The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Water for Elephants ] Les critiques de la presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:13

La critique >>> http://www.moviehole.net/201139965-michael-predicts-water-for-elephants-one-of-2011s-best-films

Pas de note - Résumé : Un des meilleurs films de 2011. Carte postale visuelle de l'époque. la caméra du réalisateur a capturé les moindres détails. Scénario fort qui raconte l'histoire de façon simple et qui captive tout du long. Décors magnifiques et l'une des meilleurs BO de James Newton Howard. Attraction principale du film : les performances des trois stars. Reese : travail parfaitement en nuance dans un rôle qui aurait pu très facilement tombé dans le cliché. Waltz : parfait en August dans un rôle qui montre pourquoi son oscar était mérité. Rob : La vraie surprise du film. Calme et sombre dans les "Twilight", dans WFE il semble jaillir de l'écran. Qui aurait cru qu'il pouvait jouer ainsi. Bravo. applaudissements aussi à Holbrook sans oublier tous les animaux présents dans le film.

La critique >>> http://www.ny1.com/content/ny1_living/movie_reviews/137768/ny1-movie-review---water-for-elephants-?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

Pas de note - Résumé : Rob livre une prestation très convenable et ses fans seront ravis de la façon dont il est filmé tout au long du film. Reese a un rôle ingrat, n'est pas convaincante et n'a pas tout donné. Waltz est mieux que Reese et même si sa performance est parfois trop, il suscite toujours l'intérêt. D'un point de vue visuel, c'est un film magnifique. La photographie est excellente et l'attention portée aux détails sur l'époque (costumes, maquillage, coiffures et décors) donnent un sentiment d'authenticité. L'auteur aurait préféré plus d'émotions et aurait aimé que le scénario soit moins prévisible. Malgré tout WFE peut être qualifié de film à l'ancienne de l'âge d'or d'Hollywood.Pas de réelles surprises ici, mais si on aime ce genre d'histoire, une histoire d'amour sur fond de cirque, le film remplit parfaitement son contrat.

La critique >>> http://www.journaltimes.com/entertainment/movies/article_a0b5c1c0-6b8e-11e0-bc51-001cc4c03286.html

Note : 3,5 - Résumé : Rob est plus agréable quand il est bronzé et souriant dans WFE que dans Twilight. Belle adaptation avec l'atmosphère et le réalisme nécessaires au film. Personnages quelque peu stéréotypés mais le trio est bien développé. Reese : meilleur rôle depuis son oscar pour "Walk the line". Waltz donne de la profondeur à son personnage. Costumes de reese superbes. Rob s'améliore au fur et à mesure du film

La critique >>> http://www.comingsoon.net/news/reviewsnews.php?id=76685

Note : 8/10 - Résumé : Film qui rappelle l'âge d'or du cinéma et qui y réussit habilement. Drame somme toute classique mais le réalisateur a réussi à capturer la magie et le romantisme. Scénario solide qui pousse les acteurs à donner le meilleur d'eux. Rob apporte beaucoup de personnalité à Jacob, le rendant immensément sympathique et faisant en sorte que le spectateur suit avec intérêt ses hauts et ses bas, le rôle permettant à de nombreuses occasions de montrer un large éventail d'émotions. Reese est plus impressionnante pour ses acrobaties sur un éléphant que ses moments dramatiques. Leur histoire d'amour est maintenue en stand by pendant une bonne heure, mais ce qui empêche le film d'être centré sur le triangle amoureux, c'est l'arrivée de l'éléphante et ce que la présence de Rosie apporte à leurs relations. Quand ça n'est pas Rosie qui vole la vedette, c'est Waltz dans un rôle qui rappelle celui d'Inglorious Basterds. Beaucoup de scènes sont mélodramatiques mais on n'a pas une impression de remplissage, car il y a des scènes plus légères. Du fait de l'histoire, on sait où les choses vont aller de façon assez évidente mais on aboutit à une apogée fantastique. Peu de livres sont aussi bien portés à l'écran. Pour WFE cela vient de l'aspect old school du film, qui change de ce que l'on peut voir habituellement de nos jours au cinéma auquel on peut ajouter le travail de ceux qui ont contribué à le porter à l'écran.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:18

:val:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:20

:val:
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:33

La critique >>> http://blogs.indiewire.com/carynjames/archives/waterforelephants/

Pas de note - Résumé : Rob et Reese ont perdu de leur éclat habituel et même l'univers du cirque ne sauve pas de l'ennui. Pas d'étincelle entre les deux acteurs. L'auteur dit attendre toujours le scénario qui permettra de voir comment Rob peut jouer. Là il est juste beau et emprunté. Idem pour Reese alors que cette dernière joue mieux habituellement et est bien plus charmante. Le film manquant de charme on passe son temps à s'interroger sur des détails (est ce reese qui fait les numéros de cirque ou une doublure, est ce bien la trompe de l'éléphant ou un animatronic...). Et le personnage d'August est un peu trop comparé à ce qu'a joué Waltz dans Inglorious. La réalisation est lourde, le scénario laborieux, la musique de Howard est mal utilisée ce qui la rend ennuyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:35

Dans le drame romanesque, une réussite indéniable portée par une photographie somptueuse et le charisme de ses interprètes. A réserver toutefois au public féminin qui devrait être plus conciliant avec la lenteur surannée du récit.

L’argument : 1931, période de Grande Dépression aux Etats-Unis. A la suite d’une tragédie familiale, Jacob, un jeune étudiant en école vétérinaire, se retrouve subitement plongé dans la misère et rejoint par hasard un cirque itinérant de seconde classe. Il se fait accepter en échange des soins qu’il pourra apporter aux animaux et ne tarde pas à tomber sous le charme de la belle écuyère Marlène. Elle est l’épouse du directeur du cirque, un être d’une rare violence et totalement imprévisible. Derrière la beauté et la magie des spectacles, Jacob découvre un univers impitoyable et miséreux. Lorsqu’une éléphante rejoint le cirque, Marlène et Jacob se rapprochent l’un de l’autre et préparent un nouveau spectacle qui permet un temps de renouer avec le succès. Mais leurs sentiments deviennent de plus en plus perceptibles et sous les yeux d’August, cette histoire d’amour les met irrémédiablement en danger.

Notre avis : Adaptation du best-seller éponyme de Sara Gruen (2006) qui a tenu 12 semaines dans la liste des meilleures ventes du New York Times, De l’eau pour les éléphants est une grosse production hollywoodienne à l’ancienne. Glamour et romanesque au possible, elle revendique un style de cinéma suranné qu’on n’avait plus vu depuis des années, voire des décennies.
Dans une tradition d’images sublimes loin de toute préoccupation réaliste (la photographie de Rodrigo Prieto, directeur de la photo d’Inarritu, est envoutante de beauté), le film de Francis Lawrence sert les charmes de comédiens surtout réputés pour leurs plastique (Robert Pattinson et Reese Witherspoon, tous deux impeccables). Toute cette esthétique d’un autre temps est mise au service d’une romance de papier glacé, dont on se délecte sans résistance, tant l’écriture de Richard LaGravenese (Fisher King) est fluide et convaincante.

Si la volonté émotionnelle est là dès la mise en place de la structure cadre contemporaine (un vieillard joué par Hal Holbrook, se souvient de la grande histoire de sa vie, au début des années 30, lors de la Grande Dépression dont on ressent peu les enjeux, en fait...), l’émotion enfle peu à peu au rythme un peu longuet d’un récit qui aime prendre son temps. Sans rebondissements spectaculaires pendant plus d’1h30, il faut chercher les faits marquants dans l’inventivité de la mise en scène du réalisateur de Je suis une légende qui sait provoquer l’admiration en dévoilant des petits riens face à la surenchère du cinéma américain d’aujourd’hui : l’érection d’un chapiteau de cirque, les apparitions de l’éléphant acheté pour sauver la troupe de la banqueroute, les plans faisant monter le désir entre Robert Pattinson, jeune vétérinaire ténébreux débarqué par hasard, et Reese Witherspoon, l’épouse du propriétaire lunatique et tyrannique, atteignent un paroxysme dans la frustration...
Pourtant, peu à peu, c’est bien vers un final exaltant que nous conduisent les deux amoureux. Piégés par leurs positions et contraints à la rébellion contre l’autorité du patriarche, ils doivent envisager la fuite face aux menaces mafieuses très en vogue dans les années 30 américaines de la Prohibition (l’époux, un sacré salaud au visage avenant, se débarrasse de ceux qui lui barrent la route ou qui lui sont devenus inutiles par le crime).

L’éléphant que l’épouse malheureuse doit apprendre à monter pour le show et que le jeune homme doit apprendre à dompter, devient le catalyseur de leur attirance l’un pour l’autre, le reflet métaphorique de leurs sentiments égratignés, bafoués et meurtris par le crochet du violent Auguste qui dirige sa troupe avec une main de fer. La bête de cirque (qui ne boit pas que de l’eau !) est l’élément qui va rapprocher les tourtereaux mais aussi les précipiter dans le drame d’un final parfaitement spectaculaire auquel le cinéaste nous préparait minutieusement. Inutile de dire qu’on adore cette séquence d’anarchie finale qui vient malmener la lenteur générale du film.
Au final, cette romance est un vrai beau spectacle à l’ancienne qui, même si elle s’écarte totalement des enjeux adolescents de Twilight risque toutefois de cantonner une fois de plus le comédien Robert Pattinson à un public essentiellement féminin, car ne nous voilons pas la face, aussi réussi soit-il, De l’eau pour les éléphants aura bien du mal à convaincre la gente masculine. Cela n’en fait pas pour autant un mauvais film. Loin de là !

source avoir-alire.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marith
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 832
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 48

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:37

Merci Valériane pour les critiques positives car je commençais à désespérer (et à m'énerver). Wink

Les autres, comme le dit si bien Ptiteaurel, on va les mettre au cimetière des éléphants.

Je n'ai pas vu le film, je suis donc de parti pris mais tout de même, certains commentaires me déplaisent. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
marith
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 832
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 48

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 18:46

ptiteaurel a écrit:
Dans le drame romanesque, une réussite indéniable portée par une photographie somptueuse et le charisme de ses interprètes. A réserver toutefois au public féminin qui devrait être plus conciliant avec la lenteur surannée du récit. [...]

Au final, cette romance est un vrai beau spectacle à l’ancienne qui, même si elle s’écarte totalement des enjeux adolescents de Twilight risque toutefois de cantonner une fois de plus le comédien Robert Pattinson à un public essentiellement féminin, car ne nous voilons pas la face, aussi réussi soit-il, De l’eau pour les éléphants aura bien du mal à convaincre la gente masculine. Cela n’en fait pas pour autant un mauvais film. Loin de là !

source avoir-alire.com

Merci Ptiteaurel. Wink

Ce film s'adresse directement à moi puisque je suis une femme aimant le romanesque. Very Happy
Je suis rassurée; ce film va me plaire... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 19:25

:val: et Les critiques ce suivent et ne ce ressemblent pas , heureusement , en principe je n'écoute pas trop je me fais ma propre opinion.

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 19:32

et :val:
Oui moi aussi je me ferais vraiment ma propre opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Clo
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 30
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 20:27

:val: !!
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 21:21

et pour toutes ces critiques

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Annouk
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 44
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 21:21

:val:
Revenir en haut Aller en bas
CAMILLE64
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1432
Date d'inscription : 26/11/2009
Age : 36
Localisation : Pyrénées Atlantiques

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 21:42

Citation :
Il n'a pas de talent discernable avec son regard endormi qui exprime le peu qu'il a dans la tête.


C''est une plaisanterie les filles ?? dites moi que vous avez fait une erreur de traduction ??

Comment ose t'il pretende ca alors qu'il ne le connait même pas !! je suis très en colère... j'en reviens pas de tant de méchanceté.


Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Jeu 21 Avr - 23:59

Vous imaginez quand il doit lire ce genre de chose n’empêche Laughing Faut etre blindé!! Je pense qu'en amont ils doivent faire le tri... Mais ça doit faire mal au cœur tout de même No

C'est gratuit ce genre de chose, j'aime pas ça!

les filles

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Valy
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 3082
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 57
Localisation : Nancy (54)

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 0:11

:val:
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 0:26

Critique de Roger Ebert : 3 étoiles

There's something endearingly old-fashioned about a love story involving a beautiful bareback rider and a kid who runs off to join the circus. What makes "Water for Elephants" more intriguing is a third character, reminding us why Christoph Waltz deserved his supporting actor Oscar for "Inglourious Basterds" (2009). He plays the circus owner, who is married to the bareback rider and keeps her and everyone else in his iron grip.

The story, based on the best-seller by Sara Gruen, is told as a flashback by an old man named Jacob (Hal Holbrook), who lost his parents in 1931, dropped out of Cornell University's veterinary school, hit the road and hopped a train that happened, wouldn't you know, to be a circus train. Played by Robert Pattinson as a youth, he is naive and excited, and his eyes fill with wonder as he sees the beautiful Marlena (Reese Witherspoon) on her white show horse. The owner August (Waltz) is prepared to throw him off the train until he learns young Jacob knows something about veterinary medicine.

In an age of prefabricated special effects and obviously phony spectacle, it's sort of old-fashioned (and a pleasure) to see a movie made of real people and plausible sets. The production designer, Jack Fisk, has created a believable one-ring circus here, and even the train itself has a personality. (August and Jacob spend an implausible amount of time walking or running on top of it, but never mind.)

The dynamic in the story depends on August's jealousy of Marlena, and her stubborn loyalty to their marriage contract. This is where Waltz makes his contribution. Shorter than Pattinson, indeed hardly taller than Witherspoon, he rules over everyone as a hard-bitten taskmaster whose easy charm conceals a cold inner core; it's the same dynamic he used as the merciless Nazi in "Inglourious Basterds." He's much given to offering champagne toasts with a knife hidden inside.

source : rogerebert.suntimes.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 10:44

Critique de Roger Ebert: 3 étoiles

Il y a quelque chose de sympathiquement démodé dans une histoire d'amour impliquant une belle cavalier et un gosse qui s'enfuit pour rejoindre le cirque. Ce qui fait de « Water for Elephants » un film plus intrigant, c' est un troisième personnage, qui nous rappelle pourquoi Christoph Waltz méritait son Oscar pour le second rôle masculin dans « inglourious basterds » (2009). Il joue au propriétaire de cirque, qui est marié à la cavalière et qui la garde elle et tout le monde avec une poigne de fer.

L'histoire, basé sur le best-seller de Sara Gruen, est racontée sous forme de flashback par un vieil homme nommé Jacob (Hal Holbrook), qui a perdu ses parents en 1931, a abandonné l'école de médecine vétérinaire de l'Université de Cornell, a pris la route et a sauté à bord d'un train qui s'avère être un train de cirque. Joué par Robert Pattinson dans sa jeunesse, il est naïf et excité, et ses yeux sont émerveilleés dès qu'il voit la belle Marlena (Reese Witherspoon) sur son cheval blanc. Le propriétaire August (Waltz est prête à le jeter hors du train jusqu'à ce qu'il apprend que le jeune Jacob a des connaissances en médecine vétérinaire.

Dans une ère d'effets spéciaux préfabriqués et de spectacle évidemment bidon, c'est assez démodé (et c'est un plaisir) de voir un film avec des personnes et des décors plausibles. Le concepteur des décors , Jack Fisk, a créé un cirque crédible ici, et même le train lui-même a une personnalité. (August et Jacob passent pas mal de temps à marcher ou courir dessus, mais epu importe)

La dynamique de l'histoire dépend de la jalousie d'August vis à vis de Marlena et sa loyauté obstinée à leur contrat de mariage. C'est où Waltz apporte sa contribution. Plus petit que Pattinson, en effet guère plus grand que Witherspoon, il règne sur tout le monde comme un maître incontesté dont le charme facile dissimule un froideur à l'intérieu; C'est la même dynamique, qu'il a utilisé pour incarner le Nazi impitoyable dans « Inglourious Basterds ». Il est plus enclin à portet des toasts au champagne avec un couteau caché à l'intérieur.

Source : rogerebert.suntimes.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 11:40


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 14:22

Malgré le manque d'alchilmie entre le duo romantique, c'est un film à voir. Un ensemble prometteur ùais on attend mieux. Le réalisateur sait vraiment rendre ce spectacle merveilleux à regarder. Tout le travail de la costumière, du cinématographe et deu décorateur tend vers le souci du détail. Le script est très bien fait et réduit les lenteurs du livre. August est celui qui a la personnalité la plus complexe. Robert Pattinson est maussade et fait la moue

Critique >>> http://www.mercurynews.com/news/ci_17900781?source=rss&nclick_check=1


Une belle adaptation avec un sens du réalisme. Les rôles secondaires sont stéréotypés masi le trio de tête tient la route

Critique >>> http://www.startribune.com/entertainment/movies/120385929.html

La seule alchimie qui existe c'est celle entre l'homme et l'animal. Les dialogues et les jeux d'acteurs sont plats. Les traits romantiques ne sont pas assez forts et on préfére s'intéresser à August. Waltz est au top. Pattinson et Witherspoon ne sont pas mauvais mais ennuyeux. C'est un film sympa. Rosie sauve le cirque mais pas le film.

Note : 2étoiles
Critique>>> http://www.startribune.com/entertainment/movies/120385929.html

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Clo
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 30
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 16:01

Mitigé tous ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:20


_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:26

La critique >>> http://www.chicagotribune.com/entertainment/movies/sc-mov-0420-water-for-elephants-20110421,0,4298818.column

La note : 3,5/5 - Résumé : A l'image de "The Notebook", WFE élève le niveau du cinéma à la sentimentalité un peu niaise vers un vrai mélodrame romantique. Le film n'est pas sans rappeler "Sous le plus grand chapiteau du monde" de Cecil B. DeMille mais en plus doux et plus sentimental. Le scénariste a su synthétiser avec finesse le livre. Le personnage féminin reste un peu passif, à l'image du livre, ce qui peu être frustrant. Waltz vole la vedette à l'écran en partie par la violence dont son personnage fait preuve, en partie parce que Waltz est toujours intéressant à regarder. On ne peut pas tout à fait en dire autant de Pattinson qui n'a toujours pas encore fait de choix surprenants et provocateurs. Pour autant lui aussi a également quelques passages violents et il s'avère efficace. Jack Fisk, décorateur, et Rodrigo Prieto, cameraman, ont créé et maintenu une atmosphère. Les effets numériques ne viennent pas alourdir l'ensemble. Lawrence est plus efficace qu'inspiré mais il a eu la bonne idée de laisser les acteurs interagir. Le film fonctionne et fait preuve d'efficacité sans qu'on s'en aperçoive.

La critique >>> http://www.brianorndorf.com/2011/04/film-review-water-for-elephants.html

La note : D+ - Résumé : La magie du livre s'est perdu à l'écran. Mélodrame atrocement laborieux et inégal. L'exemple au cinéma d'une adaptation d'un récit vivant sur l'amour, la vengeance et le sang qui est vide de tension avec un choix d'acteurs ne correspondant pas aux rôles au lieu de développer la richesse de l'histoire et les personnages. Le seul intérêt du film est l'éléphante, même si elle donne l'impression d'être gênée de faire partie d'un film soporifique et sans charme. Le réalisateur n'a pas le niveau pour adapter le livre, il manque de finesse. Le film manque de pouls malgré les efforts au niveau des décors. Le film est joli mais il manque de sens et de suspense vis à vis du triangle amoureux. les performances des acteurs empirent les choses. Elles sont soit agaçantes (Waltz est ridicule), soit apathiques pour Rob et Reese en amoureux secrets sans chaleur. Jacob a plus d'alchimie avec l'éléphante qu'avec Marlena. Holbrook s'en sort bien. Le réalisateur n'a pas de prise sur son film, les acteurs secondaires sont noyés dans la masse, le point de vue de romantique de Jacob est faussé (Marlena est aussi attrayante que la grippe), un film pas du tout convaincant qui manque de personnalité.

La critique >>> http://www.emanuellevy.com/review/water-for-elephants/

Pas de note - Résumé : Qu'est il arrivé à la charmante Reese ? Depuis son oscar pour "Walk the line" elle ne fait que des mauvais choix ou de mauvaises performances. Le scénariste a fait plus ou moins un travail décent à partir du livre. Film décevant pour deux raisons principalement : il ne parvient pas à installer l'histoire d'amour centrale dans un cadre authentique. Malgré le travail du chef décorateur, on n'a pas le sentiment d'être vraiment dans un cirque avec ce que cela comporte d'attrayant et d'effrayant et on ne se fait aucune idée du contexte socio-politique de la Grande Dépression. Deuxième raison : pas d'alchimie entre Reese et Rob qui a été casté à tort pour le rôle. Un réalisateur plus expérimenté aurait pu faire un film plus convaincant. Il y a plus d'alchimie entre Marlena et son mari qu'entre Marlena et Rob. WFE aurait dû être une expérience agréable, un drame sentimental romantique, quelque chose comme "The Notebook". Ryan Gosling aurait fait un meilleur partenaire pour Witherspoon que Pattinson dont il n'émane aucune chaleur ou d'érotisme. Les défauts du film viennent d'une réalisation lourde et statique. A part quelques bons moments, WFE est une expérience terne et le film aurait dû être amputé de 20 mn.

La critique >>> http://www.slantmagazine.com/film/review/water-for-elephants/5443

Note : 2/4 - Résumé : Dans la première heure de WFE, le triangle des trois personnages principaux se confond parfaitement avec les nombreux artistes et autres travailleurs. Le cirque devient un organisme vivant, avec des hiérarchies qui sont intéressantes. Quand les secrets sont révélés, WFE vire rapidement à quelque chose de plus traditionnel. L'illusion, la magie, l'émerveillement disparaissent, remplacés par une romance tiède, la vengeance évidente et le mélodrame outrancier. À ce stade, les personnages semblent prédestinés à suivre une voie linéaire remplie de sentimentalisme. Le point culminant, soi-disant l'une des pires catastrophes de cirque en fonction du narrateur, n'est ni épique ni convaincante et est simplement une excuse pour permettre au scénario de conclure. Les performances de Pattinson sont inégales face à Waltz et il réagit plus aux situations qu'il ne joue vraiment.

La critique >>> http://movies.msn.com/movies/movie-critic-reviews/water-for-elephants/

Note : 2/5 - Résumé : Même si c'est un film sur le cirque, il n'a pas le niveau comparé à ce qui a été fait par le passé (sous le plus grand chapiteau du monde). L'auteur dit n'avoir à peu près apprécié certains moments lors des 20 premières minutes du film. Le film fonctionnera pour les fans des acteurs et plus spécifiquement ceux de Rob qui n'est pas particulièrement impressionnant en tant qu'acteur.

La critique >>> http://www.mercurynews.com/movies-dvd/ci_17900781?nclick_check=1

Note : 3 étoiles - Résumé : Mention spéciale pour le scénariste Richard LaGravenese qui a fait preuve de modération et de grâce dans l'adaptation du roman à l'écran. WFE réserve des surprises tant du point de vue de la réalisation que des acteurs. Rob montre qu'il est de taille pour jouer dans des films plus adultes. Il fait un Jacob idéaliste, ayant des principes et sexy. Les scènes avec Reese sont faites avec tact. Reese ressemble à une héroïne tout droit sortie d'un film d'Hitchcock et tient enfin un bon rôle ce qui ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Waltz donne la chair de poule. La plus grande surprise est le réalisateur Francis Lawrence. Qui aurait cru que le même gars qui nous a donné "Je suis une légende" et "Constantine" pourrait faire une telle histoire d'amour aussi sincère ?

La critique >>> http://community.compuserve.com/n/pfx/forum.aspx?tsn=1&nav=display&webtag=ws-showbiz&tid=24489

Note : B - Résumé : Film magnifique qui n'est pas tout à fait "pour toute la famille". Cette histoire sur l'amour, le sadisme, la gloire sous le chapiteau du cirque se révèle être l'une des meilleures productions qu'Hollywood a donné jusqu'à présent cette année même si la barre n'est pas super haute. Waltz dans un rôle qui rappelle celui d'Inglorious Basterds. Il ne faut pas s'attendre à ce que Rob ait un oscar pour ce rôle car il n'est pas encore un grand acteur même si il joue un jeune homme charmant, un aimant à filles. Reese est terrible et même si elle a 10 ans de plus que Rob dans la vie, l'écart d'âge ne se sent pas dans le film et elle fait plus jeune. Mais c'est Waltz qui remporte la partie dans ce film.

La critique >>> http://www.spiritualityandpractice.com/films/films.php?id=21054

Pas de note - Résumé : WFE, au travers des expériences de Jacob, est une promenade aventureuse qui montre les mystères et la malignité de la nature humaine. Le réalisateur a su tirer le meilleur parti de l'histoire.

La critique >>> http://www.azcentral.com/thingstodo/movies/articles/2011/04/21/20110421water-elephants-review-goodykoontz-movie.html

Note : 2/5 - Résumé : L'alchimie romantique entre Marlena et Jacob tombe à plat. Il y en a plus entre Jacob et l'éléphante. Heureusement que Waltz est là même si son côté menaçant a quelque chose de forcé. L'angle romantique n'est pas assez fort. Waltz prend du plaisir dans son personnage. Rob et Reese s'en tirent moins bien. Ils ne sont pas mauvais mais assez ennuyeux. Le visuel du film est très beau et la réalisation impressionnante. Rosie est excellente mais ne peut sauver le film.

La critique >>> http://www.kansascity.com/2011/04/21/2815113/water-for-elephants.html

Note : 2,5 - Résumé: Adaptation sympathique du roman. Point fort du film : l'époque. merveilleux passage au début quand Jacob regarde le montage du chapiteau, c'est magique et réveille l'enfant en chacun de nous. Rosie se révèle une excellente actrice. L'histoire d'amour est un peu anémique. Peu d'alchimie entre Reese et Rob, manque de passion.

La critique >>> http://www.boston.com/ae/movies/articles/2011/04/22/stars_lack_of_chemistry_is_the_elephant_in_the_room_of_elephants/

Pas de note - Résumé : Rob et Reese sont beaux mais manquent d'étincelles. Difficile de dire si Rob est un acteur quelconque car c'est prématuré mais il n'est pas un mauvais acteur. Le film permet à Rob de sourire. Manque d'alchimie. Film creux qui fait plus penser aux années 20 qu'aux années 30

La critique >>> http://www.avclub.com/articles/water-for-elephants,54925/

Note : C - Résumé : Film familial idéal pour les vacances de Pâques car inoffensif, qui distraira modérément sans bouleverser personne. Aucun défi dans le film qui est enveloppé d'une copieuse dose de sentimentalisme qui finit par le rendre écoeurant. le roman a été construit autour d'une surprise narrative, mais il n'existe pas de tels chocs dans la version cinématographique. Mélodrame sans passion. Reese y apparaît comme triste et méfiante. Seul Waltz apporte sa verve même si il finit par être limité à cause de l'histoire laborieuse. WFE respecte le roman au point de manquer sa propre identité ou tout sens de l'engagement.

La critique >>> http://www.movieline.com/2011/04/review-water-for-elephants.php?page=all

Note : 8,5 - Résumé : Bien que simplifié, le scénario respecte l'esprit du livre. une histoire d'amour, mais aussi un instantané d'une époque révolue. Photographie magnifique où tous les détails sont sublimés. Rob n'est pas un grand acteur, tout du moins n'a-t-on pas vu suffisamment de choses pour l'instant pour supposer qu'il ne puisse jamais l'être un jour, mais la caméra l'aime. Si il irradie quand il s'agit de jouer les amoureux transis, il est moins crédible quand il s'agit d'interpréter la colère ou la passion contrariée. L'alchimie ne s'établit pas avec Reese mais il n'en est pas forcément responsable. Elle peut être une magnifique actrice mais quand il s'agit de partager l'écran, sa coquille est dure à briser. Waltz offre une performance subtile. Rosie offre sa meilleure scène à Rob.

La critique >>> http://newyork.metromix.com/movies/movie_review/water-for-elephants-review/2567051/content

Note : 3,5/4 - Résumé : Les acteurs sont convaincants : de Rob, compatissant avec les animaux, à Waltz en showman exploiteur, en passant par Reese prise au milieu. Waltz ajoute du suspense aux dilemmes romantique et améliore la lente alchimie entre Rob et Reese. Le sens du spectacle du réalisateur sert le film. un retour délibéré à une ère du grand divertissement romantique et un rappel qu'une bonne histoire d'amour est toujours intemporelle.

La critique >>> http://www.hollywood.com/movie/Water_for_Elephants/7733950/reviews

Note : 2,5/5 - Résumé : Rob tente de se diversifier mais reste dans le mélodrame romantique et pour l'occasion son pire ennemi est peut être son propre manque de charisme. Le principal problème du film semble être l'acteur principal, Robert Pattinson, qui, du moins à ce stade précoce de sa carrière, n'a pas la présence à l'écran face à Reese et Waltz. En conséquence, le film, qui se voulait épique, est en majeure partie inerte, déambulant lentement pendant la plus grande partie des deux heures avant de s'effondrer sur lui-même.

La critique >>> http://www.philly.com/philly/entertainment/movies/20110422_Action__Romance__Animals_.html

Note : 3/4 - Résumé : Le film est un retour à l'âge d'or des films d'action et d'amour d'Hollywood. Il n'y a pas beaucoup de vitalité dans la réalisation mais il y en a dans la direction artistique et dans le jeu des acteurs, en particulier ceux de Rob et de Waltz. Reese est magnifique et ressemble à Jean Harlow dans ses costumes d'époque, mais le scénario de Richard LaGravenese ne demande pas d'elle qu'elle soit beaucoup plus que décorative, angoissée et gymnaste. Dans son premier grand rôle en dehors de la franchise Twilight, Robert Pattinson est à la fois efficace et touchant. Waltz offre une performance hors concours dans son rôle d'August.

La critique >>> http://www.miami.com/039water-elephants039-pg-13-article

Note : 3/4 - Résumé : Dans cette adaptation, Robert Pattinson a la chance de jeter aux orties son personnage de vampire scintillant et de jouer un rôle romantique avec impulsion. Pattinson a la possibilité de faire plus que des regards ténébreux et il tire le meilleur parti du rôle. Il est aux prises avec des émotions réelles d'adulte. Le plus impressionnant est qu'il empêche ses formidables partenaires - deux Oscarisés et un pachyderme de plusieurs tonnes - de prendre le film à leur compte. Le roman est divisé en deux récits, celui de nos jours avec un Jacob âgé, l'autre du point de vue de Jacob jeune, le réalisateur les dispensant à bon escient. Le roman de Gruen est plus impitoyable dans sa description du traitement subi par les animaux, mais plus de brutalité aurait peut être été de trop dans un film qui est essentiellement une histoire d'amour, ce Water for Elephants a été légèrement enjolivée pour plaire au plus grand nombre mais peu importe. Profitez de l'illusion. WFE est la promesse d'un moment d'évasion cinématographique.

La critique >>> http://www.time.com/time/arts/article/0,8599,2066707,00.html

Pas de note - Résumé : Y a-t-il un après pour les morts vivants ? Pendant quelques moments dans WFE, la réponse semble oui. En Jacob, un rôle qui l'oblige à être timide et attentif, Rob dégage un magnétisme qui accroche le regard. Son sourire, pas celui qu'il offre en tant qu'Edward, est une invitation. Mais le film est sirupeux et d'une lourdeur pachydermique sans parler de passages totalement stupides comme Marlena chuchotant à Jacob :"Amène Rosie à ma tente et ne le dis à personne", comme si un éléphant pouvait passer inaperçu.

La critique >>> http://www.salon.com/entertainment/movies/celebrity/index.html?story=/ent/movies/2011/04/21/robert_pattinson_water_for_elephants

Pas de note - Résumé : concernant le film, il est qualifié par l'auteur de "douloureusement médiocre". Le reste est un cassage en règle de Rob (pas un mot sur Waltz, la réalisation... et sur Reese qu'elle réserve son alchimie pour l'éléphant). Il est dit qu'il n'a pas de charme contrairement à des acteurs comme Johnny Depp, Will Smith et même Justin Timberlake qui ont réussi leur tournant. Rob ne sait qu'être sombre et lugubre. L'auteur compare Rob à Daniel Radcliffe et estime que ce dernier réussit mieux, fait des choix plus courageux que Rob ne serait pas à même d'assumer. L'auteur dit que Rob semble bien parti pour devenir l'acteur le plus ennuyeux depuis Kevin Costner.

La critique >>> http://www.variety.com/review/VE1117945058?refcatid=31

Pas de note - Résumé : Le scénariste a simplifié l'histoire pour le bien du film. Alors que la plupart des films contemporains semblent avoir perdu l'art de l'introduction des personnages, "Water for Elephants" prend soin de créer un certain mystère autour de ses personnages principaux avant de les révéler à l'écran. Le réalisateur relève habilement le défi et adopte une approche classique. Rob apporte la même sombre sensibilité à Jacob que celle qu'il a dans les films twilight et qui s'adapte parfaitement au personnage.

La critique >>> http://www.boxofficemagazine.com/reviews/2011-04-water-for-elephants

Note : 2,5/5 - Résumé : drame brillant mais laborieux. Les scènes de dressage de Rosie par Jacob et Marlena et de Marlena faisant son numéro avec l'éléphant sont des bouffées d'oxygène qui manquent cruellement le restant du film. L'alchimie entre Rob et Reese tient plus de l'amitié qu'autre chose et leurs corps à corps ne sont pas convaincants. La BO est lourde et le point culminant du film raté, une scène se voulant terrifiante et qui ne l'est pas car les effets sont maladroits et l'action bidon. Waltz est excellent. Reese et Rob s'en sortent très bien. Il montre qu'il peut être autre chose qu'un beau vampire. la scénographie, la direction artistique et la photographie sont excellente ce qui fait de WFE une magnifique production. Mais le triangle amoureux est prévisible et les dialogues tendent vers la banalité.

La critique >>> http://www.tampabay.com/features/movies/review-pachyderm-steals-scenes-in-otherwise-flat-water-for-elephants/1165133

Note : B - Résumé : Difficile d'imaginer plus beaux décors de cinéma pour retranscrire la grande Dépression et l'univers du cirque ou de plus images que celles du montage du chapiteau ou du train crachant sa vapeur une nuit de pleine lune. Pour les lecteurs du livre, WFE ressemble à ce qu'on pouvait en imaginer et promet de bons moments. Pour autant l'auteur de la critique même si il trouve le film bon s'attendait à mieux et trouve que le film ne retransmet pas la rugosité de l'époque. Waltz est un maitre dans l'art de la menace sous-jascente. Reese même si elle fait physiquement une Marlena parfaite ne convient pas vraiment pour le rôle car elle donne un côté trop contemporain au personnage. Même chose pour Rob. Ils sont beaux ensembles mais au 21e siècle, pas pour les années 30. Visuellement le film est beau du début à la fin.

La critique >>> http://seattletimes.nwsource.com/html/movies/2014840507_mr22water.html

Note : 2/4 - Résumé : WFE rappelle que certaines histoires sont mieux à lire qu'à voir. Le film est cliquant et les scènes de sexe ont été édulcorées. Beau à regarder mais sans grand intérêt. Rob n'est pas totalement libéré de son personnage de vampire et passe son temps à jeter des regards ténébreux. Reese a perdu de son énergie habituelle et on n'est pas sûr de savoir si son personnage aime vraiment Jacob ou pourquoi elle s'est mariée avec August. Waltz joue un rôle à l'image de celui qu'il avait dans "Inglorious Basterds". La meilleure performance vient de Taï l'éléphante et les seuls moments d'alchimie sont entre Taï et Reese ou Taï et Rob, la seule chose vraiment bien et qui semble réaliste dans un film décoratif mais sans vie.

La critique >>> http://www.latimes.com/entertainment/news/la-et-water-for-elephants-20110422,0,6226053.story

Pas de note - Résumé : divertissement populaire à grande échelle. Francis Lawrence possède un don unique pour le spectacle mais absence l'alchimie romantique convaincante. Visuellement une quantité de détails impressionnante. Scénario intelligent. Reese trouve ici un rôle qui la change de son registre habituel. Waltz donne de l'énergie au film. Le maillon faible : la performance mélodramatique de Rob en Jacob même si il convient au rôle, le manque d'alchimie avec Reese est trop visible. WFE un film qui donne beaucoup à voir, pas assez à ressentir.

La critique >>> http://www.rollingstone.com/movies/reviews/water-for-elephants-20110421

Note : 2,5/4 - Résumé : L'atmosphère du livre est respectée. Il est bon de voir Rob jouer un jeune étudiant vétérinaire au teint hâlé. Mais si le livre fourmille de détails et d'aspects piquants, le film lui est plus superficiel et clinquant. Manque à l'histoire les côtés difficiles, les tourments du sexe, la sueur. Rosie est la présence la plus mémorable du film.

La critique >>> http://reason.com/archives/2011/04/21/water-for-elephants

Pas de note - Résumé : Dès que vous savez que le Monsieur Loyal est Waltz, vous vous inquiétez pour Rob. Waltz exploite habilement sous personnage tandis que Rob, malgré la célébrité grâce à Twilight, est parmi les acteurs les plus transparents, aussi vite vu, aussi vite oublié. A chaque fois que Waltz est dans une scène, Rob est réduit au rôle d'observateur qui regarde un maître donner la leçon. WFE n'est pas un bon film mais n'est pas pour autant atroce. il est juste long et ennuyeux. Le réalisateur, le scénariste et le caméraman ont fait ce qu'ils ont pu avec le roman mais le film ressemble à une marche forcée.

La critique >>> http://movies.nytimes.com/2011/04/22/movies/reese-witherspoon-in-water-for-elephants-review.html?partner=rss&emc=rss

Pas de note - Résumé : Adaptation timide. ton monotone dès le début avec une narration laborieuse de Jacob, qui prend le relais après une introduction par Hal Holbrook (magnifique, comme toujours), qui joue Jacob âgé. La narration simpliste par Rob affecte malheureusement et rappelle une séance de lecture dans une école primaire. Chaque fois que sa voix intervient pour faire avancer l'intrigue, le film est paralysé. Rob n'est que partiellement à blâmer pour la fatuité d'un personnage qui, même dans le roman est vraiment personnage naïf sans personnalité. Au lieu d'exploiter la vie du cirque à cette époque, le film se concentre sur l'histoire d'amour. Reese, sûrement sur les conseils du réalisateur, ne ressemble pas à un personnage de l'époque. L'alchimie entre Reese et Rob est nulle. Quand ils font finalement l'amour dans une scène qui est très mal éclairée, vous pouvez à peine les voir et elle est aussi torride que le jeu qu'on joue à 11 ans quand vous faites tourner une bouteille pour savoir qui vous fera un bisou. Waltz insuffle la même énergie à son personnage que dans Inglorious Basterds et se sont les seuls moments de sauvagerie du film. Le réalisateur trop occupé à s'embrouiller maladroitement avec événements mineurs du roman et à introduire (avant de les délaisser) des personnages secondaires qui ont peu de temps à l'écran, fait que le film ne parvient pas à développer un sentiment d'émerveillement. Un film insipide.

La critique >>> http://www.sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?f=/c/a/2011/04/21/MV401J4S0L.DTL

Pas de note - Résumé : Rob montre qu'il peut tenir sa place dans film majeur et jouer autre chose qu'un rôle de pâle vampire. Mais l'intérêt du film repose sur Waltz dès qu'il parait à l'écran. WFE fait de lui un grand acteur. Reese est trop terre à terre pour le romantisme qu'implique son personnage. La dynamiqueentre Waltz, Robert Pattinson et Witherspoon se laisse regarder, grâce notamment à Waltz

La critique >>> http://fr.eonline.com/uberblog/movie_reviews/b237794_movie_review_sorry_twi-hards_water.html

Note : B+ - Résumé : Waltz est brillant dans son rôle de directeur du cirque et c'est lui la vraie star du film. un peu décevant de constater que Rob et Reese, qui sont tout aussi agréables, ne dégagent pas ce à quoi on pouvait s'attendre du couple. Le réalisateur a fait du bon travail à partir du roman. Les scènes avec Rosie sont incroyables et c'est tellement plus agréable que d'avoir un animal fait de chair et de sang plutôt qu'un pachyderme généré par ordinateur.

La critique >>> http://www.usatoday.com/life/movies/reviews/2011-04-22-water22_st_N.htm

Note : 2,5/4 - Résumé : L'éléphant vole la vedette. Ce mélodrame à l'ancienne est modérément divertissant. les meilleures performances ne viennent pas des stars, mais des seconds rôles. Hal Holbrook est superbe. Sa performance est tellement nuancée que son personnage jeune, joué par Robert Pattinson, semble d'autant plus creux. La performance de Pattinson est parfois sympathique, mais trop souvent, il est inexpressif. Reese fait de son mieux. Mais leur histoire d'amour n'a pas d'étincelles. Pattinson passe trop de temps à la recherche d'un regard vaguement rêveur. C'est un soulagement, cependant, de le voir sourire au lieu de d'avoir ce regard ténébreux façon vampire, et avoir un air sain plutôt que sa pâleur crépusculaire. Witherspoon apporte plus de dimension à son personnage, en particulier dans les scènes de désespoir dans lequel elle tente d'apaiser Waltz. Le scénario de Richard LaGravenese n'a pas l'éclat de ses précédents travaux. Le côté "âge d'or du cinéma hollywoodien" est un des plus grands atouts du film, ainsi que tous les détails.

La critique >>> http://www.filmcritic.com/reviews/2011/water-for-elephants/

Note : 2/5 - Résumé : Il y a des grands films sur le cirque, sur les histoires d'amour, WFE ne fait pas partie de ceux là. Entre les trois rôles principaux il n'y a aucune alchimie, aucun intérêt et on ne discerne pas ce qui motivent les actions totalement illogiques. WFE est une bonne excuse pour quelqu'un qui voudrait s'ennuyer. Pas de connexion entre les acteurs, l'histoire n'a que peu de sens hors du contexte du livre, les seconds rôles apparaissent au hasard, puis sont mis de côté. Le scénario est à peu près fidèle au livre mais pour les non lecteurs, ça n'aura que peu d'intérêt. L'intrigue est évidente tout comme le triangle amoureux qui est vu et revu. La réalisation fait dans le larmoyant. Rob montre peu de choses par rapport à ce qu'il fait dans Twilight. Waltz fait un maniaque médiocre et Reese est le catalyseur du pugilat à venir. l'éléphant ayant un penchant pour le whisky et la langue polonaise est la présence la plus convaincante à l'écran. vous savez que vous êtes sur le point de vivre deux heures d'ennui.

La critique >>> http://www.nypress.com/blog-8763-lswater-for-elephantsrs-is-a-circus-freak-show.html

Pas de note - Résumé : Sara Gruen, l'auteur du livre, doit être en train pleurer c'est du moins ce que ferait l'auteur de la critique. WFE est un spectacle effroyable. Rob n'arrive pas à se défaire de son personnage de twilight. Il suit la trace de Keanu Reeve dans le registre acteur sans talent n'existant que grâce à un seul rôle. Quoi qu'il fasse Rob ressemble toujours à un ado vampire angoissé. Reese est ennuyeuse, ne véhicule que l'apathie, sa profondeur de jeu est aussi superficielle que ses cheveux parfaitement coiffés. Les violences vis à vis de l'éléphant à force de répétition sont pénibles. Watz est superbe. Les costumes, les décors et la photographie sont parfaits et évoquent cette époque révolue.

La critique >>> http://www.filmthreat.com/reviews/34644/

Note : 3 étoiles - Résumé : Le réalisateur parvient à retranscrire une histoire captivante. Il y en a pour tout les goûts avec une Reese blonde platine pour les garçons, un Rob, qui continue à impressionner dans des rôles hors Twilight, pour les filles, Waltz qui continue dans le registre personnage décalé à l'image de celui dans Inglorious Basterds.

La critique >>> http://www.hitfix.com/blogs/motion-captured/posts/review-water-for-elephants-is-effective-old-fashioned-melodrama

Pas de note - Résumé : L'auteur n'ayant pas lu le livre indique qu'il n'a pas vraiment d'éloges à faire sur l'histoire proprement dite mais sur ceux qui ont contribué au film et en particulier au réalisateur pour sa vision dans la première partie du film sur le cirque et le côté réaliste et nostalgique et le charme qui en émane. pour l'auteur la scène où Jacob assiste au montage du chapiteau est une des plus belles scènes qu'il ait jamais vues et qui donne envie de rejoindre directement un cirque ne serait ce que le temps d'un week end. Le film en lui même est un peu inégal. Rob continue à l'impressionner et il a besoin d'aller au delà de ce qu'est sa carrière actuellement afin qu'il puisse être considéré comme un acteur et non par rapport à une certaine franchise. Pour l'auteur de la critique ce sont rob et waltz qui porte le film, reese étant utilisée à contre-emploi. elle ne retransmet pas l'aspect de l'ange qu'est marlena et qui jette un sort à Jacob dès qu'il la voit. Même si le rôle n'implique pas une palette d'émotions très étendue, Rob fait exactement le travail pour lequel il a été casté tout comme Waltz dont le personnage n'est pas sans rappeler celui d'Inglorious Basterds. Techniquement, le film est joliment fait et Rodrigo Prieto mérite des éloges particuliers qui donne l'aspect nostalgique au film. La musique de James Newton Howard sait se faire vivante ou oppressante.

La critique >>> http://www.markreviewsmovies.com/reviews/W/waterforelephants.htm

Note : 2/4 - Résumé : Si on ressent la tension entre August et Jacob, on ne peut pas en dire autant entre Marlena et Jacob. En dépit d'un visuel attrayant, d'éléments intéressants sur le côté impitoyable du monde du spectacle à une autre époque et la performance de Waltz, WFE est miné par l'histoire d'amour au coeur de l'intrigue.

La critique >>> http://dustinputman.com/reviews/w/11_waterforelephants.htm

Note : 2/4 - Résumé : WFE ne montre jamais la passion qu'a Jacob pour le cirque, le scénario préférant se focaliser sur le triangle amoureux. Seul Holbrook poignant en Jacob âgé donne cet écho à la fin. Le scénario bâcle le passé de Marlena et August et en dit très peu sur Jacob ce qui fait que les acteurs ont du mal à donner une plus grande dimension à leurs personnages qui sont de fait stéréotypés. En choisissant une voie simplifiée et prévisible, l'environnement du cirque est souvent négligé et les seconds rôles noyés dans la masse. Rob n'est pas un joli garçon sans talent comme Alex Pettyfer, il a ce qu'il faut pour jouer une variété de rôles et de personnages et devrait continuer à avoir une belle carrière, même après que la saga "Twilight" soit terminée. Cela dit, ses capacités sont étouffés avec un personnage , tel qu'il a été écrit, qu'il ne peut faire sien. Il est censé être dévasté par la mort de ses parents qui est, après tout, ce que le déclencheur, mais il semble les oublier en quelques secondes et ne les mentionne jamais même lors de ses discussions avec Marlena. Reese est parfaite pour le rôle même si elle aurait pu y ajouter plus de complexité. Waltz fait la meilleure performance du film et même si on espère qu'il ne se cantonnera pas à ce registre, on ne peut que s'en délecter. Si WFE fait son travail, la fin aurait pu être plus spectaculaire.

La critique >>> http://www.cinemablend.com/reviews/Water-for-Elephants-5219.html

Note : 3/5 - Résumé : Le scénario aurait dû faire plus preuve d'audace et être moins fidèle au livre et à ses défauts. Rob dans le rôle principal n'arrive pas vraiment à être le centre du film. L'atmosphère du cirque est bien rendu grâce à la photographie, même si cela fait par moment un peu trop papier glacé. Rob et Reese, malgré les limites de leurs personnages, montrent bien l'étincelle amoureuse qu'il y a entre eux, les sentiments retenus lors de danses lascives et un côté réaliste jusque dans leurs blagues. Waltz apporte des nuances au personnage d'August. WFE dure 2 heures mais donne l'impression de durer plus longtemps. Entre de meilleures mains que celles de Lawrence, certains détails sur la vie du cirque, sans parler de l'histoire d'amour entre Jacob et Marlena, auraient pu être transmis de façon plus efficace.

La critique >>> http://efilmcritic.com/review.php?movie=21330&reviewer=198

Note : 2 étoiles - Résumé : WFE est une version ennuyeuse de Titanic qui se passe dans un cirque et celui qui remplace Billy Zane est le personnage le plus intéressant dans le triangle amoureux. Rien ne fait qu'on s'intéresse au sort de Jacob et Marlena. La meilleure chose qui puisse être dit au sujet de la performance de Pattinson c'est qu'au moins il semblerait qu'il a pris une douche pour le rôle. Pire encore Witherspoon qui joue Marlena ressemble à une touriste qui joue à se déguiser pour faire une photo souvenir. Le plus choquant de tout est le scénario de Richard LaGravenese comparé à ce qu'il a écrit auparavant. les tentatives de mettre en évidence la relation de l'homme avec le monde animal, à la fois physiquement et métaphoriquement, ont été complètement étouffé par l'incapacité du réalisateur Francis Lawrence. WFE est entièrement dépourvu de drame actuel dans ses deuxième et troisième actes. WFE confirme Christoph Waltz comme un acteur qui monopolise l'écran.

La critique >>> http://www.crazedfanboy.com/npcr11/water-for-elephants.php

Note : 5/5 - Résumé : Pour l'auteur de la critique, un des meilleurs films qu'il ait vus cette année. Magnifiquement filmé, WFE est une carte postale visuelle, créée par le réalisateur, de l'époque de la Dépression aux USA. Le scénario raconte l'histoire d'une manière simple qui capte votre attention tout du long. Magnifique BO. Belle performance des acteurs.

La critique >>> http://movies.about.com/od/waterforelephants/fr/water-for-elephants-review.htm

Note : 3,5/5 - Résumé : Pas d'alchimie entre Reese et Rob malgré leurs efforts pour faire jaillir l'étincelle. Reese aurait dû jouer Marlena de façon plus sexy afin de montrer pourquoi il ne faut que quelques minutes à Jacob pour tomber amoureux d'elle. De même la vulnérabilité du personnage n'apparait pas à l'écran. Rob se défait de l'image de Twilight pour se transformer en ce jeune homme qui se débat après la mort de ses parents. Il est totalement crédible en étudiant vétérinaire et ses interactions avec les animaux - en particulier avec l'éléphant, Tai (qui joue Rosie) - semblent incroyablement naturelles et sincères. Mais, encore une fois, c'est Christoph Waltz qui vole la vedette. Le réalisateur Francis Lawrence et son équipe offre un monde fantastique du cirque, une version romantique d'une époque où, pour la majorité des Américains, il fallait lutter au jour le jour pour survivre. Le film rend l'époque moins sombre que le livre, mais c'était sans doute nécessaire de ne pas s'aliéner complètement un public contemporain (en particulier ceux qui n'ont pas lu le livre). Richard LaGravenese le scénariste a fait un travail admirable d'adaptation du livre de Gruen à l'écran. Aucune des scènes clés ne sont perdues, mais il aurait été merveilleux de pouvoir passer plus de temps avec la version âgée Jacob (joué magnifiquement par Hal Holbrook), le personnage qui raconte le livre. WFE s est une film magnifique. L'histoire d'amour - bien que moins passionnée que ce qui décrit dans le livre - devrait conduire le public au cinéma.

La critique >>> http://www.nydailynews.com/entertainment/movies/2011/04/22/2011-04-22_water_for_elephants_review_reese_witherspoon_robert_pattinson_lack_chemistry_but.html?r=entertainment/movies

Note : 3/5 - Résumé : WFE est un rendu fidèle du livre de Sara Gruen. Le principal inconvénient du film est le manque d'alchimie entre Rob et Reese. Robert Pattinson est un acteur passif qui a besoin d'une partenaire solide pour donner de la profondeur à sa beauté ténébreuse. Witherspoon, raide et toute en retenue, n'est pas de celle là. Elle semble aussi perdue que lui, et la confiance de Waltz, mise en scène de façon exagérée, donne l'impression que ce sont deux enfants hésitants. Heureusement, il y a suffisamment d'autres choses pour qu'on ne se focalise pas dessus. Lawrence a pris grand soin de retransmettre le sentiment des années 1930. En plus de Waltz, plusieurs acteurs secondaires ajoutent un impact. Le plus notable est Hal Holbrook qui joue Jacob âgé, qui se souvient de l'histoire en flash-back. En quelques minutes, il donne envie aux rêveurs de s'enfuir avec le cirque.

La critique >>> http://weblogs.thecwdc.com/entertainment/movies/willie-waffle/2011/04/water-for-elephants-review.html

Note : 4/4 - Résumé : Rob prouve qu'il est plus qu'un vampire ténébreux et sombre dans le rôle de Jacob. Le film est bien plus qu'un triangle amoureux. Le réalisateur Francis Lawrence et le scénariste Richard LaGravenese (basé sur le roman de Sara Gruen) ont créé un lieu magique, une merveilleuse histoire. Le film ressemble à un rêve avec des couleurs vives, des représentations mystiques dans le chapiteau, des tripots enfumés, tandis que chaque personnage prend vie sans cliché. Pourtant, nous avons également une idée de l'horreur brutale et dangereuse qui se cache sous le faste et le glamour. Principalement par le biais des performances étonnantes du captivant Waltz. Rob est génial avec son regard plein de désir pour une femme dont il ne devrait pas tomber amoureux et dans la compassion dont jacob fait preuve vis à vis des animaux. Mais Waltz est celui qui vous ne serez pas capable d'oublier après le film. Le résultat est l'un des meilleurs films de l'année à ce jour qui vous montre un cirque sur le déclin, le véritable amour et un jeune homme qui a juste besoin d'une seconde chance.

La critique >>> http://www.stltoday.com/entertainment/movies/reviews/article_b6b0c370-8598-50c2-a210-200dfefb4d23.html

Pas de note - Résumé : Dans WFE mieux vaut se concentrer sur les costumes et les décors que sur l'histoire d'amour qui est au centre. il s'agit essentiellement d'un divertissement chaste pour passer le temps entre 2 films "Twilight". Comme d'habitude, le jeu d'acteur Pattinson se compose de hochements de tête et de gémissements. Il ne sourit vraiment que lorsqu'il est recouvert de tartes à la crème. Waltz est acceptable dans le rôle de la menace. Reese est jolie en justaucorps. Seul l'éléphant est l'acteur le plus efficace du casting.

La critique >>> http://www.nypost.com/p/entertainment/movies/the_lamest_show_on_earth_SYVS75NFBYSvfROeTfaCnJ?CMP=OTC-rss&FEEDNAME=

Note : 1,5/4 - Résumé : WFE est un mélodrame maladroit et laborieux sur le cirque qui met en scène le plus improbable et le moins éblouissant triangle constitué de Reese, Rob et Waltz. adaptation bancale de Richard LaGravenese du roman de Sara Gruen qui avance plus lentement que l'éléphant, plein de dialogue guindés - sans parler des stéréotypes éculés. Le point culminant du film prête à confusion et le montage est tel qu'on ne comprend pas ce qu'il se passe. cela aurait pu passer plus facilement inaperçu si les stars avait un semblant d'alchimie romantique. ce n'est pas le cas. en contre-emploi Reese semble tout aussi mal à l'aise en tant que femme fatale ou comme artiste de cirque. Robert Pattinson des films Twilight ne parvient jamais à penser Jacob a une vie intérieure - l'éléphant est plus expressif. les scènes de Pattinson avec Witherspoon n'avons aucune chaleur. Waltz, si amusant dans "Inglourious Basterds", a été encouragé à faire dans le même registre mais lourdement. il ne transmet jamais sérieusement la menace. WFE est le film le moins fun sur le cirque.

La critique >>> http://www.washingtonpost.com/gog/movies/water-for-elephants,1169505/critic-review.html

Note : 2,5/4 - Résumé : Un divertissement indéniablement efficace. Waltz hors concours dans son rôle d'August. visuellement un très beau film. le monde du cirque est bien retranscrit même si on oublie pas que c'est une fiction. Rob s'acquitte très bien de son rôle. Reese retranscrit bien la relation complexe qu'a Marlena avec August. Et même si le film n'est pas "le show le plus spectaculaire au monde", il est très bon.

La critique >>> http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703983704576276653857492370.html?mod=WSJ_ArtsEnt_LifestyleArtEnt_2

Pas de note - La critique : Difficile pour l'auteur de comptabiliser tout ce qui ne va pas dans le film. un train du cirque arrive en ville au moment Dépression en Amérique: la photo Rodrigo Prieto donne au film une beauté évocatrice qu'il ne gagne jamais de façon spectaculaire. Il y avait de nombreuses attentes par rapport au livre et le résultat fait amateur. Aucune chaleur entre Rob et Reese. Waltz est dirigé de façon grossière. Le film commence mal avec un prologue à la Titanic avec Hal Holbrook qui joue Jacob âgé qui revient sur sa vie passée. Sa performance est trop grande, la caméra est trop près, la scène est vendue au public au lieu de lui être offerte. Mais ce n'est rien comparé aux plans faits sur Waltz ou Rob, qui réagit plus qu'il ne joue dans le film.

La critique >>> http://www.twincities.com/movies/ci_17899646?nclick_check=1

Note : 3 étoiles - Résumé : WFE a la plupart des signes extérieurs d'un roman épique, dans la lignée de "Out of Africa" ou "Docteur Jivago". Mais ce qui manque à la version cinématographique du roman de Sara Gruen ce sont les grands thèmes qui la rendrait plus émouvantes que l'histoire des trois personnages princpaux. Cela dit, WFE est un film divertissant et satisfaisant à son échelle plus modeste. La photographie est magnifique. Les effets spéciaux si il y en a sont invisibles, de plus c'est bien Reese qui virevolte du haut d'un éléphant et Rob qui marche sur le toit d'un train.

La critique >>> http://www.bdkreviews.com/recent.php#waterforelephants

Note : 4/5 - Résumé : Water for Elephants est un film magnifique et captivant que vous n'oublierez jamais. Francis Lawrence a créé un monde beau et riche en émotions avec des performances qui vous feront penser au film pendant des jours. Quiconque pense que Robert Pattinson est juste ce gars de Twilight a besoin de regarder ce film ou Remember Me. Il est extrêmement talentueux et une fois Twilight terminé, l'auteur de la critique croit sincèrement qu'il va se révéler être l'un des meilleurs acteurs dans le métier à l'heure actuell. L'alchimie avec Reese Witherspoon et Christoph Waltz est parfaite. La gamme émotionnelle de Christoph Waltz mélangée avec les émotions de Robert Pattinson et Witherspoon font que le film fonctionne. Les personnages sont compliqués et on se trouve embarqué dans cette histoire d'amour qui n'est pas un triangle amoureux car il y a un quatrième avec Tai l'éléphant qui fait une performance phénoménale. Il faut le voir pour le croire. Le film est ponctué par la brillante BO de James Newton Howard. Seul petit point noir : la voix off. Le film vraiment beau à regarder qui vaut le détour pour les performances des acteurs.

Nota : petite précision l'auteur de la critique n'est pas une femme

La critique >>> http://www.nj.com/entertainment/movies/index.ssf/2011/04/water_for_elephants_review_modern_stars_working_without_a_net_in_this_old-fashioned_melodrama.html

Pas de note - Résumé : WFE est le genre du mélodrame qui aurait été un énorme succès dans le début des années 30, avec Jean Harlow comme écuyère et Clark Gable dans le bel homme à tout faire . Sauf qu'on est en 2011 et à la place on a Reese Witherspoon et Robert Pattinson. Il n'y a pas moyen de contourner cela, bien sûr, un film récent doit être faite avec des stars récentes. Pourtant, le fait est que les anciennes stars savaient faire une performance. Là, les acteurs - en particulier Pattinson - se retiennent. Ils semblent timidse, presque gênés. côté scénario, même si les dialogues sont parfois bancales, les situations sonnent juste. Bien que Waltz montre son goût pour les personnages d'affreux comme August, les rôles principaux manquent de profondeur. Reese est la mieux lotie. Rob est plus un problème. C'est un grand, beau jeune homme, et c'est une bonne chose de le voir loin de la saga "Twilight", avec ses cheveux enfin peignés enfin et plus de paillettes sur la figure mais il continue à se morfondre. Cette passivité est très bien pour un fantasme qui cible les pré-adolescentes mais un homme adulte majeur doit avoir plus de charme.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:34

:val: pour toutes ces critiques

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:35

Critique – Water for Elephants: un raté

Note : 4/10

Ce n’est pas parce qu’on prend Francis Lawrence comme réalisateur et qu’on lui adjoint Robert Pattinson, Reese Witherspoon et Christoph Waltz qu’on a un bon film.

Tout allait pourtant si bien. Le réalisateur n’est pas mauvais (I Am Legend et Constantine, pas génial mais pas horrible non plus), deux (Reese Witherspoon et Christoph Waltz) des trois acteurs principaux ont eu un Oscar mérité et Robert Pattinson n’est pas si mauvais que ça quand il sort de son antre Twilight (voir sa prestation dans Remember Me). Donc, sur le papier, ça colle.

En vrai, une fois la première heure passée, ça dérape. Méchamment. Pourtant, même l’histoire n’est pas une horreur. Water for Elephants, adaptation du roman de Sara Gruen, suit le parcours de Jacob Jankowski (Robert Pattinson). Cet étudiant en sciences vétérinaires est sur le point d’obtenir son diplôme quand ses parents, immigrés polonais, décèdent dans un accident de voiture.

L’orphelin se retrouve sans toit et arpente les routes des États-Unis, pays à l’économie dévastée par la Grande Dépression… nous sommes en 1931. En sautant à bord d’un train, il tombe sur un cirque et est immédiatement embauché comme homme à tout faire. Petit à petit, après avoir fait la connaissance d’August (Christoph Waltz), le patron, et de sa femme Milena (Reese Witherpoon), l’écuyère vedette, il se retrouve à s’occuper des animaux de cette troupe ambulante.

Mais la situation économique n’est pas reluisante, le cirque a besoin d’argent et on commence à comprendre qu’August, malgré ses beaux costumes et sa mine joviale, est un homme trouble, violent et sans cœur. Entre alors en scène Rosie, une éléphante dont le numéro pourrait sauver le cirque. Je passe alors en mode accéléré pour la suite des événements: August bat Rosie et Milena, toutes deux défendues par Jacob. Milena et Jacob tombent amoureux (what else!) et voilà, tout est bien qui finit bien.

En fait, le problème n’est pas tant dans le scénario, même si je soupçonne des coupes terribles dans le roman, mais dans le jeu des acteurs. Oui, c’est mal joué. Et la faute en revient à Francis Lawrence. Car, plutôt que de s’assurer d’une cohésion dans la prestation de ces trois comédiens, il les laisse faire. Résultat, chacun interprète son personnage, sans se soucier de son vis-à-vis ce qui donne une absence totale de chimie entre tout ce beau monde.

De plus, le physique de Reese Witherspoon ne se prête pas à l’incarnation d’une écuyère sexy et pulpeuse qui peuple rapidement les rêves d’un jeune homme. Sa bouche pincée, son visage anguleux trahissent son caractère, incompatible avec celui de Milena, femme soumise et battue.

Je tire néanmoins mon chapeau au directeur de la photographie, Rodrigo Prieto (Biutiful) et à la costumière Sara Akhteh… sans oublier l’entraîneur de l’éléphant et toute l’équipe qui s’est occupée de coordonner les séquences avec les animaux. Le reste, malheureusement, ne vaut pas tripette et, à la place d’un epic romantique à saveur historique, on se retrouve avec une bouillie dont on se serait passé.

source : lebuzz.info
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:38

L’amour au temps des éléphants - Critique du film Water for Elephants

Note : 3/5

Drame romantique conventionnel qui fait oublier sa grande prévisibilité par l’honnêteté apportée à ses sentiments, «Water for Elephants» fera fondre les âmes sensibles qui s’imaginent que Robert Pattinson est l’homme idéal pour Reese Witherspoon. Sucré et parfait pour Pâques.

Personne n’a sûrement dit à Jacob (Robert Pattinson) de ne pas s’enticher de la femme (Reese Witherspoon) de son patron (Christoph Waltz). Il aurait dû rester à sa place, à s’occuper de cet éléphant, la vedette du cirque. Mais comme le coeur a ses raisons que la raison ignore, les problèmes ne tarderont pas à arriver.

Hollywood connaît la recette de la romance. Celle qui fonctionne comme dans «Titanic» et «Moulin rouge», pas l’effort fade de la récente adaptation de «Jane Eyre». Le bouquin de Sara Gruen avait toutes les qualités pour attirer un public féminin dans les salles. Et sans doute qu’il y arrivera. Difficile de résister à Robert Pattinson qui est nettement plus allumé ici que dans «Remember Me» et tous les «Twilight». Face à lui se trouve la resplendissante Reese Witherspoon, croquante à souhait. Sans parler d’une chimie à tout casser (l’ère «Gone With the Wind» est révolue depuis longtemps), le duo a beaucoup plus de complicité que Johnny Depp et Angelina Jolie dans «The Tourist».

Ce n’est toutefois pas toujours leurs aventures sirupeuses ponctuées de dialogues à l’eau de rose et de situations moyennement crédibles qui maintiennent l’intérêt. Le contexte de l’époque (la prohibition lors de la Grande Dépression) est abordé en sourdine au sein d’un style classique, mais sobre que n’aurait pas renié Merchant Ivory. Bien que les messages soient nombreux (il faut prendre soin des animaux, se rappeler que les vieilles personnes peuvent encore travailler, agir en groupe, etc.), la mise en scène ne manque pas de dynamisme. Surprise, c’est Francis Lawrence qui se trouve derrière la caméra, lui dont le travail avait laissé de glace sur l’inégal «Constantine» et le tiède remake «I Am Legend». Il sait comment amener du pimpant au récit sans trop ennuyer pendant les deux heures que dure le long métrage, et son utilisation de la belle partition musicale de James Newton Howard ne manque pas de souffle lyrique.

C’est toutefois la performance de Christoph Waltz qui mérite qu’on s’attarde à ce film. Il semble tout droit sorti de «La Strada» et le comédien brille à passer du tortionnaire à l’être angélique, mettant le spectateur dans sa poche avec son charisme d’enfer. Sans rivaliser avec l’interprétation remarquable qu’il livrait dans «Inglourious Basterds», l’acteur sait être l’incarnation du diable en se tenant loin du cabotinage : une leçon qu’il n’avait malheureusement pas appliquée dans le récent et satisfaisant «The Green Hornet».

«Water for Elephants» s’adresse principalement à maman et à la grande soeur qui rêve de se faire mordre par un vampire. Ce n’est peut-être pas une grande histoire d’amour comme l’était celle d’«Atonement», sauf que c’est déjà mieux que l’ordinaire bande-annonce qui circule dans les salles de cinéma. Décidément, c’est la semaine des mammifères. Mais entre l’ennuyant documentaire «African Cats» et cette charmante fiction, la question de quoi aller voir ne se pose même pas.

source : lecinema.ca
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Water for Elephants ] Les critiques de la presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Water for Elephants-
Sauter vers: