The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Interview pour jetsetmagazine.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: [Web] Interview pour jetsetmagazine.net   Mer 7 Juil - 15:40

Interview de Robert Pattinson - Live from Hollywood



Propos recueillis par Ramzy Malouki

Je l’avoue. Je n’aimais pas Robert Pattinson. Et je m’en veux aujourd’hui d’avoir réagi sans prendre de recul. Lorsque le 1er volet de Twilight était sorti, et que nous avions vu les 10.000 personnes qui campaient devant la salle de Los Angeles où devait se dérouler la première du film, notre première reaction de journaliste avait été : “mais qu’est ce qu’ils trouvent de bien à cette saga ?"

Lorsque Pattinson était arrivé quelques heures plus tard, il était tellement envahi qu’il s’était eclipsé rapidement. A peine quelques mots à la presse. Nous en avions donc conclu que ce garcon avait la grosse tête. Énorme erreur. En fait, Pattinson est un vrai timide. De plus, il est Anglais, ce qui fait de lui un timide flegmatique. Et en discutant cette fois avec lui, pour la sortie du 3ème volet de la saga, je me rends compte, que le soir de la première, lui-même à l’époque ne s’attendait pas à un tel phénomène. Robert Pattinson n’a que 24 ans, et aujourd’hui, il est le célibataire le plus désiré de la planète. Et croyez-moi, il n’arrive toujours pas à gérer cette notoriété. Alors, il reste chez lui, ne sort quasiment jamais, et lorsqu’il ne joue pas un vampire vierge agé de 107 ans, il choisit des rôles intéressants dans des films intéressants. Mais pour aujourd’hui, et parce que “Twilight : Hésitation” sort sur les écrans du monde entier, vous me pardonnerez ce jeu de mot facile. Voici “Interview avec un vampire”

R.M. : Puisque tu es anglais, tu as du suivre la Coupe du Monde de football. Pourquoi tu penses que c'est aussi important dans le monde?

R.P. : L'équipe anglaise est toujours bonne, on a toujours les meilleurs joueurs et personne ne doit mieux jouer que nous, pourtant a chaque fois, ça ne suffit pas pour gagner
Maintenant, Je ne sais pas pourquoi le football peut lier autant de gens entre eux. C’est peut-être parce que c'est un sport facile à comprendre. Plus un sport attire les gens, plus il sera populaire, c'est pour ça que je n'ai jamais compris pourquoi le football n'a jamais marché aux Etats-Unis. C'est dingue de voir un pays aussi énorme et aussi riche incapable d'avoir une bonne équipe de foot. Je dois quand même reconnaitre qu’ils se sont améliorés, ils ont une bonne équipe de foot.

R.M. : Tu n’as que 24 ans, et toute l'attention est sur toi, c'est difficile de pas faire d'erreurs?

R.P. : Oui, c'est toujours un peu frustrant et les gens attendent toujours que je fasse des erreurs pour me sauter dessus. Mais j'aime bien ne pas être parfait. On ne peut pas se montrer toujours parfait aux yeux des gens et se vendre comme tel. C'est impossible. Je n'ai d’ailleurs jamais essayé de faire, ça serait dangereux. En plus j'ai déjà fait des millions d'erreurs (rires…)

R.M. : Et si tu fais un film qui se plante?

R.P. : Tant que je fais un film pour les bonnes raisons, et pas pour un maximum d'argent, ça ira. Si je signe pour un film juste pour le cachet, là c'est problématique. On ne gagne rien d'un film si on ne le fait que pour l'argent ou pour devenir célèbre. Si on choisit un projet en étant persuade que c'est une bonne histoire, alors même s'il se plante, ce n’est pas grave. Je n'ai jamais été attiré par ce métier pour le fric, ou pour être une star. Mes désirs sont très limités, donc je pense que ça ira!

R.M. : Ton prochain film, c'est Bel Ami de Maupassant. Tu avais aussi joué Salvador Dali et après tu as fait Twilight. Ce ne sont pas des choix classiques

R.P. : Je n’ai jamais pensé à ce que je voulais faire. Et puis, quand on n’est pas connu, on fait des films plus petits, plus artistiques. Et il faut déja avoir la chance de pouvoir les faire ! Ensuite, quand j'ai fait Twilight, je ne m’attendais pas du tout à ce succès. D'abord, parce que c'était réalisé par Catherine Hardwicke qui vient du cinéma indépendant. Ensuite, parce qu’il y avait dans le casting Kristen Stewart. Elle aussi n’avait fait quasiment que des films indépedants. Je croyais vraiment que ça serait juste une histoire d'amour entre vampires et que ça deviendrait peut-etre un petit film culte un peu étrange. Evidemment, cela s’est transformé en cette machine énorme que personne n'avait vu venir. Maintenant, une fois dedans, il faut surfer sur la vague! Je ne vais pas surtout pas me plaindre d'étre dans un gros film !

R.M. : Tu as dit que tu ne faisais pas des films pour l'argent, mais avec le succès de Twilight, est ce que tu es impliqué dans les négociations ?

R.P. : d’une certaine façon, oui. Mais c'est mon entourage qui s'occupe de ça concrètement. Mon seul souhait est de ne pas m'arrêter de travailler. Le reste ne m'intéresse pas vraiment. D’ailleurs, on ne pense pas à l’argent lorsqu’on ne fait qu’enchainer les films. C'est ça que j'aime. Avant Twilight, j'avais fait un petit film intitulé "Little Ashes". Il n’y avait aucun budget et surtout pas d'argent pour moi, mais ça m'a permis de vivre quatre mois à Barcelone, juste pour faire ce film. C'est génial ! A part ça, mon train de vie n'a pas changé, je fais toujours les mêmes choses. Donc il n'y a pas trop de différences entre avant, et aujourd’hui.

R.M. : Tu joues de la guitare, tu avais un groupe. C'est important la musique ?

R.P. : C'est très important et je crois qu’être acteur m’a aidé pour la musique. Avant, La musique ne m'avait jamais vraiment intéressé. Ma soeur, qui est chanteuse, m'a exposé très tôt à ce milieu. C'est une industrie qui est beaucoup plus difficile que l'industrie du film. Le cinéma n’est pas forcément un milieu où tu es respecté, mais en général, lorsque tu tournes un film, à la fin, tu es payé. Dans la musique, on te demande constamment d’ajuster. Tu retravailles ta musique et une fois que c’est fini, personne ne te paye ! C'est ainsi que ça se passe. La seule raison pour laquelle j'ai envie de commencer à faire de la musique et à essayer de sortir des albums, c'est parce que mon nom est un peu connu, et que cela me donnerait peut-être la possibilité de jouer avec des artistes reconnus. En se faisant un nom dans le cinéma, ça ouvre aussi les portes de la musique. Donc j'espère pouvoir enregistrer quelques chansons, mais ce sera juste pour moi. Si c’est juste pour le fric, c'est mort d’avance. Et puis, je pars du principe, que si on ne gagne pas d'argent et que personne ne peut vous écouter avant que cela ne soit fini, personne ne peut vraiment juger ce que vous faites non plus.

R.M. : Parle-nous un peu du prochain Twilight, Breaking Dawn.

R.P. : C'est Bill Condon qui va le réaliser, mais je n’ai toujours pas vu de script. Ce seront deux films différents. J'avoue que j’appréhende un peu la fin de la franchise. C'est un peu un filet de sécurité qui nous permet de faire des erreurs dans ces films parce qu'on sait qu'il y aura toujours une suite. Mais là, une fois que c'est fini, terminé! Je suis aussi content qu'on tourne les deux films en même temps. Avant, j'essayais de faire un autre film entre deux Twilight. Pour Eclipse, j'ai du me remettre dans le rôle d’Edward en une semaine, et c’était très dur. Une semaine de préparation, ce n’est pas évident et stressant au départ. Donc, pour le prochain, je pourrais être Edward pendant le tournage des deux films.

R.M. : Justement, Edward, c'est un vampire vierge de 107 ans ?

R.P. : (Rires) Quel âge il a ? Je crois qu'il a 109 ou 110 ans...

R.M. : Et il n'a jamais eu de relations avant ?

R.P. : Je crois qu'il a eu une aventure avec un autre vampire dans l'Alaska, mais on ne le mentionne pas ! (rires) Dans le premier chapitre, c'est mentionné brièvement mais je me souviens pas trop. Je ne crois pas que tout cela est clairement expliqué. Les fans aiment croire qu'il est toujours vierge !

http://www.jetsetmagazine.net/jetset,mag/interview-de-robert-pattinson.16.913.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] Interview pour jetsetmagazine.net   Mer 7 Juil - 16:09

Très sympa cette interview :val:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Web] Interview pour jetsetmagazine.net   Mer 7 Juil - 16:17

accessoirement Ramzy Malouky est le monsieur cinéma des chaines ciné cinéma qui font partie du bouquet Canal +
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Web] Interview pour jetsetmagazine.net   Mer 7 Juil - 22:37

:val: Heureusement qu'il y a des interviews comme celle là de temps en temps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web] Interview pour jetsetmagazine.net   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] Interview pour jetsetmagazine.net
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2010 :: Juillet 2010-
Sauter vers: