The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 22:12

...Et on commence en beauté par: Première.fr

Citation :
REVIEW - Twilight 4 : Déception

On l’attendait de pied ferme. Parce qu’on nous le présentait comme le film de la rédemption, celui qui devait tout changer et faire oublier un 2 et un 3 anecdotiques. Parce que la folie de l’intrigue (mariage, sexe, grossesse accélérée, accouchement gore, drame familial) et les libertés prises avec le livre étaient censées nous rassurer. Parce que Robert Pattinson himself nous l’avait promis (“il n’était pas question d’édulcorer quoi que ce soit"). Twilight 4 - Révélation débarque mercredi. On l’a vu et on est déçus. Et comme un bon crash test vaut toujours mieux qu’une mauvaise critique, décryptage des récentes promesses du casting et du résultat.

Par Gaël Golhen / Elodie Bardinet / Sylvestre Picard

“Bill (Condon, le réalisateur NDLR) est hyper drôle et il a injecté un peu d’humour dans Révélation” . Robert Pattinson - Premiere

Faux

On cherche toujours l’humour dans ce quatrième épisode. OK, il y a bien des vampires qui installent la déco du mariage en trimballant des troncs d'arbres à bout de bras ou un couple de serviteurs qui découvrent la chambre nuptiale ravagée par les coups de boutoir d'Edward... mais c'est à peu près tout. Pire : on est à l'opposé de la légèreté (façon teen movie) que l'on trouvait dans le premier opus. De là à penser que cet épisode se prend trop au sérieux...

“Twilight 4 est d’abord un drame familial” Kristen Stewart - Premiere

Faux

Roméo et Juliette chez les vampires ? On se calme ! Le seul arc narratif qui peut s'apparenter à un drame familial est celui de Jacob se rebellant face à sa meute. Et encore est-il assez rapidement expédié. Mais ce n’est pas à cela que pensait K-Stew. Non, Twilight au ciné, c'est avant tout l'histoire de Bella, et c'est loin d'être un drame familial : toute la famille Cullen accepte Bella sans sourciller, et est même prête à risquer sa survie pour la belle humaine. C’est même relativement frustrant d’un point de vue narratif. Le spectateur envisage les noeuds dramatiques qui auraient pu se ficeler dans l’intrigue... en vain. On devra avaler les "petite soeur" répété jusqu’à plus soif par sa belle famille et se contenter du coup de fil de Papa Swan inquiet le temps d'un coup de téléphone pour la santé de sa fille. C’est peu.


“Je pense que Cronenberg va apprécier certaines scènes, comme celle où je pratique une césarienne avec les dents”. Robert Pattinson - Premiere

Faux !

Enfin, on ne sait pas ce que pensera Cronenberg du film, mais si l’accouchement est l’une des scènes les plus intéressantes du film, ce n’est pas pour les raisons évoquées par R-Pattz. La séquence n’a rien à voir avec le cinéma organique de Cronenberg, ne joue jamais sur le charnel ou le dérangement physique. Au contraire, tout est fondé sur une idée de gore sonore (suggéré par les bruitages) assez forte : la mise en scène souligne finalement les enjeux narratifs profonds de l'histoire tout en jouant avec les codes du film ado tout public et mormon (ne rien montrer de frontal). Un tour de passe passe plutôt malin et l’une des seules idées de cinéma du film.

“Je ne vois pas comment Révélation pourrait être tous publics… à moins qu’ils coupent tout !” Robert Pattinson - Entertainment Weekly

Vrai : tout a été coupé. Ce n’est plus un scoop et c’est Kristen Stewart qui l’a récemment avoué : la fameuse scène de sexe entre Edward et Bella est... recouverte d’un pudique et pudibond fondu au noir. L’arnaque du siècle (ou du sexe ?) !


“L’un des moments clés du tournage reste la scène du mariage” Kristen Stewart - Premiere

Vrai et Faux !

Du tournage peut-être, du film certainement pas. La mise en scène de Bill Condon, absolument insipide, multiplie les gros plans sur la robe de mariée de Bella et l’assistance mais évite surtout de penser en terme de cinéma. Le film caméscope du mariage de votre voisin est aussi palpitant. Reste la robe.

“Ca a l’air débile dit comme ça mais Bella est mon personnage préféré. Elle symbolise véritablement la figure de la mère”.Kristen Stewart - Box office magazine

Vrai et vrai

C’est un peu débile dit comme ça et la figure maternelle de Bella est très forte, mais cristallise l’un des problèmes principaux du film. Son idéologie. Au-delà des considérations scénaristiques et techniques, difficile de ne pas voir un message anti-avortement (Bella veut garder son bébé même si elle en meurt, contre l'avis de son beau-père médecin) et anti-contraception (Edward et Bella ne se sont donc pas protégés pendant leur nuit de noces ?) dans Twilight 4. Ce qui n'est guère surprenant de la part d'une histoire issue d'une culture protestante millénariste ne gênera pas (ou moins) le public US. En France, ce sera plus compliqué...


“Il y aura peut-être un air traditionnel irlandais au moment du mariage. Connaissant la passion de Bill (Condon NDLR) pour la musique ce ne serait pas étonnant”. Wyck Godfrey

Faux

Pas de musique trad’ en vue. Pire quand on sait d’où vient Condon justement (DreamGirls et le scénario de Chicago) : la musique est absolument décevante. Quand ce ne sont pas les plages soporifiques du score de Carter Burwell (oui oui, le compositeur des frères Coen), c'est de la soupe FM anonyme qui prend le relais (la cible écoute vraiment Bruno Mars ?) en quasi-permanence.

source: premiere.fr

Aïe

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 22:31

Twilight - Chapitre 4 : Révélation (Première partie): Depaysant.

par: Lucie PEDROLA

De la difficulté de penser une critique des films Twilight. Davantage que l'œuvre d'un cinéaste ou meme d'une équipe, il s'agit d'une institution, un monde hors du temps élaboré pour des jeunes filles plus ou moins en fleur, de plus en plus accompagnées par leurs mamans... Avides de palpitations et de romantisme éperdu, elles se lovent dans le velours du siège de cinéma pour mieux éprouver le regard transperçant des vampires, les crocs menaçants des loups-garous.Twilight - Chapitre 4 : Révélation c'est un peu la tornade de la saga, là où tout se noue et se bouscule. Bella s'apprête à quitter le monde des vivants pour celui de son amour éternel. Elle a accepté que son mariage avec Edward signifie l'exil de sa famille mais aussi de briser le cœur de Jacob, l'Autre garçon qui fait battre son petit coeur.

Le réalisateur de Dr Kinsey et de Dreamgirls, Bill Condon, reprend l'esthétique léchée et pompiériste de ses prédécesseurs, réincarne le mythe Twilight tel qu'on le connait : romantisme irréel, naïveté gonflée ignorante de tout second degré. Et comme dans le tout premier épisode mis en scène par Catherine Hardwike (Thirteen, Les Seigneur de Dogtown...), c'est ce kitsch assumé qui impose son univers. Que Bella et Edward soient en lune de miel sous les tropiques à se baigner nus dans l'océan (nudité invisible ou de loin) ou qu'ils choisissent un prénom tordu(-ant) pour leur enfant, chaque scène semble hors du temps, coupée d'un esprit individualiste et second degré qui baigne notre XXIe siècle. Entre Harry Potter et Adam et Eve. Entre ce marmot qui n'a rien demandé et se retrouve plongé dans un tourbillon fantastique qu'il peine à maîtriser, et le mythe originel de puissance et de danger de l'amour. Pour etre honnête, ce trip vampirique exacerbant les situations amoureuses en drame guerrier, bridé par la menace d'une interdiction à son public phare adolescent nous a emballé. Ce ne fut pas facile à avouer.

excessif.com




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 22:48

le premier c'est normal c'est Première !!!! le deuxième m'a l'air plus acquis à BD

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 23:11

je te dis même si je ne lis pas les critiques, je suis ouverte à la critique hein mais ca me fatigue de lire ce que peuvent écrire ces énerguménes parcque qd je lis certaines critiques pour d'autres films je me demande vraiment si on voit les mêmes films donc c fini j'en lis plus!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 23:28


_________________
Revenir en haut Aller en bas
babe
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 7292
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 33
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mar 15 Nov - 23:32

Je lirai après avoir vu le film Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Mer 16 Nov - 12:48

les filles ,mais comme Babe je lirais après avoir vu le film,je préfère me faire ma propre opinion

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 0:39


J'ai attendu de voir le film avant de lire car ça m'a permis de me faire ma propre opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:39

Elle.fr

Par Emilie Rivenq

Si vous avez le goût du sang, trois raisons de plus de dévorer «Twilight, chapitre 4 : Révélation, première partie ».
- Ils se parlent d’amour. Les jeunes filles en fleurs qui sommeillent en nous auront droit à des dialogues dignes des plus grands drames, de «Roméo et Juliette» à «Gossip Girl».
- Ils se marient. Les mythiques Bella et Edward de «Twilight» font enfin le grand saut! On les avait quittés dans «Hésitation» en proie aux doutes de l’adolescence, on les retrouve plus mordus que jamais… Pour l’éternité?
- Ils couchent donc ensemble ! Sortes de préliminaires, les trois premiers volets de la saga avaient installé une tension sexuelle que l’Amérique puritaine dépeinte dans «Twilight» refusait de voir se concrétiser sous les draps. «Révélation» nous offre donc une nuit de noces apocalyptique qui prouve bien que l’attente renforce le désir et le plaisir qu’on se met sous la dent!


source:elle.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:42

La saga de Twilight perd l'émotion teen-movie des débuts mais s'encanaille dans un avant-dernier épisode par endroits totalement fou.

Note: 4/5


Après les doutes, la “révélation”. Le quatrième et avant-dernier épisode de Twilight s’ouvre sur le mariage de Bella et de son dévoué vampire, Edward.

Selon les termes d’un contrat bien connu, la jeune humaine accédera à l’immortalité (et au sexe) après son passage devant le prêtre – un moment longtemps repoussé par la saga, qui a fait de l’attente (de l’impatience) son cœur battant, et de l’abstinence entre les deux ados passionnés son principal suspense – en bref, comment filmer le sexe sans le filmer ?

Les noces de Bella et d’Edward annoncent donc enfin la consommation des désirs réprimés ; elles consacrent aussi, c’est plus triste, le temps des certitudes, celui de la fidélité, où le personnage du loup-garou Jacob (le négatif du vampire, lui aussi épris de Bella) ne serait plus un rival mais un allié.

C’est la fin de tout ce qui faisait vibrer Twilight : les secrets, les jalousies, le lycée, les hésitations amoureuses, en somme l’écrin du teen-movie dans lequel s’épanouissaient ces blockbusters fragiles.

Un revirement négocié brillamment par Bill Condon (auteur malheureux de Dreamgirls), dans une première partie sublime consacrée aux noces de Bella et d’Edward.

Dans ces instants d’extase – qui auraient pu sans mal clôturer la franchise –, le cinéaste (certes moins habile que Catherine Hardwicke) retrouve la fièvre romantique des premiers épisodes, accrochée aux pulsations sentimentales de ces deux amants vénéneux. Il réussit surtout la scène de sexe tant attendue, le nœud gordien du récit Twilight, dont il fait une libération en même temps qu’une tragédie.

Car une nouvelle menace plane sur le couple damné : un enfant monstrueux, mi-humain, mi-vampire, grandit très vite dans le ventre de Bella et met en danger son pronostic vital. Au chassé-croisé amoureux des premiers temps (le loup ou le vampire ?) succède un autre enjeu, qui occupera ce quatrième chapitre : garder l’enfant ou avorter ?

L’action, la fantasy et tout le décorum kitsch qui constituaient l’arrière-plan de la saga s’effacent encore un peu plus au profit de longs bavardages pro life assez détestables – on gardera l’enfant, fin des débats.

Un programme puritain, signature envahissante de l’écrivaine Stephenie Meyer, contre lequel le film semble entrer en résistance dans un dernier acte grand-guignol où Bella, suppliciée, subit les assauts vampiriques de son amant.

L’un des sommets de la saga, presque un accident gore au milieu d’une romance à l’eau de rose, à l’issue duquel la jeune héroïne se réveillera sous les traits nouveaux d’un “monstre”. Peut-être l’éternité, promise à Bella depuis le début, était-elle aussi synonyme de malédiction ?

source: lesinrocks.com

_________________


Dernière édition par Lentille le Jeu 17 Nov - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:49

Le Parisien

Par: Hubert Lizé
Note: 3/5

Bon sang, revoilà « Twilight »! *
Premier épisode de l’ultime volet de la romance vampirique, « Twilight 4, Révélation » sort aujourd’hui en France, dans 760 salles. Les mordus y trouveront-ils leur bonheur?


Pour les ados, c’est quasiment le mariage du siècle. La séquence d’ouverture du film de Bill Condon, adapté de la saga multimillionnaire de Stephenie Meyer, s’ouvre sur l’union la plus sexy et la plus toxique qui soit, entre le beau et ténébreux vampire Edward Cullen (Robert Pattinson) et sa sublime dulcinée humaine, l’audacieuse Bella Swan (Kristen Stewart).

La belle a choisi de dire oui, évacuant le risque d’être transmutée à son tour en suceuse de sang. La cérémonie se déroule dans un décor bucolique et sur une musique mielleuse à souhait, avec force regards éperdus, prélude à des lendemains — suppose-t-on — nettement plus sanguinolents. Car ce mariage a rendu fou de jalousie Jacob Black, l’ami d’enfance de Bella, devenu le leader de la bande des loups-garous. Et puis cette union promet aux fans de la série une première scène de sexe entre les deux tourtereaux annoncée comme torride (depuis des mois, le buzz, savamment orchestré sur Internet, ne bruisse que de ça). Quant à l’intrigue post-nuptiale, elle s’annonce haletante : le bébé qui naîtra des amours d’Edward et Bella sera-t-il vampire ou platement humain? La maman virera-t-elle sa cuti en accouchant?

Un registre plus musclé

Sur tous ces plans, l’intrigue de « Twilight 4 », qui prend quelques libertés avec le roman, tient à peu près ses promesses. Mais il faudra patienter, longuement, trop longuement, avant les choses sérieuses. Car les préparatifs de la lune de miel du jeune couple, dans une île paradisiaque, s’étirent à la manière d’un long spot de pub pour chaîne hôtelière de luxe, à grand renfort de couchers de soleil et de baignade. Quant à la première nuit d’étreinte, elle est tout juste suggérée (les séquences de sexe ont été coupées au montage pour éviter l’interdiction aux moins de 17 ans aux Etats-Unis). C’est seulement en découvrant les ecchymoses sur le corps de Bella et le lit à baldaquin réduit en bûchettes qu’on devine les assauts vigoureux de son vampire d’amant. Reste le bébé à naître, la grossesse… ultra sportive, et la séquence de l’accouchement, sommet du film qui ne lésine pas sur l’hémoglobine sans se noyer dans le gore. « Twilight 4 » aborde enfin un registre plus musclé. Il retrouve ce charme vénéneux, où l’amour se conjugue au danger, qui plaît tellement aux 15-25 ans. Mais les ados romantiques y trouveront leur bonheur aussi : bon sang, ces deux-là sont si beaux qu’on les regarderait jouer au Scrabble.


source: leparisien.fr

_________________


Dernière édition par Lentille le Jeu 17 Nov - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:53

Metro

Par: Jérôme Vermelin
Notre avis : Romantisme extrême
Note : 3/5

Twilight 4: Robert Pattinson, un vampire entre deux eaux
A l'affiche de "Twilight 4", l'acteur britannique envisage déjà la suite de sa carrière sur grand écran.


Y a-t-il une vie sans « Twilight » pour Robert Pattinson ? « On a fini le tournage du dernier film il y a six mois et j'ai tout le temps l'impression qu'on va me rappeler pour retourner des scènes », sourit l'acteur britannique. Dans « Twilight 4 : Révélation », Edward Cullen, le vampire qu'il interprète depuis 2009, passe enfin la bague au doigt de Bella Swan (Kristen Stewart). Avant que la belle histoire d'amour vire au cauchemar le plus gore, loin, très loin de la candeur des épisodes précédents.

Trop loin ? « J'espère que les spectateurs seront choqués », assure l'acteur. Moi-même j'avoue que lorsque j'ai lu le script, j'ai trouvé ça très bizarre. Mais les scénaristes ont été fidèles au roman de Stephenie Meyer, qui elle-même avait eu le courage de casser les codes établis dans les trois premiers livres. Sur le plateau, j'avais par moments l'impression de tourner un film d'horreur genre Saw ! ». Divisé en deux films - le second sortira en novembre 2013 -, l'épilogue de « Twilight » marque la fin d'une aventure qui a fait de Pattinson et de sa partenaire Kristen Stewart des superstars planétaires du jour au lendemain.

« Les fans de la saga sont très protecteurs, souligne l'acteur. Ils nous aiment passionnément et si vous dîtes du mal de nous... ils hurlent de rage ! » (rires). Le duo, devenu couple depuis, a appris à vivre avec les rumeurs et les paparazzis, quitte à rester caché. « Vous avez vu « Somewhere » de Sofia Coppola ? Ca ressemble un peu à ma vie, les stripteaseuses en moins. (rires) Mais c'est le prix à payer. Si tu passes ton temps en une des magazines people, tu fatigues le public et il ne vient plus te voir au cinéma. » Et le grand écran, Robert Pattinson compte bien s'y installer pour un bout de temps.

Après « Remember Me » et « Water of Elephants », le jeune homme a en effet choisi des projets plus « adultes », histoire de casser définitivement son image d'icône teenage. Ce sera d'abord « Bel Ami », une adaptation du classique de Maupassant avec Uma Thurman et Kristin Scott Thomas. Puis « Cosmopolis » de David Cronenberg, d'après le roman de l'écrivain américain Don de Lillo. « Mon personnage s'appelle Eric Packer, c'est un milliardaire de la finance, et le film raconte la journée où il détruit sa vie. C'est extrême... et en même temps très drôle », s'enthousiasme l'acteur, sous le charme du cinéaste canadien avec lequel il pourrait fouler les marches du festival de Cannes, en mai prochain.


Ca y est, Edward et Bella sont mariés ! Au début de ce quatrième et avant dernier épisode de Twilight, le vampire torturé et sa prétendante humaine convolent lors d'une scène de mariage digne des plus beaux romans photos. La lune de miel en Amérique du Sud est à la hauteur... Ou presque. Un "petit" imprévu vient en effet bouleverser le tout jeune couple et entrainer le film vers l'horreur psychologique – et physique – au risque d'impressionner les plus jeunes fans de la saga. Une rupture de ton extrême qui donne lieu à l'une des scènes les plus émouvantes de la saga, en dépit des hectolitres de sang déversés à l'écran.

Source: metrofrance.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:56

Télérama

Par: Cécile Mury
Note: 2/5

M. et Mme Vampire sont heureux de vous faire part d'un mariage mixte : ça y est, Edward, l'immortel bellâtre, épouse l'humaine Bella. Enfin ! Depuis le précédent volet de Twilight (Hésitation, en juin dernier), on n'en dormait plus. Pas à cause du suspense : avec 116 millions de livres écoulés dans l'univers, la saga écrite par Stephenie Meyer n'a plus de secrets pour personne. Oui mais c'est comme avec le prince William et Kate Middleton : tout le monde veut voir la robe, la cérémonie, les invités... Là, en plus de la pluie de roses, baisers gnangnan et autres clichés de carte de voeux, on a droit à la nuit de noces au clair de lune : ode à la chasteté et au désir platonique depuis trois épisodes, Twilight perd enfin sa virginité. Très attendue par les fans, la scène est tout au plus suggérée que suggestive, plus fleur bleue que torride. On n'est pas dans la moite série True Blood. D'ailleurs, Bella tombe enceinte au premier guili-guili sous les draps. Même si cette grossesse interspécifique manque de la tuer, elle en dit long sur le discours conservateur sous-jacent : pas de sexe sans mariage, pas de mariage sans procréation. Un vrai prêche à l'usage des jeunes générations, qui semble déteindre sur la forme du film : plate, sage et fleurie comme un napperon de grand-mère. La suite (Révélation, 2e partie) dans un an.


source: telerama.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 18:57


Le parisien me rajeunit drôlement "Pour les ados, c’est quasiment le mariage du siècle "Je me moque absolument de ce qu'ils peuvent raconter

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 19:05

les critiques je leur dis "parlez à mon "

Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 19:58

mais comme je l'ai dit plus haut les critiques je vais pas les lires,je préfère voire le film avant

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Jeu 17 Nov - 23:49

De même pour moi les critiques

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 0:07

ce que disent les critiques m'indiffére totalement!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 0:15

d'ailleurs cette année j'ai décidé (oui oui ça m'arrive de jouer ma chefaillonne lol) de ne mettre aucune critique web made in France sur le site qu'elles soient positives ou négatives. na !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 0:18

Et Toc !!!! tu fais bien Valériane !!!

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 43
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 0:20

tout à fait!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lentille
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 5145
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 39
Localisation : au milieu des montagnes

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 3:58

Valeriane a écrit:
d'ailleurs cette année j'ai décidé (oui oui ça m'arrive de jouer ma chefaillonne lol) de ne mettre aucune critique web made in France sur le site qu'elles soient positives ou négatives. na !

J'crois que les 2 premières sont passées Tu les retireras si tu veux Wink

Et la prochaine fois je crée même pas le topic

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 10:18

non c'est pas grave lentille. c'est juste qu'ils sont d'un tel cynisme pour la plupart et ont tellement d'à prioris que leurs "critiques" ce sont des copier/coller d'une année sur l'autre.

et puis sur le forum, c'est bien on peut se défouler sur eux looool
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 14:05

Twilight 4 Révélation partie 1 : La critique

Réalisation : 4,5/5
Scénario : 3/5
Interprétation : 4/5
Originalité : 1,5/5

Note Générale : 13/20

Agréablement surprenant..l’avant dernier volet de la saga Twilight, Révélation partie 1, ne fait pas vraiment dans la dentelle et s’avère être un film maîtrisé malgré quelques imperfections.

Après un sublime (mais court) générique rouge accompagné d’un coucher de soleil pour passer à un ton bleuté et d’une lune, comme dans l’opus précédent, tout commence par une pluie battante mais cette fois-ci c’est Jacob qui cours pour tenter d’évacuer son chagrin et sa déception...

À l’image de Bella qui n’a jamais cessé de se battre pour Edward, et Jacob pour Bella ; Révélation partie 1 s’oriente pendant une bonne moitié du film sur l’amour qu’on porte à des gens qu’on aime et les sacrifices que nous sommes prêts à faire pour eux. Bien qu’on trouve par moments le temps long, on aurait aimé se passer une fois de plus de critiques typiquement Edwardiennes. De plus certains passages apparaissant dans l’ouvrage de Stephenie Meyer auraient mérité d’être inclus dans le scénario, ne serait-ce que pour les regrets de Bella vis à vis de Jacob (Bella serait-elle devenue si indifférente envers lui ?) ou encore les regards que lui portent les autres habitants de Forks (depuis qu’elle accepté la demande d’Edward) bien avant son mariage !

Et ce, même si la tonalité et l’histoire respectent le livre (à quelques exceptions près bien entendu). On appréciera les petites touches d’humour (parfois bien sympathiques) qui apportent un brin de légèreté et la « consommation » entre Bella et Edward bien écrite et mise en scène (pour vous faire une petite idée : Edward heureux, c’est comme si Superman explosait un lit !).

Pourtant, la trame de Révélation partie 1 subit un tournant inattendu qui peut paraître surréaliste au premier abord mais intéressant par la suite : Bella tombe enceinte ! On sait comment elle a pu tomber enceinte mais le « pourquoi » de ce dilemme est un mystère. Edward n’est-il pas censé être « mort » (pour ainsi dire) et ne pas être en mesure de procréer ? Et c’est une question qui mérite une sacrée explication car comme le dit Bella « C’est un miracle. » Un miracle qui va lui couter la vie même si elle le sait.

C’est une Bella transformée en future mère puis épouse que l’on retrouve dans la seconde partie du film. Une femme littéralement vidée par cette force inconnue qui la détruit de l’intérieur. Cette transition difficile s’effectue via Jacob qui nous fait découvrir une Bella méconnaissable, avec de grosses cernes sous les yeux, le teint blanchâtre, silhouette squelettique comme si elle avait été atteinte d’une maladie incurable. Mais Bella n’est pas la seule a avoir changé, Jacob revendique son indépendance vis à vis de la meute et devient même Alpha.

L’autre bonne surprise du long métrage de Bill Condon est la télépathie entre loups qui avait été honteusement ignorée dans Hésitation. Même si la majorité des scènes avec les loups sont maîtrisées d’autres sont maladroites (l’exemple le plus flagrant est Jacob s’opposant à Sam au bord de la rivière). Mais grâce à Leah, Jacob parvient à surmonter son désespoir de ne jamais pouvoir vivre avec Bella car elle comprend mieux que personne par quoi passe Jacob, il se montre également plus malin que Sam.

Si Bella semble aller de mieux en mieux grâce à la suggestion de Jacob (boire du sang), un geste anodin déclenche l’accouchement (sachant que le fœtus grandit très vite en l’espace de deux semaines !) et « l’amaigrissement forcé » accompagné de nombreuses douleurs qui ne sont pas prêtes de s’arrêter ! Kristen Stewart est absolument bouleversante, magistrale (avec des plans très serrés sur le visage et les yeux de Bella en sueur et à bout de force) tandis que Robert Pattinson affiche toujours les mêmes expressions en dépit de la situation, s’en est consternant. Nikki Reed qui avait été LA révélation de Hésitation, continue sur sa lancée en affirmant davantage le caractère bien trempé de Rosalie mais également le même amour maternel qu’a Bella pour le bébé.

Lorsqu’Edward est submergé par l’émotion, Rosalie prend les choses en main mais Edward la pousse par terre (aurait-il enfin retrouvé des neurones ?) et sauve le bébé (que Bella aura à peine le temps de voir) - la scène n’est pas si sanguinolente ni même aussi choquante que ça...Mais ce n’est rien à côté de ce qui nous attend concernant Bella qui est dans état épouvantable (chapeau aux maquilleurs !).

Alors que Jacob encaisse très mal la mort de Bella, il se sent soudainement attiré par quelque chose ou plutôt quelqu’un...il tente de s’en prendre à la petite Renesmée (prénom choisi par Bella) - que Rosalie berce - mais lorsqu’il croise son regard, il « s’imprègne » de la petite (traduction : il voit la petite grandir et il a le coup de foudre pour elle, c’est insensé, mais ça se passe comme ça chez les loups de Stephenie Meyer !). Alors que la transformation de Bella en vampire tarde d’heures en heures (même les massages cardiaques ne ramèneront pas Bella), tous les Cullen la préparent comme s’ils étaient sûrs que la réussite était acquise. Mais les dommages causés par Renesmée sur Bella sont tellement énormes qu’on voit mal comment Bella pourrait s’en sortir.

C’est alors qu’intervient une superbe symbiose entre les battements de cœur (qui s’accentue au fil du changement qui s’opère en Bella) en guise de fond sonore et la musique jouée au piano par Edward pour Bella dans Fascination le tout accompagné d’une succession d’images montrant Bella en tant qu’humaine et la métamorphose qui se produit en elle. La transformation devient de plus en plus « magique » lorsque la caméra effectue une « descente » montrant une renaissance spectaculaire (les cheveux ternes deviennent colorés, l’aspect squelettique reprend un aspect normal avec les morsures qui disparaissent), le point culminant étant un plan serré des yeux rouges de Bella. Un magnifique « effet miroir » à l’enterrement de Padmé dans Star Wars : La revanche des Sith ! Madame Swan Cullen en vampire, ça nous met sacrément en appétit pour la seconde partie (surtout avec les Volturi qui sont au courant de sa nouvelle situation et de Renesmée !) !

Malgré une mise en scène soignée, Twilight : Révélation partie 1 souffre de quelques petits défauts : une bagarre un peu « brouillon » entre les Cullen et les loups, un ralenti pas vraiment nécessaire lorsque Bella provoque accidentellement l’accouchement ou encore des personnages secondaires comme Charlie, Esmée (qui se contente de sourire) ou Renée volontairement mis à l’écart du mal qui ronge leur fille.

En attendant (avec impatience !) Twilight : Révélation partie 2, n’hésitez pas à courir voir ce film !

source : unificationfrance.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    Ven 18 Nov - 15:19

LA SAGA TWILIGHT : RÉVÉLATION — PARTIE 1 : Des messages douteux
Isabelle Hontebeyrie


MONTRÉAL – Difficile de croire que des millions de jeunes filles goberont ce volet rétrograde de l’histoire des vampires concoctée par Stephenie Meyer, La saga Twilight : Révélation — Partie 1.

Que ce soit clair : je ne suis pas une admiratrice de la saga Twilight (ni de « Harry Potter » d’ailleurs, bien que j’aie trouvé le dernier volet particulièrement réussi), car j’ai du mal à comprendre (outre les impératifs financiers de la chose) la raison d’être cinématographique de ces longs métrages.

Quoi qu'il en soit, je ne suis jamais réfractaire à une bonne histoire de vampires. J’ai encore en mémoire l’excellent Dracula de Coppola et le non moins fascinant Entretien avec un vampire avec Tom Cruise, Brad Pitt et une Kirsten Dunst enfant absolument brillante. Mais j’ai un problème quand vampires et loups-garous ne sont qu’un prétexte pour passer un message que n’auraient pas renié les défenseurs assidus de la morale victorienne.

De voir Bella Swan (Kristen Stewart) en adolescente tout juste majeure qui ne rêve que d’épouser son bel Edward (Robert Pattinson), de la voir tremblante de peur à l’idée de perdre sa virginité et bleuie de coups après la nuit de noces... c’est un peu trop pour mes quelques gênes féministes.

Et quand on arrive à la décision de la jeune mariée de garder son bébé malgré les conséquences mortelles, je jette l’éponge. Si les trois volets précédents ne m’avaient pas choquée, juste ennuyée, celui-ci m’a outrée tant les messages sont arriérés.

Outre ces énormes défauts, La saga Twilight : Révélation — Partie 1 n’est pas le meilleur de la série, loin de là. Je comprends parfaitement le désir des producteurs (dont Stephenie Meyer fait désormais partie) de maximiser la rentabilité de l’adaptation du dernier roman. Mais il faut quand même avouer qu’il ne se passe pas grand-chose pendant 117 minutes, même si le cinéaste Bill Condon réussit le tour de force de ne pas nous ennuyer, au contraire de ses prédécesseurs.

Le long métrage débute par le mariage, se poursuit avec la lune de miel, continue avec la grossesse hautement risquée et se termine en deux temps, tout d’abord avec les yeux rouges de Bella, signalant sa transformation en vampire, et ensuite avec l’intérêt des Volturi (une scène beaucoup trop rapide, dommage) pour la petite Renesmée.

La trame sonore est beaucoup trop présente (trois chansons différentes pour le mariage, ça finit par tomber sur le cœur) et on a l’impression que Bill Condon se sert de la musique pour pallier le vide béant du scénario. Le choix des chansons a beau être intéressant, celles-ci sont mal amenées et parfois même trop subitement coupées.

Je passe sous silence le jeu des acteurs, personne n’allant voir Twilight pour s’extasier devant les qualités professionnelles de la distribution. On note quand même que Robert Pattinson est un peu plus exubérant dans ce volet et que la prestation de Taylor Lautner (mais peut-être que je ne suis pas encore remise de l’abominable Enlèvement) est de pire en pire.

Après les pots, terminons avec les fleurs... enfin LA fleur : la grossesse de Bella. S’il y a bien des moments réussis, ce sont ceux-là. Kristen Stewart est tellement émaciée qu’on a demandé à l’actrice si elle avait vraiment perdu autant de poids. Eh bien non, pas du tout.

Bill Condon a expliqué que l’extrême maigreur de la jeune femme avait été rendue au moyen de maquillage et d’ajouts de CGI (animations par ordinateur). L’effet est tellement réaliste et saisissant que les équipes responsables mériteraient un prix (vous remarquerez que je m’abstiens de prononcer le mot « Oscar »).

canoe.ca

l'autre coincée bourrée d'à prioris mouarf lol!

c'est comme tous ceux qui écrivent que le film est pro life parce que bella n'avorte pas. beh dans l'excellent "Haut les coeurs" avec karine viard, elle n'avorte pas non plus alors que sa grossesse met sa vie en péril et personne n'a rien eu à redire (le film a récolté à l'époque moult césars)

le summum reste quand même une critique que j'ai lu où son "auteur" s'offusquait que bella et edward aient fait l'amour sans préservatif. looooooooooooooool

doit pas y'en avoir beaucoup de jeunes mariés à user de préservatif lors de leur nuit de noces. qu'est ce qu'ils iraient pas raconter comme connerie pour dézinguer le film
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Breaking Dawn] Critiques Médias - attention spoilers (Partie 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: La saga Twilight :: Breaking Dawn Part 1-
Sauter vers: