The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 20:25

Three years and three films into “The Twilight Saga,” Robert Pattinson can see the finish line for the role that made him famous.
With the release of “Breaking Dawn — Part 1,” he knows that the whirlwind surrounding him and his cast mates is about to peak. then subside. He says he’s relishing the end, and he’s taking it all in: the attention, the career boost and the way his peers have coped with the sudden fame of a film series whose fans are nothing if not fanatical.

“I am constantly amazed that no one has gone totally crazy,” he says, chuckling.“Everybody has their own way of coping. We’re all trying to be artists at the same time this whole thing is going on around us.”

The 25-year-old British actor has worked with Oscar winners Reese Witherspoon and Christoph Waltz (“Water for Elephants”)and a former James Bond (Pierce Brosnan (“Remember Me”). But he says his contemporaries – his “Twilight” cast mates — “have taught me the most. They’ve grown up in the eye of the storm. I learn from how they’ve dealt with fame. For me, that’s obviously the most overwhelming … thing I’ve had to deal with. You learn a lot about the world and a lot about people when you and they go through something like this.”

That “something like this” has been in evidence since before the first film opened. Pattinson was an all-but-unknown 21-year-old, best known for a glorified cameo as Cedric Diggory in “Harry Potter and the Order of the Phoenix” when he landed the role that would change his life the instant he was cast.

Tim Guinee, one of his co-stars in “Water for Elephants,” recalls the paparazzi in helicopters above that film’s set, the scores of fans hanging around, “hoping to catch a glimpse of him. What an extraordinary amount of pressure this was for such a young guy to deal with and I was always amazed at the dignity and fortitude with which he dealt with all of it.”


Pattinson knows that he’s in select company, having come from almost nowhere to star in three spectacularly successful movies — “Twilight” (2008), “New Moon” (2009) and “Eclipse” (2010) — with one more sure-to-be-a-hit installment opening this weekend and another opening next year at this time.

“It inevitably skews your idea of what this business should be,” he says. “But you have to fight against that. The whole fun, the whole point of being an actor is to keep re-inventing yourself.”

Pattinson has managed that, squeezing in a couple of non-vampire roles amid the run of the saga. He earned “acquits himself quite nicely” (Leonard Maltin) notices for last spring’s period piece “Water for Elephants.” He hopes his work will get a fair viewing once “Twilight” ends, that critics and fans won’t make as much of his “brooding beauty” (Elizabeth Weitzman, New York Daily News) as they do now.

“It gets scary. You worry that this is all they’ll let you do. But I could take chances [with other roles] because I always had another ‘Twilight’ movie coming out. At the same time, it’s kind of nice that they’re coming to an end, to know I don’t have that safety net and that I have to really strive to do new things and wholly commit to them because there’s nothing to fall back on.”

Pattinson began the films by feeling he was just playing author Stephenie Meyer’s creation — the simmering, silent vampire dreamboat, Edward Cullen, who wins the fair Bella (Kristen Stewart) with just a furtive glance. But as the films have progressed, he’s taken ownership. “Things intermingle, and he becomes more like me, more ‘my character.’”

Pattinson’s take? “Edward spends this whole series trying to catch up to being 17 in today’s society. Even though he’s 108, his values are more old-fashioned. He doesn’t know how to have a relationship with a young modern woman his age. He has to learn. He’s been hidden away from the world for so long that through the saga he’s had to learn how to love all over again. Love makes you both feel you have reason to live, especially if you really needed one. Edward has the understanding. He knows what it’s like to live forever without loving. And Bella hasn’t quite gotten to that understanding, yet. I guess that’s what she learns during the saga.”

He can joke about the new film’s overheated sex scene, which necessitated a re-edit, and not missing “this pale, pale makeup, which is covering more and more wrinkles. You start to look like a faded clown with fangs, eventually.” But he’s pondered “Twilight’s” imponderables — why this mortal-in-love-with-a-vampire-but-loved-by-a-werewolf romance has become a global sensation.

“I think people are into endlessly impossible relationships. Maybe everything’s so easy to get these days — love, sex, whatever. People want it to be hard, at least in the movies.”

Pattinson doesn’t know what he’ll do after “Twilight.” But he isn’t worried, no more than usual, he says with a laugh. “It helps to have tremendous self-doubt. That keeps you humble. It’s a very English mentality, that glass is always half empty.”

source via robstenation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
babe
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 7292
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 34
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 21:08

(sadistic laugh ????) lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 21:14

Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 21:19

lol! Les filles ça j'ai compris

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 22:39

Trois ans et trois films pour "La saga Twilight", Robert Pattinson peut désormais voir la ligne d'arrivée pour son rôle qui l'a rendu célèbre.

Avec la sortie de "Breaking Dawn - Part 1", il sait que la tornade qui l'entoure lui et ses collègues va atteindre son apogée. Puis va ensuite s'apaiser. Il dit qu'il savoure la fin, et il prend en compte l'attention, l'élan que ça a été pour sa carrière et la façon dont ses proches ont fait face à sa soudaine célébrité dans la saga dont les fans sont rien d'autre que fanatiques.

"Je suis tout le temps impressionné que personne ne soit devenu complètement fou," dit-il en plaisantant. "Tout le monde à sa propre façon d'y faire face. On essaye tous d'être des artistes en même temps que tout ce qu'il se passe autour de nous."

L'acteur anglais de 25 ans a travaillé avec les acteurs oscarisés Reese Witherspoon et Christoph Waltz (dans "Water For Elephants") et un interprète de James Bond (Pierce Brosnan dans "Remember Me"). Mais il dit que c'est avec ses contemporains - Ses camarades de "Twilight" - qu'il a appris le plus. Ils ont grandi dans l'oeil du cyclone. J'ai appris d'eux comment ils géraient la célébrité. Pour moi, c'est évidemment la chose la plus écrasante que je dois gérer. Vous apprenez beaucoup du monde et des gens quand on passe par quelque chose comme ça."

Ce "quelque chose comme ça" a été mis en avant avant que le premier film ne sorte. Pattinson était surtout connu à 21 ans pour son apparition glorifiante en tant que Cedric Diggory dans "Harry Potter et l'ordre du phœnix" quand il a décroché le rôle qui a changé sa vie à l'instant où il a été engagé.

Tim Guinee, un de ses collègues dans "Water For Elephants", se rappelle des paparazzis en hélicoptère au dessus du tournage, le nombre de fans traînant dans les alentours, "espérant avoir un aperçu de lui. Quelle quantité énorme de pression c'était à gérer pour un gars si jeune et j'ai toujours été impressionné par la dignité et le courage qu'il avait pour gérer tout ça."

Pattinson sait qu'il est en bonne compagnie, en venant de presque nul part et en devenant la star dans 3 spectaculaires films à succès- "Twilight" (2008), "New Moon" (2009) et "Eclipse" (2010) - avec un futur succès à venir sortant ce week end et un autre au même moment l'année prochaine.

"Ça biaise inévitablement votre idée de ce qu'est le business," dit-il. "Mais vous devez vous battre contre ça. Tout le plaisir, le fait de devenir un acteur ne cesse de se réinvente seul."

Pattinson a géré ça en jouant quelque rôles n'étant pas des vampires pendant la saga. Il a gagné "en s'en sortant assez bien" selon l'avis de Leonard Maltin pour son dernier film ce printemps "Water For Elephants". Il espère que son travail aura une vision plus juste une fois que "Twilight" sera terminé, que les critiques et les fans ne feront pas en lui qu'une "beauté soucieuse" (selon Elizabeth Weitzman, du New York Daily News) comme ils le font maintenant.

"c'est effrayant. Vous vous inquiétez que ce soit la seule chose qu'ils vous laissent faire. Mais je pouvais prendre des risques [avec d'autres rôles] car j'avais toujours un autre film "Twilight" qui allait sortir. Cependant, c'est assez sympa que la saga touche à sa fin, de savoir que je n'ai plus ce filet de sécurité et que je dois vraiment m'efforcer à faire de nouvelles choses et m'engager totalement dans ces choses car il n'y a pas de film de repli."

Pattinson a commencé les films en ayant l'impression qu'il ne faisait que jouer la création de l'auteur Stephenie Meyer - Le bouillonnant, le silencieux vampire de rêve, Edward Cullen, qui gagne la belle Bella (Kristen Stewart) avec un simple regard furtif. Mais pendant la progression des films, il a pris possession du personnage. "Les choses se mêlent et il devient plus comme moi, plus "mon personnage."

Pattinson a compris Edward ? "Edward a passé toute la saga à essayer de se rattraper pour être un ado de 17 ans dans la société actuelle. Même si il a 108, ses valeurs sont plus vieillottes. Il ne sait pas comment avoir une relation avec une jeune femme moderne de son âge. Il doit l'apprendre. Il s'est caché du monde pendant si longtemps que pendant la saga il doit apprendre comment aimer à nouveau. L'amour fait ressentir au couple que vous avez une raison de vivre, surtout si vous en avez vraiment besoin d'une. Edward est compréhensif. Il sait ce que c'est de vivre pour toujours sans aimer. Et Bella ne comprends pas encore vraiment ça. Je suppose que c'est ce qu'elle apprend pendant la saga."

Il peut plaisanter à propos des scènes de sexe dans le nouveau film, qui ont dû être refaite, sans manquer "cette pâleur, ce maquillage pâle, qui cachent de plus en plus les rides. Vous commencez à ressembler à un clown fade avec des crocs. Mais il réfléchit aux impondérables de "Twilight" - pourquoi cette romance, "cet amour mortel avec un vampire mais aussi aimé par un loup-garou" est devenu cette sensation mondiale.

"Je pense que les gens aiment les relations impossible. Peut être que tout est devenu trop simple de nos jours - l'amour, le sexe... Les gens veulent que ce soit difficile, au moins dans les films.

Pattinson ne sait pas ce qu'il va faire après Twilight. Mais il n'est pas inquiet, pas plus que d'habitude, raconte t-il en riant. "Ça aide d'avoir ce formidable doute de soi. Ça vous permet de rester humble. C'est vraiment dans la mentalité anglaise, que le verre soit toujours à moitié vide."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 22:54


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Lun 14 Nov - 23:02


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Mar 15 Nov - 1:17

Revenir en haut Aller en bas
babe
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 7292
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 34
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Mar 15 Nov - 1:23


_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   Sam 19 Nov - 22:34


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Robert Pattinson avec l'Orlando Sentinel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2011 :: Novembre 2011-
Sauter vers: