The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Map to the stars] Revue de presse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 14:34

Very Happy Very Happy Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 16:08

critique de Télérama
“Maps to the stars”, le rêve hollywoodien dépecé par David Cronenberg
Festival de Cannes 2014 | Règlement de comptes dans un Hollywood décadent. Sous le regard clinique de David Cronenberg, “Maps to the stars” (présenté en compétition, et sortie en salles le 21 mai) prend des airs d’opéra monstre et réjouissant.
Au début de Mulholland Drive, de David Lynch, une jeune femme blonde (Naomi Watts) arrive à Los Angeles en avion, elle a un visage lumineux et des étoiles dans les yeux. Au début de Maps to the stars, de David Cronenberg, une jeune femme blonde (Mia Wasikowska) arrive à L.A. en car, son front est partiellement brûlé et elle a de la haine dans le regard – elle vient pour régler ses comptes. Le film de Lynch partait des vestiges du rêve hollywoodien pour mieux les réduire en cendres. Celui de Cronenberg part directement des cendres. Zéro illusion, aucune candeur. L’incendie a déjà eu lieu et il menace à tout instant de reprendre de plus belle. Il envahit l’affiche du film.

Maps to the stars est un jeu de massacre, dans une lignée qui va du Billy Wilder de Boulevard du crépuscule au Robert Altman de The Player en passant par le Robert Aldrich de Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? Le jeu compte autant que le massacre. Il consiste à pousser à fond tous les curseurs du vice. L’avidité, le narcissisme, le sadisme et autres pulsions communément associées à la capitale du cinéma alimentent une sorte d’opéra tragique et grotesque. Pour une bonne part, c’est un portrait fantasmatique de Hollywood, monstrueux comme on aime à le rêver. D’ailleurs, très peu de scènes ont vraiment été tournées sur place…

Logiquement, la figure centrale du tableau est une actrice vieillissante (pléonasme à Los Angeles), plus que jamais assoiffée de reconnaissance, dont l’ego a supplanté tout sens moral – géniale Julianne Moore. Elle est écrasée, de surcroît, par le fantôme d’une mère plus star, plus culte qu’elle : imaginons Melanie Griffith encombrée par l’aura de sa maman, Tippi Hedren, l’icône hitchcockienne des Oiseaux et de Marnie. On entre dans sa villa et son intimité grâce à Agatha, la jeune fille au front brûlé, qui se fait engager comme nouvelle assistante personnelle après que la précédente a été internée.

Au-delà des noms de célébrités existantes balancés çà et là, non sans sarcasme, certains protagonistes renvoient à une réalité plus précise et contemporaine de Hollywood. Agatha se rappelle au bon souvenir d’un richissime « doctor feel good » (John Cusack), ce mélange local de psy, de coach et de gourou. Il tient les stars sous son emprise, les fait pleurer en les massant, et croit lui-même en la doctrine fumeuse qu’il professe. Son fils de 13 ans, tête d’affiche arrogante d’une comédie familiale qui a rapporté « 750 millions de dollars dans le monde », est déjà en cure de désintoxication à la demande des producteurs. Ce personnage – le plus saisissant – évoque Macaulay Culkin, l’enfant star de Maman, j’ai raté l’avion, qui dut arrêter pour toujours sa carrière à l’adolescence, pris dans une spirale de provoc et d’autodestruction.

La patte de David Cronenberg, outre un goût jamais démenti pour la monstruosité, consiste à marier ces comportements extrêmes avec l’esthétique froide, mate et assourdie de ses derniers films – Cosmopolis, A dangerous method. Un style clinique pour dépeindre une ville devenue une clinique psychiatrique géante. La folie se déchaîne dans des intérieurs au design zen. A l’abri des baies vitrées et des murs d’enceinte des villas, Hollywood est le royaume de l’inceste, de la consanguinité et du parricide : Atrides City au bord du Pacifique.

Le poème fameux de Paul Eluard Liberté, qui revient, par bribes, en voix off, est le contrepoint parfait à l’hystérie ambiante. L’invocation d’un idéal, au-dessus des objectifs de gloire et d’enrichissement poursuivis par les personnages : « J’écris ton nom », comme un désir d’échappée vers on ne sait quel ailleurs. Le titre du film doit aussi s’apprécier en ce sens. Les maps to the stars sont les cartes vendues aux touristes de Los Angeles, qui mentionnent les villas des étoiles du cinéma, nichées sur les collines. De façon plus ironique, ou poétique, on peut les envisager comme une cartographie du ciel. L’indication d’une route vers l’infini, sinon vers l’au-delà.

Source : Telerama
Merci à Horizon86 pour le lien

_________________
 


Dernière édition par sabrinalor le Mar 20 Mai - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 16:16

Very Happy Very Happy Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 16:17

Critique de Melty
melty.fr, 1 MILLION et Lady MILLION vous proposent de découvrir le bijou du cinéma de ce 19 mai : Maps to the stars de David Cronenberg.
Deux ans après Cosmopolis, David Cronenberg fait son retour au festival de Cannes avec un film bien différent. En effet, l’adaptation du roman éponyme de Don DeLillo avait nettement clivé les critiques et laissé perplexes bien des spectateurs. Maps to the stars est certainement plus accessible que Cosmopolis tout en brassant les thèmes chers au réalisateur canadien. Havana Segrand (Julianne Moore) est une star à qui on n'offre guère plus de rôle. Elle rêve de jouer dans le remake du film qui a fait de sa mère une star alors même qu'elle vit avec le spectre de cette femme qui la maltraitait. Entre à son service Agatha (Mia Wasikowska), une mystérieuse jeune fille au visage brûlé, liée à la famille Weiss. Cette dernière est composée de Stafford (John Cusack) le coach new age d’Havana, père de Benji (Evan Bird), un enfant star infect, managé par sa mère, l’ambitieuse Christina (Olivia Williams).
Le vernis d’Hollywood est plus craquelé que jamais dans Maps To The Stars. Incestueux et monstrueux voilà le monde du cinéma que dépeint Cronenberg. La très mordante satire d’Hollywood qu’il propose rend son film drôle même si la convocation des spectres du passé fait très vite planer une ambiance inquiétante. Pendant deux heures on assiste à un superbe jeu de massacre où les personnages se révèlent plus dérangés les uns que les autres. Ainsi, en incarnant une actrice en perte de vitesse dévorée par ses traumas et vivant dans l’ombre du souvenir de sa mère, Julianne Moore donne le meilleur d’elle-même dans une partition tout sauf glamour. Tour à tour hystérique, égoïste et cruelle, l’actrice pourrait bien décrocher un prix d’interprétation avec ce rôle en or.

Mia Wasikowska compose quant à elle un superbe ange exterminateur, comme un prolongement du rôle de vampire insouciante qu’elle tenait dans Only Lovers Left Alive de Jim Jarmush et qui venait perturber le couple Adam&Eve. Les brûlures qui lui couvrent une partie du visage ne sont que le signe annonciateur de l’incendie qui va se propager dans la petite communauté hollywoodienne que filme Cronenberg. Malgré l’opulence, les millions ne permettent pas à se racheter une conscience ou une âme. Alors que les personnages étouffent sous la puanteur de leurs actes, seul le fameux poème de Paul Eluard « Liberté » vient donner une respiration, voir un espoir de rédemption mais à quel prix ? Pour le découvrir, on vous invite donc à aller voir Maps to the stars, en salle partout en France
source : Melty
Merci à Horizon86 pour le lien

_________________
 


Dernière édition par sabrinalor le Mar 20 Mai - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 16:23

Critique de Critique_film 4/5
Drame burlesque iconoclaste sur les rêves illusoires des aspirants vedettes qui peuplent Hollywood de leurs carcasses ravagées, Maps to the stars est une charge magnifiquement drôle et cruelle contre les fausses gloires qui peuplent un monde où l’ubris est dans l’ADN de tous ses habitants.

Synopsis : A Hollywood, la ville des rêves où se télescopent les étoiles : Benjie, 13 ans et déjà star, son père, Sanford Weiss, auteur à succès et coach des célébrités, sa cliente, la belle Havana Segrand, qu’il aide à se réaliser en tant que femme et actrice. La capitale du Cinéma promet aussi le bonheur sur pellicule et papier glacé à ceux qui tentent de rejoindre les étoiles: Agatha, une jeune fille devenue, à peine débarquée, l’assistante d’Havana et le séduisant chauffeur de limousine avec lequel elle se lie, Jerome Fontana, qui aspire à la célébrité. Mais alors, pourquoi dit-on qu’Hollywood est la ville des vices et des névroses, des incestes et des jalousies ? La ville des rêves fait revivre les fantômes et promet surtout le déchainement des pulsions et l’odeur du sang.
Havana Segrand (Julianne Moore) est une comédienne en perte de vitesse qui espère reprendre le rôle de sa mère Clarisse Taggart (Sarah Gadon) dans un remake d’un film tourné trente ans plus tôt. Prise dans un duel à travers les âges, Havana est désespérément en quête de sa gloire perdue et de celle de sa mère disparue atrocement. Double de Gloria Swanson/Norma Swanson qui se complaisait dans la sienne dans Boulevard du Crépuscule de Billy Wilder. Maps to the stars pourrait être ainsi vu comme le troisième volet d’une trilogie (après Fedora, toujours de Wilder) où le rapport à la célébrité et au cinéma ne cesserait de glisser vers une représentation de la figure pathétique de l’Acteur encore plus marquée. Julianne Moore est atrocement brillante en éternelle fille de sa mère, malhonnête, inhumaine et ambitieuse. Malgré le sentiment d’horreur qu’elle dégage, elle est belle, admirable et trouve l’un de ses rôles les plus marquants, à l’égal de ses plus grandes performances dans Safe et Loin du paradis.

David Cronenberg dessine une satire cruelle et magnifiquement outrancière de l’usine à rêves qu’est Hollywood où les dents rayent un parquet meurtri jusqu’à l’os. Avec un humour au vitriol et des répliques cinglantes, il démonte les espoirs et les ambitions diffuses de personnalités ravagées par leurs fantômes. Les critiques touchent tout le monde, avec une belle collection de noms de célébrités moqués plus ou moins gentiment mais sans abus de caméos de vedettes dans leurs propres rôles. Celle de Carrie Fisher est savoureuse. Sans en révéler le contenu, rappelons que l’interprète de la princesse Leia est elle-même la fille d’une grande légende du 7ème art, Debbie Reynolds et l’auteur de Bons baisers de Hollywood, roman dans lequel elle raconte les relations conflictuelles entre une mère et une fille toutes deux actrices, même si elle dément tout lien avec sa propre histoire…

Le scénario multiplie les séquences hilarantes, pénibles, choquantes avec un art de la dérision salutaire. Bruce Wagner a écrit une partition d’une grande originalité dans son ensemble même si des éléments épars sembleront familiers aux cinéphiles et amateurs de potins.

Comme toujours, la sexualité des antihéros cronenbergiens est un élément majeur de caractérisation, sans limite d’âge et d’orientation. Les tabous sont brisés, l’inceste, la scatologie, les coucheries utiles pour la carrière, rien ne nous est épargné, sinon l’amour fleur bleue, à peine esquissé et détruit par la volonté d’une femme si cruelle qu’elle assume avec un sourire démoniaque de chanter Goodbye de Kristinia DeBarge lorsqu’elle apprend une bonne nouvelle pour elle, une moins bonne pour sa rivale dans un casting.
Dans cette superbe galerie de freaks et autres monstres plus pervers les uns que les autres, la distribution est d’un très grand niveau. Olivia Williams est une mère à enfant vedette terrifiante, bien plus que ne l’était Anna Magnani dans Bellissima. John Cusack est son mari, un gourou et coach de vie, pas du tout à l’écoute de sa famille (avec de terribles répercussions) et incapable d’accepter la remise en cause de ses certitudes. Mia Wasikowska est doucement fragile avec ses séquelles physiques et morales insurmontables. Pour son plus grand bien, Robert Pattinson retrouve une nouvelle fois David Cronenberg, même s’il doit accepter de se retrouver dans une limousine de plus petit modèle que dans Cosmopolis. Le jeune Evan Bird, parfait, est atrocement crédible en hybride trop cynique, surtout pour son jeune âge, de Justin Bieber et Frankie Muniz (la série Malcolm).

Le récit glisse vers une mythologie d’aujourd’hui où les dieux vont punir ces atroces représentants d’un monde en perte de vitesse et pas de Noë miraculeux pour les racheter de leur ubris démesuré. Heureusement, Cronenberg n’est pas un moralisateur mais un caricaturiste avisé qui croque ses modèles en faisant ressortir l’horreur intérieure à l’air libre. Il joue avec les grandes références divines et fantasmagoriques, allant jusqu’à faire (avec ironie) de celle par qui le mal explose une fille tombée de Jupiter. Les esprits apparaissent soudain et entraînent les vivants en enfer, et l’on ne parle pas ici d’un monde sans narcotiques…
Source : Critique-film
Merci à Horizon86 pour le lien

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 16:38

Very Happy Very Happy Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 19:35

Sabrina

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mar 20 Mai - 23:10

les filles
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 8:58

Critique du film par Les Inrockuptibles

imagebam.com imagebam.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 9:34

Very Happy Very Happy Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 59
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 18:54

 

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 20:06

Rob Talks About Hollywood's Reaction to 'Maps To The Stars'

The LA Times talked to the 'Maps To The Stars' cast & crew about Hollywood's reaction to the movie. Rob was surprised at some reactions.

In the end of the article, the LA Times mentions that 'Maps To The Stars' will screen at another festival, likely TIFF. Here are Rob's comments:

(...)

The Los Angeles-based trades Variety and the Hollywood Reporter, meanwhile, have given it tepid reviews, in part citing it as being "severely negative," while the foreign press has been more kind. The film's producer, Bruce Katz, says this is not a coincidence, wondering if it hit a little too close to home for Hollywood-oriented publications.

Pattinson, who after the "Twilight" series has been on his share of big Hollywood sets, said he was surprised at some of the naysayers.

"Are people saying it's mean?" he asked when told of some early reactions, adding, "The child actor part felt very real. Almost every set I've been on has had someone like that."

Asked about his experiences with some of the more narcissistic portrayals, he said, "Well, Hollywood attracts crazy people, and then you add a lot of money, so…" his voice trailing off.

(...)

"Maps" will screen again at a festival, likely in Toronto, before opening in the U.S. in the fall via the Canadian-based independent distributor eOne.

source Los Angeles Time via RPlife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 20:32

Robert Pattinson parle de la réaction d'Hollywood face à 'Maps To The Stars'

Variety et The Hollywood Reporter, tous deux basés à Los Angeles, ont donné des critiques assez mitigées , en partie citant le film comme étant "sévèrement négatif," alors que la presse étrangère a été plus tendre. Le producteur du film, Martin Katz, dit que ce n'est pas une coincidence, se demandant si ça n'a pas touché trop près de la maison pour les publications orientées très Hollywood.

Pattinson, qui après la saga "Twilight" a eu sa part sur les gros plateaux Hollywoodiens, dit avoir été surpris par les rabat-joies.

"Les gens disent ils que c'est méchant?" a t-il demandé quand on lui a parlé des premières réactions, ajoutant, "Le rôle de l'acteur enfant semblait vraiment réaliste. Sur presque tous les plateaux sur lesquels je suis allé, il y avait quelqu'un comme ça."

Interrogé sur ses expériences avec quelques uns des portraits les plus narcissiques, il a dit ", Hollywood attire les gens fous et ajoutez à cela beaucoup d'argent…" sa voice se réduisant.

(...)

"Maps" va de nouveau être projeté lors d'un festival, probablement à Toronto, avant sa sortie aux U.S. A à l'automne par eOne.

source Los Angeles Time via RPlife


_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 20:37

 Sabrina   

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 21:57

 les filles
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Mer 21 Mai - 22:54

 les filles

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 74

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 0:26

 lili  
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 12:50

Critique des chroniqueurs de l'émission "Ca Balance à Paris" sur Paris Première

nom de l'image
[Cliquez sur l'image pour accéder à la vidéo]

source : paris-premiere.fr

Le chroniqueur a quand même une notion très spéciale de "la comédie"  lol! 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 12:52

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 13:40


_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 62
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 15:17

 J'ai vu le film comme une comédie , moi aussi ... une comédie macabre ...
ou plutôt une comédie satirique avec tous les travers et le ridicule des personnages ...
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 45
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 18:58

 je rejoints plutôt l'avis de la femme, à la fin de la vidéo  scratch  je ne peux pas mettre le film dans une casse "comédie" ou "drame" ou "thriller"    C'est assez fort d'être déstabilisé comme ça  
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 19:17

 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 59
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 20:14

 

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   Jeu 22 Mai - 20:52

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Map to the stars] Revue de presse   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Map to the stars] Revue de presse
Revenir en haut 
Page 17 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Map to the Stars-
Sauter vers: