The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 11:42

http://www.guardian.co.uk/film/2009/apr/30/robert-pattinson-twilight-film

Bloodsucker blues

Before bagging the role of Twilight's heartthrob vampire, British actor Robert Pattinson was ready to pack it all in. Now he has fans camped outside his hotel. So why the long face, wonders Amy Raphael
Amy Raphael The Guardian, Saturday 2 May 2009 Article history
International pin-up ... Robert Pattinson at the premiere of Twilight in Los Angeles, 2008. Photograph: Matt Baron/BEI/Rex Features

Before Robert Pattinson auditioned for the part of Edward the vampire in Twilight, he took a quarter of a Valium to see where it would take him. He got the part. He had no idea what he'd signed up for: he might have been aware that Stephenie Meyer's Twilight saga had attracted 17m readers worldwide and that the Mormon mother from Arizona was the biggest publishing phenomenon since JK Rowling. What he didn't see coming were the teen girls who'd fallen in love with the sensitive, tortured Edward of Meyer's books. First they revolted online, calling Pattinson a gargoyle – and worse. Then they changed their minds, fell in love with him en masse and refused to leave him alone.

Twilight Release: 2008 Country: USA Cert (UK): 12A Runtime: 121 mins Directors: Catherine Hardwicke Cast: Billy Burke, Elizabeth Reaser, Kristen Stewart, Nikki Reed, Peter Facinelli, Robert Pattinson, Taylor Lautner More on this film Pattinson, who turns 23 later this month, has become an international pin-up since Twilight was released last year. He's probably bigger news even than Daniel Radcliffe. After all, Harry Potter still seems like a little boy while Edward is a passionate, redblooded teen vampire in love with a mortal schoolgirl called Bella. Forget that gargoyle nonsense, too: Pattinson is an unlikely fusion of Johnny Depp and Doctor Whoelect Matt Smith. He favours the same vintage clothes as Depp and the actors share the same tough femininity; he's got the same architectural hair as Smith, the same asymmetrical features and strangely alluring face. Oh, and he's six-foot tall with the lean body of youth.

Yet Pattinson himself can take none of the attention seriously. Educated at a private day school in London, he has the kind of posh English accent Americans love, but he's not remotely pretentious or full of himself. His Twilight co-star Kristen Stewart, who plays Bella, once said that Pattinson can't lie; he also can't seem to stop talking. Right now he's describing the hotel room in Vancouver, where he's been filming New Moon, the second in the Twilight quartet. "I've been living in this windowless room on the 30-something floor. Because the people who built it were afraid of people killing themselves! It's one of those business hotels. I guess they're worried about not being able to charge so much for rooms if guests were killing themselves …"

Most actors live in apartments, or at least hotel suites, while on set. But not Pattinson: "I've settled there now. It would take about three weeks for me to gather all my belongings. I don't let the maids in. I don't even pull the duvet down now because I don't want to see what's underneath."

There are always fans waiting outside the hotel but he tries not to think about the phenomenal level of fame he's reached in north America; he says he'd go mad if he did. So he tries to disguise himself: "But instead I'm just getting more and more conspicuous; I'm wearing two hoods, a hat and sunglasses, which kind of stands out in the middle of the night. So I'm learning to sprint."

At times Pattinson sounds grown-up, but he also lapses into adolescent silliness. Ask if he has a fake hotel name and the giggling starts: "I was Clive Handjob in Paris. Everyone in the hotel called me 'Monsieur Handjob'. That was good, cheap fun."

When he got the role of Edward, Pattinson was sent to have his hair cut and dyed. He was given a personal trainer and, for the first time, got himself a six pack. He was also sent for media training to help him handle the juggernaut of publicity required for Twilight (in the US principal cast members have to participate in events such as "hype-building panels" to push the fi lm). He may now look more like a movie star but he still says things he shouldn't. In one interview, he volunteered the information about the Valium and then seemed to dismiss Little Ashes, an arthouse film he made before Twilight, as "nothing". He also pointed out, rather brashly, that "we didn't even have trailers".

Pattinson's experience of film-making is limited – at 17, he won the small part of Cedric Diggory in Harry Potter And The Goblet Of Fire, a role he reprised in the Order Of The Phoenix; he then lived off the pay cheque for a few years – but he's already got regrets. Little Ashes explores the homosexual relationship between surrealist artist Salvador Dalí and the romantic poet and dramatist Federico García Lorca in Spain in the early-1920s. It's a fascinating period – the surrealist film-maker Luis Buñuel was also hanging around – but art historians have already questioned the veracity of Philippa Goslett's script, saying that there's no proof Dalí and Lorca actually consummated their relationship.

Made for a modest £1.4m, Little Ashes suffers from its ambition, and Pattinson – with only Harry Potter under his belt – struggles to portray the hugely complex Dalí with any real conviction. Yet he briefly blows up when I mention his dismissal of the film as "nothing". "I hate having to do all this shit! I've already been told to apologise for saying it. I was just trying to say that it was a tiny, little film. It had a minuscule budget. I was just trying to say that if Twilight hadn't come along, I don't know how much Little Ashes would have been publicised. In an ideal world, everyone would go around watching arthouse films about Dalí and Lorca. But a lot of people have no idea who Lorca even was."

He collects himself: "People love all the negative stuff – 'He doesn't like the film!' 'He's a homophobe!' Oh great." Now that he's been told to make amends, Pattinson is actually taking Little Ashes more seriously. He even watched it the other night. And he never watches himself on screen, ever. "It's like self-flagellation, so why would I bother? And I didn't want to piss on anyone's grave. It was hard to watch my first scene, in which I turn up in this funny little hat … I was worried about watching them, but Dalí and Lorca's sex scenes were in fact the best scenes."

Twilight fans, being obsessive, will certainly be checking out a nearly-naked Pattinson in Little Ashes (be warned: this is pre-six pack, though his skin is vampishly livid). That's the problem with suddenly becoming very famous; the skeletons fly out of the closet at breakneck speed. And Dalí's fetching little hat in Little Ashes is nothing compared to the succession of dodgy old adverts that have reappeared recently. There are some particularly fetching ones on the net of Pattinson in pants or trunks, with bouffant hair and a cheesy smile. "Really? When I looked like a real … weirdo? I swear to god that's illegal! It's just so embarrassing. Actually, I saw one the other day."

Pattinson does seem to be overwhelmed with his lot right now. He hasn't asked Daniel Radcliffe for advice – "I haven't got his number!" – and is predictably prickly when asked about being defined by his role in Twilight. He spouts a lot of media training rubbish about making absolutely the best movie he can in the hope that people will see him as a good actor and not just as Edward. In the brief time I talk to him, it seems that he's in a place he never intended to be; after all, he was contemplating giving acting up before the Edward audition.

But perhaps he's happy with his life and it's just the interviews he hates. He says that when he's doing phone interviews in his hotel room, he sometimes wishes there was a window to jump out of. He's only joking, of course, but it seems that the actual process of acting has got lost in the fog of Hollywood publicity. Sometimes he has fun making things up in interviews. Such as? "I do really intellectually highbrow stuff in my downtime. I read first-edition Shakespeare. I write poetry. I'm trying to get my masters in neuroscience. That's the kind of guy I am." He pauses, clearly amusing himself: "Man, I don't even know what a masters is." And he laughs hysterically as he creates another shape with his hair.

• Little Ashes is out on Friday

Le blues du suceur de sang

Avant d'obtenir le rôle du séduisant vampire dans Twilight, l'acteur Britannique Robert Pattinson était prêt à tout arrêter. Maintenant il a des fans campant devant son hôtel. Donc pourquoi ce regard si triste se demande Amy Raphael

Pin-up internationale ... Robert Pattinson à la première de Twilight à Los Angeles, en 2008. Photographe: Matt Baron/BEI/Rex Features

Avant que Robert Pattinson n'auditionne pour le rôle d' Edward le vampire dans Twilight, il a pris un quart de Valium pour voir où ça l'emmènerait. Il a eu le rôle. Il n'avait pas idée de ce qu'il venait de signer : il devait être conscient que la saga de Stephenie Meyer avait attiré 17 millions de lecteurs à travers le monde et que cette mère mormone originaire de l'Arizona était le plus gros phénomène littéraire depuis JK Rowling. Ce qu'il n'avait pas vu venir c'étaient les jeunes filles qui tomberaient amoureuses du sensible et torturé Edward. D'abord elles se sont révoltées en ligne nommant Pattinson la gargouille – voire pire. Puis elles changèrent d'avis et tombèrent amoureuses en masse, refusant de le laisser tranquille.

Sortie de Twilight : 2008 Pays: USA (UK): Durée: 121 minutes Réalisateur: Catherine Hardwicke Cast: Billy Burke, Elizabeth Reaser, Kristen Stewart, Nikki Reed, Peter Facinelli, Robert Pattinson, Taylor Lautner .

Dans ce film Pattinson, qui aura 23ans à la fin du mois, est devenu une idole internationale depuis la sortie de Twilight l'année dernière. Il a probablement plus de fans que Daniel Radcliffe. Après tout, Harry Potter ressemble encore à un petit garçon alors qu'Edward est un vampire passionné, sanguin, amoureux d'une jeune fille Bella. Oubliez l'erreur de jugement aussi Pattinson est un mélange improbable de Johnny Depp et de Doctor Who (Matt Smith). Il aime les vieilles fripes comme Depp et les acteurs partagent cette même part de féminité ; il a les mêmes cheveux que Smith, les mêmes traits symétriques et un visage étrangement charmant. Oh, et il mesure 1,88 m et a un corps jeune et svelte.

Pourtant Pattinson lui même ne prend pas au sérieux l'attention qu'on lui porte. Eduqué dans une école privée de Londres, il a cet accent snobinard anglais que les Américains adorent, mais il n'est absolument pas prétentieux ou imbu de sa personne. Kristen Stewart, qui joue Bella, a une fois dit que Pattinson ne sait pas mentir ; il est aussi apparemment très bavard. Actuellement il décrit la chambre d'hôtel de Vancouver, où il tourne New Moon : "Je vis dans cette chambre sans vitre au 30éme étage. Parce que les gens qui l'ont construit avaient peur que les clients ne se tuent ! C'est un de ces hôtels d'affaire. Je pense qu'ils avaient peur de ne pas pouvoir les faire payer plus cher si les invités se jetaient des fenêtres..."

La plupart des acteurs vivent dans des appartements, ou au moins dans des suites, pendant le tournage. Mais pas Pattinson: "Je me suis installé ici maintenant. Ca me prendrait 3 semaines pour rassembler mes affaires. Je ne laisse pas entrer les femmes de ménage. Je ne retire même pas la couverture de peur de voir ce qu'il y a en dessous."

Il y a toujours des fans qui attendent en bas de l'hôtel mais il essaie de ne pas penser au niveau de popularité qu'il a atteint en Amérique du Nord ; il dit que ça le rendrait fou sinon. Donc il tente de se déguiser : "Mais maintenant je suis de plus en plus suspicieux ; je porte 2 capuches ,un chapeau et des lunettes ce qui fait qu'il se fait remarquer quand il sort en plein milieu de la nuit. Donc j'ai appris à piquer un sprint."

Parfois Pattinson semble mature, mais il retombe parfois en adolescence avec ses idioties. Demandez lui si il a un faux nom à l'hôtel et le fou rire commence "J'ai été Clive Handjob à Paris. Tout le monde dans l'hôtel m'appelait 'Monsieur Handjob'. C'était super, très rigolo"

Quand il a eu le rôle d' Edward, on a envoyé Pattinson se couper et teindre les cheveux On lui a donné un coach personnel et pour la 1ère fois , et il s'est fait des abods. On l'a aussi envoyé s'entraîner à répondre aux médias pour l'aider à gérer la promo de Twilight, aux USA les acteurs principaux doivent participer à des événement tels que "le battage publicitaire " pour promouvoir le film. Il ressemble peut être à une star du grand écran mais il persiste à dire ce qu'il ne faut pas. Dans une interview, il a volontairement donné l'information sur le Valium et ensuite il a semblé dénigrer Little Ashes, un film indépendant qu'il a fait avant Twilight, le qualifiant de "rien d'important". Il a même mis en avant le fait que "nous n'avions même pas de trailers".

L'expérience cinématographique de Pattinson est limitée – à 17 ans, il a eu un petit rôle, Cedric Diggory dans Harry Potter et la coupe de feu, rôle qu'il a repris dans l'Ordre du Phoenix ; puis il a vécu sur l'argent qu'il avait touché pendant quelques années – mais il avait déjà des regrets . Little Ashes explore la relation homosexuelles entre le peintre surréaliste Salvador Dali et le poète et dramaturge romantique Federico Garcia Lorca en Espagne au début des années 1920. C'était une période fascinante – le réalisateur surréaliste Luis Bunuel faisait aussi partie du groupe – mais les historiens ont déjà remis en cause la véracité du script de Philippa Goslett, affirmant qu'il n'y avait pas de preuve que Dalíi et Lorca avaient bel et bien consommé leur relation.

Fait avec un modeste budget de 1,4 million de Livres Sterling, Little Ashes souffre de son ambition et Pattinson – avec pour seule expérience Harry Potter – lutte pour incarner le ô combien complexe Dali sans grande conviction. Pourtant il explose quand je mentionne son rejet du film comme quelque chose sans importance. "Je déteste devoir faire toute cette merde ! On m'a déjà dit de m'excuser pour ce que j'ai dit. J'essayais juste de dire que c'était un petit film avec un minuscule budget. J'essayais juste de dire que si Twilight n'avait pas vu le jour je ne pense pas que Little Ashes aurait eu tant de publicité. Dans un monde idéal , tout le monde irait voir les films d'auteurs sur Dali et Lorca. Mais peu de gens savaient qui était Lorca ."

Il se reprend : "Les gens aiment tout ce qui est négatif – 'Il n'aime pas le film !' 'Il est homophobe!' Oh super." Maintenant qu'on lui a demandé de faire ses excuses, Pattinson prend Little Ashes avec beaucoup plus de sérieux. Il l'a même regardé la nuit dernière. Et il ne se regarde jamais à l'écran "C'est comme s'auto-flageller, donc pourquoi m'embêter ? Et je ne veux salir la mémoire de personne. C'était dur de visionner la 1ère scène, dans laquelle je porte ce petit chapeau rigolo... J'avais aussi peur de les regarder, mais les scènes de sexe entre Dali et Lorca sont en fait les meilleures scènes."

Les fans de Twilight, si obsédés, iront sans doute jeter un coup d'oeil au quasi dénudé Pattinson dans Little Ashes (soyez averti sa peau est livide tel un vampire). C'est le problème avec la soudaine notoriété les cadavres sortent des placards à une vitesse folle. Et le chapeau de Dali dans Little Ashes n'est rien comparé à la succession de vieilles pubs qui sont réapparus récemment . Il y en a en particulier qui circulent sur le Net où Pattinson porte des pantalons avec des cheveux bouffants et un sourire ringard . "Vraiment ? Quand j'avais l'air d'un cinglé ? Je jure devant dieu que c'est illégal ! C'est tellement embarrassant. En fait j'en ai vu une l'autre jour."

Pattinson semble complètement dépassé par ce qui lui arrive. Il n'a pas demandé conseil à Daniel Radcliffe – "Je n'ai pas son numéro de téléphone!" – et il fait très attention quand on lui pose des questions sur son rôle dans Twilight. Il a sorti des tas de conneries médiatiques disant qu'il avait fait le meilleur film qu'il pouvait en espérant que les gens le perçoivent comme un bon acteur et pas seulement comme Edward. Pendant ce bref entretien, il semble dire qu'il occupe une place qu'il n'avait jamais eu l'intention d'occuper ; après tout il avait envisagé d'arrêter le métier d'acteur avant d'auditionner pour Edward.

Mais peut être est il heureux de sa vie actuelle et ce qu'il déteste simplement ce sont les ITW. Il dit que lorsqu'il fait des ITW téléphoniques depuis sa chambre d'hôtel , il aimerait qu'il y ait des fenêtres pour pouvoir se jeter par l'une d'entre elles. C'est une blague bien entendu, mais il semblerait que son jeu d'acteur se soit perdu au milieu de tout cette médiatisation à Hollywood. Parfois il aime inventer des trucs pendant les ITW. Comme....? "Pendant mon temps libre, je fais vraiment des trucs très intellectuels. J'ai relu la 1ère édition de Shakespeare. J''écris de la poésie . J'essaie d'obtenir mon master en neurologie. Voilà ce que je suis." Il fait une pause, prenant du plaisir dans ce qu'il vient de dire: "Oh mec je ne sais même pas ce qu'est un master." Et il se marre de manière hystérique et il remet en place ses cheveux

• Little Ashes sort vendredi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 16:10

Ah voilà là ça a du sens!! Merci Lucy de combler notre inculture lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cerise
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 16:15

ha je me coucherais moins idiote ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 16:46

ptiteaurel

j'ai l'impression que l'intervieweur a du parti pris vis à vis de pattinson.


Dernière édition par Valeriane le Dim 3 Mai - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 17:05

Oui j'ai aussi eu cette impression
Citation :

Parfois Pattinson semble mature, mais il retombe parfois en adolescence avec ses idioties

Et alors c'est lui!!!

Citation :
Little Ashes souffre de son ambition et Pattinson – avec pour seule expérience Harry Potter – lutte pour incarner le ô combien complexe Dali sans grande conviction

Ce n'est pas l'avis de tous les journalistes!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 17:40

Oui il y a quelques pointes positives fort heureusement mais t'as parfois l'impression qu'il le dénigre
Et oui ce n'est pas Efron et les journalistes ne sont peut être pas habitué à ce type de personne. Comme tu dis
Citation :
va falloir qu'ils s'y fassent les journaleux
lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 17:48

Citation :
Disons que ce genre de personnalité est plus "habituelle" chez des acteurs plus âgés, là il me semblent qu'ils s'attendent à voir Orlando Bloom ou un "produit Disney" , alors forcement, ça leur fait un choc!

Faut qu'il se reveillent les mecs si ils n'ont pas encore capté que Rob n'était pas un produit marketing!! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Dim 3 Mai - 19:55

la version papier de l'interview The Guardian



scans spunk ransom
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
clara
Rob'nubilé
Rob'nubilé
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 40
Localisation : très à l'est

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Lun 4 Mai - 15:14

j'ai l'impresion aussi qu'il est de parti pris ce journaliste.
Ca les embête que Rob ne rentre pas dans leurs "cases".Il n'a pas besoin d'eux pour que les gens l'adore.Il est simplement LUI et ça nous suffit.
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Lun 4 Mai - 17:29

Citation :
Ca les embête que Rob ne rentre pas dans leurs "cases

ils aiment bien que chaque truc rentre dans une case bien spécifique sinon ça ne leur va pas!!!! lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
cerise
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 722
Date d'inscription : 08/04/2009
Age : 40

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Lun 4 Mai - 17:34

Citation :
.Il est simplement LUI et ça nous suffit.
[/quote]

yes et surtout qu il ne change pas !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Lun 4 Mai - 18:16

Vu le Rob ça m'étonnerait

_________________
Revenir en haut Aller en bas
clara
Rob'nubilé
Rob'nubilé
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 40
Localisation : très à l'est

MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   Lun 4 Mai - 21:27

surtout pas.Qu'il reste comme on l'aime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web/Presse] The Guardian (UK) : Bloodsucker blues - 02.05.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2009 :: Mai 2009-
Sauter vers: