The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 12:02

As Breaking Dawn Part 1 arrives on DVD we get the low down on what’s next for Robert Pattinson

How did you find your last day on set, sad, happy?


Robert Pattinson: The last day in Canada was semi-miserable: we did two weeks of night shoots and it was freezing cold and it was horrible. But the actual last day in St. Thomas, in the Caribbean, was pretty amazing. The one time we had to shoot in nice weather, it was literally the last day of the shoot, and we were shooting on the beach and were just making out in the sea all night. That was the last day, so I was like, “That was not too bad!” It was a nice little send-off.
More after the jump!

Was it a big party? What was the feeling on set?

Robert Pattinson: It was nice. The very last day was really nice. In Canada, on that last day, there was 120 people on that last scene, so it was stress right up until the last second, but in the Caribbean, it was just me and Kristen, we had done everything, we hardly had anything to shoot, it was just a couple of extra bits, and so it was really nice and everybody just stayed and watched the sun rise. It was really beautiful. It was a nice end to it.

Are you sad that it’s all over now?

Robert Pattinson: I don’t know yet. I feel like I have been in a whirlwind for so long that I don’t really know. I feel like I have been doing it for years constantly, even though I have done other movies in between, because whenever you do and promote or talk about another movie, you’re always talking about , so it is kind of constant. But I don’t know. Maybe in a year or so. I know when the last one has come out, it will be, but I know right now I have another year of basically doing stuff.

Do you look forward to the hype all being over and you can get back to doing other things?

Robert Pattinson: Yeah, but it’s always a good thing to have a bit of hype, especially nowadays. But I don’t know. I will be interested to see how people perceive me in a couple of years, because it seems as though people have been talking about the same stuff about me for about three years now, so I am wondering how long that will go on for. But I don’t really know how to predict anything.

How did you prepare for Edward and Bella becoming parents in this film? Did you draw on anything from your own childhood?

Robert Pattinson: Not really. No-one really knows how to be a father when you first begin – there’s no way to prepare for it. And it’s very easy to react to holding a baby, especially when the baby is looking like a newborn and you have just delivered it – it’s very simple, as it’s just crying in your hands, so you end up being very careful with it and stuff. But it is strange when Mackenzie (Foy) starts playing Renesmee, as you suddenly have to think, “My daughter is now 11. It’s two months after she is born and she can speak.” So that was a complicated thing to play. But it’s a fantasy movie, so I guess you just go along with it. It is the ultimate fantasty, I guess, to some people, that you can avoid all the annoying parts of having a kid, if they’re already fending for themselves. It’s like having a puppy. Just leave it alone and thank you very much.

Trust me, it’s nothing like having a puppy.

Robert Pattinson: That’s what I keep saying in other interviews that, “It’s just like raising a dog, it’s the same thing, you’ve just got to leave it alone and tell it to go to the toilet outside.”

The fourth book is very different from the others, especially with the sex scenes – the first three books are very chaste. How was that to film?

Robert Pattinson: It’s funny when people talk about the sex scenes in the book, because there aren’t actually any sex scenes in the book, it’s all people’s imagination. So when they think, “Oh, this is so hardcore,” it actually almost fades to black every single time, and it just shows little bits of the aftermath.

Really, the book is the best example of how to keep something censored but still be erotic or whatever, because you are playing totally on people’s imaginations. Like the thing with the feathers, they don’t mention anything apart from the fact that there are feathers afterwards, but that’s why all the fans are so fixated on the feathers: “They’ve got to show the feathers in the movie!” It’s all their imagination, all their fantasies about the story are based on that one image, but the whole sex scene is totally in their own heads.

I guess that’s the only scary thing about doing it in the movie, because you have to show something, you can’t fade to black – if you did a fade to black in the movie, people would go insane. I don’t know, it’s strange, trying to do anything that’s a singular event that everyone is expecting, but at the end of the day, with sex, watching some other people have sex is never going to be that spectacular – hopefully it will be kind of good. It’s a strange thing when there is so much hype about it, so that you’re like, “God I hope this lives up to it.”

So were you a little nervous about the reception of this film?

Robert Pattinson: Definitely. I like it when you get to the end of the series… when the book came out, I was like, “Wow, she really broke the whole box! She’s not even thinking outside the box any more.” She went all out in the last one. It’s such an incredibly bizarre storyline and it all kind of works as well. It was really brave. It’s nice to have something where each one of the movies beforehand, they follow a vaguely similar pattern and this one is just, “Huh?” It’s almost a different genre of movie. So hopefully it will be interesting. And Bill (Condon) is a very different director as well.

Edward is obviously very protective of Bella all the way through the books, so how can you relate to that total protectiveness that he has? Who do you feel protective of in your life?

Robert Pattinson: I guess just anyone close to me. It’s funny as well, becoming famous and stuff, that sometimes people try and bring other people into it, they start talking about your friends or your associations and stuff – it hasn’t really happened to me which is great – but that is the one time that I feel like I really have to do something about it. But there is nothing you can really do about it, so you have to just talk to them and hope your relationship with all the people around you is going to be fine. I guess if people said anything about my family or my friends, I would feel protective about them.

That has come hand-in-hand with your fame, but what is the best thing that fame has brought you?

Robert Pattinson: You just get to go down a completely different road. I am living a life that I never really knew existed. You can delay being an adult for quite a while. But it’s fun. You get to meet really interesting people, and there are very few jobs where almost everyone in the industry loves their job, and it’s nice to go to work every day when people are really excited about it and think they are making something great.

Are you looking forward to the moment that all this fan attention dies down?

Robert Pattinson: The only annoying thing about that, in terms of a career, is that whenever you get big, it seems like anyone who gets known for anything, you have an equal number of haters and detractors, whereas if you never really get big, you never have any. I remember, before that if there was something on the internet, every single comment would be positive, whereas when you have image over-saturation a little bit, then it drives people crazy for some reason, I don’t know why. That’s the only annoying thing. But also the great thing about fans is that they are all very, very vocal and they are very protective about stuff, so you always have an army of people defending you.

It’s like a sports team.

Robert Pattinson: Yeah, it’s like a team, that’s exactly what it is with celebrities: people have fun hating on them and people have fun supporting them, it’s just the way it is. It’s really strange.

Do you ever look up stuff on the internet? Or do you totally avoid reading anything about yourself?

Robert Pattinson: Sometimes, mainly for practical purposes, like if you feel like you have said something stupid, you go and check to see what the backlash is about, to see if I have to do another interview to dissipate that! It’s always mainly just damage control all the time.

In hindsight, what do you think the importance or the value of the Twilight franchise will be, looking back at it? What has it brought to our society, as it is so influential to the youth?

Robert Pattinson: I think anything that gets young people reading is one thing that is pretty important. That was the same thing when I did Harry Potter: it’s kind of amazing, but Harry Potter completely changed everything. I don’t remember kids talking about books, and the young adult genre was so much smaller before Harry Potter, and things like Twilight and Harry Potter just exploded. And also, in terms of the movies, doing things for a female audience – that changed things as well.

I don’t think it has really changed things yet, but it made people in the industry aware that women – just solely women – are a legitimate audience for movies, which in a strange sort of way, is good for guys as well, because I think the industry got convinced that the only people who go to the cinema were teenage boys, so every single movie that came out was directed towards them, but if you start making movies for women, it will eventually dissipate into just making dramas again – just non-action movies – because people think they are girly movies, and they are the movies that I like!

Check Movies.ie on Friday and our Facebook page here for some exciting Twilight competitions!

TWILIGHT BREAKING DAWN – PART 1 is out on DVD and Blu-Ray from March 12th

source movies_ie via spunk ransom

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 12:14

Trad en cours....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 13:17

Alors que le DVD Breaking Dawn Partie 1 va sortir, nous voulons savoir les futurs projets de Robert Pattinson

Comment avez vous vécu vos derniers jours sur le tournage : avec tristesse ou avec joie?

Robert Pattinson: Le dernier jour au Canada était à moitié misérable : on a fait 2 semaines de tournage de nuit et il faisait un froid de canard et c'était horrible. Mais le véritable dernier jour de tournage à St. Thomas, aux Caraibes , était assez génial. C'était la seule fois où on a tourné par beau temps, c'était le tout dernier jour de tournage et on était sur la plage et on s'embrassait dans la mer toute la nuit. Ca , c'était notre dernier jour et je me suis dit, “Ce n'était pas si mal!” C'était un adieu assez sympa.

Y a t'il eu une grande fête? Quelle était l'ambiance sur le tournage?

Robert Pattinson:C'était sympa. Le tout dernier jour fut sympa? Au Canada, le dernier jour, il y avait 120 personnes pour la dernière scène , donc ça a été stressant du début à la fin mais aux Caraibes, il n'y avait que moi et Kristen, on avait tout fait ,il ne nous restait plus rien à tourner et c'était juste quelques scènes supplémentaires. C'était donc sympa et tout le monde est resté pour voir le lever du soleil. C'était vraiment très beau. C'était une fin sympa.

Etes vous triste que tout ça à présent soit fini ?

Robert Pattinson: Je ne sais pas encore. J'ai l'impression d'avoir été dans un tourbillon depuis si longtemps donc je ne sais pas. J'ai l'impression d'avoir fait ça pendant des années, même si j'ai fait des films entre deux, car quand vous faites la promotion et vous parlez de vos autres films, on vous en parle toujours , c'est une espèce de constance . Mais je ne sais pas. Peut être dans un an ou deux. Je le saurais quand le dernier film sortira mais là, je sais qu'il me reste encore environ un an à faire des trucs comme ça.

Avez vous hâte que toute la folie retombe et que vous puissiez faire autre chose?

Robert Pattinson: Oui mais c'est toujours bien d'avoir cette folie , surtout de nos jours. Mais je ne sais pas. Je serai intéressé de voir comment les gens me verront dans quelques années car il semblerait que les gens ressassent les mêmes choses à mon sujet depuis 3 ans donc je me demande combien de temps ça durera encore. Mais je ne sais pas comment prédire les choses

Comment vous êtes vous préparé au rôle de parent pour Edward et Bella dans ce film? Etes vous allé chercher dans votre enfance?

Robert Pattinson: Pas vraiment. Personne ne sait comment être père quand vous l'êtes pour la 1ère fois – on ne peut pas vraiment s'y préparer . Et c'est facile de réagir quand vous tenez un bébé dans vos bras surtout quand il s'agit d'un nouveau né à qui vous venez juste de donner naissance– c'est très simple, car s'il pelure dans vos bras, vous finissez par y faire très attention Mais c'est étrange quand Mackenzie (Foy) commence à incarner Renesmee, car tout à coup vous vous dites , “Ma fille a désormais 11 ans . Elle est née il y a 2 mois et elle parle ” Donc ce fut compliqué à jouer. Mais c'est un film fantastique donc je suppose que vous vous y faites. C'est le dernier aspect fantastique par excellence pour certaines personnes et ça vous évite d'avoir tous les désagréments d'avoir un enfant , s'ils savent se nourrir tout seul. C'est comme avoir un chiot. Laissez le tranquille et merci beaucoup.

Faites moi confiance , ça n'a rien à voir avec un chiot.

Robert Pattinson: C'est ce que je ne cessais de dire dans d'autres interviews , “C'est comme éduquer un chien, c'est la même chose, vous devez le laisser tranquille et lui dire d'aller aire ses besoins dehors”

Le 4ème livre est très différent des autres, notamment avec les scènes de sexe – les 3 premiers livres sont très chastes. Comment s'est passé le tournage de ces scènes?

Robert Pattinson: C'est marrant quand on parle de scènes de sexe dans le livre car il n'y en a pas. C'est dans l'imaginaire des gens. Donc quand ils disent, “Oh, c'est hard ” On voit juste quelques unes des conséquences. Le livre est le meilleur exemple de censure mais c'est assez érotique parce qu'on joue avec l'imaginaire des gens. C'est comme le truc avec les plumes, ils ne mentionnent nul part l'acte , on n'a que les plumes mais c'est pour cela que tous les fans se focalisent sur les plumes “Ils doivent les montrer dans le film!” C'est leur imagination, leur fantasmes sur l'histoire basés sur une image, mais toute la scène de sexe est dans leur tête. Je pense que le seul truc effrayant dans un film c'est parce que vous devez montrer un truc et ne pas avoir un écran noir . Si vous le faites, les gens vont devenir fous. Je ne sais pas , c'est bizarre, tenter de faire quelque chose qui est si singulier mais que tout le monde attend. Mais en fin de compte, avec le sexe, voir les autres le faire ne sera jamais aussi spectaculaire. Il faut espère que ce sera bien. C'est bizarre qu'il y ait autant de buzz sur ça et donc vous vous dites « Oh purée, j'espère être à la hauteur »

Vous étiez donc un peu nerveux de l'accueil réservé au film

Robert Pattinson: Tout à fait. J'aime quand on arrive au bout d'une saga… quand le livre est sorti, je me suis dit , “Waouh , elle a vraiment tout pété ! Elle a l'esprit large à présent.” . Elle a tout donné dans le dernier C'est une histoire tellement bizarre mais qui marche si bien. C'était très courageux. C'est sympa d'aller de l'avant de film en film, ils ont tous une même thématique mais celui ci est juste “Hein?” C'est presque un film d'un genre différent. Donc j'espère que ce sera intéressant. Et Bill (Condon) est un réalisateur différent aussi.

Edward est évidemment très protecteur vis à vis de Bella tout au long des livres, donc comment pouvez vous comprendre ce côté protecteur? Qui dans votre vie avez vous envie de protéger?

Robert Pattinson: Je suppose toute personne qui m'est proche. C'est aussi marrant car en étant célèbre, les gens tentent parfois d'amener d'autres personnes. Ils commencent à parler de vos amis ou de vos relations etc..– ça ne m'est pas encore arrivé ce qui est super – mais le seul moment où je me dis que je dois les protéger . Mais on ne peut rien y faire donc vous devez leur parler et espère que votre relation avec les gens autour de vous ira bien . Je crois que si les gens parlaient de ma famille ou de mes amis, je deviendrais protecteur

Cela va de paire avec votre célébrité , mais quelle est la meilleure chose que la célébrité vous ait offert?

Robert Pattinson: Vous empruntez une route totalement différente. Je vis une vie que je n'aurais jamais cru possible. Vous pouvez retarder le moment où vous agirez en adulte. Vous rencontrez des gens vraiment intéressant et il y a très peu de métiers où quasiment tout le monde dans l'industrie aime leur métier et c'est sympa d'aller travailler chaque jour quand des gens sont excités par cela et qui pensent que ce qu'ils font est génial.

Attendez vous avec impatience ce moment où la folie des fans va s'estomper?

Robert Pattinson: la seule chose ennuyante , en terme de carrière, c'est que dès que vous êtes célèbre, les gens qui le deviennent , ont à la fois des personnes qui vous détestent ou des détracteurs. Mais si vous n'êtes pas célèbre , vous n'en avez aucun . Je me souviens , avant ça s'il y avait un truc sur internet, chaque commentaire qu'il soit positif ou pas, que vous ayez ou pas une image saturée , ça rend les gens fou , mais je ne sais pas pourquoi. C'est le seul désagrément. Mais il y a des trucs super avec les fans c'est qu'ils donnent de la voix et qu'ils sont très protecteurs, donc vous avez sans cesse une armée de gens pour vous défendre

C'est comme une équipe de sport

Robert Pattinson: Ouais, c'est comme une équipe. C'est exactement ça avec les célébrités: les gens aiment qu'on les déteste et qu'on les soutiennent, c'est ainsi. C'est vraiment bizarre.

Vérifiez vous ce qu'on dit de vous sur internet? Ou évitez vous de lire quoique ce soit?

Robert Pattinson: Parfois mais à des fins pratiques comme quand vous avez le sentiment d'avoir dit un truc stupide, vous allez vérifier pour voir les conséquences , pour voir si je dois redonner une autre interview pour y remédier! C'est principalement pour réparer les dommages.

Vu de l'intérieur , que pensez vous de l'importance ou de la valeur de la saga Twilight ?Qu'est ce que ça a apporté à notre société, puisque ça a influencé nos jeunes?

Robert Pattinson: Je pense que tout ce qui fait que les jeunes se mettent à la lecture est une chose importante . C'était la même chose quand j'ai fait Harry Potter: c'est assez surprenant mais Harry Potter a tout changé. Je ne me souviens pas d'enfants parlant de livres et le genre littéraire Jeune Adulte était bien moins important avant Harry Potter, et des choses comme Twilight et Harry Potter l'ont fait exploser. Et de plus en termes de films, faire des choses pour le public féminin– ça a fait aussi changé les choses. Mais je ne pense pas que ça a changé radicalement les choses mais ça a fait que l'industrie a pris en compte les femmes – et juste les femmes- qui sont devenues un public légitime pour les films , ce qui d'une façon étrange est bien pour les mecs car je pense que l'industrie était convaincue que les seuls à aller au cinéma étaient les adolescents , donc chaque film qui sortait était fait pour ces jeunes mecs. Mais si vous commencez à faire des films pour les femmes, on ne va finir par faire que des drames – et plus des films d'actions - car les gens pensent que ce sont des films pour les filles et qu'elles ne veulent voir que ça

source movies_ie via spunk ransom

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 15:07

pour cette longue traduction

_________________
Revenir en haut Aller en bas
babe
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 7292
Date d'inscription : 02/05/2011
Age : 34
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 16:28


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 18:14

y'en avait encore à raconter

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Jeu 8 Mar - 18:33


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   Lun 12 Mar - 0:57

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] The Final Twilight Interviews - Movie_ie - Mars 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2012 :: Mars 2012-
Sauter vers: