The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 15:43

Pas tout à fait d'accord avec sa critique mais elle a moins le merite d'être bien écrite...pas comme certaines qui crachent leur venin sans aprofondir plus que ça:mouais:

:val: Pour toutes ces critiques

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 15:58


Twilight 3 Hesitation : critique de la rédaction

Le troisième opus de la saga Twilight sort aujourd'hui dans nos salles de cinéma ! Au programme pour ce volet : des effets spéciaux à couper le souffle, des scènes de combats incroyables et une prise d'une décision inévitable.

Ce qu'il y a de bien avec la saga Twilight, c'est que le spectacle ne se passe pas seulement à l'écran, mais également dans les salles de cinéma.

Plein de (jeunes) filles en fleur assurent le show à coup de cris pré-pubères et d'applaudissements aux moments opportuns.

Qu'importe. Ce troisième volet des aventures de Bella Swan (Kristen Stewart) et Edward Cullen (Robert Pattinson) est franchement réussi.

Terminé le temps des mièvreries, place à l'action !

A grands coups d'effets spéciaux, David Slade, le réalisateur, nous en met plein la vue.

Les loups Quileute sont extrêmement réalistes et les scènes de combat sont bien filmées. On dit bye-bye aux papouilles kitchissimes et on se concentre sur l'essentiel : la bataille entre loups et vampires.

Le plus dans Hésitation : des flashbacks de la transformation de Rosalie et Jasper en vampires. Le film colle parfaitement au livre, les fans du roman auront donc de quoi être rassurés.

source : staragora.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 16:05

Citation :
Après Chris Weitz qui avait un peu remonté la barre, dans l'urgence, avec les moyens du bord

Il a bien vu le même film que nous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 16:15

Twilight − chapitre 3 : Hésitation

Après deux épisodes ayant rapportés plus d’un milliard de dollars au box-office, c’est au tour de David Slade, réalisateur « vampiriquement bankable » depuis 30 jours de nuit, de reprendre le flambeau de la franchise la plus rentable du cinéma américain pour ce troisième volet des aventures de Bella Swan et Edward Cullen, qui fait trépigner d’impatience, depuis des mois, des millions d’adolescentes. Si les deux précédents ne brillaient ni par leur originalité dans le traitement du mythe des vampires, ni par leur réalisation, Hésitation se révèle un peu moins indigent scénaristiquement. Toutefois en conservant son puritanisme d’un autre siècle, ses chassés-croisés amoureux puérils et sa mièvrerie ambiante, Twilight 3 démontre l’efficacité financière d’un cinéma systématisé, sans âme et sans scrupule.

Fi des ellipses narratives (le spectateur pourrait ne pas suivre), Twilight 3 commence là où le 2e chapitre s’était achevé : la demande en mariage d’Edward. Après ce suspens intenable (Bella va-t-elle accepter la proposition ?), le public sera rassuré d’apprendre que la réponse est oui. Mais comme la vie d’un couple mixte (humain/vampire) n’est jamais simple, des disparitions mystérieuses à Seattle perturbent le quotidien tranquille des deux amoureux. Victoria, la rousse vengeresse, lève une armée de suceurs de sang pour éradiquer Bella et le clan Cullen. Heureusement, à Forks (État de Washington), outre une famille de vampires, réside aussi une fratrie de loups-garous. Jacob (Taylor Lautner), lycanthrope bodybuildé, éperdument épris de Bella, va tout tenter pour protéger la jeune fille. Allant même jusqu’à suspendre la guerre ancestrale qui sévit entre les deux espèces.

Construit autour du triptyque amoureux Bella/Edward/Jacob, Hésitation porte bien son nom, tant la pauvre adolescente paraît incapable de choisir entre un vampire blafard et un loup-garou métis. L’alternance des séquences en duos permet à chaque « mâle » de tenter sa chance. Mais ce « speed-dating » cinématographique, sans rythme véritable car sans enjeu, alourdit péniblement un film qui ne brille guère par son dynamisme. Si la séduction demeure une constante entre les personnages (déjà à l’œuvre dans les deux épisodes précédents), cette sarabande censée émoustiller ne dépasse jamais le sexuellement correct, mais prône au contraire l’abstinence entêtée.

Réactionnaire dans son traitement apparent des relations charnelles (prohibées), Twilight distille pourtant, autant dans le scénario que dans l’iconographie, une morale souterraine quelque peu déviante. Bella et Victoria usent ainsi de leurs charmes physiques pour obtenir des faveurs. Alors que la rousse (symboliquement déjà chargée) incarne le Mal à détruire, Bella, elle, la brebis innocente peut aguicher à tour de bras sans pour autant que cela lui porte préjudice aux yeux des spectateurs. Ce traitement dystrophié d’une même ficelle dessert la cohérence de la narration, mais surtout pointe le caractère racoleur du film. Alors que toute sexualité, frappée du sceau de l’infamie, est impossible pour les protagonistes, la mise en scène ne cesse d’exciter la libido adolescente des spectatrices à coups de loups-garous ultra musclés, torse nu et short en jean (le climat de Seattle est peut-être plus tropical qu’il n’y paraît), ou d’apparitions du bellâtre Edward (torse nu mais dans un style plus gringalet, histoire que tout le monde y trouve son compte). Évacuant la chair de son discours, mais imposant une imagerie sexuée, Twilight 3 joue la partition sainte-nitouche de façade, pour mieux égrener les clichés é-cul-és des magazines de mode.

Étrangement, si Twilight est devenu un phénomène de mode mondial, reprenant à son compte les archétypes d’une beauté stéréotypée très dans l’air du temps (le surfeur bronzé ou le punk livide), le film évite pourtant le branding vestimentaire qui transforme les acteurs en porte-manteaux. Pas de marque apparente ou de surlooking effréné, mais plutôt une ascèse de l’habillement, hors des tendances, hors du temps. Cette absence de marquage publicitaire, alors même que le public-cible se présente comme le consommateur idéal, procure à Twilight une miette de cet universalisme intemporel, qui irrigue le mythe vampirique à travers le monde depuis plusieurs siècles.

Scénaristiquement parlant, ce troisième volet s’éloigne toutefois légèrement de ses prédécesseurs. L’utilisation du flash-back évite au film de sombrer dans l’anorexie narrative des deux premiers. Les scénaristes (peut-être inspirés par la série télé True Blood) ont enfin utilisé une spécificité vampirique : l’immortalité. Mordus dans le passé, les descendants de Dracula ont donc tous une généalogie singulière ancrée dans des époques à forte teneur cinématographique. La Grande Dépression pour Rosalie Cullen (Nikki Reed) ou la guerre de Sécession pour Jasper Cullen (Jackson Rathbone). Utilisant comme toile de fond les événements marquants de l’histoire américaine (choix un poil trop ethnocentré), Twilight n’en envisage malheureusement que la plastique (costumes, décors…) sans en saisir la dimension mythique qui aurait pu donner enfin de la substance à ces êtres vides de psychologie. Une bonne idée narrative qui demeure artificielle, faute d’être intelligemment incorporée au récit qui nous occupe. Même constat pour le flash-back des loups-garous, légende indienne mise en image de façon gratuite.

La première et l’ultime séquence de Twilight se répondent en écho. Bella et Edward sont alanguis dans une clairière ensoleillée, se contant fleurette. Rappelant les pastorales d’une littérature surannée, censée inculquer un sens moral irréprochable aux adolescentes virginales qui n’auraient pas encore vu le loup, ces scènes jumelles symbolisent parfaitement les enjeux du film. Sous couvert d’une histoire d’amour (peu crédible car désincarnée), Twilight sème les germes d’un nouvel ordre moral. Le vampire se transforme alors en cheval de Troie. Caché sous les atours séduisants d’une créature sexuée, le puritanisme entre dans les salles obscures pour mieux « vertualiser » les pécheurs. Attention, la guerre Twilight aura lieu.

Ursula Michel
http://www.critikat.com/Twilight-chapitre-3-Hesitation.html

Dire que Ursula s'est infligée un long pavé de phrases alambiquées juste pour dire qu'elle n'aime pas lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 16:23

Citation :
la mise en scène ne cesse d’exciter la libido adolescente des spectatrices à coups de loups-garous ultra musclés, torse nu et short en jean (le climat de Seattle est peut-être plus tropical qu’il n’y paraît),

et en plus elle n'a rien compris à l'histoire ou elle n'a pas voulu comprendre l'histoire

Citation :
ou d’apparitions du bellâtre Edward (torse nu mais dans un style plus gringalet, histoire que tout le monde y trouve son compte

elle dû revoir New Moon alors lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 16:46

pire elle n'a même pas dû voir le film lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 17:15

Je la mets mais j'ai l'impression que c'est juste un vulgaire blog (je l'ai trouvé via news-de-stars.com et non en direct)

Critique cinéma: Twilight – Chapitre 3 : hésitation (Eclipse)

Hésitation est le 3ème épisode de la saga vampirique Twilight. Ce film est réalisé par David Slade (30 jours de nuit, Hard Candy) et le scénario est de Melissa Rosenberg comme pour les 2 précédents.

Avant tout je tiens à préciser que j’ai lu les livres de Stephenie Meyer et vu les 2 premiers films. J’ai bien aimé le premier, moins le deuxième (je trouvais le lire un peu inadaptable). Niveau casting je ne suis pas fan du choix d’Edward depuis le départ.

Synopsis: Des morts suspectes dans les environs de Seattle laissent présager une nouvelle menace pour Bella. Victoria cherche toujours à assouvir sa vengeance contre elle et rassemble une armée. Malgré leur haine ancestrale, les Cullen et les Quileutes vont devoir faire une trêve et s’associer pour avoir une chance de la sauver.
Mais Bella est obligée de choisir entre son amour pour Edward et son amitié pour Jacob tout en sachant que sa décision risque de relancer la guerre entre les deux clans… (allocine)

Le film colle pas mal au bouquin même si comme toujours certains raccourci sont fait. On oublie un peu la vie de lycéenne de Bella et on s’attarde moins sur les loups par rapport à l’histoire originale. Mais l’essentiel est présent à savoir le passé de certains vampires, les légendes Quileutes, l’imprégnation, le triangle « amoureux » et les petites touches d’humour dues au combat pour Bella (entre le vampire et le loup) et aussi avec les discussions entre Bella et son père.

Au niveau des effets spéciaux y a des petits ratés au niveau des Loups qui parfois n’ont pas l’air dans le décors, de même lors des combats on voit bien qu’ils ne touchent pas les victimes. Le reste est pas mal même si l’effet « cristal » des vampires est un peu déstabilisant, je m’imaginais un peu plus de sang et de truc dégueulasses pour les combats contre les nouveaux nés mais on s’y habitue, ça donne un air friable et plus fragile aux monstres.

Pour le maquillage il y a quelques ratés. Autant les vampires italiens sont mieux même si ils vont moins bien avec le décors, autant les Cullen ont pris un coup de pinceaux qui les rend beaucoup moins agréable. La belle Alice en particulier à pris un sacré coup…

Bon alors l’histoire reste dans la même ligne que les 2 premiers, certes moins « sentimental » que l’épisode 2 et une plus grande présence de touche d’humour aussi. On retrouve notre Bella un peu fatiguée de la rivalité entre vampires et loups, qui aime son Edward et qui aimerait bien passer à l’acte. Malheureusement notre ami le vampire veut lui passer la bague avant tout et lui annonce que ça sera dangereux (j’espère qu’on le verra bien dans le 4). On assiste à des conflits entre Jacob le chaleureux et Edward le frigide où chacun veut se mettre en avant et montrer que Bella lui appartient.

Le côté un peu « niaiseux » est toujours présent mais c’est ce qui fait fonctionner le trio auprès des filles. Ca rappelle un peu toutes ces histoires d’amour qu’on a vécu ou qu’on rêve de vivre.

Du côté de l’action on sent que le réalisateur a du se forcer pour rester dans les limites acceptable dans le but d’éviter les interdictions ou les avertissement pour les -12ans. On sait que les films ne peuvent pas se passer de ce public même si du coup on s’éloigne un peu des bouquins où le côté violent est plus présent.

Je n’ai pas été déçue du film, il m’a apporté ce que j’attendais. Tous les éléments que je voulais voir y étaient (les passés des vampires en particulier) et l’ambiance était sympa. Musicalement on retrouve le même style que pour les précédents avec une apparition sonore de Muse lors de la soirée après la remise des diplômes.

Petit détail en plus concernant le public, nous étions à l’avant première publique des halles hier, un public composé à 80% de filles dont 50% portaient un signe de fan (I love Vampire pour une bonne partie). Durant le film on a eu pas mal de réaction, souvent des rires, quelques « wooooo » pour la première apparition torse nue de Jacob. Certaines étaient plus bruyantes que d’autres mais dans l’ensemble ça allait (je suis tolérante). Le public était une attraction supplémentaire au film, on voyait les attentes de chacun(e)s et on sentait les moments de tensions…assez fun mais pas sur que tous le monde supporte.

Ma note : 7/10 car le film soit un peu trop basé sur le public jeune contrairement aux livres et les effets des Loups sont un peu ratés.

Par rapport au livre: C’est une bonne adaptation. Les raccourcis fait ne sont pas si mal.

L’avis D’Appolo:

Je ne suis pas un anti-Twiligth, car les bouquins sont vraiment pas mal. Par contre je n’aime pas les films, entre Pattinson qui joue mal et qui ressemble à un atardé, et Stewart qui n’a qu’une seule expression faciale, j’ai du mal à ne pas rigoler.

Mais le principal problème de cette saga est son public, des pintades qui gloussent et qui ne se sentent plus dès le moindre baiser entre les personnages. De plus le film a été bridé pour plaire à ce genre de public, il n’y a pas une goutte de sang dans la scene qui devrait etre un massacre, les vampires sont plus efféminés que jamais. Bref ce film n’a déjà pas grand chose pour lui, et le public ruine le reste.

Note d’Appolo : 3/10 sans le public, le film est juste pas bon, il mériterais une refonte plus bad-ass, mais bon avec les vampires qui brillent au soleil c’est mal barré

//fin de l’avis d’Appolo

Public: Pour les fans des livres, ceux qui ont aimé les premiers films.

http://nivrae.fr/2010/07/07/critique-cinema-twilight-chapitre-3-hesitation-eclipse/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 17:20

L'avis d'Apollo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 17:32

Twilight - Chapitre 3 : hésitation

Troisième volet des péripéties amoureuses d'Edward et Bella, sans grande nouveauté sinon... une pointe d'humour plutôt bienvenue.

Par Sidy Sakho
2 étoiles sur 4

Ce n’est plus un secret pour personne : le principal moteur de la série des films Twilight n’est pas l’action, la grande Affaire sur laquelle est supposé s’appuyer tant bien que mal chaque épisode, mais tout le reste, c’est-à-dire presque rien. Par « presque rien », entendons les interminables atermoiements d’une jeune fille toute offerte à son amour de vampire mais se voyant confrontée aux problématiques d’un quotidien terne d’adolescente. Plus simplement, l’essentiel du charme de ces films repose moins sur le déploiement du spectacle (guerre des anciens contre les nouveaux vampires, des vampires contre les loups garous, des mortels contre les immortels…) que son désamorçage au profit d’affaires plus domestiques, de préoccupations et chipotages plus « ordinaires ».

Au jeu du presque rien, le premier volet reste assurément le plus convaincant, en raison de la coutumière et indispensable exigence pour toute série de travailler à la longue présentation / identification de chaque protagoniste. Ainsi se souvient-on non sans nostalgie des premiers regards entre Elle et Lui, l’une toute de mélancolie ado suite à l’emménagement chez un père qu’elle connait si mal, l’autre tout en beauté malade, jeune homme seulement en apparence, dont la présence dans ces couloirs de lycée semble vite inadéquate... Elle et Lui, love at first sight, donne-moi ta main, ton cœur, montre-moi ton monde, etc. Jusqu’à ce qu’enfin, passée l’heure et demie, sonne l’heure du défi, du geste confirmant bien que cette histoire a priori si commune est à la hauteur des légendes, que la rencontre d’Elle et Lui augurait surtout la promesse d’une aventure tellement supérieure.

Comment, à partir de là, passée cette longue phase de mise en place, donner corps par la suite à un film d’intensité au moins égale ? Là fut la problématique du second volet, plus torturé, dénué du soupçon d’humour qui rattachait encore précédemment l’héroïne au monde des humains. Twilight - Chapitre 2 fut pour beaucoup une déception assez logique, ne serait-ce qu’en raison du changement de réalisateur (Chris Weitz, auteur du premier American pie et du sympathique Pour un garçon prenait le relai de Catherine Hardwicke, auteur de Thirteen, teen movie indé remarqué en 2003), mais surtout de l’évidence qu’à l’instar des Harry Potter, le projet de tenir la distance de l’adaptation à très court terme d’une série de best sellers était du genre franchement casse-gueule. Ne serait-ce qu’en raison du risque de dépassement du récit d’origine par une enfilade de séquences dévitalisées, une succession mécanique et froide de scènes à faire. Sans être tout à fait raté, Twilight - Chapitre 2 pointait plus tôt que prévu la grande limite du projet : une potentielle non cinégénie de ce qui s’avère être avant tout un hit de la littérature jeunesse contemporaine. Regarde-t-on Twilight avec autant de conviction qu’on l’a lu ? La beauté un peu fade de Robert Pattinson et Kristen Stewart n’entrave-t-elle pas l’adhésion pleine aux vacillements existentiels d’Edward et Bella ?

Ce troisième épisode a au moins le grand mérite d’ouvrir une nouvelle voie, susceptible à la fois de désamorcer le romantisme foncier ayant fait la force du premier volet tout en offrant aux comédiens de nouvelles perspectives d’incarnation de leur personnage : celle de l’humour franc, de la distanciation de chacun quant à son emploi. Non qu’Elle et Lui s’adonnent désormais aux clins d’œil face caméra et autres interpellations à peine masquées du spectateur, mais séduit le constat qu’Edward, le vampire flegmatique, gagne un peu en maladresse, que sa résistance à la demande de la désirable Bella de la faire enfin entrer dans son monde s’accompagne d’une gaucherie jusqu’ici non entrevue. De même, jamais Bella ne sembla aussi perdue dans ses sentiments, aussi hésitante dans ses élans. Surtout, un autre personnage, déjà mis en avant lors du deuxième volet, s’impose ici définitivement comme une figure de premier plan : Jacob, le loup garou bodybuildé.

Chaque apparition de ce dernier est un moment de flottement, le fait qu’il ne se ballade que torse nu conférant à ses interventions une dimension érotico-fun toujours efficace. Ne fait aucun doute que tous ces effets de décalage sont recherchés, que ce détournement à peine sensible des codes établis par les premiers films est, sinon la marque d’une patte de David Slade – le signataire de ce troisième opus – au moins l’indice d’une prise de conscience du potentiel « comique » de toute cette histoire. Aucun cynisme dans cette distanciation, les enjeux restant clairement identiques (s’aimer malgré le risque de mort, préserver ce qu’il nous reste d’humain), mais quelque chose de l’ordre de l’ouverture, de l’élargissement des axes de lecture. Ou comment les films Twilight s’assument enfin pour ce qu’ils sont : faits d’une matière différente du récit d’origine, soumis à un autre langage, une autre rythmique, d’autres velléités de « mise en scène ».

Reste maintenant à dire si ce troisième opus est un bon film, si l’objet proposé est à la hauteur de son idée. Ce à quoi il faudrait honnêtement répondre… plus ou moins. Disons que Twilight - Chapitre 3, au même titre que le 1 et le 2, n’est pas l’œuvre d’un grand cinéaste, que manque cette fois encore une moindre personnalité derrière ces belles images. Le film se suit avec plaisir, les personnages – que nous connaissons bien maintenant – préservent tous leur petite spécificité, mais au sortir de la salle, perdure l’idée que décidément non, cette saga ne marquera pas autant les esprits que les illustres Aliens, Starwars et autres Terminator. Plus révélateur d’une évolution récente du rapport aux fictions de genre : au jeu de la comparaison avec une série télé telle que Buffy contre les vampires (1997-2003), pas sûr que le grand écran sorte gagnant. Sans doute parce que la télévision est désormais davantage propice à l’installation de chaque personnage dans un lieu, une temporalité nécessaires à sa progressive mise en valeur. Pour aller vite, disons qu’Angel et Buffy, qui vivaient grosso modo la même histoire qu’Edward et Bella, ont bénéficié du cadre fixe du lycée de Sunnydale, de l’accumulation de péripéties travaillant secrètement au fil des épisodes à renforcer leur amour, tout en confirmant son impossibilité. Que Willow et Alex, de faire-valoir sympas, eurent droit au fil des saisons à la redéfinition presque imperceptible de leur rôle. Là où Edward et Bella, et même ce bon bougre de Jacob, n’ont à chaque fois qu’un peu plus de deux heures pour douter, choisir, douter encore, s’engager…

Il serait intéressant au final de faire un vrai bilan, lors de la clôture officielle de la saga, de revoir tous les films à la suite (rendez-vous lors de la sortie du coffret DVD), histoire de saisir au vol ce qui échappa peut-être à l’attention sur le moment, d’évaluer la progression de jeu de Robert Pattinson (qui par ailleurs a le mérite de n’en faire jamais trop, d’incarner son personnage sans surjouer cette fameuse mélancolie d’outre-tombe), l’affermissement progressif des expressions de visage de Kristen Stewart. En attendant, toute réserve mise à part, réjouissons-nous juste du fait que chaque épisode, pris pour lui-même, est à la hauteur de sa modeste ambition : faire partager avec une poignée de personnages sur caractérisés deux heures de surplace gentiment agité. Définition possible d’un bon divertissement, non ?

http://www.iletaitunefoislecinema.com/critique/3795/twilightchapitre-3hesitation
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 18:50

Twilight - Chapitre 3 : Hésitation

Par Charles Decant

Note : 3/5

La critique en quelques mots :

Plus rythmé, plus drôle (et volontairement, en plus !) que ses deux prédécesseurs, mais toujours très cliché, "Twilight 3" n'est finalement pas si mal que ça.

Le troisième volet de la franchise Twilight a finalement de la chance d'être passé après ses deux prédécesseurs. Parce que la comparaison avec ces deux volets médiocres ne peut lui être que bénéfique. Sans l'ombre d'un doute, Hésitation est le plus réussi des trois, un film qui a un intérêt en soi, qui divertit. Un film plus équilibré, plus drôle aussi. Et cette fois, c'est volontaire. Malgré tout, il conserve bon nombre des défauts qui viennent autant de son cast que des livres de Stephenie Meyer.

Un film plus équilibré, plus divertissant

On ne s'ennuie (presque) pas pendant Twilight - Chapitre 3 : Hésitation. David Slade, qui passe derrière la caméra pour ce troisième volet, après Catherine Hardwicke et Chris Weitz, a sensiblement mieux géré le rythme que ses deux prédécesseurs, mais il faut dire qu'il a été aidé par le matériel de base : le livre, plus riche que Fascination et Tentation combinés. Il y a presque trop de choses à caser dans ces deux heures ! Melissa Rosenberg, à nouveau aux commandes de l'adaptation, s'en sort plutôt bien, et offre même une scène d'ouverture qui plonge le spectateur dans l'ambiance dès les premières secondes.

Autre victoire du réalisateur, intégrer avec efficacité et sans kitsch le passé de certains personnages secondaires, qui leur donnent une consistance qui manquait jusque-là. L'histoire gagne en intérêt, et - que les fans se cachent les yeux pour le reste de cette phrase, merci - tout ce qui nous donne l'occasion de voir un peu moins Kristen Stewart, Taylor Lautner et Robert Pattinson est un vrai cadeau. Ces inclusions bienvenues, et la mise en scène des légendes fondatrices des loup-garous, sont judicieuses, bien dosées, et utiles à l'histoire. Oui, on se réjouit de petites victoires comme celles-ci quand on a vu les deux premiers Twilight.

Un triangle amoureux lassant

Mais Twilight n'est pas qu'une histoire de loups garou et de vampires. Bella doit choisir entre deux hommes qu'elle aime. Il y a Edward, vampire, très froid, pour qui elle veut devenir vampire, mais qui refuse de la laisser faire, sauf si elle l'épouse. Alors ça parle, ça se convainc, ça se piège, et ça tourne beaucoup en rond. Et puis il y a Jacob, loup-garou, très chaud, tout le temps torse nu, qui tente de la convaincre de rester vivante. Alors ça parle, ça se convainc, ça se fait chanter, et ça tourne... beaucoup en rond. Kristen Stewart, Robert Pattinson et Taylor Lautner ne sont pas vraiment plus convaincant dans ce nouveau film que dans les précédents. Taylor Lautner, qui apportait un peu de fraîcheur dans Tentation, semble s'ennuyer ferme, et si Bella est légèrement plus vivante, ce n'est pas grâce à Kristen Stewart, mais au scénario.

Alors si le trio s'ennuie, il est un peu difficile de s'enthousiasmer pour ce faux suspense amoureux adolescent qui dure déjà depuis trop longtemps, et qui avance à la vitesse d'un escargot handicapé et sous tranquillisant. Mais, comme si David Slade et les acteurs savaient à quel point cette histoire sent le cliché, ils se permettent de s'en moquer - et Dieu sait qu'il n'y a rien de plus efficace qu'un peu d'auto-dérision pour détendre l'atmosphère. On sourit, donc, on rit même parfois, et les deux heures passent finalement sans (trop) de longueurs, rythmées par plusieurs scènes d'action efficaces et bien réalisées.

ozap.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 18:55

Citation :
que les fans se cachent les yeux pour le reste de cette phrase, merci - tout ce qui nous donne l'occasion de voir un peu moins Kristen Stewart, Taylor Lautner et Robert Pattinson est un vrai cadeau


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 19:10

Toutes ces critiques me flanquent mal à la tête!!!

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 20:24

Patty a écrit:
Toutes ces critiques me flanquent mal à la tête!!!

Moi j'ai décidé de ne plus les lire, ça me saoule de constater que la majorité des journaleux ne connaissent rien à l'histoire de base (les livres) et ne jugent que sur le scénario et comparent en permanence avec d'autres films du même genre ou avec le travail habituel de Slade. Ce sont tous des jaloux et ils sont vert de voir que malgré leur critiques (ils ont travaillé longtemps devant leur petit ordinateur pour sortir 15 pauvres lignes) le film et la saga en général est un méga succès! Et tant pis pour eux (les journaleux) si leur boulot n'a encore servi à rien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mer 7 Juil - 22:27

T'as raison Lentille je vais faire comme toi et j'arrête de me prendre la tête. De toute façon on pourrait démonter leurs commentaires et leurs arguments un par un et leur opposer notre version des faits sans aucun problème.................... envoyez moi en un de ces journaleux et je vais lui prouver par A+B qu'il a tort!!!!!

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Jeu 8 Juil - 1:02

je lis plus non plus sauf les bonnes, toute facon c'est pas une critique qui m'incite ou non à aller
voir un film, si j'ai envie j'y vais point barre!!
et puis ca m'arrive d'aimer des films nuls et puis j'aime aussi les bluettes et puis voilà donc les critiques de m***e
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Sam 10 Juil - 7:50

Twilight, chapitre 3 : hésitation

par Jean-Sébastien Chauvin

Note : 3/5

Retour dans les forêts vert-bleu et les brumes grisâtres : bienvenue dans le troisième volet de la saga Twilight. Après avoir cru un temps Bella morte dans le deuxième épisode, Edward cette fois officialisera une demande en mariage que Bella n'accepte pas tant que l'amour charnel n'est pas consommé. Pendant ce temps, le volcanique Jacob n'en finit pas de brûler d'amour pour Bella tandis qu'une menace plane sur eux : une armée de vampire se constitue peu à peu à Seattle afin de tuer Bella. Dans le petit monde Twilight, les choses bougent mais changent peu. Comme dans un mythe, les êtres se transforment mais les passions restent les mêmes, intactes, immuables, indestructibles. Qu'apporte David Slade, réalisateur de 30 jours de nuit, à la suite de cette saga puritaine ? Bof, pas grand chose.

Il manque à Slade ce talent qui consiste à filmer le sexe sans le filmer, à figurer le point de rupture où le désir ardent et la non consommation de ce désir conduisent à une sorte de flottement voluptueux, ce que réussissait par éclats le premier épisode. Slade n'était déjà pas très à l'aise avec ces moments de latence dans son 30 jours de nuit, culte chez certains, mais qui ne nous avait pas vraiment convaincu en dépit d'une magnifique scène d'ouverture. Il y a quelque chose chez lui de plus brutal et âcre (belle ouverture, là encore) qui le rend davantage inspiré dans les scènes d'action (encore que le combat avec Victoria soit assez pauvrement filmé). Les scènes romantiques sont invariablement cadrées en gros plans et en longue focale et font parfois, curieusement, ressembler le film à du pur soap opera. Ce dispositif un peu répétitif permet néanmoins d'isoler un temps les tourtereaux du monde qui les entoure et des affres guerriers, et c'est finalement ce qu'il y a de plus beau dans cette saga : cette sorte de clivage entre la brutalité d'un film d'action qui extériorise la violence et le romantisme fleur bleue, autiste et maladif d'un roman à l'eau de rose. Un cinéaste aussi à l'aise dans les deux registres aurait sans doute été plus à sa place - on pense à certains Carpenter, ou à un Guillermo del Toro qui sait rendre le romantisme macabre et l'action poétique.

Il n'en reste pas moins que le film contient de très belles séquences clivées. La plus belle est celle où Edward et Jacob protègent Bella, endormie et frigorifiée dans une tente, sur les hauteurs d'une montagne enneigée. La friction entre le chaud et le froid, les pulsions sexuelles et le romantisme glacé, la ligne claire d'un récit simpliste et la complexité des sentiments, tout cela atteint presque à une sorte de perfection étrange qui rappelle certains films muets alpestres (la deuxième partie de La Roue d'Abel Gance par exemple) où les passions trouvent un théâtre idéal pour s'incarner et jouxtent le mythe. Bien sûr tout cela reste assez timoré, pris dans le corset un peu étouffant du blockbuster formaté pour ne jamais choquer ou remuer le public adolescent visé. Mais cette séquence est à elle seule un concentré de ce qu'il y a de plus émouvant dans la saga, le terrible désarroi adolescent face aux atermoiements du coeur et de la chair.

http://www.chronicart.com/cinema/chronique.php?id=11788
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
CAMILLE64
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 36
Localisation : Pyrénées Atlantiques

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Sam 10 Juil - 10:31

P'tain mais c'est pas possible d'être aussi obséder par le sexe !! Shocked on reproche encore qu'ils couchent pas !! pffff et ben BREAKING DAWN va être qualifié de chef d'oeuvre alors !!!

Pour ma part y'a longtemps que je fais plus attention aux critiques...car sous prétexte que c'est une saga qui a pour majorité des ados comme public c'est de la m***** en boite...
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Sam 10 Juil - 10:47

Camille, la dernière critique ne remet pas ça en cause justement Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Sam 10 Juil - 18:13

Critique Paris Match de cette semaine par Noémie Seguin :

un vampire nommé désir : dans hésitation Bella en pince pour Jacob et pour Edward. Un vrai ménage à trois sous un torrent d'effets spéciaux.

Un jeune couple qui s'embrasse dans une clairière de violettes. La peau du garçon qui scintille au soleil. Pas de doutes, on est à nouveau plongé dans l'univers Twilight. Mais cette plénitude entre Bella et Edward va être de courte durée. La vengeresse Victoria rassemble une armée de vampires nouveau-nés à Seattle pour les détruire.

Les Quileutes et les Cullen vont devoir s'allier malgré leurs différents s'ils veulent la vaincre. Bella, elle, ménera son propre combat : choisir entre l'éternité d'Edward et la chaleur de Jacob. Le vampire ou le loup garou. Un triangle amoureux comme fil rouge. Et, à la clé, l'une des meilleures scènes du film. Bella, coincée dans une tente au sommet d'une montagne avec ses deux prétendants, est frigorifiée.

Edward, au sang de glace doit alors se résoudre à laisser Jacob au sang chaud, se glisser dans son sac de couchage. Un délice d'érotisme et d'ironie souhaité par le réalisateur David Slade. On rit d'ailleurs beaucoup devant "Hésitation". Mais, contrairement au deuxième volet, où le ridicule portait parfois à l'hilarité, c'est ici l'autodérision des différents personnages qui prime.

Les apparitions régulières de Jacob torse nu et bodybuildé font sourire ses partenaires comme les spectateurs. Edward lui même s'interroge " il ne peut pas mettre un tee shirt ?". Les fans apprécieront de retrouver l'atmosphère du premier film, fidèle au livre mais agrémenté du budget du deuxième (environ 65 millions d'euros) et des effets spéciaux qui vont avec.

Pour une fois les filles n'auront plus à forcer la main à leurs petits amis pour les accompagner. Les courses poursuites et les combats très réussis entre vampires et loups devraient titiller leur côté macho et leur permettre d'assumer leur béguin enfin avouable pour Twilight.


PARIS MATCH du 8 au 14 juillet 2010



_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Sam 10 Juil - 18:17

Patty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Lun 19 Juil - 9:44

Twilight Hésitation, un plaisir très coupable

Par Margot Boutges

La saga de Stephenie Meyer se poursuit sur nos écrans. Découvrez Hésitation, le troisième volet d’une tétralogie qui n’en finit pas de nourrir les prudes fantasmes de toute une génération d’adolescentes. Incontestablement, le troisième volet est le meilleur représentant du phénomène Twilight qui déchaîne le feu et la glace en confrontant le désir et la continence.

Le deuxième opus Révélation s’achevait sur une demande en mariage susurrée par le vampire Edward à sa jeune humaine Bella. Par peur d’égarer le spectateur sans doute, il n’y a aucune ellipse entre la fin du 2 et le début du 3. On retrouve le couple hybride comme on l’a laissé : dans un champ de fleurs, débitant des niaiseries et des serments d’éternité. Bella est bien décidée à devenir vampire à son tour et à rejoindre son cher et tendre dans l’immortalité même si ça doit la contraindre à redoubler plus de cinquante fois sa Terminale. Mais alors qu’approche l’heure de sauter le pas et de lier son sort à celui d’Edward, Bella HESITE. Car un autre loup n’en finit pas de faire irruption dans la bergerie. Jacob, le lycanthrope amérindien lui clame son amour sur tous les tons, jetant des regards de braise à la volée et exposant son torse nu et musculeux à la caméra (le climat des environs de Seattle serait-il plus tropical qu’on l’aurait cru ?). Au même instant, la région est dévastée par une armée de vampires nouveaux-nés menée par une Rosalie vengeresse toujours sur les traces de Bella. Edward et Jacob, soucieux de protéger leur belle, pourraient bien enterrer les luttes ancestrales opposant la meute de loups et le clan des vampires pour contracter une alliance défensive…

Si Twilight 2 était franchement ennuyeux, le 3 est tout bonnement savoureux ! On embarque pour 2 heures de fou rire contenu et continu. La faute à un déchaînement de flux hormonaux que rien ne semble pouvoir entraver. Entre langoureux baisers et visions de torses dénudés, se déploie sous nos yeux une symphonie d’évocations sexuelles qui ne passe jamais la barrière de l’accomplissement. La morale est sauve ! Bella et Edward ont beaux être tentés de copuler, ils attendront le mariage. Twilight 3 tombe bel et bien les masques, n’usant plus de métaphores vampiriques pour légitimer un frein face aux ardeurs et aux tentations de la chair. A lui tout seul, Edward assume le message du film, se revendiquant « de la vieille école ».

Mais ses préceptes se heurtent à une concurrence animale. Il est talonné de près par Jacob qui déploie sans aucune retenue ses armes de séduction massive auprès de Bella. Et tant pis si il doit passer tout le film sans Tshirt pour arriver à ses fins ! Pas farouche, la brunette multiplie les moues sexy et s’offre en proie consentante au désir de ses mâles. Ainsi se dresse un triangle amoureux comme on les aime, animé par un duel incessant entre le vampire et le loup-garou constamment séparés par Bella qui « veut rester un symbole de neutralité » au milieu de ce déchaînement de testostérone. La narration est rythmée par le jeu sur les antagonismes des deux caractères, entre la chaleur du corps de Jacob qui réchauffe Bella sous la tente et la froideur cadavérique du visage d’Edward qui brille comme nacre au soleil. Le surfeur versus le punk : toutes les adolescentes y trouveront leur compte. La saga fait preuve d’une imagination débridée pour ce qui est des rapprochements physiques, en mettant tout cela au service de valeurs puritaines. Un cocktail vicelard et explosif. Nous, on dit chapeau !

Et malgré un vague sentiment de culpabilité, on en redemande ! Les scènes de combats fonctionnent et les courses-poursuites endiablées nous permettent d’apprécier la vitesse des vampires et les paysages forestiers au son d’une BO plus qu’entraînante. On apprécie aussi les intermèdes ancestraux, les flash back qui explorent l’histoire des vampires du clan Cullen à travers l’histoire américaine. Avec cette percée dans le film en costumes, tous les ingrédients du film de vampires sont rassemblés. Sauf le principal : le sang, étrangement absent du tableau général. Il ne s’agirait pas d’effrayer les jeunes filles !

http://www.laboiteasorties.com/2010/07/twilight-hesitation-un-plaisir-tres-coupable/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Lun 19 Juil - 11:34

Citation :
(le climat des environs de Seattle serait-il plus tropical qu’on l’aurait cru ?). Au même instant, la région est dévastée par une armée de vampires nouveaux-nés menée par une Rosalie vengeresse toujours sur les traces de Bella.

Elle n'a pas lu les livres pour dire une bêtise pareil et c'est Victorai qui crée une armée lol! Mais à part ça sa critique est intéressante :val:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Lun 26 Juil - 22:15

Je pense que çà va faire partie des dernières critiques d'eclipse :Studio ciné live juillet 2010 article de Christophe Chadefaud

Edward ou Jacob ? Jacob ou Edward ? Le coeur de Bella balance. Le vampire est son âme soeur, d'accord, mais elle aime aussi le loup-garou. Du coup, Bella passe son temps à les séparer pour éviter qu'ils ne se griffent les cils.

C'est que c'est violent un vampire fâché contre un loup-garou, on ne se rend pas compte nous pauvres mortels. Ces états d'âme de midinettes et les papouilles dans les champs de violettes mis à part, Hésitation parvient tout de même à hausser le niveau d'un cran rayon action.

Après un chapitre 2 mollasson, le troisième volet reprend du poil de la bête pour quelques combats dynamisants entre les clans ennemis. Il était temps.


La note donnée : 2 étoiles sur 5


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Lun 26 Juil - 22:36

patty
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   Mar 27 Juil - 11:10

Patty

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Eclipse] Critiques Médias (attention spoilers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: La saga Twilight :: Eclipse-
Sauter vers: