The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Jeu 10 Nov - 22:28

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com


PATTINSON & STEWART
We are coming but won’t stop for long.


In a few days will be in cinemas the first part of the Twilight Saga finale. And in the meantime a few things have happened: they got used to the fame, fell in love in real life too and maybe got a bit tired.

ROBERT PATTINSON
DON’T MAKE ME FEEL LIKE A ZOO ANIMAL


“I don’t think I’m cut out for this. For sure I am not to be a star, maybe not even an actor. There are people desiring success from early age and do everything to be famous. If they can, when they get into a room they get full attention. And that moment of satisfaction justifies all the hard work and the compromises done to get there. But I didn’t do that. I just found myself in this situation. If I walk into a room and everyone is staring at me I don’t feel at ease. I feel like an animal zoo sometimes and it’s not such a good feeling.”

Maybe Robert Pattinson should have thought about it before accepting the role of Edward in Twilight, which brought him to be rich and famous, not to mention idol of fan girls all over the world. But he doesn’t seem to be falsely humble. He is everything but a star, spontaneous and smiling as he is, for the way he shows himself for the exclusive Gioia interview: half-shaved head, a shirt that surely has had better times and a pair of pants that can’t even be defined as worn-out. Someone who wants to lie would dress better, I think when I see him.

Don’t you care about the label now that you are famous or you have always been like this?
-I feel stupid wearing jacket and tie and, unless it’s required, I dress casual. I like the idea of being seen as I really am. Also I always looked on too elegant people.

Nice hair-cut.
-It’s for a movie, Cosmopolis. It’s done now but I kept the cut. I like it and find it interesting.

Twilight is over. Are you willing to change your life?
-I don’t know yet. I haven’t been only a vampire these years so it’s not like my career is over.

Didn’t you get bored playing always the same role?
-Let’s say it wasn’t simple because it’s a vampire nature not to be expressive all the time. There are lots of things he can’t do: beside his love- almost obsession- for Bella, he can’t have impulses, urges, feelings. There’s the risk you end up doing always the same things e often, after a scene, I happened to stop and having the feeling I had just repeated the previous scene. But we always tried to privilege the originality.

If you weren’t a main character of the series, would you have been fan of it?
-Probably the answer to this will put me in troubles. The truth is I don’t know. I’ve always been against the commercial sagas. I think I’d like the movies themselves but I can’t understand why people are so crazy about it. And actually I always enjoyed most the poor movies.

At the beginning there was lots of skepticism about you: fans didn’t like you. And now…
-They are not interested in who I am, what I do or how I act. They care about my face. If my face was pretty much as they had imagined reading the book, then it’s fine. Then, after doing the first movie, your face becomes the character and the problem is solved. Thinking about it it’s kind of sad.

Comparing Twilight and Remember Me I have the feeling that the second one – haggard boy, beard, cigarette, glass in a hand- was nearer to you. Am I wrong?
-No. When I read the script I identified with the character straight away. Usually movies with a young character are all the same: there’s a kid knowing nothing about life and learning everything during the movie. In Remember Me you could feel there was something different behind it. I started with the idea of playing myself cause I found his lifestyle and moods similar to mine. Then I changed direction: playing yourself is impossible.

It’s not for John Malkovich.
-I think it is. We can play the person we have created and is perceived by people but we can’t be ourselves on the screen.

What do you mean with “perceived by people”?
-In my case Edward, the vampire. People don’t talk about me, don’t shout at me, don’t rip their hair off for me: they do it for Edward. The come to see him so I try to get away from that name. I run away, get in a car and am another person. They look at you but see only what they want to see.

Did you imagine you’d have all this success?
-No, it was crazy and unexpected. I remember one day, in Munich, at the Olympic Stadium, I was in front of 30.000 people came there for a ten minutes press conference. It was the most ridiculous thing I ever lived. If you start thinking they are there for you and you start convincing yourself to be fabulous, you’ll get crazy for sure.

Don’t you feel fabulous?
-Not at all.

Not even a bit?
-No. If you start feeling like that then every morning, when you stare at yourself in the mirror, you should repeat yourself you are the best person in the world. On the contrary, I often think I have the complete opposite personality required to bear the weight of fame.

So why did you decide to do this job?
-When I started no one watched my movies. And the ones who watched them didn’t even notice me but my work, the role I was playing. I acted not even thinking about the career or the effect. Today lots of people think to know me even if they never met me in their heads they know what to expect according to what they assume to know about me.

So what’s your survival strategy then?
-The best thing an actor can do is to live in the most absolute reserve. Which is impossible considering I have to be interviewed by people like you to promote a movie. Then, when magazines can’t find anything good, they make it up.

You don’t seem to be at your ease with it.

-Every time I’m in a crowd I take my mind off and think: this is not me. My body is here but my mind is somewhere else. And I always try to remember it’s a job, it’s not my life, even if keeping the control is hard.

Speaking of jobs, David Cronenberg came to you for his latest movie.
-Right when I was thinking I’d never work with great directors anymore. Often fame doesn’t help getting roles in good quality movies. But yes: Cronenberg came to me. I told him I’d take a week to decide and I was actually finding a way to tell him that I was not right for that, that I didn’t get the script and I wouldn’t accept it. The only way would have been to call him and say: hey I’m a nerd/loser. Then I thought I didn’t want to be that so I said yes.

Is it true you got a dog during the shootings?
-Yes, I found it nearby the set and I kept him.

Such a sweet thing coming from a vampire.
-Right. Maybe I was looking for a friend who couldn’t talk.


Traduction anglaise (@Fiorels90) via gossipgyal via RPLife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 2:57

Pattinson & Stewart
Nous arrivons mais ne nous arrêterons pas longtemps.


Dans quelques jours sortira dans les cinémas la première partie du final de la saga Twilight. Pendant ce temps là, plusieurs choses sont arrivées : ils se sont habitués à la célébrité, sont tombés amoureux également dans la vraie vie et sont peut être un peu fatigués.

Robert Pattinson
Ne me faites pas sentir comme un animal de zoo


"Je ne pense pas que je sois fait pour ça. Bien sûr je ne suis peut être pas fait pour être une star, peut être même pas un acteur. Il y a des gens qui désirent le succès depuis leur plus jeune âge et font tout ce qu'ils peuvent pour être connus. Si ils y arrivent, quand ils vont dans une pièce, ils ont l'attention de tout le monde. Et ce moment de satisfaction justifie tout le dur travail et les compromis fait pour en arriver là. Mais je n'ai pas fait ça. Je me suis juste retrouvé dans cette situation. Si je rentre dans une pièce et que tout le monde me regarde, je ne me sens pas à l'aise. Je me sens comme un animal de zoo parfois et ce n'est pas un bon sentiment."

Peut être que Robert pattinson aurait dû y réfléchir avant d'accepter le rôle d'Edward dans Twilight, ce qui l'a rendu riche et célèbre, sans mentionner qu'il est l'idole des filles partout dans le monde. Mais il ne semble pas être faussement humble. Il est tout sauf une star, spontané et souriant voilà comment il était lors de l'interview exclusive avec Gioia : les cheveux à moitié rasés, une chemise qui a connu de meilleurs jours et un pantalon plus qu'usé. Quelqu'un qui veut mentir s'habillerait mieux, je pense.

Faites vous attention à votre image maintenant que vous être connu ou avez-vous toujours été comme ça ?
Je me sens idiot de porter une veste et une cravate, sauf si c'est nécessaire, je m'habille décontracté. J'aime l'idée d'être vu comme je suis vraiment. De plus j'ai toujours regardé les gens trop élégants.

Sympa la coupe de cheveux.
C'est pour un film, Cosmopolis. C'est terminé maintenant mais je garde cette coupe. Je l'aime et la trouve intéressante.

Twilight est terminé. Êtes-vous prêt à changer votre vie ?
Je ne sais pas encore. Je n'ai pas seulement été un vampire durant ces années donc ce n'est pas comme si ma carrière est terminée.

Ne vous êtes vous pas ennuyé à toujours jouer le même rôle ?
Disons que ce n'était pas simple car c'est dans la nature d'un vampire d'être inexpressif tout le temps. Il y a beaucoup de choses qu'il ne peut pas faire : A côté de son amour - presque obsessionnel - pour Bella, il ne peut pas avoir d'envie furieuse, irrépressible, de sentiments. Il y a un risque à ce que vous finissiez par faire toujours la même chose, souvent, après une scène, il m'arrivait de m'arrêter et d'avoir le sentiment de répéter la scène précédente. Mais on essaye toujours de privilégier l'originalité.

Si vous n'aviez pas été le personnage principal de la saga, en auriez vous été fan ?
Probablement que la réponse à cette question me vaudra des problèmes. La vérité est que je ne sais pas. J'ai toujours été contre les sagas commerciales. J'aime les films mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi les gens en sont si dingues. Et en fait j'ai toujours plus apprécié les films médiocres.

Au début il y avait beaucoup de sceptiques à propos de vous : les fans ne vous aimez pas. Et maintenant...
Ils ne sont pas intéressés par qui je suis, ce que je fais ou comment je joue. Ils se soucient de mon visage. Si mon visage était aussi beau que ce qu'ils avaient imaginé en lisant le livre, alors c'est ok. Puis, après avoir fait le premier film, votre visage devient le personnage et le problème est résolu. Penser à ça est un peu triste.

En comparant Twilight et Remember Me, j'ai le sentiment que le second - le garçon exténué, barbu, fumant, un verre à la main - était plus proche de vous. Ai-je tord ?
Non. quand j'ai lu le script je me suis identifié au personnage aussitôt. D'ordinaire, les films avec un jeune personnage sont tous les mêmes : il y a un gamin ne sachant rien de la vie et apprenant tout durant le film. Dans Remember Me vous pouvez sentir qu'il y a quelque chose de différent derrière ça. J'ai commencé avec l'idée de jouer moi-même car je trouvais son mode de vie et son humeur similaire au mien. Puis j'ai changé de direction. Jouer vous-même est impossible.

Ça ne l'est pas pour John Malkovich.
Je pense que ça l'est. Vous pouvez jouer la personne que nous avons crée et qui est perçue par les gens mais vous ne pouvez pas être vous même à l'écran.

Que voulez vous dire par "perçue par les gens"?
Dans mon cas Edward, le vampire. Les gens ne parlent pas de moi, ne crie pas contre moi, ne m'arrache pas les cheveux : ils le font pour Edward. Ils viennent pour le voir donc j'essaye de rester éloigner de ce nom. Je m'enfuis, monte dans une voiture et je suis une autre personne. Ils ne voient seulement ce qu'ils veulent voir.

Aviez vous imaginé que vous auriez autant de succès ?
Non, C'était fou et inattendu. Je me rappelle un jour, à Munich, au Stade olympique, j'étais devant 30 000 personnes venu pour une conférence de presse de 10 minutes. C'était la chose la plus ridicule que j'ai vécu. Si vous commencez à penser qu'ils sont là pour vous, à vous convaincre que vous êtes fabuleux, vous finirez dingue c'est sûr.

Vous ne vous pensez pas fabuleux ?
Pas du tout.

Même pas un peu ?
Non. Si vous commencez à ressentir ça alors tout les matins, quand vous vous regardez dans le miroir, vous devrez vous répétez que vous êtes la meilleure personne au monde. Au contraire, je pense souvent que j'ai une personnalité complètement opposée pour supporter le poids de la célébrité.

Alors pourquoi avez vous décidé de faire ce job ?
Quand j'ai commencé personne ne regardait mes films. Et ceux qui les regardaient ne me remarquez même pas, mais ils voyaient mon travail, le rôle que je jouais. Je jouais sans penser à ma carrière ou aux effets. Aujourd'hui, beaucoup de gens pensent me connaître même s'ils ne m'ont jamais rencontré, dans leurs têtes ils savent à quoi s'attendre en fonction de ce qu'ils pensent connaître de moi.

Donc quelle est votre stratégie de survie ?
La meilleure chose qu'un acteur peut faire est de vivre dans la réserve la plus absolue. Ce qui est impossible considérant que je dois être interviewé par des personnes comme vous pour promouvoir un film. Ensuite, quand les magazines ne trouvent rien de bon, ils le créent.

Vous ne semblez pas à l'aise avec ça.
A chaque fois que je suis dans une foule j'éteins mon esprit et pense : ce n'est pas moi. Mon corps est là mais mon esprit est ailleurs. Et j'essaye toujours de me souvenir que c'est un travail, ce n'est pas ma vie, même si garder le contrôle est dur.

En Parlant de travail. David Cronenberg est venu vers vous pour son dernier film.
Exact, quand je pensais que je ne travaillerai plus jamais avec de bons réalisateurs. Souvent la célébrité n'aide pas à obtenir des rôles dans des films de qualité. Mais oui : Cronenberg est venu vers moi. Je me suis dis que je prendrai une semaine pour me décider et je me trouvais des façons de lui dire que je ne pouvais pas faire ça, que je n'avais pas le script et que je ne pouvais pas accepter. La seule façon aurait été de l’appeler et de lui dire : hey je suis un perdant. Ensuite j'ai pensé que je ne voulais pas être un perdant donc j'ai dis oui.

Est-ce vrai que vous avez eu un chien durant le tournage.
Oui, je l'ai trouvé près du tournage et je l'ai gardé.

C'est une chose très sympa de la part d'un vampire.
Exact. Peut être que je recherchais un ami qui ne pouvait pas parler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 9:44


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 37
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 10:31



ça fait bizarre de lire ce genre d'ITW, ça me rappelle ce que j'avais ressenti à la sortie de l'AP de WFE qd il avait dit que "personne n'écoute ses réponses, il y a juste des cris !!" (enfin, un truc ds le genre).... ça fait mal au coeur qqpart pr lui..
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 10:36

et

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 10:57

En même temps, il a pas tort. Je pense qu'une partie de ses fans sont là parce qu'il est Edward. J'ai toujours dit qu'il y aurait une épuration des fans à la fin de la saga.

Un énorme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
babe
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 7292
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 34
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Ven 11 Nov - 16:24

les filles!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 44
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Sam 12 Nov - 1:26

les filles

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   Lun 14 Nov - 1:08

et
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse] Interview avec GIOIA (Italie) - Novembre 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2011 :: Novembre 2011-
Sauter vers: