The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Little Ashes] Critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 14:31

Vu le nombre je les traduirais au fur et à mesure !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 14:37

j'ai essayé avec google traduction, beh même la traduc je ne la comprends pas lol
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Screenager
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 15:05

Shocked
J'apporterai sûrement ma contribution pour les traduc'. Wink. Parce-que là je vais continuer ma vidéo dans peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 19:12

Vous inquiétez pas je les ferais au fur et à mesure mais je le ferais

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 19:34

"Little Ashes"

By David Hudson

"L'amitié ambigue de Luis Buñuel, Salvador Dalí et Federico García Lorca – figures importantes du monde artistique du 20è siécle dont les chemins se sont croisés à Madrid au début de leur carrière – aurait pu suffire à faire un bon film," nous dit AO Scott du New York Times. "A la place, nous avons 'Little Ashes,' réalisé par Paul Morrison et écrit par Philippa Goslett, une étude douloureusement sincère de passion créative, d'ardeur sexuelle et de zèle politiquequi embaume un moment historique exubérant et fou zvec les ingrédients des feuilletons à l'eau de rose "

"Vientpour le surréalisme, reste pour le médiocre," Ray Pride dit en soupirant. "C'est terriblement ennnuyeux qu'on le qualifierai de 'non sortable' ' à oublier' 'Le 'Little Ashes,' de Paul Morrisonavec la star de Twilight Robert Pattinson, n'atteint m^me pas le degré de l' h'orrible."

"Même si Pattinson est celui qui attire les foules (et sa performance mérite qu'on en discute), Les interprétations les plus fluides viennent deJavier Beltrán en Lorca et Marina Gatell en Magdalena sa petite amie rejetées qui devient spn plus proche companion et soutine inconditionnel." Sarah Silver dans Reverse Shot: "L'intenttion de ce film est difficile à déchiffrer (Pattinson en Dalí agit comme un poisson hors de l'eau : est un incateur de génie ou de médiocrité?), et certains choix sont ébluoissants (le récit cacophonique des poèmes de Lorca'en espagnol avec la rtraduction anglaise en simultanée), mais pourtant jj'ai été ému par 'Little Ashes,' peut être dans les moments plus silencieux quand je n'essayais pas de l'être."

"'Je met un frein pour le génie ,' semble dire Morrison , et il nous donne des musiques ringardes et beaucoup de citations risibles à propos de l'art et de la vie” écrit Mimi Luse dans L Magazine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 19:42

Review: un aperçu de 'Little Ashes'

by Walter Addiego

3 étudiants passionnées par des idées avant gardistes qui se rencontrent à Madrid en 1922 mais ont suivis des destinées artistiques et politiques différents . "Little Ashes" se focalise sur le lien intense qui unissait 2 d'entre eux - Federico García Lorca et Salvador Dalí – et jusqu'à quel point ils ont pratiqué ce qu'ils pronaient.

Le film montre une relation sexuelle entre les 2 dans une nation qui , à lépoque, n'était libéré concernant de tels problèmes. García Lorca (Javier Beltrán) est pris dans le tourbillon de son homosexualité , mais cet amour interdit troublait Dalí ("Twilight's" Robert Pattinson).

IA la fin , le peintre a choisi une vie fade, dirigée par l'argent, et des croyances gauchistes. García Lorca a été assassiné par les supporters de Franco en rage car il était homosexuel et sympathisait avec la classe ouvrière .

Le réalisateur Paul Morrison ("Wondrous Oblivion") a bien re créé l'époque , mais a trop insité sur la relation sexuelle qui aurait déterminé la carrière artistique de ces 2 hommes . Et le film ne montre pas assez le 3ème étudiant qui connaitra aussi le succès , Luis Buñuel (Matthew McNulty), que l'on présente commme homophobe.

Enfin , l'accent Espagnol des acteeurs n'est pas bon non plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 19:57

Little Ashes : tentative de Pattinson'd'augmenter ces fans depuis Twilight

By Melissa Anderson

espérant amasser plus de fans (pas seulement des ados hystériques) , le bellâtre Robert Pattinson incarne le curieux Salvador Dalí dans un portrait stupide de Dali et ses amis pendant la périodes universitaire à Madrid dans les années 1920 , ( le poète / dramaturge gay Federico García Lorca et l'homophobe Luis Buñuel.

Ecrit par Philippa Goslett, ( c'est son 1er script) Little Ashes (du nom d'une oeuvre de Dali) est une production typique sur la vie de ces artistes rendus encore pus mauvaise par le fait que tous les acteurs , y compris les Espagnols , parlaient avec un accent anglais tles 1ères minutes contiennent tellement de dialectes Catalan overlisping que sans doute quelqu'un a dû s'y perdre.

Pattinson—que l'on voit d'abord comme un cinglé avec des chemises étrangeset une coiffure qui vous rappelle Antony Hegarty'avant qu'il ne porte un magnifique costume crée par Antonio Belartet choisis de belles vestes—a du mal à incarner ce génie, à tel point qu'on dirait qu'il mime Jame Gumlorsqu'il se met devant le miroir dans le Silenc des Agneaux avant de s'installer et de faire les gros yeux. Bien que le 1er t^te à t^te de Dalí avec García Lorca (Javier Beltrán),dans les eaux phosporescentes de Cadaqués, est vaporeux, le plaisir amoureux entre hommes —dans le film—s'évapore rapidement quand le peintre ambitieux annonce , "Je mettrais Paris à genoux!" après qu'il soit en conflit avec lui même et se mette lui même à genoux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 19:58

Je ferais la suite demain, bonne soirée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Sam 9 Mai - 23:02

eh beh ça casse dur ptiteaurel
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 9:52

Citation :
j'ai essayé avec google traduction, beh même la traduc je ne la comprends pas lol

C'est ce que je ne cesse de répéter à mes élèves, ça ne sert à rien
Ex: je suis allé faire courses = i am go do the race mais bien sûr limpide non?????

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 10:03

Little Ashes

by Xan Brooks

Il faut vraiment le faire pour faire un film discret sur la prétendue histoire d'amour entre les 2 artistes Salvador Dalí et Federico García Lorca – mais je serais damné si Little Ashes ne parvient pas à le faire.

Ca se passe à Madrid dans les années 1920, quand notre star a croisé celui avec qui il va travailler ou ambrasser dans des lacs au clair de lune, attendant le jour où ils (avec leur camarade Luis Buñuel) seront propulsés au rang de star ou fusillé par le fachisme . Dalí iest joué (sans aucun doute une bagatelle) par la star de Twilight Robert Pattinson, même si le film de Paul Morrison a été tourné bien avant.

Sa sortie retardée est sans doute du au fait qu'on se doutait qu'une floppée de minettes serait prête à se taper un long métrage indépendant parce qu'elles savaient qu'oà un moment ou un autre elles verraient leurs idoles

guardian.co.uk

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 10:31

Review: 'Little Ashes'

La fiction historique met en scène le peintre Salvador Dali, le poète Frederico Garcia Lorca et le réalisateur Luis Bunuel , amis à l'université de Madrid

By BETSY SHARKEY, Film Critic

"Little Ashes" est un banal film fantaisiste , avec des potins, beau à regarder mais til est très facile de décrocher de l'histoire.

Ca se passe à Madrid, au environ de 1922. L'église catholique et les intellesctuels sont prisonniers de la lutte pour l'âme espagnol . A la fac , les idées et les émotions guident la vie de 3 amis, l'ésotérisue est débattu dans une chambre et des bars avec une bonne dose d'alcool. Ils deveindront rapidement une importante fordce créative : le peintre Salvador Dali, le poète Frederico Garcia Lorca et le réalisateur Luis Bunuel .

Ayant eu vent d'une prétendue histoire entre Dalí et Lorca, un Buñuel renié part pour Paris avec Dalí qui le suivra peu de temps après, laissant un Lorca le coeur brisé combattant son orientation sexuelle et vous avez une idée des nombreux fils tirés par le scrpit de Philippa Goslett que le réalisateur Paul Morrison tente de raccrocher à un même tissu, ce qu'il ne parveint jamais à faire.

Le visage le plus familier dans ce film est bien sûr Robert Pattinson, plus connu comme le jeune vampire longiligne dont les combats dans"Twilight" ont fait battre les coers des jeunes filles .Il est l'étrange , le timide Dalí qui seble venir d'une autre époque, tout en froufrou et en velours. Dalí est fait étudié pourtant, et on a quelques indices par ici et par là et il s'est transformé en quelquechose de moderne et d'unique , ce qui fait défaut à Pattinson,qui est plus dans la parodie que dans la performance. L'histore d'amour de Dalí avec le Surrealisme a déjà commencé , et il est assez talenteux et vulnérable pour attirer l'attention de Buñuel.

Joué par Matthew McNulty, Buñuelest celui qui fera entrer Dalídans son cercle, où l'espérience et l'anarchie reigne en maitre. Bien que Buñuel soit séduit par le talent de Dalí't, C'est Javier Beltrán (Lorca) qui tombera amoureux de l'homme.

Lorca et Dalí sont prisonniers d'un long et lent flirt jusqu'à ce qu'ils se baignent un été et s'embrassent . Pendant un moment, on a l'impresioon que leur relation va devenir intéressante pour eux comme pour nous .Mais c'est une période de grande répression et cette histoire devient rapidement un souvenir qui vous hante , Tandis que le film joue sur ldes de thèmes potentiellement riches ( l'homosexualité, l'église et l'époque).

Rapidement Dalí quittera Lorca et l'espagne pour collaborer avec Buñuel, qui inclue "Un Chien Andalou," l'oeuvre Surrealiste et légendaire de Buñuel' dont le gros plan sur l'oeil d'une femmen qui se fait découpé par une lame de rasoir en a choqué plus d'un il y a 80ans (et ces quelques secondes ont valu au film de recevoir l'étiquette "image pouvant choquer" de la part de la MPAA – certaines choses restent encore aujourd'hui choquantes.)

Grâce au directeur de la photographie Adam Suschitzky, "Little Ashes" est beau visuellement, et le rythme a une sorte de langueur décadente , les opposés dans e cas précis attirent. C'est la naration qui est confuse, allant à droite et à gauche, ne disant que la moitié des choses avant de les abandonner au profit d'autres histoires , c'est un tumulte créatif , politique, religieux et bien d'autres tulmutestrop long à énumérér.

Avec une performance bien nuancée de Beltrán, Lorca iest celui qu'on apprend à connaitre le mieux, mais il n'est pas assez présent à l'éran pour devenir le personnage central dont le film a tant besoin. "Little Ashes" montre trop peu de ceci et beaucoup trop de cela, et tout comme la prétendue histoire, il n'y a rien auquel on ne peut s'accrocher .

latimes.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 10:53

Little Ashes

by Scott Tobias

Le problème avec la gloire soudaine , aussi bien pour les stars que les producteurs, c'est que tous les squelletes sortent du placard ; tout à coup , la nature Darwiniennne du business autour du film se révéle et les projets se destinent au purgatoire avec la sortie DVD (au mieux) avnat de trouver leur voies vers les cinémas. Demandez simplement à la pauvre Ellen Page, qui semblait faire les gros titres avec un film indépendant Canadian chauque mois après le succés filant de Juno. Désormais Robert Pattinson, la sensation du moment pour ados , fait une apparition dans Little Ashes sous les traits du très célèbre peintre Salvador Dalí. Sa performance rend encore plus folle que l'avait fait la mostache de dali à l'époque.C'est l'exemple embarrassant d'un acteur qui s'est complétement impliqué dans son rôle qu'i ne pouvait absolument pas lui convenir, et la conceptution du film qous la forme d'un feuilleton à l'eau de rose ne lui rend pas service

S'ouvrant sur le passé répressif d'un Madrid, des années 20 , quand la pays était dirigé d'une main de fer par un gouvernement conservateur face aux mouvements non régulés du Jazzet de l'avant gardisme, Little Ashes montre la relation de 3 artistes en devenir : le dramaturge et poète Federico García Lorca (Javier Beltran), Dalí, le réalisateur Luis Buñuel (Matthew McNulty). L'arrivée de dali à 18 ans à l'université nous fait sourciller, par ses manières at ses habits et ses ambitions artistiques sans limites et García Lorca et Buñuel le firent entrer dans leur cercle. Au fil du temps , García Lorca est attiré par Dalí te qui est interdit par la loi,mais les 2 hommes finiront par partager des moments intimes qui rapidement se teinteront de trahison

Le réalisateur Paul Morrison et son scénariste Philippa Goslett ont pris de grnades libertés par rapport aux faits Bien qu'il y ait eu des rumeurs concernant la relation entre García Lorca et Dalí, Dalí a insisté dans des termes francs à repousser les avances de son ami: “Rien n'est sori de cette relation, mais je me suis senti flatté vis-à-vis du prestige.Au plus profond, j'ai senti que c'était un grand poète et je lui devais d'avoir un peu contribué à la création de l'emmerdeur Divin qu'était Dali.” C'est dommage que l' irréverence de Dalí soit si peu présente dans Little Ashes à cause de sa froideur , et c'est vraiment dommage que Buñuel soit absent une grande partie du film .Mais le plus gros problème du film , outre le mélodrame et les pièges de l'époques, ce sont les alliances de ce trio fictif qui diminuent leur véritables arts
.

avclub.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 11:11

Little Ashes
L'amour de Lorca pour Dalí vu comme une banale marchandise

By Armond White


Little Ashes est un mélodrame sur l'homo dans le placard qui se focalise sur l'amour du poète Frederico García Lorca pour le peintre Salvador Dalí quand tous 2 étaient étudiants avant la guerre civile. Alors que leur camarade Luis Buñuel attire les femmes , Lorca et Dalí se taquienent et se cherchent à cause de leur répression personnelles et sociales . Le réalisateur Paul Morrison et le scénariste Philippa Goslett sont pas stupidement politiquement correctes comme Kirby Dick; mais à la place ils sont coincés dans la célébrité et cela affaiblit l'histoire d'amour

La célébrité superficielle (forme de potins) barrent la route au portrait de Lorca, Dalí and Buñuel en tant qu'individuels se forgeant leur identités sexuelles.Le prisme de la proche célébrité manque de danger qui pourrait expliquer la capacité de Lorca’à oser et celle de Dalà esquiver ; 2 faces du m^me problème. Robert Pattinson brave l'excentricité de Dalí et évolue avec . Javier Beltrán rend Lorca plus suffisant que héroique .Les réalisateurs sabotent leurs sympathies politiques avec un casting ennuyeux .

L'esthétisme est aussi mauvais . Des montages imitant le surréalisme —de Lorca et Dalí nageant dans un lac azur ,aux études B&W dans le style d'Un Chien Andalou (même ce famuex tableu est massacré)—tout cela ne permet pas de passer autre la banalité (alliances juvéniles dans des draps universitaires).

Très recement , le film de John Maybury, Edge of Love , a su capturer la folie personnele des artistes pionniers et bein entendu du Investigating Sex and The Moderns de Alan Rudolph, et à su mettre en scène les films sur ces innovateurs culturels qui ont fait avancer la culture magré leurs vies désordonnées. Little Ashes du nom de la peinture de Dalí inspiré par Lorca, mais dans un genre rarifié , la réelle ouevre est celle de Rudolphdans la biographie de Dorothy Parker, Mrs. Parker and the Vicious Circle.

nypress.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 11:31

ALVADOR DALI – une oeuvre ennivrante

by Lee Hartgrave

Salvador Dali était un beau jeune homme à l'école. Il est devenu un artiste célèbre reconnu mondialement plus tardr et son look tait assez étrange. Il s'habillait avec de drôles de costumes et on supposait qu'il était homo même s'il clamait le contraire.

Dali a dit dans une ITW avec un poète surréaliste français Alain Bosquet. “Il a essayé de me coincer 2 fois (Frederico Garcia Lorca). J'ai été extrémement ennyué , ar je n'étais pas homosexuel , et ça ne m'intéressait pas de céder à la tentation . D'ailleurs, ça blesse . Rien n'est sortit de cela.”

Voilà ce qu'il en était – mais plus tard dans sa vie il a admis avoir eu une relation avec le Célebre Lorca,qui a été assassiné en Espagne. Le film suit leurs vies , Lorca fait l'amour avec des femmes, mais est attiré par Dali. Il ne semble pas pouvoir rester éloigné de lui . Dali se marie – mais pour des raisons obscures. Nous ne le voyons jamais au lit avec sa femme. Elle , d'autre part , voulait mettre Lorca idans son lit en face de Dali. C'est là que Daliapparemment prenait son pied. Il aimait regarder mais pas participer

Il y a une scène dans la film où Lorca, le poète fait l'amour avec Lady Friend? Sur le sol, dans un coin Dali se masturbe .
Un biographe dit que Dali “était térrifié à l'idée qu”on le touche .”Cependant dans le film on ne se contente pas de toucher. Il y a des baisers, des caresses et d'autres choses.

L'histoire est très dramatique . C'est une histoire d'amour et de trahison , d'amour juvénile compliqué ,d'identité sexuelle et d'amour perdu . Ca c'est bien les mecs – même dans une espagne machiste. Dali, bien entendu est devenu célébre dans le monde entier. Il touchait à tout : la peinture , le dessin, le théâtre, les films et son apparence est devenue de plus en plus
La periode pendant laquelle se déroule le film c'est le règne de Franco. Et c'est superbement capturé à l'écran. Les lieux et les cadrages sont ce que vous verrez de plus beau dans le film. Les acteurs sont très bons. Tout le monde est fascinant. Robert Pattinson (Dali) est adictif et brillant.

Javier Beltran incarne le poète (Frederico Garcia Lorca) et il est remarquable , Mathew McNulty en Luis Bunuel incarne l'homme qui était probablement gay , mais qui frappait les homos pour ne pas évéler sa véritable nature. Sa performance est superbe.

Dali – idiot , bouffon avec un talent extraordinaire, vous vous ferez votre avis en voyant le film nous sortirons tous avec un avis différent . Mais peu importe – tc'est un hommage aux possibilitées offertes par l'amour . Et comme vous le verrez, il y en as des tas .

beyondchron.org

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 12:00

Little Ashes

by Lauren Wissot

Little Ashes examine l'histoire d'amour entre le célèbre poet Federico García Lorca et le génie surréaliste Salvador Dalí pendant leur années universitaires à Madrid en 1922, où le légendaire Luis Buñuel a formé le triangle d'artistes bizarres. Mais vous n'y croyiez pas une seconde en regardant le film de Paul Morrison, dans lequel les personnages ne ressemblent ni physiquement ni à d'autres niveaux aux vrais personnes. On ne peut pas croire que ces 3 amis vont devenir 3 des plus grands maîtres dans leurs arts respectifs puisqu'ils sont réduits à des stereotypes : le sensible poète , un Johnny Depp gothique, et un homophobe rageur. Le film ne continent qu'un seul Espagnol , Javier Beltran qui incarnant l'écrivain condamné , et deux compatiotes de Morrison' , Robert Pattinson en Dalí et Matthew McNulty en Buñuel. En effet commancant par le casting ridicule , Little Ashes n'est pas moins qu'un film où on empilent les mauvaises idées les unes au dessus des autres , principalemetn dû au scénariste Philippa Goslett.

Avec un BO mélodramatique qui alterne entre des violons tristes et des guitares romantiques, et des plans répétitifs sur Lorca et Dalí se regardant dans le blancs des yeux, Little Ashesest un film très mielleux (le bain de minuit entre Lorca et Dalí's ressemble à une pub pour Calvin Klein .) Des remarques plates comme “L'espage est pourrie de l'intérieur” et une scène où Lorcase met à genoux et prie pour se débarrasser de son "impureté" sont tellement tirés par les cheveux que ça en devient comique, une scène se sexe grotestque entre Lorca et Magdalena ( Marina Gatell) ', dans laquelle dali se amasturbe tandis que le couple atteint l'orgasme,est tout simplement hilarant Peut être la seule schose qui peut trouver grâce à mes yeux c'est que les 3 acteurs sont sexy et Little Ashes semble être une excuse du réalisateur pur filmer des hétéros qu'il veut pousser dans leur retranchements . Tout est en finesse , mais si vous tournez un film avec des gens médiocres et un script immonde faites en au moins un film porno , Little Ashes est juste un film fleur bleu sans aucune véritable scène de sexe

Sérieusement , il n'y a rien de sexy ou de marrant dans ces histoires pour quiconque – homo hétéro ou autre . Pourtant c'est exactement ce qu'a fait Morrison has done en ré imaginant ces personnages complexes, artistes légendaires impliquaient dans une romance hom digne d'un bon livre Harlequin. En faisant un gros plan sur la sexualié Espapagnole au environ de 1922 (une époque et une culture où la distinction homo hétéro n'était pas fixée) , Morrison donne l'impression que le film regroupe des acteurs évoluant dans une période costumée de 2009 , d'où la perte cruciale du contexte historique .

D'ailleurs il propose un portrait contreversé de Buñuel (un homophobe hurlant "PD” “tarlouse” ), Little Ashes insulte en particulier la mémoire du martyr Lorca. "Il est encore en vie. . Il n'y a qu'une seule manière de tuer un PD," a dit le bourreau de Lorca, comme si le suel crime de Lorca c'était l'amour interdit . Mais le vrai Lorca a été assassiné pour avoir contesté contre un dictateur fasciste—c'est à dire , se battant pour ses compatriotes , peu importe leur sexalité .On fait des héros , ils ne naissent pas , et Lorcaest adoré de toute l'espagne pas parce qu'il était homosexuel qui désirait un homme mais parc que c'était un artiste qui est mort par amour pour l'humanité . Un grand poète et activiste , qui dormait avec des hommes . Et on peut être sûr qu'à présent il se retourne dans sa tombe.

slantmagazine.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 12:23

Little Ashes': l'artiste torturé

By Kurt Loder

Robert Pattinson tpris au piège d'un étrange film

Bien avant le tournage de "Twilight," , Robert Pattinsona tourné dans un film indépendant en espagne "Little Ashes." "Twilight" sorti en Novembre dernier ;maintenant voici le film qu'il a fait avant. Nous pouvons simplement imaginer comment Pattinson se sent .

Le film ,réalisé par Paul Morrison, ha un sujet intéressant : la rencontre en1922des futurs artistes espagnols — Luis Buñuel, Salvador Dalí et Federico García Lorca — à la Residencia de Estudiantes, une école d'art à Madrid . García Lorca iest joué par Javier Beltrán, qui ressemble à l'écrivain. Buñuel est incarné par la brittanisue , Matthew McNulty ("Control"), qui ne ressemble pas du tout au réalisateur . Et Pattinson hincarne avec désastre Dalí.

En fait , ic'est difficile d'imaginer qui aurait pu incarner un tel personnage— un homme étriqué dans sa propre vie . Dans sa tentative d'incarner Pattinson,nous voyons le jeune Dalí arrivant à la Residencia avec des accoutrerment ridicules Sortant de sa voiture pour rencontrer ses camarades , il ressemble à une marionette dont on a coupé quelque fils, ou une poupé en chiffon qui a besoin d'être recousue. Il semble être pris au piège et terrifié .Mais pluisque la réticence sociale n'est pas une qualité que nous attribuons à Dalí, nous nous demandons si ce n'est pas l'acteur lui m^me qui n'est pas du tout à sa plce dans cet étrange film.

Le film se focalise sur la relation entre García Lorca,un homosexuel tourlmenté ,et le flamboyant peintre , dont les penchants sexuels sont flous. (il disait être exclusivament hétéro.) Dalí savait que le poète était amoureux de lui mais il insistait sur le fait que les 2 fois où García Lorca lui a fait des avances ,il l'a repoussé . Le film aurait pu faire autrement (nous aurions espérer)

Il y a des scènes vraiment honteuses Nous voyons García Lorca jeté des regards amoureux à Dalí, puis se ruant coupable à la sainte vierge "J'ai des pensées impures." Nous voyons les garçons à la plage, Dalí la tête sur la cuisse de García Lorca rlisant à voix haute de la poésie. Il y a un bainde minuit qui aurait pu être une publ. Et il y a un interude spectaculaire où García Lorca, voulant à tout prix montrer sa masculinité , fait l'amour çà une femme tandis que Dalí le regarde (se masturbant peut ^tre ce n'est pas sûr dans un coin.

Pour un film tourné en HD , "Little Ashes" a des tons surprenants; et des costumes étranges — ces chaussures de 2 tons , ces chemises et ses costumes beiges — . Mais dès que Pattinson arrive avec la célèbre moustacjhe de Dalí' (tout s'écroule . L'acteur est dans une position désespérée . Impossible de sortir une réplique "J'aimerais être un lavement "; bmais il n'y a aucune raison pour que quelqu'un dise "Je vais à Paris voir Luis — il va me présenter à Picasso et aux Surrealists." Il n'y a pas un moment où vous ne soyez pas embarrasser pour Pattinson. Vous voulez apeller son agent pour qu'il lui vienne en aide . Ou peut être lui apeller un nouvel agent.

mtv.com
_______

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 13:02

Our Take: The Blitz Team Reviews, Shannon
Written by Shannon McShane

La première de Little Ashes avait lieu Dimanche 3 mai, pour cloturer le festival du film gay et lesbien de Miami and Fort Lauderdale. , Shannon McShane était présente et a été prise en photo par le Miami Herald. Voici sa critique du film.

Comment faire la critique d'un film que vous attendez depuis longtemps ? Dont vous avez fait la promo à tout bout de champs ?j'ai eu la chance de correspondre avec certains des acteurs,des producteurs et égalemnt the producers, Paul Philippa

Pour faire court ? J'ai adoré . C'est comme ça que je le ressens maintenant. Et pendant le film ? J'ai été emballée , émue complétemetn captivée

Mais je ne sais pas comment parler du film, sans trop en révéler . Donc il y aura des ‘spoilers' Chaque scène mérite sa propre critique ! Mais comme la sortie est proche , je garderais certains détails pour moi , et vous laisserez découvrir le reste .

Little Ashes, comme la plupart des films Independant , ont été filmé avec un petit budget ,mais en voyant le beauté cinématographique de chaque scène , on peut en doutert. Cette diff”rence ne peut venir que du réalisaterur.Je suis sûre sue Paul Morrison dirait que son travail fut facile ètant donné qu'il a travaillé avec le surprenant script Philippa Goslett, des acteurs qui ont tout donné pour faire justice à leurs personnages, t tous ceux qui ont mis leur temps, énrgie et argent dans ce film ,Toutefois il a faluu que le réalisateur combine tous ces éléments pour en faire un tel chef d'oeuvre cinématographiique .

Avant de commencer ma critique avec les acteurs , je dois parler des grands perdants du film: le costumier r, Antonio Belart et le compositeur, Miguel Mera.

Allant de pair avec la direction artistique , la beauté des décors , vient les costumes. Tles costumes parfaitement taillés , les couleurs vibrantes correspondant à l'état d'esprit de chaque scène. C'est comme si Belart avait chois avec soin chaque costume pour ajouter une touche finale à l'èmotion.

De même , des moments les plus importants aux scènes secondaires la musique influence chaque détail du film . Certains diront qe la meilleure BO est celle auquel vous ne prêtez pas attention mais je ne suis pas d'accord. Chaque note vous va droit au coeur ce que me font les merveilleurses compositins de Mera.

Marina, Matthew, Robert, et Javier...les stars à l'écran : Marina Gatell en amoureuse (Magdalena) rend l'amour tangible . Une performance mémorable Matthew McNulty'incarnat le réalisateur Luis Buñuel était à la fois déterminé et agonisant . Les divers émotions de son personnage font sans cesse pencher la balance , et au moment où vous voulez détester Buñuel, vous ne pouvez vous empêcher de compatir pour lui. Matthew joue chaque aspect de sa personnalité avec facilité et aisance.


Robert Pattinson, en maitre du surrealism" Salvador Dalí, était un des rôles les plus difficiles que j'ai jamais vu . J'ai mentionné les émotins de McNulty en Buñuel, mais ce n'ets rien à côté de celles éprouvées par Robert en Dalí Je sdois dire qu'il m'a surpris , il a été génial je suis surprise car Pattinson a connu la gloire soudaine et vous vous demandez s'uil va supporter les attentes qu'on a sur lui. Mais ici ? Dans Little Ashes en Dalí? Il n'y a pas de questions à se poser . Et si Dalí était un peu fou dans ce film il était aussi comique , et Robert joue la comédie comme un pro faisant éclater de rire la salle à de nombreuses reprises .Je pense qu' à ce moment de sa carrière , Pattinson n'a pas finit de nous étonner par son talent que l'on a pas encore vu dans toute sa splendeur.

Enfin , Federico Garcia Lorca. Ou devrais je dire Javier Beltrán? Je en peux les distinguer. Beltrán était Lorca,et il était phénoménal . L'émotion qui se dégage de ses regards pourrait capturer l'âme de quiconque regarde son voyage en tant que Lorca. La profondeur . Je suis impatiente de voir Javier Beltrán continuer sa carrière et espérons que l'espagne le partage avec nous!

Le moment est venu de dire le meirlleru et le pire du film. Pour moi seule une chose manquait J'en voulais plus! Chaque scéne chaque année écoulé pouvait être un film à lui tout seul,. Mais me laisser sur ma faim? C'est la pire chose du film l.

Je ne peux parler du film scène par scène , ni dire ce qui est super . Mais je ne peux m'empecher de parler de la scène finale, ma préférée et la plus poignante .

J'ai mantioné , Pattinsone n Dalí qui a éprouvé un tas d'émotions,. Timidité, naiveté, borné inspiré puis brisé cherchant à se cacher at à créer une mascarade.Mais après avoir appris la mort de Lorca', ce qui était enfoui au fond de lui ,reste caché à jamais et il devient le Dalí que nous connaissons. Dans cette scène Dalí se regarde dans un mirroir après avoir craqué de désespoir et on voit un tablaue peitn en noir . Il voit la peinture sur son visage et mon coeur fut brisé lorsqu'il prend un chiffon pour essuyer la peinture mais il l'étale encore plus , se cachant le visage. Le masque est désormais en place , aet le véritable Dalí a disparu avec la perte de son amour .

Inutile de le dire mais des larmes ont été versées et au générique de fin les applaudissements ont éclatés dans la salle . Captivée par la douleur et la beaué de ce que je venais juste de voir , je savais qu'après ce film je ne serais plus la même.

themovie-fanatic.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 13:44

10 Un bon portrait surprenant d'icones emblématiques

By Christopher Campbell

De nombreuses critiques vont sans doute dénigrer la performance de Robert Pattinson en tant que Salvador Dali dans Little Ashes ce weekend, mais la vérité c'est que c'est un portrait fidèle de l'artiste . Etant donné nos attentes, plus la célébrité de Pattinson, ajouté à cela que n'importe qui serait ridicule avec la moustache, marque de fabrique de Dali (Dali lui même l'était), l'acteur de twilight fait de son mieux dans ce rôle. Sa performance est elle digne d'un Oscar?Sans doute pas mais elle mérite d'être louée.

Le Dali de Pattinson suit une longue tradition de bons portraits surprenants d'icones emblématiques.Les stars du film sont constamment présentées comme des personnes célèbres auxquels ils ressemblent si peu , et il est parfois difficile de remettre en cause notre identification avec l'acteur afin de l'accepter en tant qu'individu qu'il incarne. Scertaines performances sont meilleures que d'autres, et certaines d'entres elles ont été récompensées , mais chaque acteru / actrice cité ci dessus semblait être le mauvais choix pour leur rôle respectifs et la tâche difficile qui les attendaient dans leur tentative d'incarner des personnages si célèbres.

source : blog.spout.com via spunk ransom

_________________
Revenir en haut Aller en bas
RobertPattinson33
Rob'servateur
Rob'servateur
avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 08/05/2009
Age : 26
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Dim 10 Mai - 13:48

hey bien hey bien !!! les critiques sont mitigées mais le positif prend le dessus !! il me tarde de le voir mais bon ça c'est pas gagné !
Le peu des images que j'ai vu sont vraiment bien et ce qui m'a le plus choqué est sa façon de se mettre dans la peau de ses personnages on retrouve rien des ses anciens rôle dans ses nouveaux rôles il est vraiment extraordinaire et vous allez peut être me prendre pour une folle mais je retrouve la même alchimie entre lui est lorca que celle entre rob et kristen. dans little ashes on voit qu'il n'a aucune gêne qu'il prend son rôle très à cœur !!!! alors qu'il y a eu des scènes traumatisantes pour lui surtout celles d'amour avec lorca.
Revenir en haut Aller en bas
Screenager
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Mer 13 Mai - 14:45

J'ai enfin fini de lire toutes les critiques, c'est cool de voir leurs points de vue vu qu'on a que ça pour l'instant.
Merci ptiteaurel cheers !!!! C'est super!


Citation :
Citation :
j'ai essayé avec google traduction, beh même la traduc je ne la comprends pas lol


C'est ce que je ne cesse de répéter à mes élèves, ça ne sert à rien
Ex: je suis allé faire courses = i am go do the race mais bien sûr limpide non?????
Lol, tu me rappelles ma prof d'anglais préféré de 4ème. Wink

Lucymuir a écrit:
Le réalisateur a dit que les acteurs n'étaient pas assez payés pour en montrer davantage, ça résume les aspects négatifs du film, je pense , mais j'ai l'impression que l'ensemble a de quoi toucher cf l'émotion rapportée par une critique . Evidemment qu'il y a un parti pris de romance sur fond d'Histoire, mais on n'attend pas d'un film un cours sur l'histoire de l'art ou la guerre d'Espagne Evidemment que l'on percevra le film differement selon que l'on connaît Un chien andalou, l'histoire de Dali, et qu'on est gauchiste comme Lorca - c'est mon cas- ou pas... Mais peu importe, si l'émotion est là.. J'ai hâte de voir ce film.


PS: J'aime bien Un chien andalou , ça me donne toujours des frissons quand il coupe l'oeil!
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Mer 13 Mai - 19:43

Citation :
Lol, tu me rappelles ma prof d'anglais préféré de 4ème

Si c'est un bon souvenir ça va alors Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Ven 15 Mai - 17:59

Review: Little Ashes Lacks Spark

Sorry Pattinson fans, this isn't the movie for you.

The thing about genius, the thing that makes films like Ray, Walk the Line, and Searching for Bobby Fisher engrossing, is that "flash" of brilliance. When you see someone discover and hone their talent, when you realize they were put on the Earth to do the very thing you're watching, that's what makes biopics work -- getting an insight into a dazzling mind. But Little Ashes isn't about that. It's not even about Salvador Dali, really. Mostly it's about a love triangle, and all the drama and angst that comes with that tired meme. It's about a poet and politics, with fellas making out interspersed to provide a diversion. Only it's not a compelling story. They had the camera, the lighting, the actors, and a director ... but they left the story somewhere else. Probably back at the dorm.

Robert Pattinson is Salvador Dali, and he does as well as can be expected with this wounded script. Javier Beltran is Federico Garcia Lorca, the actual subject of this film, despite how they're trying to market it. Lorca was a famous Spanish poet and director who was also politically active. Evidently Dali was a lover of his who left a scar; the film tries and fails to provide proper context to the equation. They meet at some sort of school (and truly, the details are handled about like that) where Dali is initially an outcast until Lorca takes him under his wing. There are a few examples of Dali's work, and a few more examples of Lorca's poetry, but really, to give the script even that much credit is kind. The movie progresses from scene to scene like a drunken blind man on the surface of the moon. It's difficult to figure out who is who, why one person is angry at the other, or anyone's motivations for anything. Dali is troubled and Lorca likes the idea of revolution. That's about as defined as this project ever gets. Tragedy.

Somewhere out there is a good movie about Salvador Dali, and he deserves one. But this film was clearly released to capitalize on Pattinson-mania, which is pretty uncool given the movie isn't any good. Just because folks are Pattinson fans doesn't mean they deserve to be taken advantage of. Sheesh. C'mon fellas, let's all act like we've been here before.

So no, I can't recommend this to fans of film. It's a highly boring and incoherent vision of what life might have been like in 1930's Spain. I'm quite sure Dali was talented, and I'm guessing this Garcia Lorca fellow deserves our praise too, but I'm even more sure that both are owed more than this meandering love Kabuki. None of the genius of the men is on display; instead that's stripped away, and we're left with the all-too-common soap opera elements that weigh down the pulpiest of our culture. Flat and directionless stories of angst are nothing to praise, and in fact we must damn them. Only then will we get to see the work of geniuses.

film.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Ven 15 Mai - 18:38

TRADUCTION

Critique : Little Ashes manque d'étincelles

désolé fans de Pattinson, ce n'est pas le film qu'il vous faut

Le truc à propos du génie , le truc qui rend des films commethe Ray, Walk the Line, et Searching for Bobby Fisher magnifique ,c'est cette étincelle. Quand vous voyez quelqu'un découvrir et développer leur talent, quand vous vous rendez compte qu'ils étaient là sur Terre pour faire ce que vous pouvez voir,c'est ce qui fait qu'un film biographique marche –avoir un aperçu d'un esprit brillant . Mais Little Ashes ce n'st pas ça. Ce n'est même pas sur Salvador Dali, en fait . Ca parle plutôt d'un triangle amoureux, et de tous les drames et rancoeur qui vient avec . C'est sur un poète et la politique, avec des gars entremélés dans la diversion.Mais cen'est pas une histoire convaincante . Ils avaient la caméra, la lumoère, les acteurs, le réalisateur ….. mais ils ont laissé l'histoire quelque part. Peut être aux dortoirs.

Robert Pattinson est Salvador Dali,et il fait de son mieux vu le script. Javier Beltranest Federico Garcia Lorca, le véritable sujet du film, même s'ils essaient de le commercialiser. . Lorca était un célèbre poète espagnol et un réalisateur qui était aussi actif politiquement . De toute évidence Dali était son amant qui lui a laissé un cicatrice ;le film tente et échoue à donner un contexte à cette histoire.Ils se sont rencontrés dans une école d'art où Dali est au départ rejeté jusqu'à ce que Lorca le prenne sous son aile.Il y a quelques exemples ds oeuvres de Dali, et aussi de la poésie de Lorca, mais véritablement, donner ce crédit au script est symapthique. Le film évolue de scènes en scènes tel un ivrogne à la surface de la lune . Il est difficile de déterminer qui est qui,pourquoi telle personne est en colère contre telle autre , ou leurs motivations. Dali est troublé et Lorca aime l'idée de révolution. C'est aussi défini que ne l'est le projet. Tragique.

Il y a quelque part un bon film sur Salvador Dali, et il le mérite. Mais ce film a clairement été fait pour rentabiliser la Pattinson-mania, qui n'est pas très cool vu que le film est mauvais Ce n'est pas parce que on est fans de Pattinson qu'il faut profiter de cela. . Voyons les gars , on est déjà tous passé par là.

Donc non je ne peux recommender ce film aux fans. C'est très ennuyeux , c'est une vision très incohérente de la vie en Espagne dans les années 1930. Je suis sûr que Dali avait du talent, et je suppose que ce Garcia Lorca méritait aussi qu'on fasse se louanges,mais je ne pense pas qu'ils méritaient qu'on s'attarde sur cet amour Kabuki.On ne montre pas le génie de ces hommes ; bien on contraire , et on nous sert un feuilleton à l'eau de rose. Plat et sans aucune direction donnée à l'histoire, il n'y a rien qui mérite d'^tre souligné , et en fait on doit les damner? C'est seulement à ce moment là que l'on verra le travail de ces génies

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   Ven 15 Mai - 18:39

Citation :
Mais ce film a clairement été fait pour rentabiliser la Pattinson-mania

Faudrait peut être lui dire que ce moment là il n'avait pas le succès qu'il a aujoudhui!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Little Ashes] Critiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Little Ashes] Critiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Little Ashes-
Sauter vers: