The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [New Moon] La revue de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 6 Nov - 19:22

Résumé ITW Michael Welsh et Anna Kendrick.

Mike dit qu'en plus du triangle amoureux entre Bella / Jacob et Edward , il y a aussi celui entre Bella/ Mike et Jessica qui aboutit à la fin de la relation entre lui et Jessica. Anna dit que son passé au théâtre lui a permis de jouer la scène où Bella et Jessica sont devant le cinéma car il y avait unr foule attroupée pour les voir. Leurs scènes préférées: celle de Mike = le rendez vous à trois au cinéma et Anna = la scène où elle est au cinéma et elle parle sans cesse et Bella ne l'écoute pas . Chris lui a demandé de continuer de parler naturellement. Le journaliste leur fait remarquer qu'ils apportent un aspect comique au film et Mike dit qu'il est un grand fan de Jim Carrey. Bien que l'histoire soit plus sombre, ils trouvent ça super qu'on les ai intégré plus et qu'ils apportent cet effet humoristique.
Mike dit que grâce au succès de Twilight , lui et sa famille se sont investis dans des oeuvres caritatives afin de rester les pieds sur terre. Cela faisait des années qu'il travaillait pour l'association Kids with a cause et Twilight lui a permis de récolter plus de fonds.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 6 Nov - 19:29

ptiteaurel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Sam 7 Nov - 4:06

Kristen Stewart 'Can't Tell A Difference' Between Herself And Bella Swan

'I'm used to playing really distinct characters that are so far away from my normal reality,' Stewart says.

With the end of principal photography on "Eclipse" in Vancouver late last month, Kristen Stewart completed her third "Twilight" series film as Bella Swan, the high school girl who falls hard for a vampire. Even before starting "Eclipse," though— at the very beginning of "New Moon," in fact, the second film in the franchise — the 19-year-old actress felt so comfortable playing the character that she had a hard time separating herself from Bella.

"I feel very much like I can't really tell a huge difference between myself and Bella anymore, as odd as that sounds," she admitted in an interview released by Summit Entertainment. "I'm used to playing really distinct characters that are so far away from my normal reality and in this case, the only thing that I was really worried about was just making sure it was absolutely honest and open and vulnerable and very present."

Following the 2008 original film — and the worldwide vampire craze that exploded as a result — Stewart had no problem falling back into step with her co-star Robert Pattinson on set. Much like Stewart, Pattinson had gone from a relatively low-key public profile to one of the biggest stars on the planet after his turn as vampire Edward Cullen. But once on set for "New Moon" — which hits theaters on November 20 — they easily found the same rhythm the duo maintained during "Twilight."

"We're both pretty instinctual, impulsive actors," Stewart explained. "We don't really hash things over and over because we both know our characters fairly well. It was easy to step back into the project because it was something we [already] did. Once you play someone — it's a strange thing — you don't forget who they are. And we work together well, so it was easy."

mtv.com


Dernière édition par Valeriane le Sam 7 Nov - 4:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Sam 7 Nov - 4:22

Top Five Best Things About New Moon

Because The Twilight Saga: New Moon is probably the most highly anticipated movie of the year, fervent fans – whether on Team Edward or Team Jacob – are practically salivating at the prospect of seeing their favorite heartthrobs on the big screen once the movie opens Nov. 20.

And since PEOPLE has gotten an early look at the film, now we can report on the top five aspects to New Moon that fans can eagerly anticipate. (Warning: Spoiler Alert!)

Jacob Black's Body: Photos of Taylor Lautner's amazing transformation from a scrawny kid to a rippling teen werewolf already have been making the rounds for months. But the first time Lautner rips off his T-shirt to reveal his muscled chest onscreen, the sight is still gasp-worthy. In fact, Lautner sizzles and smolders throughout New Moon as he walks the line between friendship and romance with Bella (Kristen Stewart). Though Bella's heart belongs to Edward (Robert Pattinson), Launter may steal Pattinson's heartthrob status right out from under his pale nose.

Bella and Edward's Reunion: When Edward comes to the (incorrect) conclusion that his love, Bella, is dead, he decides there is no choice but to commit vampire suicide. Of course, the only person who can save him is Bella. When she launches herself through a crowd and across a fountain in an Italian square to push Edward out of harm's way, the sparks that fly between the soul-mates are like fireworks.

The Wolf Pack: The actors who play Jacob Black's gang of strapping pals provide the perfect mix of teen tension and ferocious loyalty that exist between the group of guys who realize that one and all are actually werewolves. They snarl and yelp, tease and torment each other, and of course, fight together just like Twilight Saga author Stephanie Meyer describes in her series.

Dakota Fanning: She plays the pint-sized vamp, Jane, who wields a daunting power – simply by concentrating she can cause her victims to convulse in excruciating pain. She's not in the movie for very long, but when she focuses those red eyes on her targets and softly whispers, "Pain," everyone will squirm.

The Sense of Humor: While the Twilight series is based overwrought teenage angst, director Chris Weitz lightens the mood with some well-placed humor. Bella's human school friends provide comic relief. When one of them has to leave a horror movie because he's ill, Launter's character laughs and says, "What a marshmallow." And when a member of the wolf pack accidentally changes from human to werewolf right in front of Bella, another member quips, "Well, I guess the wolf is out of the bag."

people.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Dim 8 Nov - 17:52

Kristen Stewart ' ne peut pas faire de différence " entre elle et Bella Swan

' J'ai l'habitude de jouer des personnages si différents de mon monde ,' dit Stewart.

Avec la fin d' "Eclipse" à Vancouver le mois dernier , Kristen Stewart vient de finir son 3ème film dans la peau de Bella Swan, la lycéenne qui tombe amoureuse de vampire. Avant même le début du tournage d'"Eclipse," , en fait au début de New Moon — l'actrice de 19 ans se sent l'aise en incarnant Bella et elle a eu du mal à se séparer d'elle.

"J'ai l'impression que je ne peux plus me différencier de Bella , même si ça sonne étrange ,"a t elle admis dans une ITW autorisée par Summit Entertainment. "J'avias l'habitude de jouer des personnages différents de moi et je devais faire en sorte que ma performance soit honnête et ouverte et vulnérable."

Suite à twilight et la folie qui a suivi — Stewart n'a aucun souci à se remttre en selle avec Robert Pattinson sur le tournage . Tout comme Stewart, Pattinson est passé du statu de parfait inconnu à star mondiale en incarnant le vampire Edward Cullen. Mais sur le plateau de "New Moon", ils ont facilement retrouvé le rythme qu'ils avaient instauré pour "Twilight."

"Nous sommes tous les deux des acteurs instinctifs et implulsifs ," a expliqué Stewart . "On connait bien nos personnages. C'était facile de tourner la suite car on l'avait fait avant. une fois que vous incarner quelqu'un — c'est étrange — vous n'oubliez pas qui ils sont. Et on travaille bioen ensemble donc ce fut facile."

mtv.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Dim 8 Nov - 18:08

Le top 5 de New Moon

Le corps de Jacob Black: les photos de la spectaculaire transformation de Taylor Lautner ont fait le tour du Net .Mais la 1ère fois qu'il retire sa chemise à l'écran , la vue est à vous couper le souffle . En fait , Lautner oscille entre amitié et amour pour Bella (Kristen Stewart) tout au long de New Moon . Mais le coeur de Bella appartient à Edward (Robert Pattinson), Launter peut voler le statut de beau gosse à Pattinson sous son nez.

Les retrouvailles de Bella et Edward : Quand Edward pense à tort que Bella est morte, i n'a d'autre choix que de se suicider . Bien sûr la seule qui peut le sauver est Bella. Quand elle travers la foule et la fontaine pour qu' Edward soit hors de danger , l'étincelle entre les deux amoureux devient un feux d'artifices .

la meute :les acteurs qui incarnent les loups mélangent la tension que peut ressentir un adolescent et la loyauté féroce qui existe entre ce groupe de gars qui tous sont des loups . Ils grognetn , font des blagues et se tourmentent les uns les autres, et bien sûr se battent comme l'a décrit Stephenie Meyer.

Dakota Fanning: elle incarne Jane, qui a un pouvoir incroyable – elle peut infliger des douleurs rien qu'en pensée . Elle n'est pas longtemps dans le film , mais quand elle plante son regard rouge sur ses victimes et qu'elle murmure doucement, "Souffrance ," on ne sait plus où se mettre.

L'humour : Alors que Twilight se focalise sur la fureur des adolescents , Chris Weitz allège le ton et introduit l'humour . Cet aspect comique est mis en place par les humains . Quand l'un d'entre eux quittent la salle pendant un film d'horreur parce qu'il est malade , Launter s'exclame , "Quel chochotte ." Et quand un des loups se change par accident devant Bella, un autre dit "Bon je crois que le loup a vendu la mèche."

people.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Dim 8 Nov - 21:19

Exclusive: Director Chris Weitz Says Expect 10 Minutes of Deleted Scenes on THE TWILIGHT SAGA: NEW MOON DVD

When you attend a press junket, you never know where and when you’re going to land a scoop. Sometimes you get a great story during a roundtable interview, and other times you’re sharing an elevator ride with the director of “The Twilight Saga: New Moon” and you ask him about the DVD. Which is what happened to me today.

On my way to do an interview with producer Wyck Godfrey, I happened to run into director Chris Weitz. Since I didn’t have a chance to ask a question during the press conference, I used my shared elevator ride to find out what extras would be on the DVD and how many minutes of deleted scenes “Twilight” fans could expect. While he confirmed the usual stuff like a commentary with Kristen Stewart, Robert Pattinson and Taylor Lautner, the big news is he told me there would be around ten minutes of deleted scenes. More after the jump:

Twilight New Moon teaser movie poster.jpgFrom the way Weitz spoke, I believe the DVD is going to have the deleted scenes placed back into the scene so you can watch the full scene play and not just see the stuff that was cut out. I’m not sure if the movie will be an extended edition, or if the deleted scenes will be in a separate area of the disc. I’m sure we’ll hear about that soon enough.

The big news for fans is you’re going to get ten extra minutes whenever the DVD/Blu-ray gets released.

Here’s my conversation with Chris Weitz. Due to the short amount of time, I was unable to find out exactly what was cut out.

Collider: What can we expect on the New Moon DVD?

Chris Weitz: On the DVD there will be some deleted scenes, there will be a commentary with me and I think Kristen, Rob and Taylor at the same time, and some making of and behind the scenes type stuff.

My big question is how many minutes of deleted scenes?

Weitz: I think it’s around twenty.

Is there really going to be that many minutes?

Weitz: Yeah, but sometimes it’s just showing a whole scene with bits that have been cut out. There is not like twenty minutes of stuff thrown out. It’s like here is the fully expanded scene.

Here’s my question….the Twilight fans are obsessed with seeing stuff they haven’t seen before. So how many minutes do you think of footage that’s not in the theater would be on the DVD/Blu-ray?

Weitz: I’d say a good ten minutes of groovy stuff they haven’t seen.

So why did you cut it?

Weitz: The running time of the film and the cadence of how I wanted the film to play.

collider.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Lun 9 Nov - 21:43

Donc en bref voilà ce qui est dit:

En plus des commentaires audio avec chris Rob Taylor et kristen ; le DVD comportera des scènes coupés ( qui seront replacés en contexte et non pas comme d'habitude mises les unes après les autres) . elles dureront 10 minutes et pour les sènes en version longues elles dureront 20 minutes. il y aura la making of et le dessous des scènes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Mer 11 Nov - 18:27

L'équipe de Twilight 2 face à la presse française

Mardi 10 novembre, l'équipe de Twilight - Chapitre 2 : Tentation a pris place dans un salon particulier de l'Hôtel Crillon. L'occasion d'un échange bref, mais intense avec la presse française, dont quelques journalistes en émoi devant le beau Robert Pattinson...Morceaux choisis.

Par Laure Croiset

A Chris Weitz : quel a été votre plus grand challenge pour Twilight 2 ?

Chris Weitz : La première a été de travailler avec cette équipe et ces jeunes acteurs. Comme la plupart des hommes, je dois l'avouer, je n'avais pas encore vu ni lu Twilight avant. Donc évidemment, quand on m'a proposé le projet, je suis allé voir le premier film Twilight et j'ai tout de suite aimé le jeu de ces acteurs. Donc le défi n'était certainement pas de les diriger, parce qu'ils sont jeunes, mais pros. Je dirais que c'était plutôt un défi d'ordre logistique. Les effets spéciaux, bien sûr. Tourner en Toscane aussi, où il y avait 1000 personnages qui déambulaient pendant trois jours. Je crois que ce sont à peu près les plus grands défis de ce tournage.

Et votre collaboration avec le compositeur Alexandre Desplat pour la bande-originale ?

Chris Weitz : J'ai une grande admiration et une grande confiance envers Alexandre Desplat, français comme vous le savez. Je le considère comme un génie. J'avais déjà travaillé avec lui, mais nous voulions prendre avec ce film une envergure différente. Il me semblait important de créer une musique qui lui soit propre, et qui corresponde aux sentiments que ce deuxième volet dégage, qui sont différents de ceux évoqués dans le premier film, même si bien sûr les thèmes du premier film étaient très forts. Et donc je laisserai le soin à David Slade qui va mettre en scène le prochain volet de choisir son propre compositeur.

Comment avez-vous vécu le succès de Twilight ?

Kristen Stewart : Ce serait presque un incroyable compliment de se sentir lié à ces rôles, parce que ça voudrait dire que nous nous sommes montrés tous à la hauteur de ce qu'on attendait de nous. Et surtout que nous avons capté l'essence même des livres de Stephenie Meyer. Ce qui serait en quelque sorte le plus grand des compliments. Mais bien sûr, en tant qu'acteur, nous pouvons tous jouer des rôles différents. D'ailleurs, entre les deux tournages, nous avons été sur d'autres films. Mais je crois qu'un acteur ne contrôle jamais ce qu'il va faire. Et bien sûr que j'aimerais ne pas être évidemment dans un registre particulier.

Robert Pattinson : Alors je crois que Kristen a tout dit ou presque (rires). Nous avons déjà tourné trois des films sur les quatre. Ca va tellement vite. je crois qu'on n'est pas encore conscient de tout ce qu'il reste à faire.

Taylor Lautner : Je pense que ce qui est important est de rester focaliser vraiment sur notre travail. Je crois qu'en tant qu'acteurs, nous aimons tous les défis et nous aimons aborder les rôles de manière très différente. Et je crois qu'avec cette saga, nous avons pu montrer différentes facettes de notre jeu.

Taylor, pourriez-vous revenir sur l'évolution de votre personnage ?

Taylor Lautner : C'est vraiment l'aspect émotionnel qui a été le plus difficile pour moi. J'ai dû pour cela replonger dans le livre, étudier mon personnage et vraiment me concentrer sur lui. Mais c'est vrai que l'aspect physique a été très important, parce que je savais lorsque je tournais le premier Twilight ce qui allait suivre. Donc je savais que physiquement, je n'étais pas tout à fait à la hauteur. Donc j'ai dû beaucoup travailler et beaucoup m'entraîner. heureusement, Chris a été là et a été une aide formidable pour moi.

Quel regard portez-vous sur Twilight 2 ?

Kristen Stewart : C'est vrai que j'ai toujours beaucoup de difficultés à me regarder à l'écran. Lorsque nous avons tourné le premier film, évidemment, je pouvais voir le film bien avant son montage final, en postproduction ou en postsynchro, je pouvais voir tout ce qui se passait. Et bien que je me regarde de façon assez critique, mon plus grand questionnement était que je savais qu'il fallait faire passer tellement d'émotions. Il y avait tellement de choses à dire, à faire passer sur le visage etc, que je me demandais toujours comment je peux faire passer tout ça ? Comment est-ce que toutes ces émotions, tout le sous-texte peut se voir dans mon jeu ? Donc pour ce film, j'étais à la fois très heureuse et très fière. Et en même temps, je savais que tous les fans diront comme moi : pourquoi on n'a pas gardé cette phrase ou cette ligne de dialogue ? Mais il y en a tellement qu'on ne peut pas tout garder. Et ce qui est formidable, je dois dire, c'est que Chris a fait un travail vraiment remarquable. En quelque sorte, il ne nous a pas laissés tomber. Tout réalisateur qui aurait repris les rennes de cette saga aurait eu ce même dilemme. car une suite, on peut ou bien en faire un succès ou bien en faire un désastre. Et je crois que ce qui est formidable avec Chris, c'est qu'il a fait un travail merveilleux.

Robert Pattinson : Alors, en fait, je réagis toujours de manière instinctive. Et je dois vous avouer que je n'ai jamais vu un de mes films en entier. C'est quelque chose de très pénible pour moi de me voir comme ça à l'écran. Mais je dois dire que lorsque j'ai vu le montage final de Twilight 2, je me suis rendu compte à quel point ça marchait. Et je crois que c'est le plus beau des compliments qu'on peut faire à un réalisateur. J'ai vraiment vu le film en tant que tel et la barre était haute. Et ce que j'ai aimé aussi, c'est qu'on ne sentait pas à ce moment-là que c'était le même film que le premier Twilight. Ce film a vraiment une âme différente. On n'a pas le sentiment en le regardant d'être dans une franchise. Au contraire, c'est un film vraiment à part.

Kristen Stewart : Exactement. Ce film pourrait se voir à lui tout seul sans avoir le sentiment de voir une suite.

Quelle serait la tentation à laquelle vous ne sauriez résister ?

Chris Weitz : Alors, c'est vrai que la première tentation à laquelle je n'ai absolument pas pu résister, c'est les délicieux macarons qui se trouvaient tout à l'heure dans ma chambre (rires). Il y a beaucoup de tentations pour être plus précis. Et c'est vrai que c'est un film sexy sans sexe finalement. Ce qui, admet-on le, est assez révolutionnaire, car le personnage principal se restreint et se réfrène. Ce qui, avouez-le, dans un film moderne est du jamais vu ou presque.

Robert Pattinson : Je dois avouer honnêtement que je résiste à tout. Peu de choses me tentent. Je serai, disons, un stoïque (rires).

Kristen Stewart : En fait, je ne vais pas tout à fait répondre à cette question. C'est vrai qu'on se restreint, on est dans le contrôle. Est-ce que c'est bien ou pas de tout donner tout de suite, alors qu'on est avec des jeunes esprits ? Oui, bien sûr, ces personnages se contrôlent, mais en même temps, si c'était quelque chose d'essentiel en eux, ils n'accepteraient pas cette souffrance, ils sortiraient de cette relation. La raison pour laquelle ils acceptent de souffrir finalement, c'est parce que fondamentalement, ils le veulent. Et je crois que c'est un film où il y a de la sexualité, malgré ce contrôle et cette restreinte.

Taylor Lautner : C'est vrai que la plus grande tentation pour moi sur le tournage a été la nourriture. Je devais m'astreindre à un régime sévère et éviter à tout prix la cantine.

Comment ont évolué vos personnages ?

Kristen Stewart : Alors, je crois surtout que dans ce film, elle mûrit davantage. Elle perd tous ses repères, ce qui l'incite à réviser totalement son système de pensée. Elle doit se questionner sur toutes ses relations et tout ce qui lui a fait mal. Et de là, évidemment, avec l'aide de Jacob, mais surtout seule, sans Edward, elle doit grandir. Elle doit marquer son territoire et elle devient finalement une femme. Ca, pour moi, c'était très intéressant.

Robert Pattinson : C'est vrai qu'Edward, sa nature est d'être dépressif. Il n'a aucun sens de sa propre valeur, aucun recul, aucune estime de lui. Dans Twilight 2, Edward trouve enfin la force de croire en lui et aussi en cet amour que Bella a pour lui et qu'il a pour elle. En fait, je trouve surtout intéressant que le héros dit romantique refuse de croire qu'il mérite cet amour. je crois qu'à travers ce film, il y a à la fois ces défaillances physiques et émotionnelles et la façon dont l'amour que Bella lui porte le rend humble. Il se rend compte que quel que soit ce qu'il fait, elle l'aimera toujours et ça, je crois que c'est cette évolution qui m'a le plus touché.

Taylor Lautner : Jacob change énormément dans le film. Dans la première partie du film, il est assez proche de son personnage de Fascination et c'est lorsqu'il se transforme que tout change, parce qu'il y a énormément de choses à gérer. Par exemple, il ignorait que un jour, il devrait se transformer. Quand il disparait pendant deux semaines, il se rend compte que tout a changé. L'amitié qu'il a pour Bella le porte et amène chez lui cette transformation majeure.

source : toutlecine.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Jeu 12 Nov - 5:55

Christopher Heyerdahl
«New Moon n’est pas seulement un film de filles»


Dans New Moon, présenté en français sous le titre Tentation, Christopher Heyerdahl incarne Marcus. Ce personnage est l’un des trois dirigeants Volturi, équivalent de la royauté dans le monde vampirique de la célèbre saga.

Rencontré lors de son passage à Montréal, l’acteur - qui sera d’ailleurs présent lors de l’avant-première du film le 18 novembre - nous dévoile quelques-uns des secrets de cet univers qui fascine des millions de fans à travers le monde.

Vous avez été en Australie, vous avez assisté au Comic-Con de San Diego, vous êtes maintenant à Montréal. Vous avez vu, de près, l’engouement que suscite tout ce qui a trait à New Moon et à Twilight en général. Et, partout dans le monde, les fans réagissent de la même manière. Pourquoi, à votre avis, le message des romans et des films est-il universel?


Mon Dieu... c’est la question à un milliard de dollars! Je pense que tout le monde se retrouve dans ce genre d’histoire d’amour et de type de couple. C’est un désir que nous avons tous, à mon avis, de trouver cet amour passionné qui dure éternellement. Ce n’est pas quelque chose qui vient et qui s’en va ou qui finit par s’éteindre. Un amour comme celui décrit dans New Moon est quelque chose d’infini.

Comme Roméo et Juliette...

Oui. Sauf que, là, l’histoire est un peu moins tragique. New Moon n’est pas l’histoire d’un amour de jeunesse maudit. C’est l’histoire d’un amour de jeunesse qui va - ou qui peut - durer pour l’éternité. Je pense que c’est pour cette raison que le public souhaite désespérément que Robert Pattinson et Kristen Stewart vivent cet amour dans la «vraie» vie. Tout le monde veut croire que cet amour peut exister, que c’est réel et que, oui, ça peut se produire. C’est tellement merveilleux de voir des personnes âgées - je pense notamment au dramaturge canadien Douglas Campbell et à sa femme, Moira - qui se tiennent encore la main et qui se regardent de la même manière que quand ils se sont rencontrés. C’est ce qu’on trouve dans New Moon. On a aussi la relation particulière entre Jacob (Taylor Lautner) et Bella (Kristen Stewart) qui montre que l’amour qui existe entre un homme et une femme ne doit pas automatiquement être physique. Cette relation peut en être une de profonde amitié. New Moon est une exploration fascinante de tous les types de relations entre hommes et femmes... et même entre hommes. La relation entre les personnages de Robert Pattinson et de Taylor Lautner est également différente... Et tout cela est fait d’une manière que les jeunes peuvent comprendre, accepter et à laquelle ils peuvent s’identifier. C’est d’ailleurs l’un des autres aspects intéressants de New Moon. Les jeunes gars pourront dire: «C’est cool!». Entre la meute des loups-garous, les Volturi, les effets spéciaux et les séquences d’action, New Moon n’est pas seulement - comme Twilight - un film de filles. Oui, il y a de la testostérone, des voitures, de l’action. C’est un film familial, mais plus mature que son prédécesseur.

Vous avez tourné la majorité, pour ne pas dire toutes, vos scènes dans le Hall des Volturi. Comment était le décor?


C’était un immense décor, de plus de 20 000 pi2 et de plus de deux étages de haut. C’était absolument magnifique. Éblouissant. D’arriver sur le plateau, tous les jours, et de voir le détail et d’être ébahi de ce que les artistes avaient fait... c’était magique. Les gens qui ont créé ce décor sont des artistes au plein sens du terme. En plus, il a été construit en tellement peu de temps!

Stephenie Meyer, l’auteure de la saga, était sur le plateau de New Moon. Quel a été son rôle dans la production?


Elle nous a offert son soutien, en plus de répondre à toutes sortes de questions que nous avions. Elle est là pour chacun des acteurs, en étant particulièrement généreuse dans ses explications. Elle n’était pas là pour diriger le film, mais pour nous indiquer ce qu’elle avait en tête au moment de la rédaction de New Moon et ce qu’elle pensait des personnages. Elle a été une ressource merveilleuse.

Michael Sheen s’est inspiré des Blue Meanies de Yellow Submarine pour sa voix. Avez-vous eu, vous aussi, une source d’inspiration? Un personnage de Walt Disney peut-être?


[Rires] On ne peut pas vraiment se préparer pour un rôle comme celui-là. La seule chose à faire est d’arriver sur le plateau de tournage et de voir comment se déroule la production. Oui, bien sûr, j’avais une idée de ce que je voulais faire de mon personnage avant de commencer à l’interpréter, mais quel que soit le niveau de préparation, le personnage ne peut vivre qu’en fonction de ce que font les autres acteurs et du regard de leurs personnages. Les décors, les costumes, les commentaires du réalisateur, etc., tous ces éléments sont là pour générer des réactions qui donneront naissance au personnage final. De plus, comme on tourne toutes les scènes des dizaines et des dizaines de fois, on finit par arriver au résultat souhaité.

Vous tournez souvent dans des films québécois. Est-ce que cet équilibre entre des productions locales et de gros films Hollywoodiens est quelque chose qui vous tient à cœur?

Oui, tout à fait. Une carrière sans faire de film, de séries télévisées ou de théâtre au Québec n’est pas une carrière enrichissante. J’adore venir jouer ici et m’exprimer en français, c’est une manière totalement différente de jouer car il faut que mes pensées soient extrêmement claires. Comme le français n’est pas ma langue maternelle, aucun mot compréhensible ne sort si je ne pense pas à quelque chose de précis. Travailler en français, au Québec et à Montréal est quelque chose d’extrêmement important pour moi. Quand j’ai la chance de travailler avec Erik Canuel ou avec Louis Choquette, c’est fantastique! J’ai travaillé avec tellement de réalisateurs québécois, Claude Gagnon, Yves Simoneau, etc... j’adore ça! C'est d’ailleurs pour ça que j’ai appris le français: pour pouvoir travailler à Montréal.

source : 7jours.canoe.ca
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Jeu 12 Nov - 15:35

C'est prouvé scientifiquement, Twilight 2 va cartonner

Les chercheurs de la Cass Business School de Londres ont de la suite dans les idées. Ils viennent en effet de trouver une formule mathématique pouvant calculer combien les sequels, les suites de film, vont rapporter... Et ils ont choisi le très attendu Twilight - Chapitre 2 : Tentation pour prouver leur théorie.

D'après eux, la suite de l'histoire d'amour entre Edward et Bella devrait rapporter 34 M$ de plus lors de la sortie américaine que s'il s'agissait d'un film de vampires pour ados avec les mêmes caractéristiques, mais qui ne serait pas une suite. Les chercheurs affirment qu'en moyenne, une suite a plus de succès qu'un film comprenant un seul volet. Et d'ajouter que la prise de risques des producteurs est moins élevée quand ils investissent dans une suite plutôt que dans un tout nouveau film.

Pour conclure, ils ont comparé les suites sorties aux Etats-Unis entre 1998 et 2006 avec les «non-suites». La formule mathématique qu'ils ont trouvée tient compte de divers facteurs qui font le succès ou non d'une sequel, dont le casting, très important.

En résumé, on nous dit que Twilight - Chapitre 2 : Tentation va rapporter gros à ses producteurs. On n'en doutait pas vraiment...

toutlecine.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Jeu 12 Nov - 15:38

Taylor Lautner, cœur de loup

Oubliez le pâle Robert Pattinson, le vampire romantique. Le vrai héros de «Twilight : Tentation», le deuxième volet de la quadrilogie imaginée par Stephanie Meyer, c’est bien lui, Taylor Lautner, alias Jacob Black, le musculeux ami-confident, toujours là pour protéger sa Bella.

Yannick Vely - Parismatch.com

La scène intervient à peu près au tiers du film. Afin de venir en aide à la jolie Bella qui vient de percuter à moto un rocher au bord de la route, Jacob Black décide de lui faire un pansement avec son tee-shirt qu’il enlève façon «Hulk». Glapissement de la gente féminine présente à la projection-presse, soupirs des critiques mâles quelque peu irrités par tant de sensualité adolescente : un sex-symbol est né et on l’imagine aisément les midinettes s’entredéchirer dans la cour de récré. Il y avait les pro-Beatles et les pro-Rolling Stone, les fans d’Oasis et les aficionados de Blur : on devra désormais séparer les folles de Robert Pattinson et les amoureuses de Taylor Lautner, à moins que ce soit l’inverse…
Un acteur karatéka

Né le 11 février 1992 à Grand Rapids, dans le Michigan, aux Etats-Unis, ce jeune Américain possède du sang allemand, hollandais, français et amérindiens. De ce métissage multiple, il puise une intense curiosité pour l’histoire et la géographie. Mais c’est d’abord sur un tatami qu’il connaît la célébrité. Elève du maître Mike Chat, Taylor devient champion du monde de karaté dans la catégorie des moins de douze ans. Il conservera son titre à deux reprises. Parallèlement à cet apprentissage athlétique, il entame précocement une carrière d’acteur en participant à une publicité pour «Burger King». Convaincu qu’il a un avenir à Hollywood, il part avec ses parents en Californie.

Là encore, sa vie ressemble à un conte de fée. Après quelques prestations à la télévision, notamment dans l’excellente série «Arrested Development», il est repéré par Roberto Rodriguez («Sin City»), qui lui offre le premier rôle des «aventures de Shark Boy et Lava Girl» en 2005. Suivent «Treize à la douzaine 2», la série télévisée «Love, Inc.» et bien sûr «Twilight – Chapitre 1 : fascination». Que les fans se rassurent : il a signé pour les quatre épisodes prévus.

A la une de «Men’s Heath»

Seulement âgé de 17 ans, Taylor Lautner fait déjà la une du numéro de décembre du magazine US «Men's Health». Il y confie son besoin d’augmenter encore sa masse musculaire pour coller à son rôle dans la saga «Twilight». Costaud, oui, mais pudique, comme en témoigne sa déclaration récente. «Ma motivation, c'était le film et les fans. Je ne veux toutefois pas être reconnu seulement pour mon corps», a-t-il ainsi affirmé, selon «Showbizz.net». «Si j'avais le choix, je n'enlèverais plus jamais ma chemise dans un film mais j'admets que ce ne serait pas réaliste. Il est par contre certain que je ne demanderai pas à le faire», a-t-il ajouté. Il faut dire que son corps – désolé jeunes demoiselles – n’appartient désormais qu’à une seule personne : la chanteuse country Taylor Swift. Les paparazzi sont formels : les deux tourtereaux roucoulent ensemble dès qu’ils en ont l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Maudella
Rob'nubilé
Rob'nubilé


Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Jeu 12 Nov - 16:46

J'aime bien l'itw de Christopher Heyerdahl, Tay Tay aussi bien bâti soit-il n'est pas le number one dans mon coeur ^^ et puis ces chercheurs doivent s'ennuyer lol
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 13 Nov - 13:44

Exclusive: New Moon's Charlie Bewley chats girls and Robert Pattinson


MOST actors find fame AFTER starring in a blockbuster movie.
But Charlie Bewley is already a household name, and he hasn’t even been on the big screen yet.

The gorgeous Brit won the role of vicious Volturi vampire Demetri in The Twilight Saga: New Moon - and despite the fact that it hasn’t been released yet, he’s already being chased by screaming fans.

NIKKI BARR sat down with the actor for an exclusive chat about dating fans, working with the biggest stars in the world and why he’s a bit of a Team Jacob fan…

Charlie, welcome back to Britain! How are you?


I’m good thanks, I only got back from Rome on Sunday night. There’s a lot happening. It’s getting to that time where there’s lots of publicity and promotion. It’s very exciting.

How was the Eclipse wrap party?

I was in Rome so I didn’t go. It was at the Aquarium in Vancouver and it looked like a lot of fun, but you know, they’re a boring lot that Twilight gang so I doubt much happened! [laughs]

So how did you get the role of Demetri?

I was working/studying in Vancouver at the time and I went in and did an audition for Demetri. The first audition went really well so I went for a second reading with Chris Weitz [director of New Moon].

I went in as the character - with the best representation of Demetri as I could and I did a lot of coaching and back-story preparation and I just nailed it!

He [Chris] initially wanted me to read for Marcus and if I had gotten that role it would have been me, Jamie Campbell Bower [who plays Caius] and Michael Sheen [who plays Aro] at the top of the Volturi - which would have been this [insane] British empire!

But I wanted to play Demetri, I didn’t want to play Marcus, it’s not really my energy to play that kind of character.

We heard filming Eclipse in Vancouver was crazy. Did you have to go undercover to get out of your hotel and get to where the film set?

Personally, I didn’t have to. I’m not out there enough for people to really recognise me.

You didn’t get your call sheet until very, very late in the day and so you wouldn’t know exactly where you were going. Locations are very covert, it’s very hard to find out where they are. It was top secret in Vancouver!

Were there lots of fans hanging around?


There were a few. There was a big building next to where we were shooting and we had to erect this giant cover to stop the paparazzi taking pictures. They would hide out in hotel rooms in the building adjacent to us and start taking pictures. The worst thing about it is, as soon as one person knows [where we were] they go on Twitter and tell the rest of the country! And then everyone’s there!

So do the fans recognise you yet?


I’m really famous in Italy! I shot in Montepulciano in Tuscany, which was an amazing experience in itself – it was such a great honour to go there and they really did put on a great show for us. I only did one day of shooting so I spent the rest of the time running around and having fun with fans. And they really appreciated that so a bunch of fan sites started popping up on the internet and when I went back to Rome for the first time since shooting New Moon, there were a tonne of chicks there who had been in Montepulciano who were staunch Charlie Bewley fans.

Would you ever date a fan?

Of course, I never say no to anything so who knows!

Do you have any stalkers?

No I think I’ve fended them all off. I told them I had them sussed because they were very sly about it – they were like executive stalkers so they’re like, ‘Oh I just happen to be here while you’re here, isn’t that amazing?!’ and you suddenly realise they’re following you around. You have to work out ways of batting them off.

Are you single at the moment?

I am very single, I’ve been single for a long time. It’s fun being single right now. It’s a time in my life where it doesn’t really make sense to have [a significant other]. But, you know, if someone can come along and help you and ameliorate and such then that’s cool. But I’m definitely not in for one of those full-on loving relationships - but then who can really tell when that’s going to come along again.

So you’re having lots of fun with it all?

I’m working hard and I’m just looking forward to my next role. I love acting, I love film and I love bringing myself to characters, especially big ones that are already known, like Demetri.

How does it feel being the ‘new guy’ on set when a lot of the cast have already met?

It was weird going in, you know these people simply through magazine covers.

The first scene I did in New Moon was this scene in a very tight space with Dakota Fanning, Kristen Stewart, Robert Pattinson, Ashley Greene and Daniel Cudmore and suddenly you’re told to act and interact with these people.

It’s a very surreal experience and as good an actor as you think you are, you have to really get into the moment and don’t let yourself get overwhelmed by the fact that you’re standing there with these five guys who are pretty much the most photographed people in the world right now.

Did you speak to them much when you first got there or did you keep to yourself?

You’re in the same spaces all the time so you’re either on set or you’re in the makeup trailer or in the green room-style thing.

I spoke in depth with Kristen, I had good chats with Rob and Michael Sheen and Dakota Fanning – who is just the sweetest girl, she’s very down to earth.

Was there any awkwardness on set?

Everyone has their own space and you’re on a very high-profile movie set. Not everyone’s running around on bouncy castles and high-fiving each other. Sometimes it’s quite a tense environment, that’s just the nature of the business and working on a film set.

We do get time off and we had some great little afterparties – especially in Italy. When it comes down to it they’re just normal people doing their jobs at a high stakes level.

How do you think Robert, Kristen and Taylor are dealing with the fame?

I think they’re dealing with it really well. I mean, this has never really happened to anyone before. What’s happened to Rob is unprecedented, Taylor’s not far behind and Kristen has been in the industry long enough to really [know it]. I saw Rob recently and he seems to be doing just fine and Taylor’s just having a great time. They obviously have a lot to do in the next year and it’s a crazy life for them. They’re just taking it day-by-day.

Are you prepared for that level of fame, or a similar level?

I don’t know, do you think it will happen to someone in the Volturi?

Yes, we think it probably will…

I think they’re [the fans] are going to go insane for Rob [at the premiere], they’re all there for Rob essentially – and Taylor and Kristen. But fans will take something from the multitude of different characters that are introduced in New Moon. So you won’t just have Team Edward and Team Jacob, you’ll have Team Jared or Team Caius.

Lots of cinemas have already sold out of tickets on opening night, it’s a worldwide phenomenon right now…


This film is going to be so huge, the first one [Twilight] was supposed to be an indie flick…The story in New Moon really does diversify in that you now have a wolf pack and they have a whole new presence and then the Volturi enter the frame. It’s going to be a huge action film. That’s why they brought Chris Weisz [the director] on board.

Which Twilight team are you on?

I’m on my own team, I’m on Team Demetri! There are already team Demetri’s out there, it’s already happening, the Italians are in my corner.

Which was more difficult to film, New Moon or Eclipse?

Probably New Moon because I was just getting used to my character and just beginning to understand him, by Eclipse I was understanding more about him.

You can do as much preparation as you want but until you get in your costume and you walk on to set, it’s only then that you begin to understand the amount of idiosyncrasies your character has. They just come to you. It’s fantastic.

What has been your favourite scene to film?

I don’t want to give too much away but in Eclipse - the way the Volturi travel is a little bit cool – that’s all I can tell you!

If you could be another character from the Saga, who would it be?

I’m hugely happy with Demetri but if there was another character I think I could play very, very well it’s Jacob.

I share a lot in common with him, his roots and his primitive nature. I played a lot of rugby when I was a kid and I grew up on a farm so I’m quite rough at heart.

Do you think you could have gained the 30lb of muscle that Taylor did?

I wouldn’t have needed to gain the 30lb of muscle! I’m not the skinny kid that Jacob started out as. With my Jacob, he would have started at 170lb and got to 200lb. I would be immensely bigger than Jacob is right now because I used to be this huge barrelling rugby player.

Do you think New Moon will put Taylor up where Rob is in the fame department?

Yeah, I think he is due that. This is his movie, he was very much on the back burner for the first movie. I think Taylor is in for a fun ride with the mass hysteria he will be involved in very soon.

Do you think he’s ready for it?

He’s not an introverted Bambi.

Is that what Robert Pattinson is?

[laughs] No, no, Rob is someone who is a very talented musician. It’s funny, when I first went to the set I caught him outside having a smoke and my first words to him were ‘So... Are you alright, are you OK?’. [Laughs]

Because I was in the same boat as everyone else so all I’d seen was this massive amount of attention on him, which has only gotten bigger since.

He said: ‘Yeah, yeah I’m OK, I’m cool.’ I asked if he was having fun and he said: “It’s great but all my mates are back home in London getting record contracts”.

[Laughs]I thought that was brilliant, I stood there for a second and I thought ‘Wow, you’re life really sucks!’ It was a cool little candid moment that I’ll always remember.

We bet that would have made a great little video moment…

Yeah, there were so many cool little outtakes, I hope someone kept them. There is so much funny stuff going on.

Is it weird to have fans when they haven’t seen you in anything yet?

No one has seen me but people have seen what I’m like as a person. People gauge who you are and how you’re taking this and I try to be as accessible to fans as possible. I think it’s really important.

Right now it’s better for me to be there with the fans rather than hide myself away, what’s the point? I’m not at Rob’s [Pattinson] level, I don’t need to hide myself away for my own safety. For me, being there for fans and really giving them what they want is great and it’s something they cherish and they deserve. They’ve given a lot to this Saga and they deserve something back.

Describe your perfect date?

That’s a tough one, I haven’t thought about dating….

Okay, what about your perfect girl?

I don’t have a perfect girl. It’s very hard to give a typical description of my perfect girl. There’s this invisible spark you get with some people, the most random people that you never expect to get it with. And it’s a spark that you can’t walk away from. It’s indescribable. It’s just something - it’s a massive equation that no one is ever going to be able to fathom.

But one physical attribute that runs concurrent with the girls that I am attracted to is that they all have disproportionately large heads [laughs]. Which is just my observation, it’s not that I prefer it, I’ve just noticed it!

Wow, that’s a bit weird… Were there any sparks with people on set?

No, everyone on set had regular-sized heads!

Are Rob and Kristen dating?

Kristen and Rob are spending a lot of time in their own company, I know that – that’s as far as I can go. You can make your own assumptions. I don’t actually care!

Our Twitter followers sent us over a few more questions for you, are you ready for them?

Let’s go!

What has been the funniest moment during filming?

We were barricaded in the hotel we had in Montepulciano. I needed to get to the production offices and we couldn’t leave. So first, I went upstairs and got a pale of water and just threw it on the fans and told them to get out the way. But they loved that because it was so hot.

So I thought: ‘I have to go’ and I just walked straight outside and they were there, ready to pounce. And I sort of walked out like I was going to be met by a lion and I did the whole Crocodile Dundee thing with the fingers. I crept out really slowly and I sort of looked at them all and then I sidestepped and they weren’t moving but they were watching me as I crept and crouched sideways down this street.

As soon as I was out of danger, I legged it. I was running through the streets of Montepulciano with my flipflops on away from fans and they were charging after me. The first day it happened I needed five security guards.

Do you have a stuffed toy from your childhood that you love like your character Jesse in Stuffed [a short film starring Charlie] does?

Hmm [turns to ask his mum]… I have a blanket that I’ve had for eleven years. I called it Kinkin.

Why are you so cute?

I wish I could answer that – I’ll think of something cool later.

If you had to take one book, one person and one object to a desert island, what would they be?

The book would have to be the Bible because I’ve never read it and there is a lot to take from it in a metaphorical way, I’m a bit of an atheist but I’d like to understand what the clamour is about.

The one person would be [thinks for a bit] - I would set up a complex and intricate contest to find the best person to take with me. They have to have a big head.

And my one item would be... I wish I could have had this question before the interview so I could have come up with a kickass answer! I’d take a helicopter.

What about petrol?

I’d get as far as I could and I’d swim the rest of the way. I’d take a laser beam. I’ve always thought the best mark of a man is how he would survive on a desert island.

What was the last thing you listened to on your iPod?

It’s a wicked song called ‘Remedy’ by Little Boots.

If you could work with one leading lady, who would it be?

I would say Sienna Miller or Rachel McAdams, they are the two most stunning girls - in very different ways. There’s another one that I can’t remember…

Megan Fox?

No, I’m not a fan of Megan Fox, I just think she’s raw porn. I think she’s a great actress but unfortunately I think she’s getting saturated [with attention because of her figure].

How old are you?

I don’t tell people how old I am because I don’t think it’s a very accurate representation of who I am as a person. It’s out there, you can find it if you really want to.

Where did your Twitter name, @alchemission, come from?

A book called The Alchemist by Paulo Coelho, which is a fantastic book.

Where do you see yourself in 10 years?

I see myself with my fingers in so many different creative pies. I can see my acting pushing forward and I would love to play lead roles... I have so many different things I want to do right now.

Thanks so much for chatting with us, Charlie!

Any time!

source : ok.co.uk
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 13 Nov - 13:49

Anna Kendrick Taks about The Craze Around Robert Pattinson

Do you think your supporting role in Twilight can result in backlash from fans of more serious fare?

I understand a certain amount of backlash to something that’s really popular. I think particularly this being popular with young women, it takes a certain amount of flack. I mean, I can tell you a lot of the actors in Twilight are incredibly talented. It might be something that’s driven toward young females, but it has no bearing on anybody’s acting chops.

There’s a picture online of Robert Pattinson kissing you. Do people tease you about that?

I have seen fans comment on places that post them, but no one in person has ever said anything but nice things to me about being in Twilight. The fans, when you are removed from them and they’re on the internet, can seem a little scary and overwhelming. Even at the premiere, which was loud and massive and crazy, once you got up to the fans to start signing stuff, they were really warm and respectful.

Is that part of your job a source of anxiety?

Premieres are always interesting. Every time I sort of convince myself that it’s going to be fun, I get a little nervous right beforehand even though it’s coming from a good place. Having that much energy thrown at you is really intense and just a little jarring.

Can you even begin to fathom what Rob is going through?

Yeah, I went Comic-Con and I have never seen anything like it. For whatever reason Rob and Twilight kind of flipped the switch in people’s heads, and all they can do is scream. It is really intense but I kind of wanted to see what it was like for myself. I kind of needed to know first-hand because I’d seen these videos from the first Comic-Con they did. I just figured it was a once in a lifetime kind of thing, so I had to see for myself. And it was every bit as intense and terrifying as I thought it was going to be.

What’s the hysteria like on set in Vancouver?

The one thing that we had to shoot outside was just with Kristen, and they kept Rob really covered because again, even if it’s Kristen, girls seem to have the ability to stay quiet and be respectful, but with Rob, it’s like a different story. So, they have to kind of block out the set and we are kind of working in something of a cave because having him around is a security risk.

How has the atmosphere changed around Robert and Kristen, now that they’re superstars?

The atmosphere hasn’t changed, and they haven’t changed and certainly the way that they behave, or we behave around them hasn’t changed at all. It’s as though everything is normal except there are these crowds of screaming people, but it feels completely separate from the movie. It feels almost as though it has almost nothing to do with what we are actually working on.

source : Blackbook Magazine via robpattznews


Dernière édition par Valeriane le Ven 13 Nov - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 13 Nov - 14:50

Résumé de l'ITW de Charles Bewley.

Il dit qu'il n'était pas à la fête pour Eclipse car il était à Rome. Sa 1ère audition s'est très bien passé mais Chris voulait qu'il joue Marcus donc il blague en disant que si il avait eu le rôle , les Volturi n'auraient été qu' Anglais ( Caius, Marcus et Aro). Il voulait interpréter Demetri. Il parle des fans et dit qu'il n'hésiterai pas à sortir avec l'une d'entre elle. La 1ère scène qu'il a tourné dut dans l'antre des Volturi et il dit qu'il a dû passé outre le fait que les 5 personnes avec lui étaient celles qui étaient le plus photographié du moment. Il a surtout parlé avec Kristen et a papoté avec Rob et Dakota . Il dit que Rob gère ce qu'il lui arrive très bien et Taylor n'est pas loin derrière lui. Il dit que ce sera la folie pour Rob à l'avant première de LA. Il dit qu'il est Team Demetri. New Moon fut plus difficile à tourner que Eclipse car dans le 3ème il connaissait plus son personnage. Il ne peut pas dévoiler les détails mais sa scène préférée est dans Eclipse et concerne la manière de voyager des Volturi. S'il aurait pu incarner un autre personnage ce serait Jacob mais il aurait plus facilement pris des muscles car il faisait du rugby autrefois. Il pense que Taylor va connaître ce que connait Rob et qu'il est prêt à gérer ça. Selon lui, Rob est un acteur talentueux. Il reparle de sa 1ère rencontre avec Rob lors d'une pause cigarette et où il lui a demandé s'il allait bien. Il dit qu'il n'est pas encore au niveau de Rob mais que les fans commencent à le reconnaître. Il n'a pas de type de fille . Il ne sait pas si Rob et Kristen sont ensemble mais ils passent beaucoup de temps ensemble. Il raconte une anecdote à Montepulciano où il a jeté un sceau d'eau sur les fans pour qu'ils les laissent sortir de leur hôtel. Sur une île déserte il prendrais une bible car il ne l'a jamais lue, il organiserait un concours pour emmener la meilleure personne avec lui. Il explique enfin pourquoi il a choisi ce nom sur son twitter ( à partir d'un livre) , avec qui il aimerait jouer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Ven 13 Nov - 14:54

ITW Anna Kendrick

Elle dit que tous les acteurs sont talentueux et les fans de Twilight très respectueux. Elle dit que dès que les gens voient les mots Twilight et Rob, il se mettent à hurler et qu'elle a compris ce qu'il vivait à la comic con. Enfin elle affirme que Rob et Kristen n'ont pas changé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Lun 16 Nov - 11:10

Déjà un nouveau record pour Twilight - Tentation

A cinq jours de sa sortie américaine - eh oui, les fans français auront droit à 48h d’avance ! - le site de ventes de billets Fandango confirme dès à présent que le film de Chris Weitz est décidément plus qu’attendu.

En dix ans d’existence, la société n’avait encore jamais vu ça. Sur la dernière semaine, 86% des tickets réservés via Fandango concernait le chapitre 2 de la saga Twilight ! Et c’est samedi soir que le long métrage a réussi à se hisser à la première place de ce classement des ventes.

Le top 5 se présente comme tel.

* 1. The Twilight Saga: New Moon (2009)
* 2. Star Wars: Episode III Revenge of the Sith (2005)
* 3. Harry Potter and the Half-Blood Prince (2009)
* 4. The Dark Knight (2008)
* 5. Twilight (2008)

source : elbakin.net
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 43
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Lun 16 Nov - 11:54

cheers Que j'ai hate

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Lun 16 Nov - 14:43

Twilight New Moon/Tentation : pourquoi pas d’événement public en France?

Nouvelle semaine qui démarre et quelle semaine! Un événement qui va marquer le milieu de celle-ci avec la sortie mercredi du film Twilight New Moon/Tentation. La promotion du film qui s’achève donc pour laisser place à cette sortie du film. Une promo triomphale en Europe, il suffit de regarder les différentes vidéos mises en ligne par la presse et les fans. Des scènes tout simplement hallucinantes. Une promo qui est une réussite et le film devrait également être une belle réussite. La seule question que l’on se pose, pourquoi en France, il n’y a pas eu d’événement public comme cela a été le cas?

Avez-vous vu les vidéos de promo de New Moon à Madrid ou encore à Munich? Des milliers de fans présents et une promo qui se fait pour la presse mais également pour les… fans qui peuvent voir les stars du film répondre à des questions, parler de leurs expériences sur le tournage. Ainsi, cela ressemble un peu aux événements organisés aux Etats-Unis dans différents centres commerciaux géants pour assurer la promo de New Moon. Des fans, les stars et tout le monde est content. Vraiment dommage qu’en France les fans n’aient pas eu droit à un tel événement. Car ils étaient des centaines massées devant l’hôtel parisien où se trouvaient Robert Pattinson, Kristen Stewart ou encore Taylor Lautner. Alors pourquoi? Faute de temps? Problème de sécurité?

Dans tous les cas, nous espérons que pour le 3ème volet de Twilight, Eclipse, le même type de dispositif promo sera organisé. Nous espérons que les 3 stars de Twilight seront de retour en Europe et à Paris notamment pour assurer la promo du film et on croise les doigts pour qu’un tel événement puisse être organiser chez nous!

source : nerienlouper.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Lun 16 Nov - 15:13

Christopher Heyerdahl: «Le tournage de New Moon a été exceptionnel»

Par Isabelle Hontebeyrie

À quelques jours de la sortie de Twilight New Moon, nous avons eu l’occasion d’interviewer Christopher Heyerdahl, qui incarne Marcus, le Volturi. Voici ce que l’acteur nous a confié du tournage du film qui met en vedette Robert Pattinson, Kristen Stewart et Taylor Lautner.
Christopher Heyerdahl: «Le tournage de New Moon a été exceptionnel»

Twilight New Moon, présenté en version française sous le titre Twilight Tentation, deuxième volet de la saga vampirique réalisée par Chris Weitz, prend l’affiche cette semaine dans le monde entier (le 20 novembre en Amérique du Nord et le 18 en France). Le long métrage, qui met en vedette Robert Pattinson, Kristen Stewart, Taylor Lautner, Dakota Fanning, Michael Sheen et une pléthore d’autres acteurs, promet d’ores et déjà d’être l’un des succès de l’année.

Isabelle Hontebeyrie, LeBuzz.Info – Qu’est-ce qui vous a attiré chez votre personnage de Marcus?

Christopher Heyerdahl – J’ai adoré le défi d’avoir à incarner un personnage aussi présent à l’écran, mais qui a si peu de dialogues. Ce que j’ai trouvé d’intéressant chez lui est que, à chaque fois qu’il parle, ce n’est jamais pour rien. Il attend, ce qui permet à l’action de se dérouler, il ne dit rien, mais dès que le moment est arrivé, il fait un commentaire, généralement mettant ainsi la vérité en pleine lumière. Il ne joue pas de jeux, il n’a pas de motifs cachés. Il dit les choses comme elles sont. Et ses paroles font toujours s’écrouler tous les jeux de pouvoir qui se déroulent autour de lui. Aro et Caius sont constamment en train de jouer au chat et à la souris l’un avec l’autre et Marcus est celui qui n’a ni la volonté ni l’intérêt de rentrer là dedans. Ce qui me frappe chez lui, c’est qu’il n’est ni bon, ni mauvais. Ça va plus loin que ça: il est qui il est – un vampire -, il se nourrit de l’énergie vitale des humains, et c’est ce qui le garde en vie. Oui, il fait partie de ce monde et ne s’en excuse pas. Cela fait plus de 3000 ans qu’il est comme ça. C’est d’ailleurs ce qui est particulièrement intéressant de Marcus: il n’est pas chez les Volturi de son plein gré. Il est manipulé par les autres membres du groupe et notamment par Chelsea qui lui fait croire qu’il est entièrement dévoué à la cause des Volturi. Par contre, elle n’est pas capable de changer les sentiments qu’il éprouve envers les autres membres du groupe: Aro, Caius ou Jane. Et, s’il soutient la cause, cela ne signifie nullement qu’il est d’accord avec la manière dont les Volturi agissent. Il fait son travail, mais ne s’avancera pas hors de ce qu’il pense être la justice.

Marcus serait-il donc un homme d’honneur?

Tout à fait. Il est éduqué, honorable, vénérable et sage. Il est… C’est un excellent chef, qui prend son rôle très au sérieux.

Il me fait un peu penser à votre personnage de Todd, le Wraith dans Stargate Atlantis…

Oui, les deux personnages sont semblables. À la différence que Todd est un loup solitaire qui survit grâce à son intelligence, alors que Marcus a survécu grâce, à mon avis, à sa fidélité à la race des vampires. Alors que Todd est «vivant», je dirais aussi que Marcus est, jusqu’à un certain point, dans un état semblable à celui d’un drogué. Son cœur a été brisé, il a connu le grand amour et tout ça est fini. Didyme est morte et il lui faut jouer le jeu des Volturi. Il le fait avec honneur, mais n’est pas intéressé par le pouvoir.

Vous avez tourné la presque totalité de vos scènes dans le Hall des Volturi. De jouer dans un décor aussi grandiose vous aide-t-il, en tant qu’acteur, à entrer dans votre personnage?


Oui, tout à fait. Il n’y a rien à imaginer. On est là, sur place, dedans. On se trouve dans le monde qu’on se fait donner. C’est un terrain de jeux extraordinaire, qui donne l’impression d’avoir été là depuis des millénaires. Le décor est tellement somptueux, on se fait donner ses costumes absolument magnifiques. Ce qui était fantastique, également, était que Tish Monaghan, la créatrice des costumes, nous donnait du feedback, nous expliquait comment et pourquoi elle les avait créés. Elle recevait également nos commentaires de manière très ouverte et très généreuse, les mettant en application quand elle les trouvait judicieux. Le tournage de New Moon a été exceptionnel. Chris Weitz est un homme avec qui il est extrêmement agréable de travailler. Il est d’une patience d’ange et est très généreux avec ses acteurs. Il veut entendre ce que nous avons à dire, il a besoin et demande ce type de collaboration. C’était un vrai bonheur de me trouver sur le plateau de New Moon. C’est quelque chose de très rare, qu’on ne trouve généralement qu’ici, au Québec. Ce sentiment de respect mutuel de la part de tous les niveaux de production, ce degré de collaboration n’arrive pas souvent lors de grosses productions Hollywoodiennes. C’est, par contre, le cas lors de productions plus petites, comme celle de l’émission Sanctuary dans laquelle je joue; nous nous connaissons depuis tellement longtemps et j’y participe depuis que la série n’en était encore qu’à un stade embryonnaire. C’est d’autant plus surprenant de trouver cela lors du tournage d’une grosse production comme New Moon, qui est assurée d’être un succès. Chris Weitz a dirigé le film avec une passion incroyable, de même que Javier Aguirresarobe, le directeur de la production. Les acteurs avaient, eux aussi, ce même élan et, même s’ils étaient fatigués, on sentait, dès qu’on mettait les pieds sur le plateau, toute cette énergie, cette excitation et ce travail qui était fait. C’était… contagieux. Personne ne pouvait arriver sur le plateau du Hall des Volturi sans être en admiration totale devant ce qui avait été fait et du pouvoir évident des personnages qui y habitent.

Avez-vous éprouvé des difficultés à tourner certaines scènes de New Moon?

Non, le tournage de New Moon a été extrêmement homogène et serein. Chris Weitz et son équipe étaient extrêmement bien préparés. D’ailleurs, comme cadeau de bienvenue sur le plateau, nous avons reçu une espèce de livre de production, des notes qui décrivaient l’univers de New Moon, le monde que le cinéaste allait créer, les designs, les costumes, ce qui avait déjà été tourné, ce qui restait à filmer, etc. C’était sa Bible secrète et il nous en a fait cadeau, il a partagé ses secrets avec nous et c’était incroyablement généreux de sa part. Chris Weitz est un réalisateur respectueux des autres et incroyablement généreux… Et c’est rare.

Vous étiez présent quand Stephenie Meyer est arrivée dans le décor du Hall des Volturi. Comment a-t-elle réagi?

Elle était particulièrement satisfaite. C’est toujours un peu étrange de rencontrer l’auteur du livre porté à l’écran sur le plateau même de l’adaptation cinématographique. Car c’est tellement facile de décevoir un écrivain quand il y a autant de détails dans l’ouvrage. Après tout, combien de fois cela nous arrive -t-il d’aller voir un film après avoir lu le roman et d’être terriblement déçu? De l’observer en train d’arriver sur le plateau et de voir le monde qu’elle a imaginé et créé, prendre vie sous ses yeux… Elle était rassurée et en confiance. Elle était extrêmement calme. Elle était d’ailleurs avec nous sur le plateau. Elle voulait être là, être la première à voir et à entendre ce qui se passait. Stephenie Meyer voulait voir Michael Sheen donner vie à Aro, ce personnage «à la voix de plumes», elle tenait à entendre la manière dont Marcus et Caius parlaient, elle regardait Dakota Fanning se transformer en Jane. C’était un sentiment merveilleux.

Vous n’avez pas encore vu New Moon. Cela vous dérange-t-il de ne pas savoir, jusqu’à la projection, ce qui reste de votre personnage?

Honnêtement, non. Il est toujours impossible de savoir ce qui sera projeté à l’écran. Le montage final est une décision à laquelle participent tellement de personnes… Cela dépend de la manière dont l’histoire est racontée, des plans et des angles choisis. Les détails de la vie de Marcus sont tributaires, au final, de la longueur du film. Est-ce qu’une bonne partie de son histoire sera racontée? Qui sait? Nous le découvrirons au moment de la première.

Mais vous êtes bien dans le film? [Rires]

Je crois bien! [Rires] Sérieusement, on ne le sait jamais avec certitude. Je sais que mes scènes ont été filmées, mais la quantité qui en demeurera dans le film est une toute autre histoire.

lebuzz.info
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Mar 17 Nov - 10:30

Twilight, les vampires mènent toujours le bal

Léna Lutaud

La saga américaine chérie des jeunes femmes, est devenue un phénomène en France grâce à Internet. Le deuxième volet sort en salle mercredi.

Il y a dix mois, ils auraient pu se promener incognito dans les rues de Paris. Lundi dernier, protégés par un service de sécurité digne de Madonna, les acteurs de la saga Twilight, Robert Pattinson, 23 ans, Kristen Stewart, 19 ans, et Taylor Lautner, 17 ans, ont été pistés dès l'atterrissage de leur jet privé au Bourget jusqu'à leur arrivée à l'Hôtel de Crillon.

Il y a encore un an, personne en France n'avait entendu parler de Twilight, cette saga qui raconte la passion de Bella, une lycéenne de 17 ans, pour le ténébreux vampire Edward. Aux États-Unis, les livres de Stephenie Meyer se vendaient péniblement. Summit n'était encore qu'une petite société qui vendait des films à l'international. Décidés à devenir producteurs, ses dirigeants rachètent les droits d'adaptation de la saga. Début 2007, pour financer le tournage, ils font le tour de leurs clients et persuadent Nicolas de Tavernost, PDG du groupe M6, de prendre 9 % du capital de leur minimajor. En échange, le dirigeant français touchera des dividendes et s'occupera de la sortie de Twilight en France. Sans s'en douter, il vient de signer l'un de ses plus beaux coups.

À Neuilly, au siège du groupe M6, personne n'est emballé à la réception du scénario : «Ce sera un petit film.» En juin 2008, les acteurs tournent dans l'Oregon. À la fin de l'été, tout a basculé : les jeunes Américains découvrent la saga et les livres deviennent des best-sellers. Pour Nicolas de Tavernost et les producteurs de Summit, c'est inespéré. D'un seul coup, ­Twilight est le film que tout le monde veut voir. Sa sortie dans les salles américaines est programmée pour novembre 2008. À Paris, les équipes de M6 prennent le pari de patienter dix semaines. Les livres traduits par Hachette se vendent bien mais pas assez. Les patrons des salles de cinéma et les médias ne sont pas convaincus. Pour créer du buzz, les experts en marketing de M6 postent une vidéo sur Dailymotion. Montée à la façon de «Capital», elle décrypte le phénomène américain à coups de chiffres et de scènes de fans hystériques. Le box-office triomphal aux États-Unis sert de tremplin.

Sorti début janvier 2009, Twilight est d'emblée l'un des grands succès de l'année. Le film restera des mois à l'affiche. À Paris, les fans se retrouvent tous les dimanches matin, au cinéma le Publicis, en haut des Champs-Élysées, pour voir et revoir leur film préféré. Dès février, le phénomène décolle sur Internet. «Avides d'informations, les fans se sont emparés de l'œuvre de fiction pour lui offrir une caisse de résonance sans précédent », note le spécialiste de science-fiction Laurent Courau*. «De 200 visites quotidiennes, je suis passée à 10 000. Subitement, les internautes venaient tous les jours chercher de l'info sur mon blog», confie Lozia, administratrice de Twilight France, le blog français le plus complet à qui M6 fournit sans relâche infos exclusives, vidéos et autres photos.

En mars, alors que les conventions de fans sont un concept anglo-saxon peu prisé des Français, l'association UltimaCréation invite les acteurs de second plan de Twilight à venir à Paris. Pour ces jeunes Américains, c'est un «ménage». En échange d'un cachet, ils vont poser et signer des autographes. Pour les fans, cette rencontre coûte entre 59 et 200 euros. «Notre serveur est devenu fou. Les mille places sont parties en trente minutes alors qu'on ne savait pas encore quels acteurs viendraient», témoigne le dirigeant de l'association, David Halphen.

En mai, la venue de Robert Pattinson au «Grand Journal» de Michel Denisot, en plein Festival de Cannes, ravive les passions. Des centaines de milliers de jeunes Françaises suivent, au jour le jour, le témoignage des blogueuses invitées par M6 sur le tournage du second opus en Toscane. En juillet, la sortie du DVD est d'emblée la meilleure vente de l'année.

Pour ne pas perdre une miette de l'excitation générale, la sortie de Twilight 2 est programmée mercredi 18 novembre. À mi-chemin entre 2012 et Avatar, la fenêtre de tire est idéale. Lundi soir, à quarante-huit heures de la sortie, les blogs spécialisés français enregistraient des pics d'audience à 200 000 visiteurs uniques par jour. Plus de 3,5 millions de Français sont attendus dans les salles. Sur Internet, les fans s'échangent déjà des informations sur le troisième opus. Il sortira le 7 juillet 2010 en France.

La folie des produits dérivés

«Une honte»… À lire les commentaires rageurs des fans françaises sur Internet, le string «Twilight» ne fait pas l'unanimité. Le sparadrap à l'effigie de Robert Pattinson, non plus. «J'avais anticipé cette réaction. J'avais fait exprès de les mettre en vente pour créer du buzz», s'amuse Sébastien Tacquet, directeur de www.cineshopping.com, l'un des principaux vendeurs de produits dérivés de films en France.

Installé à Vallauris, sur les hauteurs de Cannes, cet entrepreneur est stupéfait par la folie Twilight. D'ordinaire, il écoule tranquillement des baguettes magiques Harry Potter, des posters La Guerre des étoiles et des figurines du Seigneur des anneaux. Dans le milieu du cinéma, il y a peu de films qui se prêtent aux produits dérivés. Mais avec les vampires de Twilight, c'est du jamais vu. «Entre les 2,8 millions de Français qui ont vu le film au cinéma, ceux qui l'ont piraté, découvert en DVD ou téléchargé légalement, Twilight devient un phénomène de masse monstrueux, dit-il. Les plus accros viennent quotidiennement sur le site voir si un nouveau produitest sorti !» Vu l'hystérie de la clientèle (70 % sont des filles), il est obligé d'être en liaison permanente avec les États-Unis où se trouve le groupe Neca, fournisseur officiel des produits Twilight. Ce n'est pas le moment d'être en rupture de stock.

Par chance, les Américains ont été réactifs : la collection automne-hiver 2009 comporte 400 produits, soit deux fois plus que celle sortie au printemps dernier. Puzzle, sac à dos, figurines, housse de couette… les fans français dépensent sans compter. Chez cineshopping.com, le panier moyen est de 40 euros mais bien des commandes dépassent les 100 euros. «Les best-sellers sont de loin les bijoux portés par les acteurs dans le film. Les fans s'identifient à eux. J'en vends au moins cent par semaine», confie Julie qui gère le site Mangashop. Si Hachette ne veut pas encore sortir d'édition poche car les livres grand format sont encore des best-sellers, Valérie Levy-Soussan, directrice d'AudioLib, veut séduire les jeunes qui maîtrisent mal la lecture avec un coffret du texte de Twilight lu par une jeune actrice.

lefigaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Mar 17 Nov - 15:57

Twilight, de New Moon et même d’Eclipse!

Isabelle Hontebeyrie

Dans Twilight New Moon, Bronson Pelletier partage l’affiche avec Robert Pattinson, Kristen Stewart et surtout Taylor Lautner. L’acteur, actuellement en pleine tournée de promotion du deuxième volet de la saga vampirique, a pris quelques minutes de son temps pour nous parler du tournage du film présenté en version française sous le titre Twilight Tentation. Et, en prime, nous avons même eu droit à quelques nouveaux détails d’Eclipse dont le tournage s’est terminé le mois dernier.

En quoi New Moon est-il différent du premier Twilight?

J’ai trouvé que Twilight était plus sombre et possédait des couleurs plus noires. Chris Weitz mis des couleurs de terre, des verts et des marrons, pour introduire le Wolf Pack. Il y a aussi beaucoup plus de scènes d’action dans New Moon, ce qui élargit le public. Et, oui, bien sûr, l’histoire d’amour entre Bella et Edward (Kristen Stewart et Robert Pattinson) devient plus profonde.

Diriez-vous qu’il y a autant de changements dans New Moon par rapport à Twilight que dans Eclipse par rapport à New Moon?

Oui, tout à fait. Ce qui est génial, c’est qu’Eclipse a été réalisé par David Slade, puisque chaque film a un réalisateur différent. Il apporte donc quelque chose d’autre à cet univers.

Avez-vous éprouvé des difficultés à arriver sur un plateau où presque tous les acteurs se connaissaient et avaient déjà joué ensemble avant ?

Je dois dire que les acteurs sont tous incroyablement gentils, chaleureux et ouverts. Nous sommes tous allés au restaurant dès le premier jour et ils m’ont tous accueilli les bras ouverts. C’est une attitude peu commune. J’ai participé à d’autres tournages et j’avoue que ce n’est pas habituel.

Pendant le tournage d’Eclipse, est-ce que le fait que David Slade ait été le nouveau réalisateur a changé la dynamique du groupe?

Non, pas vraiment. Nous avons, nous, les acteurs du Wolf Pack, une dynamique qui nous est propre. Nous nous amusons beaucoup pendant le tournage, rigolons, sortons ensemble. Une chose était, par contre, différente: nous n’étions plus les petits nouveaux!

Avez-vous une scène préférée dans New Moon?

Oui. J’ai un peu le vertige et le plus grand défi pour moi a été le tournage d’une séquence dans laquelle je dois me jeter d’une hauteur de 15 mètres. Attention ! Sauter est facile et je m’y suis habitué très rapidement, ce qui fait que personne de l’équipe n’a été obligé de me pousser. Par contre, monter tout là-haut a été un peu plus complexe!

Certains de vos collègues ont eu des réactions vraiment bizarres de la part des fans. Cela vous est-il aussi arrivé ?

Non, pas vraiment. Par contre, les fans me font plein de petits cadeaux bizarres. C’est comme ça que, l’autre jour, une admiratrice m’a donné un petit masque de loup en plastique. J’ai aussi reçu des choses adorables, comme cette petite fille de neuf ans qui m’a donné un superbe dessin d’un loup que je garde précieusement. Autrement, j’ai vu tous les types de fans. J’ai vu des filles se mettre à hurler quand j’arrive, d’autres qui fondent en larmes et même certaines qui sont tellement timides qu’elles n’arrivent pas à me dire un seul mot!

lebuzz.info
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Mar 17 Nov - 21:33

Kristen Stewart : "Je suis parfois trop sincère"

A tout juste 19 ans, Kristen Stewart est devenue une star mondiale grâce au personnage de Bella Swan • L’héroïne de Twilight évoque ce succès qui a changé sa vie

Qu’as-tu ressenti en retrouvant l’équipe de Twilight pour ce deuxième épisode ?

Kristen Stewart. J’étais un peu inquiète car dans l’intervalle, j’ai tourné Welcome to the Rileys, un film très sombre. Le rôle que j’y tiens est très différent de celui de Bella et je me demandais si j’allais parvenir à m’en défaire en revenant sur Twilight. Mais dès que je suis arrivée sur le tournage, dès que j’ai retrouvé Rob et Taylor, la dynamique que nous avions créée pour le premier épisode s’est immédiatement reconstituée.

La grande différence, c’est peut-être le changement de réalisateur, Chris Weitz ayant succédé à Catherine Hardwicke…

Je pense que Catherine avait l’énergie parfaite pour le premier film. Elle est très douée pour raconter l’adolescence et nous poussait sans cesse à être plus vulnérable. Parce que tomber amoureux à cet âge vous retourne complètement la tête ! Dans le deuxième épisode, Bella doit réfléchir aux choix qu’elle a faits dans le premier en ne suivant que son cœur. Chris a une approche plus rationnelle et il m’a aidée à analyser les différentes formes d’amour qu’éprouve Bella, notamment sa relation avec Jacob.

Taylor s’est littéralement transformé physiquement. As-tu été surprise ?

Et comment ! Ça m’a fait un choc ! Je savais qu’il avait fait beaucoup de musculation mais je n’imaginais pas que ce serait à ce point là. La transformation physique est impressionnante mais je crois qu’il était prêt à franchir un cap, à s’investir totalement pour devenir le nouveau Jacob.

Le succès de la franchise va grandissant. Est-ce de plus en plus dur à gérer ?

C’est dingue. Au cours de la promo, je rencontre des gens complètement obsédés par les personnages d’Edward, Bella et Jacob. Beaucoup nous demandent si nous n’avons pas peur d’être enfermés dans ces rôles pour le reste de notre carrière. J’y pense, mais pour moi c’est un compliment lorsqu‘on nous confond avec nos personnages. Parce que ça veut dire que nous avons réussi à transmettre l’essence du livre à l’écran.

A la sortie du premier film, la presse t’a reproché ton attitude un peu sauvage. Tu regrettes ?

Je comprends les critiques. A vrai dire je n’étais pas tout à fait à l’aise, à commencer avec moi-même.

Tu n’aimes pas parler de toi ?

De moi, et aussi de ce rôle qui me tient tellement à cœur. En fait je ne veux pas que les gens aient l’impression que je ne suis pas sincère. Et lorsque je ne suis pas à l’aise avec mes interlocuteurs, j’ai tendance à dresser une barrière qui peut ressembler à de l’arrogance. J’aurais pu m’y prendre différemment sur le premier film, mais nous sommes tous là pour apprendre de nos erreurs, n’est-ce pas ?

metrofrance.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Mar 17 Nov - 21:35

[Interview] Kellan Lutz: «Emmett Cullen est très protecteur dans New Moon»

Isabelle Hontebeyrie

Dans Twilight New Moon, deuxième volet de la saga vampirique, réalisé par Chris Weitz et mettant en vedette Robert Pattinson, Kristen Stewart et Taylor Lautner, Kellan Lutz reprend son rôle d’Emmett Cullen. Interviewé quelques minutes lors de la tournée de promotion du film, l’acteur en dévoile un peu plus sur son personnage.

Avec l’arrivée de New Moon (notre dossier) sur les écrans de cinéma, la planète entière vit désormais au rythme de la saga Twilight. Les acteurs passent allègrement des junkets aux interviews, en passant par des séances de photos. C’est dans le cadre de la tournée de promotion nord-américaine du film présenté en version française sous le titre Twilight Tentation, que nous avons eu l’occasion de parler avec Kellan Lutz. L’acteur reprend ici son rôle du vampire Emmett Cullen et nous dévoile quelques changements par rapport au premier film de la saga.

Comment votre personnage d’Emmett Cullen a-il évolué entre Twilight et New Moon?

Tout d’abord, je veux dire que je suis ravi d’avoir la possibilité de continuer à faire partie de cette franchise. Maintenant, il faut que vous sachiez que j’adore faire de la recherche pour les personnages que j’incarne et, ainsi, leur créer une histoire. Je passe énormément de temps pendant mes moments de liberté à développer un maniérisme, des gestes précis, des intonations, des postures, etc. C’est donc ce que j’ai fait avec Emmett Cullen, lui donnant ainsi un côté un peu lent. Vous verrez donc, dans New Moon, des petites choses comme ça. Les Cullen n’apparaissent, dans le film, que dans une seule scène cruciale; Melissa Rosenberg, la scénariste, n’a pas ajouté de séquences avec la famille Cullen. Dans New Moon, on voit le côté très protecteur d’Emmett au moment de la scène de l’anniversaire de Bella, quand Jasper perd les pédales. Emmett tente d’être le médiateur, le grand frère qui n’hésite pas faire entendre son point de vue. Je continue d’ailleurs cette évolution dans Eclipse, ne serait-ce que parce que j’ai beaucoup plus de séquences dans le troisième volet que dans New Moon.

Les personnages de vampires possèdent toujours un côté monstrueux. Robert Pattinson expliquait d’ailleurs qu’Edward Cullen se considérait comme un monstre. Pensez-vous qu’Emmett partage ce sentiment?

Pas du tout! Emmett adore être un vampire, c’est d’ailleurs pour cela qu’il est partisan du fait que Bella soit transformée en vampire. Il est resté très enfantin, c’est un mauvais garnement, mais un enfant tout de même. Il est comme un super héros avec ses pouvoirs: il est indestructible et ne ressent aucune peur, il s’amuse donc à faire n’importe quoi!

Que pensez-vous que le réalisateur Chris Weitz apporte de particulier à la saga Twilight?

Il a apporté un calme extraordinaire sur le plateau. C’était tout simplement merveilleux de travailler avec quelqu’un comme Chris Weitz. Il était extrêmement préparé, calme, concentré… Il nous a remis, à tous, un livret de 25 pages nous indiquant la manière dont il voyait chaque scène du film. Il avait aussi dressé une liste de questions pour tous les acteurs, auxquelles il tenait à avoir des réponses, afin que nous puissions débuter le tournage le plus rapidement possible, tout en étant à l’unisson. De plus, il possède tellement de connaissances techniques que les séquences tournées à l’aide de CGI (animations réalisées par ordinateurs) se sont déroulées comme un charme. Je pense d’ailleurs que le fait qu’il ait été acteur avant d’être réalisateur lui permet de comprendre comment nous fonctionnons et la manière de travailler de manière optimale sur un plateau.

lebuzz.info
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [New Moon] La revue de presse   Aujourd'hui à 19:16

Revenir en haut Aller en bas
 
[New Moon] La revue de presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: La saga Twilight :: New Moon-
Sauter vers: