre­sen­tatiuon of Remem­ber me (from Thurs­day, April 1st in our cinemas).

A hand­some guy with a black base­ball cap, a big beard, and a look which, although friendly, is also eva­sive. This is how we can best describe the appear­ance of Robert Pat­tin­son. The beard appears to belong to his lat­est film Bel Ami, cur­rently being filmed. And from this look speaks the unfa­mil­iar­ity with the mega star sta­tus which the British actor owes to his lead­ing role as vam­pire Edward Cullen in Twi­light and the roman­tic com­edy hor­ror sequel New Moon.

The third part of the Twi­light Saga — Eclipse — will be released later on, but in the mean­time Pat­tin­son fans can admire in his newest film Remem­ber me. Though most will be sur­prised by it, says the actor. “Remem­ber me is com­pletely dif­fer­ent from anything I’ve done. Instead of a strange dude or some other weird fan­tasy fig­ure I finally play a nor­mal guy. It seems noth­ing spe­cial, but film scripts often only include mur­der­ers, drug addicts, sui­ci­dal and other psy­chi­atric patients. When you do find a part about a nor­mal guy, he is imme­di­ately com­pletely dull.”

Observ­ing
Pat­tin­sons movie-character Tyler is any­thing but dull. He is very rebel­lious, and con­stantly clashes with his highly for­mal father, played by Pierce Bros­nan. “But with that rebel­lious atti­tude he also shuts out his own feel­ings,” the actor explains. “Remem­ber me is actu­ally about the break­ing down of that armor.”

We are talk­ing about a very per­sonal film, Pat­tin­son stresses. “Before we started film­ing, I had many months of close con­tact with the direc­tor and screen­writer. Origi­nally, I really intended to act like myself com­pletely. I didn’t do it even­tu­ally, even though there are still parts of me in Tyler. When I was younger, I found it intru­ig­ing to play with emo­tions. I pre­tended the whole time. Only the last two years I started to think: Hey, I’m really sad or really happy. So Tyler’s devel­op­ment I know from per­sonal expe­ri­ence. Or, in other words: his armor was a bit like mine. ”

Although he may no longer play hide and seek with itself, there are still some doors that closed on Pat­tin­son. “Fame is quite a bur­den. For one, the fact that I can hardly observe peo­ple peace­fully any­more, while for a true actor this is incred­i­bly impor­tant. Instead I get stared at him­self. I’ve expereienced walk­ing down the street, and sud­denly I ended up walk­ing into a kind of trap with forty pho­tog­ra­phers. It makes you pretty weary. Not that I want every­thing as it was before. Though some­times I long for that. ”

Exhausted
And all this atten­tion from women? “Ehmmm” Pat­tin­son begins hes­i­tantly, as he fid­dles furi­ously with the cap of his Coke bot­tle. “To be hon­est: I think it’s very fright­en­ing. When peo­ple impose them­selves, that’s even down­right repul­sive. It sounds ridicu­lous to com­plain now, but it both­ers me. It is all so unre­al­is­tic. I never used to get much atten­tion. I have to watch myself that I don’t get too sus­pi­cious. If any­one approaches me, I already have a ten­dency to say ‘what do you want from me? ” while that per­son may not want any­thing and just wants to be nice. ”

While he used to be a very good boy, now the actor has the urge to be rebel­lious. “In that respect I feel very sim­i­lar to Tyler.” He chuck­les. “I recently started trash­ing hotel­rooms and stuff. Well, not really. But I do use my aggres­sion in my parts. In Tyler of course, and now in Georges Duroy, my char­ac­ter in Bel Ami. That guy hates the world so much that he con­stantly bursts out into anger. I can really indulge myself now in that part, though I now know that anger is pretty tir­ing. After one days on the set I’m exhausted. ”

Com­fort
Act­ing is a fun out­let, Pat­tin­son agrees, but above all it is a pro­fes­sion where he would like to grow. “That’s a big part of why I don’t want to be the roman­tic hero. The more vari­ety in parts I play, the more I learn. Allthough I real­ize that I’m taking a big risk by doing that. The pres­sure is high any­way when you’re famous. Espe­cially when you’ve become famous as eas­ily as I have, because what did I do anyway to accom­plish that? I’m con­vinced I’ll have to work hard for at least ten years to really earn the sta­tus I’ve seemed to have acquired so eas­ily. ” In Remem­ber Me, love is the big eye-opener. Pat­tin­son rather won’t answer if he rec­og­nizes that. His life in hotels, which he’s been forced to live in the last three years, doesn’t seem very roman­tic anyway.

“Tremen­dously bor­ing”, he sighs. “Late last year I almost bought a house in the United States because I no longer stand it, but luck­ily I dis­cov­ered in time how crazy expen­sive it is. I don’t even know if I still have a job here in the com­ing years. So for now I get my com­fort from playin my gui­tar, which always trav­els with me. I used to not need any­thing else. Until I returned to Lon­don and dis­cov­ered that your social life com­pletely col­lapses if you don’t stay in con­tact with peo­ple for one year.” And now? “Skype is an ideal way of com­mu­ni­ca­tion,” Pat­tin­son says, his eyes wan­der again. He wants to com­mu­ni­cate, but not too much.

Pro­file
Name: Robert Thomas-Pattinson
Born: May 13, 1986 in Lon­don
Fam­ily sit­u­a­tion: Mother Claire worked at a mod­el­ing agency, father Richard imported cars from the United States. Robert has two older sis­ters, Lizzy and Vito­ria
Edu­ca­tion: Sec­ondary School, plus years of gui­tar and piano lessons.
Career: Started a career in mod­el­ling when he was twelf, he quit four years later, because of lack of suc­cess (accord­ing to him­self). At fif­teen he started act­ing at an ama­teur com­pany. In 2004 he made his debut in the British tele­vi­sion film Ring of the Nibelungs. A year later he got the part of Cedric Dig­gory, seen in Harry Pot­ter IV and V. Last year he broke through with Twi­light. The sound­track of this movie holds two of his own songs.
Pri­vate Sit­u­a­tion: Rela­tion­ship with Twilight-actress Kris­ten Stewart.

Monique van de Sande (trans­la­tion by DreamySim1)
Scans and Translation: Thinking of Rob

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010   Dim 28 Mar - 16:28

Robert Pat­tin­son (23 ans ) est la nouvelle coqueluche venue d'angleterre. Des hordes d'adolescentes l'adorent, et leur mères aussi, mais les femmes entre les deux ne sont pas non plus insensibles à son charme. Mikro guide était à la conférence de presse de Remem­ber me (qui sort le 1er avril chez nous).

Un bel homme avec une casquette de baseball, avec une barbe et un look , bien qu'amical , reste évasif . Voilà la meilleure description qu'on peut faire de Robert Pat­tin­son. Il semblerait qu'il porte la barbe pour Bel Ami, actuellement en tournage ET ce look est bien loin de son status de star qu'il a acquis grâce à Edward Cullen dans Twi­light et sa suite New Moon.

Eclipse sortira plus tard, mais ses fans pourront admirer Pat­tin­son dans son nouveau film Remem­ber me. Vous serez surpris par ce film , dit l'acteur. “Remem­ber me est complétement différent de ce que j'ai déjà fait. Au lieu d'être un étrange personnage ou un être avec des pouvoirs, je suis un mec normal . On dirait qu'il n'y a rien de spécial mais d'habitude les scripts parlent de meutres, de toxicoman ,de suicidés ou de patients psychiatriques. Lorsque vous trouvez un rôle de mec normal , il est totalement ennuyeux”

Observation
Tyler est loin d'être ennuyeux . Il est très rebelle et en conflit constant avec son père , incarné par Pierce Bros­nan. “Mais avec cette rébellion , il s'interdit tout sentiment,” explique l'acteur . “Remem­ber me parle du fait de casser cette carapace”

Nous parlons d'un film très personnel , insiste Pat­tin­son “Avant le début du tournage ,j'ai eu des contacts constants avec le réalisateur et le scènariste. Au départ, je voulais vraiment mettre une grande partie de moi . Mais finalement, je ne l'ai pas fait , même si je partage des choses avec Tyler. Quand j'étais plus jeune , je trouvais ça intriguant de jouer avec mes émotions. Je prétendais les choses . Ce n'est que ces deux dernières années que je me suis dit : Hey, je suis vraiment content ou triste . Donc le développement de Tyler, je l'ai vécu . Ou pour le dire autrement , j'ai moi aussi eu cette carapace. ”

Bien qu'il ne puisse plus jouer à cache cache avec ses sentiments , il y a encore des portes fermées pour Pat­tin­son. “La célébrité est un fardeau . Je ne peux plus observer les gens calmement , alors que pour un acteur c'est très important . Au lieu de ça , on m'oberve. J'ai fait le test , je me baladais , et tout à coup , je fus pris au piège par 40 photographes . Ca vous agaçe . Je ne veux pas non plus que les choses reviennent complétement comme avant. Mais pour certaines choses , j'aimerais. ”

Epuisé
Et toute cette attention des femmes? “Ehmmm” Pat­tin­son hésite , et il enlève le bouchon de sa bouteille de coca cola . “Je pense que c'est effrayant . Quand les gens s'imposent , c'est immédiatement repoussant. C'est ridicule de se plaindre aujourd'hui , mais ça m'emmerde . C'est si irréel. Je n'ai jamais attiré l'attention . Je dois faire attention à ne pas devenir trop suspicieux . Si une personne m'approche, j'ai déjà tendance à dire ‘qu'est ce que vous me voulez ? ” alors qu'elle veut peut être juste être sympa. ”

Il était un gentil garçon , mais l'acteur a envie de se rebeller . “Sur cet aspect , je me sens proche de Tyler.” dit il en riant “J'ai récemment commencé à mettre sans dessus dessous ma chambre d'hôtel . Enfin pas vraiment . Mais j'utilise cette agressivité dans mes rôles . Pour Tyler bien sûr et maintenant avec Georges Duroy, mon personnage dans Bel Ami. Cet homme hait tant le monde qu'il est constamment en colère . J'ai pu m'identifier dans ce rôle , mais je sais qu cette colère est usante . Après une journée de tournage , je suis épuisé .”

Le con­fort
La comédie c'est amusant , Pat­tin­son est d'accord sur ce point mais surtout , il aimerait grandir grâce à ça . “C'est en grande partie pour cela que je ne veux pas être le héros romantique . Plus je fais des rôles différents, plus j'apprends . Bien que j'ai conscience de prendre des risques en faisant ça . La pression est de toute façon importante quand on est célèbre. Surtout quand on est devenu célèbre si facilement ,car qu'est ce que j'ai fait de si particulier ? Je suis convaincu qu'il me faudra encore 10 ans pour faire mes preuves. ” Dans Remem­ber Me, l'amour lui ouvre les yeux. Pat­tin­son ne dira pas s'il est d'accord sur ce point. Sa vie dans les hôtels, depuis 3 ans , ne semble pas très romantique

“Incroyablement ennuyeux ”, dit il en soupirant “L'an dernier , j'ai failli acheter une maison car je n'en pouvais plus , mais heureusement j'ai découvert à temps à quel point c'est cher aux Etats Unis . Je ne sais même pas si j'aurais du travail dans le futur . Donc pour le moment , mon confort c'est jouer de la guitare, que j'emmène partout .Je n'ai besoin que de ça. C'est ce que je croyais avant de revenir à Lon­dres et que je me rende compte que votre vie sociale n'existe plus si vous ne donnez pas de nouvelles en un an ” ET aujourd'hui ? “Skype est la façon idéale de com­mu­ni­quer ,” dit Pat­tin­son , son regard est de nouveau ailleurs . Il veut bien communiquer mais pas trop

Monique van de Sande (trans­la­tion by DreamySim1)
Scans and Translation: Thinking of Rob

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010   Lun 29 Mar - 13:57

Ptiteaurel pour la traduction...
Rob a l'air un peu courroucé on dirait Ah la pression est grande

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse] Mikrogids (Suède) Mars 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2010 :: Mars 2010-
Sauter vers: