The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Spoilers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Spoilers   Jeu 30 Avr - 20:28

Amanda Bell du site Examiner.com a vu How to be et a fait un article

Robert Pattinson's How To Be is a heartbreaker (spoilers)
April 30, 1:03 AM ·

While I had no doubt that Robert Pattinson would bring to the world an interesting and complicated character in How To Be, I simply could not anticipate how clever, awkward, and frustrating the film (and the plight of his wayward and romantically lost character Art) would be.

Beginning with the most insipidly unusual and unforgivingly cold of familial circumstances, Art's hopeless effort at making his place in the small world of those around him is devastating. Nearly deserving tears from your eyes, Art suffers an alienation and endlessness in struggle that leaves one bitter and completely sympathetic.

And Robert Pattinson, star of The Twilight Saga: New Moon and Little Ashes, is the deliverer of that emotion.

While the film itself is surprising, well-oriented between its cherry-picked-with-care sound accompaniments and eclectic visual elements, and well-written, it is Robert Pattinson who makes the day with How To Be.

From his writhing anger to his ceaseless whining, Robert Pattinson portrays Art in the adorably "stuck" fashion that gives meaning and life to the character's circumstances. In the film, there is a scene where Art is so frustrated and upset that he wants to hit something, but because he is so fearful of pain and suffering (sort of a wimp, really), he can't even bring himself to do that. It is clear that even his trepidation with expressing his anger causes him anguish. It is Pattinson's performance, from his squinted hints of confusion and disallusionment to his choking gasps as he sobs furiously, that pulls this character off. What could have been a role that reaches no identifiability in audience becomes someone you want to just reach out and hug.

My favorite scene is where Art is reaching out for a hug from his mother. I think that this five seconds of the film fairly accurately symbolizes the slightly aggravating message being brought to us with How To Be - a boy whose mommy didn't love him and what tragic bereavement he suffers as a consequence.

The rest of the cast (including Rebecca Pidgeon, Michael Irving, Jeremy Hardy, Mike Pearce, Johnny White, Powell Jones, and, of course, leading lady (well, sort of) Alisa Arnah) delivered on their bits too. From the stern and bombastic mother who you can't decide whether to hate or agree with (at times) to the "friend" whose antics and very words you want to reach out, grab, and throw into a garbage disposal, these supporting actors' performances lend credence to the sympathies for Art's dilemma.

And yet, you can't quite put your finger on what Art's dilemma really is. Is he bitter with his parents or in love with them? In other words, is he trying to get away from them or is he trying to make them hold onto him? Is he in love with the girl or just looking for anyone, yes anyone, to be a genuine friend to him? It's all very confusing, really, but that gets to be part of the charm of the film all the same. Just watching this giant (yet miraculously not overplayed) disaster unfold in someone's lap (which already contained a host of other complications in the first place) and seeing that he has no idea what to make of it and is clearly not strong enough to figure it out on his own, it's heartbreaking really.

As the credits roll, and some semblance of peace is brought to the life of Pattinson's character, one still can't be sure whether to feel closure, or to remain sad. The "resolution" that How To Be leaves us with for Art feels more like a semi-climax than an ending, and it is wrought with irony and sarcasm. Yet, it is this very aspect of the film that leaves the viewer thinking (think Sopranos finale, and take it back five or six levels of abrupt) past the ending.

Overall, I was completely taken with How To Be. From start to finish, the rollercoaster ride that is this film is completely entrancing. While it may be deeply frustrating and saddening, and downright affecting, to see the sad-song that is Art go through these toils and tumultuous underpinnings he calls life, the film is still beautiful. In all, great story - worthy of its appraise.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: Spoilers   Jeu 30 Avr - 20:54

Je ferais la traduction demain matin promis lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: Spoilers   Jeu 30 Avr - 22:17

Bon allez après le repas je me suis dit allez va traduire un peu lol!

TRADUCTION

How To Be vous brise le coeur (spoilers)
April 30, 1:03 AM ·

Alors que je n'avais aucun doute sur le fait que Robert Pattinson allait rendre son personnage intéressant et complexe dans How To Be, je n'avais pas anticipé sur le fait que le film serait brillant, maladroit et frustrant (le personnage romantiquement perdu d'Art) .

Débutant avec les plus insipides, inhabituels et inoubliables circonstances familiales, les efforts désespérés d'Art pour se faire une petite place dans le monde qui l'entoure sont dévastateurs, vous décrochant quelques larmes au passage. Art souffre d' aliénation dans sa lutte ce qui le rend complètement sympathique .

Et Robert Pattinson, la star de la saga Twilight : New Moon et Little Ashes, nous délivre cette émotion.

Alors que le film en lui même est surprenant, bien équilibré entre ce son choisi avec soin et les éléments visuels éclectiques et il est bien écrit, c'est Robert Pattinson qui illumine How To Be.

De ses colères aux lamentations incessantes, Robert Pattinson incarne Art et donne du sens et de la vie aux circonstances du personnage. Dans le film, il y a une scène où Art est tellement bouleversé et frustré qu'il veut frapper quelque chose, mais comme il a peur de souffrir et d'avoir mal (une obsession), il ne peut se résoudre à le faire. Il est clair que même lorsqu'il veut exprimer sa colère il est aussitôt angoissé C'est la performance de Pattinson, en passant par ses désillusions, sa confusion et ses soupirs lorsqu'il pleure de fureur, qui embellie son personnage. Que serait ce rôle sans celui que vous voulez prendre dans vos bras pour le câliner.

ma scène préférée : Art se rapproche de sa mère pour lui faire un câlin. Je pense que ces 5 secondes symbolisent parfaitement le message transmis par How To Be – un garçon qui n'est pas aimé par sa maman et la souffrance qu'il en résulte.

Le reste du casting (incluant Rebecca Pidgeon, Michael Irving, Jeremy Hardy, Mike Pearce, Johnny White, Powell Jones, et bien entendu le rôle féminin Alisa Arnah) contribue aussi à la grandeur de ce film. De l'austère mère qui n'arrive pas à se décider si elle déteste ou non son fils, à l'ami dont le langage est décousu et que vous voulez jeter à la poubelle, la performance de ces acteurs rend sympathique le dilemme d'Art.

Et pourtant vous ne pouvez pas comprendre véritablement ce qu'est son dilemme. Est il amer avec ses parents ou les aime t il? bref, tente t il de se défaire de leur emprise ou veut il se rapprocher d'eux ? est il vraiment amoureux ou veut il juste être avec quelqu'un ? qui pourrait être un véritable ami? C'est très déroutant mais ça fait partie du charme. Juste en regardant cet énorme désastre (absolument pas surjoué) se dérouler face à vous (qui contient de nombreuses complications) et voir qu'il ne sait absolument pas comment s'en sortir et qu'il n'est pas capable de s'en sortir par lui même, ça vous brise le cœur.

Lorsque le générique défile, et qu'un semblant de paix s'installe dans la vie du personnage joué par Pattinson, on ne peut pas s'empêcher de se dire que ce n'est pas fini et de rester triste pour lui. Le sentiment laissé par How To Be c'est qu'Art commence à s'en sortir mais qu'il n'en a pas fini, ce qui est sarcastique et ironique. Pourtant c'est cet aspect du film qui fait réfléchir le téléspectateur (penser à la fin des Sopranos) après la fin du film.

de manière générale, How To Be m'a complètement emporté du début à la fin avec ses rebondissements incessants. Même si c'est profondément frustrant et déprimant, cela vous affecte, voir les chansons tristes qu'Art compose pour avancer dans ces tumultes de la vie, le film n'en est que plus beau. C'est une grande histoire – qui mérite d'être bien bercée de louanges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: Spoilers   Ven 1 Mai - 0:33

jolie critique merci ptiteaurel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 36
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: Spoilers   Ven 1 Mai - 11:27

oui c'est sûr que c'est le genre de film qui te fait réfléchir!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Spoilers   Aujourd'hui à 19:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Spoilers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: How to be-
Sauter vers: