The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Water for Elephants] Revue de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Dim 1 Mai - 23:44

Valy et
Revenir en haut Aller en bas
belladeludo
Uploadeuse
Uploadeuse
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 56
Localisation : Trop loin de lui

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Dim 1 Mai - 23:53

Patty
& Merci Valy pour l'article de mme Figaro elle est super cette critique
Revenir en haut Aller en bas
Valy
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 3082
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 57
Localisation : Nancy (54)

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 0:17

d'avoir posté cet article... Madame Figaro est toujours très positive quand il s'agit de notre Rob... et merci à mon amie Catherine d'avoir été aussi réactive pour l'envoi de ce scan...
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 10:06

Valy et Sabine
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 11:19

Valy et

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: [Web] Article sur fashions-addict.com - Mai 2011   Lun 2 Mai - 13:45

Robert Pattinson, l'icône romantique

Aujourd'hui l'acteur Robert Pattinson est devenu une valeur sûre du cinéma mondial. Le succès de la saga Twilight l'a propulsé au rang de superstar. Le rôle d'Edward Cullen a fait de lui une icône. Beau, élégant, ténébreux, Robert Pattinson s'impose à chacune de ses apparitions. En quelques rôles le nom de Robert Pattinson a transformé un acteur en image d'un nouveau romantisme.

Aujourd'hui Fashions-addict.com se penche sur le phénomène Robert Pattinson à l'occasion de son passage à Paris pour la promotion de son nouveau long métrage "De l'eau pour les éléphants" le magnifique film de Francis Lawrence où il a pour partenaire Reese Witherspoon et Christoph Waltz, un film adapté du roman de Sara Gruen. "De l'eau pour les éléphants" sera en salle mercredi prochain le 4 mai 2011.

Une carrière sur les rails … Robert Pattinson fêtera ses 25 ans le 13 mai prochain. Sa carrière d’acteur ne débute rééllement et de façon significative qu’en 2005. Auparavant il se consacre à une carrière de mannequin sans grande réussite malgré l’aide de sa mère qui travaille dans ce milieu à Londres où il habite et où il est né. Lui se voit plus acteur et s’inscrit à des cours de théâtre. Il jouera quelques rôles sur les planches avant de se consacrer au cinéma. C’est en 2005 que sa carrière prend forme en interprétant le rôle de Cedric Diggory, le représentant officiel de Poudlard pour le Tournoi des Trois sorciers, dans le film Harry Potter et la coupe de feu réalisé par Mike Newell. Mais ce petit rôle, certes dans un film populaire, ne fera pas de lui l’icône qu’il est aujourd’hui. C’est en décrochant le rôle principal dans le film « Twilight - Chapitre 1 : Fascination » que sa destinée va radicalement changer. En devenant Edward Cullen, ce vampire froid au cœur chaud, Robert Pattinson franchit une dimension et devient une icône pour des millions de jeunes filles. Son charme naturel, sa prestance, un certain dandysme font de lui le nouveau romantique. Les autres volets de la saga Twilight ne feront que renforcer la popularité de Robert Pattinson. En 2008 il a le rôle principal dans « How to be » de Oliver Irving. La même année il jouera également dans un téléfilm « The Bad Mother's Handbook » et dans le court métrage « The Summer House ». En 2010, on a pu le voir aux côtés de Pierce Brosnan, Chris Cooper et Emilie De Ravin dans « Remember me » d’Allen Coulter. En 2011 on le retrouvera dans le dernier volet de la saga « Twilight » dans « Twilight Chapitre 4 : Revelation » 1ère et 2ème partie. Il sera également à l’affiche de « Bel Ami » adapté du roman éponyme de Guy de Maupassant par Declan Donnellan et Nick Ormerod. Dans ce film qui sortira le 29 juin 2011 Robert Pattinson interprète un jeune journaliste arriviste qui se hisse au sommet de la pyramide sociale parisienne grâce aux femmes les plus séduisantes et influentes de la capitale, interprétées par Uma Thurman, Kristin Scott Thomas et Christina Ricci. En 2012 il sera à l’affiche de Cosmopolis de David Cronenberg.
Robert Pattinson fait son numéro. Dans « De l’eau pour les éléphants » de Francis Lawrence, on tombe sous le charme de ce héros malgré lui qu’est Jacob (Robert Pattinson). L’acteur britannique donne une dimension romantique à un personnage de vétérinaire dans un cirque dans les années 30 qui pourrait passer dans l’anonymat le plus complet. Mais voilà le roman de Sara Gruen nous emmène dans une histoire d’aventures au cœur même du spectacle tel qu’il était aux Etats-Unis à une époque où le moindre animal exotique était une curiosité. Pas d’internet ou de télévision pour s’ouvrir au monde. Mais le film qui a pour cadre le monde du cirque explore des sentiments profonds, ceux qui unissent les hommes et les femmes, mais aussi nos sentiments envers les animaux. L’histoire d’amour entre Marlène (Reese Witherspoon) et Jacob nous porte tout au long du film avec le fol espoir qu’elle se concrétise. Robert Pattinson est une nouvelle fois saisissant en héros romantique face à un personnage ambigu comme celui de August (Christoph Waltz) le propriétaire du cirque. A mi-chemin entre un road movie (le film suit le cirque sur les rails) et une comédie dramatique, « De l’eau pour les éléphants » séduit le spectateur par son histoire, ses personnages, sa réalisation, sa musique, qui ne sont pas sans rappeler un certain cinéma Hollywoodien des années 50. Un cinéma de rêve, qu’illustre aujourd’hui l’acteur Robert Pattinson, pour des milliers de jeunes femmes qui voient en lui un héros romantique, au même titre qu’un James Dean à son époque, ou plus récemment un Richard Gere dans les années 80, ou un Léonardo DiCaprio dans les années 90. Chaque génération a besoin de son héros romantique, Robert Pattinson est celui d’aujourd’hui.

Un romantisme animal
Si un acteur choisit ses rôles, il ne peut savoir à l’avance ce que les gens en feront. En incarnant Edward Cullen dans la saga Twilight, Robert Pattinson n’imaginait sans doute pas que le succès serait si grand et que ce rôle ferait de lui une icône romantique. Et si depuis on le retrouve dans des rôles romantiques, il ne le regrette pas. Comme il l’a dit lors de la conférence de presse parisienne « Le plus dur pour un acteur est de trouver du travail. Lorsqu’on vous propose un rôle romantique je ne refuse pas juste parce que je l’ai déjà fait. De plus il est difficile de faire un film sans romance. Il est toujours question d’amour. Je ne cherche pas à combattre mon personnage de héros romantique. » Robert Pattinson n’hésite pas à parler de rôle instinctif et sans aucun doute « L’un des film les plus faciles que j’ai eu à faire ». Jacob était comme un personnage familier. Comme les animaux il a joué ce rôle avec beaucoup d’instinct. Une nouvelle preuve que Robert Pattinson est un romantique naturellement. Par le regard, le geste, l’attitude, il marque la pellicule d’une certaine force, certains diront une élégance naturelle même lorsqu’il s’agit d’enlever le fumier des éléphants. On imagine facilement que les critiques les plus acerbes parleront de film facile où les bons sentiments se mêlent aux jolis plans de caméra. Chez Fashions-addict.com nous préférons évoquer un très beau film avec de très bons acteurs servis par une belle histoire. Du romantisme ne fait vraiment pas de mal à notre époque qui en manque cruellement.

Source : fashions-addict.com

Merci à Kenlag dans les commentaires du site pour l'info

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 13:50

Pour cet article

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 14:27

Mini interview dans le dernier Télé Loisirs :

imagebam.com imagebam.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
belladeludo
Uploadeuse
Uploadeuse
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 56
Localisation : Trop loin de lui

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 14:38

pour le super article
et aussi pour la mini interview de télé loisirs
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 14:55


_________________
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 15:55

Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 18:50


Sympas ces articles !
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 20:19


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Valy
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 3082
Date d'inscription : 19/01/2010
Age : 57
Localisation : Nancy (54)

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 22:49

pour tous ces articles...
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 22:54

imagebam.com

Merci à Céline dans la tchatbox

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2579
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Lun 2 Mai - 23:01


Moins sympa celui là Neutral
Revenir en haut Aller en bas
belladeludo
Uploadeuse
Uploadeuse
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 56
Localisation : Trop loin de lui

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mar 3 Mai - 8:37

Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mar 3 Mai - 9:22

Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mar 3 Mai - 11:23


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mar 3 Mai - 23:21

Interview de Rob par elpais.com

Citation :

Chico demasiado perfecto

Robert Pattinson, guapo, rico y vampirizado por la fama de la saga 'Crepúsculo', intenta escapar de ella dando un salto a un circo ambulante. En 'Agua para elefantes' cae en brazos de Tai, el paquidermo más famoso de Hollywood.

Uno no puede ir más lejos. De aquí al mar. No hay nada más allá de Santa Mónica. Pero tampoco en esta playa californiana donde el continente americano acaba por el Oeste se puede fumar. Y Robert Pattinson se muere de ganas por fumarse un cigarrillo, un american spirit de esos naturales que le gustan, seña de identidad de una joven estrella de Hollywood. Una pequeña muestra de su rebeldía domesticada en un mundo en cruzada antitabaco. La misma rebeldía de ese pelo engominado que el actor británico no deja de mesarse para mitigar su nerviosismo. No nos engañemos, Pattinson preferiría no estar aquí. Hacer entrevistas no es lo suyo. Pero tampoco le quedan opciones. Ni le tengo secuestrado ni Hollywood le esclaviza: es víctima de su propia fama. El Edward Cullen de la saga Crepúsculo, por quien las Twihard, como se llaman sus acérrimas seguidoras, besan el suelo, no sabe dónde meterse. Para fumar o para respirar. Durante el rodaje de su última película, la primera de su nueva vida, Agua para elefantes, Pattinson tuvo que cambiar seis veces de hotel en Los Ángeles. No es puntilloso, es que no podía ni entrar en su habitación del acoso. "Sueño con el día en el que pueda tener mi casa sin temor a que alguien entre sin ser invitado", dice como un verdadero vampiro alguien que vive en su maleta desde que en 2008 la fama llamó a su puerta. Desde su desesperación, Pattinson lo dice con una sonrisa; está encantado con su vida. Se encuentra entre las 15 estrellas más importantes de Hollywood según la revista Vanity Fair y sus ingresos en 2010 alcanzaron los 27,5 millones de dólares. La saga que protagoniza ha recaudado hasta la fecha 1.100 millones de dólares en el mundo. Y faltan dos entregas. Pero todo tiene un precio, y Pattinson se ha vendido caro. Especialmente alguien que se confiesa tímido, que odiaba que su madre le sacara fotos y que nunca tuvo claro si quería ser actor. O al menos todo lo que conlleva. Como, por ejemplo, ser el hombre más deseado del planeta. "Un logro con gran significado", dice con ese puntito sarcástico que da a cualquier conversación su acento británico. "Me ha costado mucho trabajo conseguirlo", machaca con una sonrisa de oreja a oreja. "Son cosas sobre las que uno no tiene control. Lo mismo que con los premios o las críticas, todo lo que nos rodea", intenta explicar. Un "nos" que habla de Hollywood y no de la habitación del Fairmont Miramar donde estamos. "Como le escuché un día a Bardem, lo peligroso de que te den premios es que te lo puedes creer", afirma.

La noticia en otros webs

webs en español
en otros idiomas

Hasta 2012 no concluye la saga que le vio nacer y, dice, lo mejor de 'Amanecer' está por llegar: "Las dos partes son distintas, el libro es distinto"

"Soy capaz de entender la psique de un elefante. No puedo decir lo mismo de mis fans", dice entre risas

Creérselo no se lo cree. Al revés. Pattinson es de carácter bastante más animado, bromista y jovial que el de ese vampiro que le ha dado fama, que se pasa la vida sufriendo entre el ser y el devenir, la pasión y la abstinencia, la vida y la muerte. No. Pattinson solo se parece a su álter ego en su belleza, una piel nacarada, perfecta, labios jugosos, ojos profundos y un cuerpo diez que le da vergüenza mostrar. "Me pasaría la vida comiendo hamburguesas", comenta hablando de una gordura imposible de ver. Con 26 años el 13 de mayo, se empeñe o no, su único problema es ser demasiado perfecto. Al menos como Edward Cullen. Un serio problema porque, al acercase el final de una saga que ha dividido su último libro en dos para explotar más este fenómeno donde la cultura popular y el marketing se dan la mano, la única pregunta es "y ahora, ¿qué?". Él se encoge de hombros.

La respuesta se titula Agua para elefantes, película que ha rodado junto con Reese Witherspoon y Christopher Waltz basada en el libro de Sara Gruen, que transcurre durante la Depresión estadounidense. Interpreta al joven Jacob, quien a la muerte de sus padres abandona sus estudios de veterinaria y se suma a un circo ambulante para cuidar a los animales mientras se enamora de Marlena (Witherspoon), esposa del dueño (Waltz). "Hay muchas razones para hacer esta película. Venía de rodar otro Crepúsculo [primera parte de Amanecer] y fue un respiro. Por ejemplo, poder sudar sin que vengan cinco maquilladores a retocarte. O poder gesticular porque si lo hago como Edward parece kabuki. Y trabajar con dos oscarizados como Reese y Chris. Uno siempre tiene que trabajar con los mejores, y el único que no tenía estatuilla era yo". También vive como un respiro el cambio de conversación. De pasarse el día hablando de Kristen Stewart, la Bella crepuscular (o, mejor dicho, no hablando de esa relación que ambos mantienen fuera de pantalla o quizá no y sea todo campaña publicitaria), a derretirse por su nueva compañera de rodaje, Tai, el elefante, uno de los paquidermos más famosos de Hollywood. "Soy capaz de entender la psique de un elefante. No puedo decir lo mismo de mis fans", dice entre risas. Aunque no quiera, Kris sale en la charla, a veces con naturalidad, como alguien con quien está viviendo años intensos de su vida. Y otras veces surge en sus silencios. "La verdad no le importa a nadie. Está bien mantener una cierta mística en lo personal. La gente piensa que soy mucho más celoso de mi intimidad de lo que soy", confiesa aún sin soltar prenda. ¿Por qué no hablar a las claras? "Sería echar más leña al fuego. Llega un momento en que no hay más verdad que lo que sale en una revista de cotilleos, y si participas en eso, te conviertes en el cotilla".

Pattinson no se había parado a pensar en el cine o la fama antes de ser descubierto. Primero a menor escala, con una saga igual de importante que la de Harry Potter, pero con un personaje menor, Cedric Diggory, que encima se moría pronto. Pese a la corta vida de su papel, su trabajo quedó grabado en la memoria de todos, con odiosas comparaciones: del nuevo James Dean al nuevo Jude Law. Y luego vino la explosión crepuscular justo cuando Pattinson estaba a punto de regresar a su Inglaterra natal porque Hollywood no era tan acogedor como parecía. "Al llegar a Los Ángeles llevaba una eternidad desempleado y me dio por fingir entre los directores de casting que era un graduado de la Real Academia de Arte Dramático de Londres. Alguno me creyó", recuerda. El éxito no se hizo esperar, y con él, la fama. "No les veo tanto; no quiero sumarme a la gente que les asedia a diario", reconoció Catherine Hardwicke, la directora que lanzó su carrera y la de Stewart aunque no continuó al frente de la adaptación al cine de la obra de Stephenie Meyer. "Son muchos los que me consideran un producto, una pieza de la maquinaria Crepúsculo. Y más los que no son capaces de verme más allá de ese personaje".

No es un fenómeno nuevo. Demasiado éxito demasiado pronto. Algunos, como Christopher Atkins, no superaron El lago azul. Otros más recientes, como Zac Effron, intentan sobrevivir a la tormenta High School Musical. Sí se puede. Lo demostró Leonardo DiCaprio, tan asediado después del Titanic como hoy Pattinson. A la deriva con filmes como La playa y avergonzado entre sus colegas como el único sin Oscar cuando tocó galardonar al Titanic, DiCaprio es hoy una de las mayores estrellas de la industria convertido en su propio motor, productor y musa del realizador más venerado, Martin Scorsese, su nuevo Robert De Niro. Y sin llegar tan lejos, su correligionario de los tiempos de Harry Potter, Daniel Radcliffe, acaba la saga haciéndose hueco en el teatro en Broadway tras una buena acogida en su interpretación, desnudo, en Equus. "Yo no me imagino algo así. Solo veo público sacando fotos durante la obra. Chupándote energía. Y en teatro, más que en otro sitio, necesitas recibirla", dice.

De ahí que el resultado de Agua para elefantes sea tan importante para él. Su prueba de fuego. Esa por la que redujo su salario a 1,5 millones de dólares de los 12,5 millones que acostumbra a cobrar por cada Crepúsculo. Hasta ahora, sus escapadas no han funcionado. La taquilla de Recuérdame superó escasamente los 50 millones de dólares y ese Sin límites en el que hizo de Salvador Dalí ni se registró. Como Cullen sabe, hay vida tras la muerte, y Pattinson tiene más películas en cartera fuera de la saga: Bel Ami, basada en la novela de Guy de Maupassant, y Cosmópolis, de Don DeLillo, bajo la dirección de David Cronenberg. "Suena genial. El guión es increíble con un reparto increíble, así que solo espero que sea increíble".

Además tiene otras ideas en la cabeza para diversificar. Como asegura, lo peor de ser actor (estrella, le corrijo) es que los que le rodean necesitan protegerle todo el rato. Y él quiere correr riesgos. De hecho, durante la charla se le escapa una extraña admiración por Charlie Sheen o Joaquin Phoenix, protagonistas de algunos de los comportamientos más estrambóticos de la industria. Para alguien con el tabaco como único vicio, sus riesgos hacen referencia a nuevas aventuras artísticas, como ese guión que quiere escribir con textos de Lillian Hellman ("se supone que es un secreto", apostilla) y el deseo de ser productor, como DiCaprio, para tener más control sobre lo que hace.

Hay tiempo. Hasta 2012 no concluye la saga que le vio nacer y, dice, lo mejor está por llegar. "Las dos partes que quedan son diferentes porque el libro también es diferente", admite sobre Amanecer. "Es el más extraño de todos y no puedes evitar esos momentos casi gráficos. Bill Condon, el director, no deja de repetir que menos mal que comenzó su carrera haciendo cine de terror, se siente como en casa". A Pattinson se le nota cansado. El entusiasmo no es el mismo que cuando habla de Agua para elefantes. Pero tiene claras las responsabilidades con cada papel. "No es que llegues a hacer las paces del todo, pero empiezas a aceptarlo", admite en referencia a la fama que disfruta. "Si quieres seguir trabajando, tienes que aceptar lo que conlleva". Solo necesita tiempo. Unos diez años, calcula. Hasta que las entrevistas dejen de describirle como el vampiro de Crepúsculo; hasta que consiga tomar perspectiva, él y sus seguidores, del fenómeno que le lanzó al ruedo; hasta que disfrute de un mayor control sobre su persona, su imagen y su trabajo; hasta que pueda disfrutar de esa casa particular sin el asedio de cámaras. "El tiempo pasa rápido, y más en esta industria", afirma. Mientras, seguirá trabajando como hasta ahora, sin parar desde que se convirtió en el vampiro Edward Cullen. Como el protagonista de la novela, Pattinson vive una nueva vida. Queda por ver si será inmortal.

siguiente capítulo. Había vida después de Edward Cullen, el vampiro ya no tan adolescente al que Pattinson lleva prestando su pálida semblanza desde 2008. Su última película, 'Agua para elefantes', es una historia de amor intergeneracional ambientada en la Depresión americana.

source: elpais.com

désolée Nicolisandra Laughing (autrement y'a la version translate Rplife: http://robpattinson.blogspot.com/2011/05/robs-interview-with-elpaiscom.html Désolée Ptiteaurel Laughing)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
belladeludo
Uploadeuse
Uploadeuse
avatar

Nombre de messages : 13333
Date d'inscription : 05/06/2010
Age : 56
Localisation : Trop loin de lui

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mer 4 Mai - 8:15


Bon courage à celle qui traduira
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mer 4 Mai - 10:02


comme tu dis Mina affraid
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mer 4 Mai - 10:56

Traduction en cours......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mer 4 Mai - 13:10

Traduction:

Le garçon trop parfait.

Robert Pattinson,beau,riche et vampirisé par la célébrité de la saga Twilight,essaie de s'en échapper en passant par un cirque ambulant.Dans WFE il tombe dans les bras de Tai le pachiderme le plus célèbre d'Hollywood.

On ne peut pas aller plus loin.D'ici à la mer.Il n'y a rien plus loin que Santa Monica.Mais ici non plus sur cette plage Californiene où le continent Américain finit à l'ouest on nous laisse fumer.Et Robert Pattinson a très envie de se fumer une cigarette,un American Spirit,ceux qui sont naturels comme il aime,signe d'identité d'une jeune étoile d'Hollywood.Un petit aperçu de sa rebellion domestiquée dans un monde de la lutte anti-tabac.La même rebellion de ces cheveux plein de gel que l'acteur n'arrête pas de tripoter afin de mitiger sa nervosité.Ne nous meprenons pas,Pattinson préfèrait ne pas être là.Donner des interviews ce n'est pas son truc.Mais il n'a pas non plus le choix.Je ne l'ai pas sequestré ni Hollywood l'a enchaîné:il est victime de sa propre célébrité.L'Edward Cullen de la saga Twilight,pour qui les Twihards,comme se nomment ses fans les plus acharnées,baisent le sol,ne sait pas où se mettre.Pour fumer ou pour respirer.Pendant le tournage de son dernier film,le premier de sa nouvelle vie,WFE,Pattinson a du changer six fois d'hôtel à L.A..Ce n'est pas parcequ'il est tatillon,mais il ne pouvait pas rentrer dans sa chambre à cause du harcèlement dont il est victime."Je rêve du jour où je pourrais avoir un chez moi sans avoir peur que quelqu'un y rentre sans avoir été invité",dit il comme un vrai vampire qui vit dans sa valise depuis qu'en 2008 la célébrité a frappé à sa porte.De sa desesperation,Pattinson le dit avec le sourire;il est en chanté de sa vie.Il se trouve entre les 15 stars les plus importantes d'Hollywood selon le magazine "Vanity Fair" et ses bénefices en 2010 ont atteint les 27,5 millions de Dollars.La saga qu'il protagonise a remporté jusqu'aujourd'hui 1.100 millions de Dollars dans le monde entier.Et il manque encore deux épisodes.Mais tout à un prix,Pattinson s'est vendu cher.Surtout quelqu'un qui se décrit comme timide,qui avoue avoir toujours detester que sa mère le prenne en photo et qu'il n'a jamais su clairement s'il voulait être acteur.Ou du moins tout ce que ça signifie.Comme par exemple,être l'homme le plus désiré de la planète."Une réussite très significative",dit il avec cette touche sarcastique que confère son accent Britanique à toutes les conversations."J'ai du faire beaucoup d'effort pour obtenir ce titre"repète-t-il avec un grand sourire."Ce sont des choses sur lequelles tu n'a aucun contrôle,tout comme pour les recompenses,les critiques ou tout ce qui nous entoure",essaie-t-il d'expliquer.Un "nous" qui se refère à Hollywood et non pas dde la chambre du Fairmont Miramar où nous sommes."J'ai entendu un jour Bardem dire que le danger de recevoir des récompenses est que tu peux t'y croire"Il affirme.


***Les news d'autres Webs:(En Espagnol)

Il ne se la joue pas.Au contraire,Pattinson a un caractère plus animé,blageur et jovial que celui de ce vampire qui l'a rendu célèbre,qui passe son temps à souffrir entre être et le devenir,la passion et l'abstinence,la vie et la mort.Non.Pattinson ressemble seulement à son alter ego en ce qui concerne la beauté,une paeu nacrée parfaite,des lèvres juteuses,des yeux profonds et un corps parfait qu'il a honte de montrer."Je passerai ma vie à manger des hamburgers",commente-t-il evocant un surpoid impossible à detecter.Il aura 26 ans le 13 mai,et qu'il le veuille ou non,son unique problème est d'être parfait.Du moins comme Edward Cullen.Un serieux problème parceque en s'approchant de la fin de la saga qui a divisé le dernier tome en deux partie pour profiter plus longuement des bénéfices où la culture populaire et le marqueting vont de paire,la seule question est"Et maintenant quoi?".Il hausse les épaules.

La réponse s'intitule WFE,le film qu'il a tourné aux côtés de Reese Whiterspoon et Christopher Waltz,basé sur le livre de Sara Gruen,se situant durant la Dépression Americaine..Il interprète le jeune Jacob,qui à la mort de ses parents abandonne ses études véterinaires et s'unit à un cirque itinérant pour prendre soin des animaux alors qu'il tombe amoureux de Marlena(Witherspoon),l'épouse du propriétaire(Waltz)."Il y a beaucoup de motifs pour faire ce film.Je venais de tourner une autre partie de Twilight(BD)et c'etait comme un moment de répit.Par exemmple pouvoir suer sans que ne vienne cinq maquilleuses pour des retouches.Ou pouvoir gesticuler parceque si je le fais en tant qu'Edward on dirait un Kabuki.Et travailler avec deux acteurs oscarisés comme Reese et Christopher.On doit toujours travailler avec les meilleurs,et le seul qui ne possedait pas de petite statue,c'etait moi".Il vit aussi avec soulagement le changement de conversation.De passer ses journée à parler de Kristen stewart,la Bella de Twilight(ou à vrai dire,ne pas parler de cette relation qu'ils partagent hors écran ou peut être pas et que ça peut faire partie d'une campagne publicitaire),il passe à fondre devant sa nouvelle co-protagoniste,Tai,l'élephante,un des pachidèrme les plus célèbre d'Hollywood."Je suis capable de comprendre l'esprit d'un éléphant.Je ne peux pas en dire autant sur mes fans"dit il en riant.Bien qu'il ne veuille pas,Kris surgit dans la conversation,des fois naturellement,comme quelqu'un avec qui il est en train de vivre des années intenses de sa vie.Et d'autres fois elle surgit dans ses silences."La vérité ne regarde personne.C'est bien de conserver une part de mysticisme à niveau personnel.Les gens pensent que je suis plus jaloux de mon intimité de ce que je suis."Confesse t il sans nous en avouer davantage.Pourquoi ne pas le devoiler au grand jour?."Parceque ce serait rajouter de l'eau sur le feu.Il arrive un moment où il n'y a reine de plus vrai que ce qui est publié dans les magazines à ragots,et si tu prends part à ça,tu deviens toi même une comère".

Pattinson n'avait pas vraiment pensé au cinéma ou à la célébrité avant d'être découvert.D'abord à petite échelle,avec une saga tout aussi importante,celle d'Harry Potter,mais avec un personnage moins central,Cedric Diggory,qui en plus mourait rapidement.Malgré la petite durée de ce rôle,son travail est resté gravé dans la mémoire de tous,avec d'odieuses comparaisons:Du nouveau James Dean au nouveau Jude Law.Et aprés ce fut l'explosion crepusculaire juste quand Pattinson etait sur le point de rejoindre son Angleterre natale parcequ'Hollywood n'etait pas aussi accueillante qu'elle en avait l'air."Quand je suis arrivé à L.A. ça faisait longtemps que je ne travaillais pas et je me suis mis à feindre devant les directeurs de catings que j'etais diplomé de la Royal Academy Of Drama de Londres.Un d'eux m'a cru"se souvient-il.Le succés ne s'est pas fait attendre,et avec lui,la célébrité."Je ne les vois pas beaucoup.Je ne veux pas faire partie des gens qui les harcèlent continuellement"reconnait Catherine Hardwicke,celle qui a lancé sa carrière et celle de Stewart bien qu'elle n'ait pas continué à la production cinematographique de la saga de Stephenie Meyer."Nombreux sont ceux qui me considèrent comme un produit,un rouage de la machine Twilight.Et encore plus nombreux sont ceux qui sont incapable de me voir au delà de mon personnage."

Ce n'est pas un phénomène recent.Trop de succés,trop tôt.Certains,comme Christopher Atkins,n'ont pas été au delà du "Lagon Bleu".D'autres,plus récents,comme Zac Effron,essaient de survivre au tourbillon de High School Musical.Oui,on peut y arriver.Comme l'a démontré Leonardo Di Caprio,tout aussi harcelé aprés Titanic comme Pattinson aujourd'hui.À la derive avec des films comme "La Plage" et honteux d'être le seul acteur sans oscar quand Titanic a été selectionné,Di Caprio est aujourd'hui une des plus grandes Stars de l'industrie convertie en son propre moteur,producteur et muse du realisateur le plus vénéré,Martin Scorsese,son nouveau Robert De Niro.Et sans aller plus loin son co-protagoniste du temps d'Harry Potter,Daniel Radcliffe,qui termine avec la saga tout en se faisant un nom au theatre à Broadway grâce au bel accueil fait à son interprétation,nu,dans l'oeuvre "Equus"."Je ne peux pas m'imaginer quelque chose comme ça.Je vois tout ces gens qui prennent des photos pendant la représentation.Te pompant ton énergie.Et au theatre encore plus qu'ailleurs tu dois la recevoir"dit-il.

C'est pour ça que les resultats de WFE sont si importants pour lui.Sa preuve de feu.Celle pour qui il a baissé son salaire à 1.5 millions de Dollars des 12.5 millions qui l'a pour habitude de gagner à chaque volet de la saga Twilight.Jusqu'à présent ses échappées n'ont pas marchées.Les chiffres de "Remember Me"a tout juste passé des 50 millions de Dollars et ce "Little Ashes" dans lequel il a joué Salvador dalí ne s'est pas enregistré.Comme Cullen sait qu'il y a une vie aprés la mort,Pattinson a plus d'un films dans son sac en dehors de la saga:Bel-Ami,basé sur le roman de Guy De Maupassant,et Cosmopolis,de Don DeLillo,sous les ordres de David Cronenberg."Ça a l'air génial.Le script est incroyable avec un cast incroyable,alors j'espère juste que ça soit incroyable!".

Il a aussi d'autres idées en tête pour se diversifier.Comme il avoue,que le pire d'être acteur(star,je le corrige) est que tout ceux qui t'entourent essaient de te proteger.Et lui,veut courrir des risques.D'ailleurs pendant la conversation,il s'echappe de lui,une admiration pour Charlie Sheen ou Joaquin Phoenix,protagonistes de comportements farfelus de l'industrie.Pour quelqu'un dont le tabac est l'unique vice,ses risques font allusions à de nouvelles aventures artistiques,comme ce script qu'il voudrait écrire à partir des textes de Lillian Hellman("c'est supposé être un secret"precise-t-il),et son desir de devenir producteur,comme DiCaprio,pour avoir plus de contrôle sur ce qu'il fait.


On a le temps.Jusqu'en 2012,il continue avec la saga qui l'avu naître,et il dit que le meilleur reste à venir "Les deux parties qu'il reste,sont très différentes parceque le livre l'est aussi",il admet,à propos de BD."Le plus étrange de tous et tu ne peux pas éviter ces moments presques graphiques.Bill Condon,le directeur,qu'heureusement il a commencé sa carrière avec des films d'horreurs,il se sent comme chez lui."On voit que Pattinson est fatigué.L'enthousiasme n'est pas le même que lorsqu'il parle de WFE.Mais il sait clairement quelles sont ses responsabilités dans chaque rôle."Tu n'arrives pas vraiment à faire la paix tout à fait,mais tu commences à l'accepter"Il admet faisant référence à la célébrité dont il fait l'objet."Si tu veux continuer à travailler tu es obligé d'accepter ce qu'il y a autour."Il a juste besoin de temps.Dix ans peut être,calcule-t-il.Jusqu'à ce que les interviews laissent son rôle d'Edward Cullen de côté;jusqu'à ce qu'il puisse avoir une perspective differente,lui et ses fans,du phénomène qui l'a propulsé en haut de l'affiche;jusqu'à ce qu'il puisse jouir d'un plus grand ontrôle de sa propre personne,de son image et de son travail;jusqu'à ce qu'il puisse profiter de son "chez soi" sans être épié par les caméras."Le temps passe vite et encore plus dans cette industrie"il affirme.En attendant,il continuera de travailler comme à present sans s'arrêter depuis qu'il est devenu le vampire Edward Cullen.Comme le protagoniste du roman,Pattinson vit une nouvelle vie.Reste à voir s'il sera immortel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   Mer 4 Mai - 13:50

Pour cette longue traduction Wink

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Water for Elephants] Revue de presse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Water for Elephants] Revue de presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Water for Elephants-
Sauter vers: