The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [The Unbound Captives] Spoilers

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: [The Unbound Captives] Spoilers   Lun 18 Mai - 21:33

Unbound Captives

Genre: Period/Western/Civil War

Premise: A woman loses her children to a tribe of Indians and lives every day only to see them again.
About: Back in 2003, Fox offered Stowe $3 million, and later $5 million, for her script, with Ridley Scott poised to direct and Russell Crowe to star. She turned down what was among the highest sums offered a first-time scribe because there was no promise she would be anything more than screenwriter. -- The movie will star Hugh Jackman, Rachel Weisz, and Hollywood hotshot Robert Pattinson.

Writer Madeleine Stowe

When I heard that Unbound Captives was a "period piece", I got excited. I feel like we haven't had a good period piece in a long time. Braveheart, Titanic, and then...well, I can't really think of any (suggestions in the comments section please - and no, I don't count Galdiator as a good period piece). So when I opened it up and realized the period was......... mid-1800s America and it was about Indians, I was really bummed. For me personally, that just isn't an interesting time in American history. BUT I will say that the one movie I *did* like with Indians was a little movie called Last Of The Mohicans helmed by Director/God Michael Mann, and starring noneother than...you guessed it, Madeleine Stowe, the writer/director of Unbound Captives. For that reason, I was willing to give Captives the benefit of the doubt.

As I trudged through the opening pages, I was starting to feel a lot less benefit and a lot more doubt. Unbound Captives felt a bit like pulling teeth at times. Although there are some exciting moments, films where a bunch of Indians and Americans are shooting at each other seem to blend into a mishmash of cliches for me. It all feels a bit too generic. Now whether this has to do with my predisposition to disliking these kinds of movies or the script itself, I couldn't really tell you. All I can say is it's never good when you're rereading every sentence twice because your mind keeps drifting.

Tom, 30s, is a language-translator between the Indians and the white man. He seems lost, a little bit out there, a man unsure of his place in the world. He travels with Neighbors, a U.S.-Indian ambassador. The two are obviously close friends. They are currently trying to warn a large tribe of Indians that an attack on them by the white man is coming. No sooner is this warning heeded than an assassination attempt on the Indians erupts. Confusion everywhere. No one knows that the white assassin isn't affiliated with the white ambassadors, causing the Indians to immediately attack every white man in sight.

Though many die, Tom and Neighbors make it out okay, only to come home where Neighbors is quickly murdered the next day (for his affiliation with the Indian people). Tom, who we already know has issues, takes this as a sign to go on a spiritual journey.

This allows us to shift our focus to May, a happy loving mother of two, a boy and a girl. Things aren't gonna be happy for long though because an Indian tribe raids May's village, killing all in sight, and taking with them her two children. We find out later that this raid was the direct result of Tom telling the Indians that the white man was coming. The Indians decided to move first. Oops.

As if that weren't enough, May's husband ends up the only man killed on some unrelated soldier brigade. Talk about a bad day! As a result, May, just like Tom, pulls away from the world and goes on her own spiritual journey. She spends all her days thinking about her son and daughter. And though a little hope dies each night, she never runs out. She will find her children.

Enter Tommy boy, back from his soul-searching trip and just as bummed about the world as May is. So it's no wonder they fall in love and get married. But as old secrets creep up, it isn't long before May finds out that Tom was indirectly responsible for the slaughter of her village and kidnapping of her children. Tom, feeling the heat of the world's biggest guilt-trip, takes it upon himself to find them, or die trying.

And there you have it my friends. That's pretty much the plot of Unbound Captives. I have to say that this is a tough one to call. Reading it, I could almost feel the colors. Sense the light. I could hear the sounds. I could smell the air. It's very cinematically written. But I think it's cinematically written to a fault, because the key element driving the story - May seeing her children again - drifts in and out as being an active element. Sometimes they're looking for the children. Other times they're not. And it's in those times where they're not that Unbound Captives just sits there, unsure of what to do with itself.

Occasionally though, even in those slower moments, there is magic. There's a heartbreaking scene, for example, when May is in her cabin during a cold winter, 7 years removed from the kidnapping, and all she can think about is if her kids are warm or not, wherever they are. It hits you hard. And we can really sense this woman's pain. And then there are other times, spanning pages and pages, where it feels like absolutely nothing is happening. Yet I understand that there's a rhythm to this kind of film that requires patience so who knows? Maybe it will all work out in the end. But for me, scriptwise, it was a little too slow and I wasn't as engaged as I wanted to be. Here's to hoping the film overcomes that. Smile

What I learned: I think Unbound Captives reminded me that it's okay to slow down sometimes and let your character experience a moment. There's so much pressure to keep things moving in a screenplay (I've said this before), we forget that some of the best moments happen when your characters are doing just the opposite. There's a moment where Tom walks up the hill late at night to simply stare at the stars. This reminded me of the scene in Star Wars where Luke walks up the sand dune to take in the dual-sunset. It's one of the most powerful moments in the film and it's something we see less and less of these days.

source : scriptshadow.blogspot.com

via robertpattinsonunlimited
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [The Unbound Captives] Spoilers   Mar 19 Mai - 11:34

TRADUCTION

Unbound Captives

Genre: Western / Période : guerre civile

Synopsis : un femme perd ses enfants enlevés par un tribu indienne et ne vit que pour les retrouver
De retour en 2003, la Fox a offert à Stowe 53 millions de dollars et plus tard 5 million pour son script avec Ridley Scoot envisagé pour réalisé le film et Russell Crowepour y jouer dedans. Elle a refusé cette somme importante car on lui avait pas promis qu'elle ne serait pas autre chose qu'une scénariste – dans le film on verra Hugh Jackman, Rachel Weisz, et Robert Pattinson.

L'écrivain Madeleine Stowe

Quand j'ai entendu que Unbound Captives était un film “historique” , j'étais ravie. Je pensais qu'on avait pas eu un bon film de ce genre depuis très longtemps. Braveheart, Titanic, et je n'arrive pas à en trouver d'autres – aet non je ne considère pas Galdiator comme un bon film historique). Donc quand je me suis rendue compte que la période c'etait celle des années 1800 avec l'Amérique de l'époque et ses indiens ,j'ai été déçue. Personnellement , je ne suis pas intéressées par cette époque. MAIS je dirai que le seul film que j'ai vraiment aimé sur les Indiens c'est “ Le dernier des Mohicans” réalisé par le sublime Michael Mann, et avec Madeleine Stowe, la scénariste et réalisatrice de Unbound Captives. C'est pourquoi je vais laisser à ce film le bénéfice du doute.

Comme je parcourais les 1ères pages , j'avais de moins en moins de doutes . Unbound Captives c'est un peu comme se faire arrcher une dent. Bien qu'il y ait des moments excitants , les films ; avec des tas d'Indiens et d'americains se tirants dessus rassemblent beaucoup trop de chlichés à mon goût. C'est trop générique. Mais peut être cela est dû au fait que je n'aime pas ce genre de film ou est ce dû au script je ne peux pas vous le dire. Mais ce que je peux voius dire c'esty qu'il n'est pas bon de devoir relire chaque phrase 2 fois car vous n'arrivez pas à rester concentrée.

Tom, 30 ans, est traducteur pour les Indiens et l'homme Blanc. Il semble perdu, ne sachant pas trouver sa place dans le monde qui l'entoure. Il voyage avec Neighbors, un ambassadeur Américano Indien. Les 2 sont des amis proches . Ils tentent de prévenir une grnade tribu indienne que des blancs vont bientôt es attaquer. Aussitôt dit aussitôt on a l'assassinat d' Indiens. Il y a de la confusion partout. Personne ne sait que les assassins sont en contact avec l'ambassadeur, ayant pour conséquence l'attaque par les Indiens de tous les Blancs présents aux alentours, .

Malgré de nombreuses morts, Tom et Neighbors s'en sortent indemnes, jusqu'à ce qu'il rentre chez Neighbors où il va se faire assassiné le lendemain ( à cause de son lien avec les Indiens). Tom,qui nous le savons déjà a des problèmes , interprète ce signe come la nécessité de faire un voyage spirituel.

Cela nous permet maintenant de nous focaliser sur May, un heureux mère de famille qui a 2 anfants, un garçon et une fille Mais ce bonheur sera de courte durée car un raid Indien dans le village de may , avec des meurtres à la pelle, et le kidnappind des enfants de May. Nous découvrons plus tard que ce raid étai la conséquence immédiate du récit de Tom aux Indiens de l'arrivée iminente des Blancs. Les indiens ont décidé de faire le 1er pas . Oops.

Comme si ce n'était pas suffisant, le mari de May sera le seul à être tué par un brigade de soldat . Vous parlez d'une mauvaise journée! Par conséquent, , May,comme Tom, se reetire du monde et entame son voyage spirituel. Elle passe ses journées à penser à ses enfants. Et bien qu'il y ait de moins en moins d'espoir, elle ne s'enfuie pas . Elle retrouvera ses enfants.

Arrive Tommy , de retour de sa qupete spirituelle et aussi démoralisé par le monde que ne l'est May . Donc pas etonnat qu'ils tombent amoureux et se marient . Mais les vieux secrtes sont là et May découvre rapidement qure Tom a une part de responsablilité dans le massacre de son village et le kidnapping de ses enfants Tom, fplein de culpabilité , se mettent en quête des enfants,

Et voilà mes amis . C'est l'intrigue de Unbound Captives. C'est difficile de le dire . De le lire, je pourrais voir les couleurs . Sentir la lumière , entendre les sons., sentir air. C'est bien écrit . Mais il y a une erreur car cinématographiquement , l'élément clé de l'histoire - May voyant à nouveau ses enfants- dest le seul élément actift. Parfois ils cherchent les enfants , parfos non. Et à ce moment là qu'ils ne sont pas des Unbound Captives juste assi là , sans être sur de quoi faire

Parfois il y aussi des moments magiques. Il y a une scène à vous fendre le coeur, par exemple quand May est dans sa maison durnat un hiver rigoureux , 7 ans après le the kidnapping, et elle ne peut que penser à ses enfants et s'ils ont chaud ou. Ca fait mal et on peut ressentir la douleur de cette femme.Et il y a d'autres moments où on a l'impression que rien ne se passe . Pourtant j'ai compris qu'il y avait un rythme dans ce genre de film qui écessite d'être patient donc qui sait? Peut être que ça marchera à la fin.mais pour moi, à la vue du script, c'est trop lent et ça ne m'a pas envouté tant que cela. J'espère que le film y parviendra

Ce que j'ai appris: je sais que Unbound Captives me rappele qu'il est bion parfois de lever le pied et de laisser votre personnage profiter du moment. Il y a tant de pression pour garder le rythme dans un scénario que nous en oublions que les meilleiurs moments ces ont quand les personnages font le contraire de ce qu'ils devraient faire Il y a un moment où Tom remonte à pied la colline tard le soir simplement pour contempler les étoiles. Cela me rappele la scène de Star Wars où Luke remonte à pied une dune de sable pour voir le lever du soleil. IC'est un des moments les plus puissants du film et c'est quelque chose que nous voyons de moins en moins de nos jours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[The Unbound Captives] Spoilers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: The Unbound Captives-
Sauter vers: