The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Water for Elephants ] Les critiques de la presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:51

Pour le buzz, faudrait leur dire que c'est pas Milena mais Marlena Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 17:54

Citation :
«Water for Elephants» s’adresse principalement à maman et à la grande soeur qui rêve de se faire mordre par un vampire

Bonjour les clichés. Oui, c'est à l'eau de rose mais le roman est à l'eau de rose !!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 18:03

beurk !!! beurk !!! beurk!!!

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 18:24

La critique >>> http://www.tri-cityherald.com/2011/04/22/1460628/water-for-elephants-leaves-you.html

Note : 2/5 - Résumé : WFE prouve enfin que Rob peut jouer un personnage qui ne fait pas que bouder et être maussade. Dans le film il sourit et récite son dialogue de façon correcte sans marmonner une phrase sur deux. Ca n'aide pas le film ou fait de lui un meilleur acteur mais cela prouve qu'il travaille pour s'améliorer. Pattinson n'ai pas grand chose à faire si ce n'est tomber amoureux et sourire. C'est ce qu'il fait le mieux et à la différence des films Twilight et Remember Me, au moins son personnage a de la personnalité. Witherspoon est une actrice formidable, mais totalement à contre-emploi. Elle a un peu plus de choses à faire : des oeillades à Jacob Pattinson, calmer un mari jaloux et ressembler à un star de cirque. Witherspoon traverse le rôle comme une somnambule. Waltz est vraiment gaspillé. Il a fait de la vilainieun art. pas aussi bien ici que dans Inglourious Basterds, Waltz au moins a du plaisir avec son personnage. Le scénariste Richard LaGravenese a fait carrière en transformant des livres populaires en de grands films. Ce n'est pas le cas ici. les changements qu'il a fait conduise à de grandes lacunes. S'il est juste de dire que le film est magnifiquement tourné, Lawrence n'a pas de sens de l'histoire ou du rythme. Les éléphants n'oublient jamais, mais les gens peuvent. Oubliez ce film.

La critique >>> http://www.cleveland.com/moviebuff/index.ssf/2011/04/water_for_elephants_sara_gruen.html

Pas de note - Résumé : WFE est un solide divertissement à l'ancienne. Même si la 20th Century Fox espère attirer des légions d'admiratrices de Pattinson et base sa promotion sur la romance, il n'y a pas beaucoup d'amour. Reese tient un rôle qui ne lui convient pas et semble mal à l'aise littéralement et métaphoriquement. Le réalisateur Francis Lawrence («I Am Legend») et le scénariste Richard LaGravenese («The Horse Whisperer») ne nous donnent pas une raison suffisante pour se laisser prendre au jeu pour Jacob ou Marlena. La plupart du temps, Jacob se contente de réagir à ce qui se passe. Le personnage de Marlena n'a pas assez de moments authentiques pour construire le personnage. les acteurs n'ont pas d'alchimie. Il n'y a aucune étincelle dans leurs yeux.

La critique >>> http://nymag.com/daily/entertainment/2011/04/movie_reiew_robert_pattinson_l.html

Pas de note - Résumé : WFE adaptation glamour de Lawrence avec la mâchoire de Robert Pattinson, le froncement de sourcils de Robert Pattinson, les lèvres de Robert Pattinson et cheveux en bataille de Rober Pattinson. Dans des rôles de soutien on trouve un éléphant talentueux et une femme blonde qui s'appelle Reese Witherspoon. Le film commence avec un truc pathétique style Titanic : un Jacob âgé et larmoyant qui raconte son histoire sirupeuse avant d'enchaîner sur le sérieusement monotone Robert Pattinson. Les deux traits qui caractérisent le personnage de jacob sont qu'il aime les animaux et qu'il ne suce le sang de personne qui rejoint un cirque qui curieusement n'est pas touché par la Dépression. Les aspérités de Jacob sont d'ordre esthétiques : il est mal rasé. Mais la gamme émotionnelle est perdue, cependant. Même si Jacob est matraqué et frappé, le faux sang est astucieusement appliqué, pour mieux renforcer ses traits ciselés. En fait, la beauté de Pattinson évince à peu près tout le reste. L'éléphant doué est surtout considérée comme un flou gaussien. Le monde du cirque est le papier peint. Plus inattendu, Reese Witherspoon, une des stars les plus rentables d'Hollywood, joue un peu plus qu'une victime niaise, en costumes de satin. Ses quelques lignes pourraient s'intégrer dans une coque d'arachide. Waltz propose une variation de sa performance dans Inglourious Basterds.

La critique >>> http://blog.beliefnet.com/moviemom/2011/04/water-for-elephants.html

Note : B - Résumé : Dans WFE on fait l'expérience de la survie dans le sang, la sueur, la douleur, ainsi que la romance, le danger, le rire et même un peu de poésie. Ce projet ambitieux est rempli de métaphores sur la vie et l'amour - certaines plus réussies que d'autres - mais il reste toujours attrayant et est un régal pour les yeux. Ce film a des moments visuellement superbes, qui donnent une grâce poétique
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 18:30

du pas trop mal et du moins bon !!! on verra bien par nous mêmes n'est ce pas ???

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Annouk
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 44
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 18:44

LA MAGIE N'OPÈRE PAS
De l'eau pour les éléphants
Isabelle Hontebeyrie - Agence QMI
22-04-2011 | 04h00


Francis Lawrence (Je suis une légende)n’a pas trouvé le rythme de cette adaptation du roman de Sara Gruen.

C’est d’autant plus dommage que l’histoire ne manque pas d’intérêt. Robert Pattinson incarne Jacob, fils d’immigrants polonais, qui s’apprête à passer son examen de vétérinaire. Manque de chance, ses parents se tuent dans un accident de voiture et, comme nous sommes en 1931, en pleine Grande Dépression, le jeune homme se retrouve à la rue.

Il se fait embaucher par un cirque, dont le directeur est le sévère et brutal August (Christoph Waltz) et dont l’acrobate vedette n’est autre que Milena (Reese Witherspoon), la femme du patron.

AMOUR ET VIOLENCE

De fil en aiguille (le film dure quand même 121 minutes), Jacob et Milena tombent amoureux l’un de l’autre, sur fond d’arrivée d’un éléphant dans le cirque. Le dressage du pachyderme sera l’occasion de voir se révéler la violence d’August, qu’on soupçonnait quand même un peu.

Bref, vous l’avez compris, on nage en pleine soupe mélo américaine. Le pire, c’est que ce drame romantique — il n’y a malheureusement pas d’autre qualificatif — aurait pu être très bon.

Tous les ingrédients sont là pour faire rêver : les costumes, les décors et l’univers du cirque dans les années 1930. Mais la magie n’est pas là.
Au bout d’une heure, on commence à sentir les premiers fourmillements dans les jambes, signe qu’il est temps de prendre une petite pause et de trouver un prétexte pour sortir de la salle.

Contrairement à un bon vin — ou même à certains films moyens — qui se bonifient avec le temps, le souvenir de De l’eau pour les éléphants empire au fil des heures. Résultat, malgré toute la bonne volonté du monde et mon amour du cinéma, je n’arrive à trouver aucune raison valable de mettre la moyenne à ce long métrage.

http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/critiques/2011/04/21/18052876-qmi.html
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 18:51

ce qui est bien avec hontebeyrie qu'elle écrive pour lebuzz.info, pour canoe ou pour métro elle reste constante (voire répétitive) jusque dans ses erreurs (cf Milena au lieu de Marlena)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 19:13

après avoir lu toutes ces critiques je me dis que je me ferai ma propre opinion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 19:19

de toutes façons, c'est toujours comme ça. les critiques peuvent toujours dirent ce qu'ils veulent ça n'est pas ça qui fait qu'on va voir un film ou non (si y'avait pas eu mon frère pour me trainer voir avatar, que je n'ai pas aimé du tout, je n'y serais jamais allée malgré toutes les critiques qui ne tarissaient pas d'éloges)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 19:25

Water for Elephants: quand on prend pour le méchant..

Autant le dire tout de suite, on est allé voir Water for Elephants sans aucunes attentes, vraiment. Ne profitant d'aucun timing, ce genre de film qui aime bien profiter habituellement de la période des fêtes, n'avait rien, malgré ce qu'il semblait croire, pour véritablement nous attirer. Une amourette d'époque basé sur un best-seller avec des têtes d'affiche qui pousseraient certains à tuer pour les avoir? Non, on a déjà vu mieux.

Pourtant, force est d'admettre que malgré tout, le classicisme, lorsqu'il est exécuté dans les règles de l'art, si on oublie un peu le risible qu'il cumule souvent, est d'une efficacité qui finit toujours par charmer ne serait-ce un tant soit peu.

Robert Pattinson en polonais orphelin étudiant en médecine qui voit sa vie bousculer à la mort de ses parents? Oui, nous ici une telle prémisse nous donne envie de passer notre chemin. Heureusement, avant d'avoir le temps de le dire, Reese Witherspoon et son mari (dans le film, entendons-nous) font leur apparition donnant à l'ensemble un peu plus de tonus. Non pas que le jeune ténébreux ne manque pas de gueule, il en a (un peu..), même si on doute encore que de lui confier un film entier sur ses épaules soit un choix judicieux, n'empêche, impossible de s'enlever de la tête qu'il est l'aimant à filles hystériques d'une des sagas les plus populaires de l'histoire, en plus de se douter que sa raison d'être dans le film doit certainement se lier à cette même raison.

Du coup, si on peut passer par dessus cette frontière qui semble infranchissable aux premiers abords, on tombe dans l'histoire d'amour impossible type, façon Moulin rouge! sans toutefois rien avoir de l'audace de ce dernier. Quoique aux yeux de Francis Lawrence, cela pourrait bien en être, surtout considérant le fait que celui-ci a par le passé, outre ses vidéoclips pour Janet Jackson, Britney Spears, J-Lo et Green Day notamment), réalisé des opus aussi étonnants que désolants (Constantine et I Am Legend).

Classique de tout son être (il ne fallait pas en demander plus ou moins de la part du scénariste Richard LaGravenese qui a toujours eu le mélo à coeur avec les sympathiques The Fisher King, A Little Princess, Freedom Writers jusqu'au pénible P.s. I love you), de par son introduction grinçante d'un vieillard qui en vient à raconter son histoire qui prend vie sous nos yeux, sans entrecouper l'ensemble façon The Curious Case of Benjamin Button (ce qui aurait inutile ici), jusqu'aux rouages prévisibles de cette romance qu'on doit voir comme impossible, le plaisir ici est ailleurs.

Non, il n'est pas vraiment plus avec l'élément cirque (celui vers qui le destin a poussé Jacob, oui-oui, Robert Pattinson, de quoi rendre furax ses fans de la première heure pour certaines raisons "évidentes") puisqu'il y a très peu de places aux performances et quand on y a accès, on se rappelle que le tout est beaucoup plus magique sous chapiteau que capturé sur pellicule. Ni même avec les animaux qui ne sont accessoires sauf pour un éléphant qu'on finit bien par trouver plus attrayant que la plupart des personnages.. Alors, où se trouve l'intérêt du long-métrage?

Si ce n'est sûrement pas volontaire, face à la chimie qui n'opère pas aussi bien qu'on l'aurait souhaité entre Pattinson et Witherspoon, là où on espérait de tout coeur que Christian et Sadine vivent leur passion à profusion tout en sachant dès le départ que ce n'en serait jamais le cas, ici, puisqu'on n'y croit pas trop, on désir de tout coeur que les "lovers" soient "discovered". Il faut préciser que d'avoir confié le rôle du méchant, du salaud de service à un acteur aussi fascinant que le brillant et génialissime Christoph Waltz fait mal à tout autre membre de la distribution puisque, même si on ne lui a pas proposé de rôle bien différents depuis son inoubliable performance dans Inglourious Basterds, à chacune de ses apparitions, peu importe ce qu'on lui demande de faire (même violenter des animaux..), il crève l'écran. Ce n'est pas compliqué, Waltz a la gueule de l'emploi et son jeu est honorable, de par son être, sa façon de dire ses mots, d'exécuter ses gestes, il impressionne constamment, donnant aux films ses moments les plus efficaces. À ce titre, la scène où il finit par découvrir le pot aux roses, retournant considérablement une surprise qu'on lui avait préparé, sous sa tutelle, devient un plaisir machiavélique des mieux accueilli.

Bon, bien sûr, ça n'en sera pas la trame principal et le film restera bien mielleux dans ses dialogues et ses situations, ce, jusqu'au happy end caramélisé à la perfection. Il ne faut pas non plus passer sous silence les valeurs et morales tracées à gros trait comme violenter des animaux c'est mal, le bien triomphe toujours, l'amitié c'est utile, etc., etc. Pourtant, si la direction artistique reste soignée (on aime bien les rares références à l'époque si belle de la prohibition, comme cette scène mélancolique dans un bar), on n'en sera pas pour autant impressionné. Restera alors le respect de ne s'être contenté que de quelque chose de classique, d'intemporel, qui ravira madame de tout âge. À ce fait, on n'a pas fait ici de conte pour la génération twilight, ô fort heureusement, et c'est tant mieux.

Ainsi, de par son classicisme qui ici rassure plus qu'il ne rebute, malgré ses deux heures certainement longuettes ici et là, on gardera l'éléphant, Christoph Waltz et pour l'eau ou, les autres, on y repensera, ou y repassera, selon.

source : voir.ca


(suite des critiques en page 10)


Dernière édition par Valeriane le Ven 22 Avr - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Clo
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 30
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 19:32

:val: pour toutes ces critiques !! Je me ferai mon opinion par moi-même !!! Neutral
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 20:11

La critique >>> http://www.hollywoodnews.com/2011/04/22/robert-pattinson-in-water-for-elephants-our-review/

Note : 2,5/4 - Résumé : Lawrence semble plus intéressé par les machinations au sein du cirque l'époque de la Dépression que par la romance prévisible. L'éléphant est ce qu'il y a de mieux dans le film. Rob peut bien être populaire et Reese et Waltz avoir reçu un oscar, c'est l'éléphant qui vole la vedette et de loin. Il n'est pas peu dire que Pattinson montre plus de passion et d'adoration pour le pachyderme que pour la pauvre Witherspoon. L'éléphant est également un meilleur personnage que celui de Waltz qui nuance quelque peu son personnage de méchant par rapport à celui d'Inglorious Basterds. Les personnages manquant de profondeur et certaines coïncidences trop évidentes sont du fait de l'auteur du livre Sarah Gruen. Mais Lawrence a été assez inspiré en faisant certains choix pour éviter ses pièges. WFE est élégant de par sa photographie et la BO. Une belle conception de la production hollywoodienne qui rappelle à l'esprit de l'âge d'or du cinéma.

La critique >>> http://filmdrunk.uproxx.com/2011/04/review-water-for-elephants-wins-my-heart-via-circus-porn

Note : B+ - Résumé : l'auteur s'interroge de savoir si il doit avoir honte d'avoir aimé le nouveau film de Rob à l'issue de la projection. Hal Holbrook et son regard triste pourrait lui vendre n'importe quoi. Il pourrait regarder tous les jours Waltz en sociopathe même si c'est répétitif comme rôle. WFE est un des rares cas où la photographie, les décors l'emportent sur l'histoire.

La critique >>> http://www.thefablife.com/2011-04-22/review-why-we-loved-water-for-elephants-but-were-left-wanting-more/

Pas de note - Résumé : Rob est bon dans le film. Dans WFE on découvre une autre facette de ce que Rob peut faire, son interprétation de Jacob est sensible, émouvante et tendre. Il est plus à l'aise dans les scènes avec Rosie l'éléphant et leur alchimie est la meilleure du film. Le plus grand obstacle pour Rob en tant qu'acteur c'est peut-être que la caméra l'aime. Son visage était fait pour être placardé sur un écran géant ce qui peut être à la fois une bénédiction et une malédiction pour les acteurs. Cela pourrait expliquer pourquoi le pauvre subit les foudres de nombreux critiques. Et même si son travail dans WFE n'est certainement pas calibré pour un oscar, il prouve que Rob mérite d'être pris au sérieux en tant qu'acteur et non pas seulement comme Edward Cullen - une peau qu'il devrait être autorisé à retirer. Francis Lawrence a capturé les craintes de Jacob et son coup de coeur pour le cirque de façon magnifique. C'est coloré, vivant, palpitant et totalement addictif même si l'histoire n'est pas totalement captivante. Holbrook est sous utilisé. l'alchimie entre Jacob et Marlena ne fonctionne pas vraiment et des scènes dans le livre qui qui donnent de la profondeur à l'histoire et aux personnages sont passées sous silence ou survolées rapidement. À la fin du film, on se sent comme un enfant à qui a été offert la plus délicieuse crème glacée du monde, mais qui n'a été autorisé à manger que la moitié de celui-ci. On en veut plus. Le film dure près de 2 heures, mais 15 minutes supplémentaires auraient permis de creuser plus en profondeur. Le casting est incroyablement talentueux, mais ils n'ont pas suffisamment de temps pour vraiment montrer ce qu'ils peuvent faire et ainsi de l'histoire qui était explosive dans le livre apparaît comme un peu tiède dans le film. Mais même avec ces lacunes, WFE mérite est certainement d'être vu. Hollywood est en manque de films à l'ancienne, d'époque et romantiques - notamment en ce moment - et on a aimé être emporté dans l'intrigue, le désir, le danger et le cirque des frères Benzini. On aurait simplement souhaité pouvoir être autorisé à y rester un peu plus longtemps.

La critique >>> http://www.reelingreviews.com/waterforelephants.htm#Laura

Note : C+ - Résumé : Le scénario de Richard LaGravenese, adaptation du roman de Sara Guren, se concentre sur le triangle amoureux au détriment de la plupart des personnages secondaires du roman et le réalisateur Francis Lawrence se concentre sur la vision de la période grâce à la belle photographie, mais le film manque de souffle. Le personnage de Marlena joué par Reese manque de profondeur et il n'y a pas d'alchimie avec Rob. Taï a plus de charisme que ses partenaires. Certains côtés répétitifs sont fastidieux. Waltz donne une version moins spirituelle de son personnage de Hans Landa dans IB. A son crédit qu'il parvient à faire sentir le conflit intérieur qui l'agite malgré sa cruauté.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Ven 22 Avr - 20:26

beaucoup pour toutes ces critiques !!
Revenir en haut Aller en bas
Annouk
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 44
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 0:16

Le monde est un cirque
Par Elizabeth Lepage-Boily

Une bonne histoire, bien racontée et savamment incarnée; un amalgame synonyme d'efficacité dans un monde où les bons récits sont souvent noyés par les clichés prévisibles et les interprètes ennuyants. Water for Elephants, inspiré du roman éponyme de Sara Gruen, entraîne le spectateur dans un univers qui lui est étranger, celui du cirque durant la Grande Dépression aux États-Unis. Déjà, les prémisses permettent d'espérer davantage que ces langoureux drames romantiques contemporains dont on connaît le dénouement avant le début du générique d'ouverture. Le long métrage est bien sûr teinté de quelques répliques faciles - « Tu es belle, tu aurais mérité une belle vie » est probablement la pire d'entre toutes - et de plusieurs séquences peu innovantes - le baiser volé dans la ruelle est presque devenu un classique de ce genre cinématographique - mais, malgré leur aberrance et leur mièvrerie, elles ont prouvé leurs efficacités respectives et sont maintenant gage de succès auprès d'un auditoire romantique.

Pour réussir un film sentimental, la chimie, l'attirance entre les deux personnages principaux est une donnée non négligeable, un attribut essentiel. Ici, les affinités de Reese Witherspoon - magnifique et envoûtante - et de Robert Pattinson sont indiscutables, et ce, malgré le stoïcisme de ce dernier (Pattinson a la même expression sévère qu'il incarne un vampire torturé ou un jeune garçon idéaliste). Christoph Waltz nous rappelle quant à lui pourquoi il a remporté un Oscar et pourquoi il est maintenant si prisé à Hollywood; il peut insuffler la bonté et la méchanceté pures dans un seul et même individu. Il interprète ce protagoniste imprévisible, double face, dont on ignore les véritables intentions avec une telle aisance, une telle profondeur, qu'on se met à douter de la personnalité de l'acteur lui-même. Il réussit à inculquer des valeurs sincères à son personnage d'August, un homme froid et austère qui rêve de faire de son cirque une attraction incontournable, malgré la gravité du truand. L'oeuvre n'installe pas d'emblée ce dernier comme l'être à abattre, elle prend le temps d'installer le personnage, de nous montrer ses qualités et ses failles avant de le condamner; une chose que trop de productions omettent de développer. Même dans les films, il faut parfois laisser la chance au coureur.

La réalisation, assez discrète, prudente, arrive habilement à nous plonger dans ce milieu bohème, où l'illusion et le rêve ne sont que choses de la routine. Francis Lawrence ne nous montre que ce qui est nécessaire - pas d'images d'horreur dévoilant la mutilation d'un éléphant pour le sensationnalisme ou le regard furieux d'un amant témoin d'une étreinte interdite entre son amour et un étranger pour le suspense. Le cinéaste nous épargne la plupart (parce qu'il reste toujours certains écarts gênants; la finale à l'eau de rose en est une) des plans inutiles servant à appuyer la narration, à surexpliquer des situations assez révélatrices d'elles-mêmes.

On a déjà vu des histoires d'amours plus intenses, plus passionnées et séduisantes, mais celle-ci est assez charmante et originale pour enjôler plusieurs rêveuses (pas de discrimination, mais disons qu'ici les rêveurs sont moins sollicités). Par contre, attention : ce film peut vous faire prendre conscience de la banalité de votre existence et vous donner l'indescriptible envie de sauter dans un train en marche au beau milieu de la nuit étoilée vers un avenir d'enfièvrement et de lubie. À vos risques et périls.

http://www.cinoche.com/films/de-l-eau-pour-les-elephants/critiques/index.html
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 11:45

Annouk

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 14:16

Annouk pour cette nouvelle critique !
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 15:56

Merci Annouk mais ils sont quand même pas tendres avec notre Rob !!!! peut être va t-il nous décevoir ???

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 16:46

Annouk

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Clo
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 507
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 30
Localisation : PARIS

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 19:44

Annouk
Revenir en haut Aller en bas
Annouk
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 632
Date d'inscription : 30/09/2010
Age : 44
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Sam 23 Avr - 22:33

Critique ''Water for Elephants'' par Ledevoir.com Note: 3/5



D'aucuns se plaisent à affirmer que l'acteur Robert Pattinson est beaucoup plus doué que ce que la série Twilight laisse paraître. Peut-être, mais ni le mélodrame Remember Me ni le drame biographique Little Ashes (où l'idole incarne Salvador Dalí!) n'ont permis de le prouver. Qui espérait voir émerger dans son plus récent film, Water for Elephants, tout ce potentiel qu'on lui prête devra encore patienter.

Tiré du best-seller de la romancière canadienne Sara Gruen, Water for Elephants se déroule pendant la Grande Dépression. Période sombre durant laquelle Jacob (Robert Pattinson, somnambule), un aspirant vétérinaire, saute à bord d'un train en marche où voyage un cirque ambulant. Évidemment, il s'éprendra de la star du spectacle, la belle Marlena (Reese Witherspoon, d'une grâce mécanique), qui, évidemment encore, est mariée au vil patron (Christoph Waltz, guère mieux que dans The Green Hornet).

On pense parfois avec nostalgie à la série-culte de HBO Carnivàle qui, dans un contexte parent, renouvelait la formule avec brio. Ou, tient, à La Nuit des forains, beau morceau d'Ingmar Bergman auquel l'intrigue de Water pour Elephants emprunte quelques motifs en les enrobant de joliesse et de bons sentiments. De fait, le film de Francis Lawrence (Constantine, I Am Legend) se situe résolument du côté de la vieille garde américaine: The Greatest Show on Earth et surtout Trapeze, dont il possède le lustre, mais, ironiquement, pas le sens du spectacle.

En sa qualité de grosse production mettant en vedette de grosses stars, Water for Elephants jouit de tous les atouts techniques que l'argent peut offrir: une direction photo soignée, une direction artistique experte (par le grand Jack Fisk — Days of Heaven, There Will Be Blood) et des effets numériques discrets et réussis.

À cela ne manque qu'un metteur en scène inspiré et, accessoirement, une âme. Et un sens du rythme. Et une trame sonore moins envahissante et sirupeuse. Et une once de chimie entre les interprètes. Et une psychologie, même primaire, qui tienne la route. Et n'en jetez plus.

Source: http://www.ledevoir.com



Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Dim 24 Avr - 7:37

Merci Annouk

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
belladeludo
Uploadeuse
Uploadeuse
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 56
Localisation : Trop loin de lui

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Dim 24 Avr - 8:17

Annouk pour ces critiques françaises

la chimie, ou l'alchimie ?
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Dim 24 Avr - 10:22

Annouk

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Dim 24 Avr - 12:34

Annouk

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   Dim 24 Avr - 17:31

La soeur de Rob a laissé ce message sur son compte Twitter

Citation :
@LizzyPattinson: Water For Elephants. Loved it x

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Water for Elephants ] Les critiques de la presse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Water for Elephants ] Les critiques de la presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Water for Elephants-
Sauter vers: