The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Queen of the Desert] Revue de presse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 13 Déc - 1:36

Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 13 Déc - 8:52


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Ven 6 Fév - 22:34

Les premières critiques sur la performance de Robert dans le film


Alors que le film avait sa grande première aujourd'hui au Festival du Film International de Berlin, les journalistes ont pu voir le film. Les premières critiques du film commencent à circuler sur le net. Voici quelques retours sur la performance de Robert dans le film :


The Independent

T.E Lawrence lui-même apparaît (joué d'une manière excentrique et pince sans rire par Robert Pattinson de Twilight)[...] La performance de Pattinson, quant à lui est comique est très éloignée de Peter O'Toole. Il joue Lawrence d'Arabie avec une langue acérée, un personnage sardonique qui peut voir les prétentions de ses patrons et collègues.

The Playlist

En fait, parmi les acteurs qui ne sont pas dépassés par le lourd sens "nous incarnons des mecs d'un ancien temps dans des vêtements vieillots", Robert Pattinson (même si le vêtement est un peu étrange sur lui), pour qui, je dois l’admettre, probablement 75% des lecteurs de cette critique vont être à l'écoute, est plutôt surprenant. Le rôle est petit, il a seulement quelques scènes, mais, aidé par les écrits de T.E Lawrence le décrivant comme ayant un grand ego mais drôle, un esprit fantasque, il à l'air de croire qu'il vit dans les temps modernes, et non pas dans une reconstitution anachronique. Et même quand il a des choses solennelles à dire, comme quand il cite la célèbre phrase de Jefferson "Je tremble pour mon pays quand je songe que Dieu est juste" il le fait si légèrement, dans la conversation - le costume peu convaincant mis de côté, qu'il y insuffle un peu de vie. 

The Hollywood reporter

Les brèves mais signifiantes apparitions de Robert Pattinson en tant que T.E Lawrence mises à part, le film semble moins susceptible d'être comparé à la classique incursion dans le désert de David Lean qu'a un drame biographique des années 80, ne demandant qu'à être surnommé "Out of Arabia".

The Guardian

Et la voila, rencontrant Lawrence en personne, joué de façon désinvolte par Robert Pattinson. Il à l'air un peu mal à l'aise dans la coiffure - mais peut-être pas plus mal à l'aise que Lawrence lui-même. Son apparence a obtenu quelques rires dans l'auditoire du festival de Berlin, mais Pattinson porte ce (petit) rôle assez bien. 

The Critic Wire

Robert Pattinson obtient une bonne note pour sa brève apparition dans le rôle de l'authentique T.E Lawrence.

Via & Via 

J'ai pas eu le courage de traduire l'ensemble des critiques donc j'ai juste mis les passages sur rob, mais dans l'ensemble les critiques sont plus que mitigés sur le film

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Ven 6 Fév - 23:01

t'as bien eu raison !!!y'a que Rob qui nous interesse lol!

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 44
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Ven 6 Fév - 23:02

au moins, il ne passe pas inaperçu
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Ven 6 Fév - 23:10

Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 0:39

D'autres (dont certaines plus ou moins négatives :

Variety

Lors de la prochaine étape de son voyage, elle rencontre un jeune T.E Lawrence (un Robert Pattinson ayant un look consterné, qui, comme Franco, a suscité des rires à Berlin quand il est apparu pour la première fois à l'écran. Même si elle fait clairement forte impression auprès des hommes qu'elle rencontre, il l'a surprend en lui demandant, "Gertie, voulez-vous bien ne pas m'épouser ?"

Little White Lies

Robert Pattinson dans le rôle de 'Lawrence' [le célèbre Lawrence d'Arabie] n'a pas grand chose à faire à part porter un keffieh et regarder "Gertie" avec une lueur espiègle 'nous sommes des rebelles de l'Empire Britannique' dans le regard.


Screen Daily

Pattinson arborant le classique Keffieh, a un style fringant typique, mais son Lawrence joue un petit rôle et est presque un cliché plutôt qu'utile dans l'histoire.

Telegraph

Dès sa première prise, Robert Pattinson, dans le rôle de T.E Lawrence est victime d'une erreur de casting à se tordre de rire et mauvais, mais il se rachète en étant effronté : "Pourriez vous ne pas m'épouser ? demande t-il à Bell, en remuant ces sourcils, quand ils se revoient pour un interlude introspectif à Petra.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 7:13


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 11:46

D'autres Smile

Indiewire

L'aspect le plus ironique de l'entreprise est que l'un des hommes avec qui la conduite de Bell est crédible, ayant des rapports intrigants, est celui sur lequel son sex-appeal n'a pas d'effet : nul autre que T.E Lawrence en personne, joué d'une façon maniéré par Robert Pattinson. Pattinson n'a pas beaucoup de temps à l'écran ici, mais il parvient à se présenter avec un Lawrence différent du portrait iconique de Peter O'Toole - une sorte de photo - un rebelle dans des vêtements arabes fantaisistes - ses échanges avec kidman ont un petit quelque chose de Mr Steed et Mlle Peel [NDLT : personnages de chapeau melon & botte de cuir] qui donne à leurs scènes un peu de punch.

The Upcoming

Robert Pattinson est pince sans rire en tant que T.E Lawrence, c'est divertissant mais il ne convient pas tout à fait pour le rôle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 12:28

Une critique complète (c'est en francais Laughing ) mais pas franchement tendre avec le film ...

Toute la culture

« QUEEN OF THE DESERT », LE MÉLO ORIENTALISTE DE WERNER HERZOG

Budget énorme, portait de femme orientaliste, costumes chatoyants et casting flamboyant (Kidman, Franco, Pattinson et Lewis) ne sauvent pas Queen of desert de sa médiocrité grandiloquente.

Note : 1 étoile sur 5

La projection presse de Queen of the desert était pleine à craquer une demie heure avant la projection. Tous attendaient beaucoup du prophète Herzog en son pays, avec un casting hollywoodien. Peine perdue : dès les premiers plans nébuleux d’un désert de téléfilm, on se dit que quelque chose cloche. Un tour de table bavard où Pattinson donne un cours de géopolitique en T. E. Lawrence avec un torchon sur la tête, on se dit qu’Angélique Marquise des anges, elle, n’osait pas nous donner des leçons… Et le reste s’enchaîne à l’avenant autour d’une Nicole Kidman qui n’est pas sortie des manières de Grace de Monaco pour jouer une orientaliste anglaise spécialiste des bédouins à la veille de la Première Guerre mondiale, Gertrud Bell. On la suit de manière longue et très « exotique » quitter le verdoyant foyer anglais pour tomber amoureuse autour de poèmes persan d’un attaché d’ambassade à Téhéran (James Franco, fat, gras et absolument faux à chaque ligne de dialogue de téléfilm de M6). Elle ne peut l’épouser, il se suicide, elle décide que son cœur appartiendra a désert et va rencontrer les bédouins. Au début seule, après, de manière plus politiques, notamment pour souffler aux britanniques comment dessiner leur indépendance après la chute de l’Empire Ottoman.
Les clichés orientalistes (référence à Lawrence d’Arabie ?) rivalisent avec les clichés amoureux (prise de main tralala, silence et verre cassé d’émotion à la nouvelle du suicide su deuxième amour, déclarations intempestives…) dans une suite absolument inintéressante de saynète où la reine du désert part, puis revient au Caire, puis se refuse à un homme, puis repart dans le désert. C’est long, fastidieux et très mal joué (la faute aux dialogues) et les plans sont tellement télécommandés qu’on a peine à apprécier les paysages. Restent l’adorable Damian Lewis rescapé de Homeland, les costumes et les boucles d’oreilles en émeraude de Nicole Kidman, toute de noire vêtue et carré strict, à la conférence de presse. On aurait presque espéré que Herzog nous déclare qu’il s’agissait d’une pastiche ou d’une blague de potache, mais pas du tout ! L’équipe plus habillée pour un enterrement que pour un festival n’en pouvait plus de parler de la Syrie actuelle en termes vagues et de vanter l’héroïne trop méconnue que Herzog a sortie des limbes de l’Histoire. Un désastre assumé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 13:46


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 14:14

Une autre en francais (négative sur l'ensemble du film)

24 heures (Suisse)

La «reine» Nicole Kidman accueillie froidement à Berlin

Signé par Werner Herzog, Queen of the Desert raconte la vie d'une membre des services secrets britanniques au début du XXe siècle.

Queen of the Desert ou reine de Berlin? En l’occurrence, Nicole Kidman ne tranche pas et cumule les deux. Et vu l’affluence hier à la conférence de presse qu’elle donnait au festival, elle n’a aucun souci à se faire pour son statut de star. En revanche, elle devrait commencer à réfléchir aux rôles qu’elle accepte. Et peut-être même se remettre en question, tant son jeu stéréotypé et parfois à la limite de la mièvrerie finit par agacer dans ce Queen of the Desert dont elle incarne le rôle-titre.

Signé par un Werner Herzog qu’on a connu plus rugueux, le film raconte la vie de Gertrude Bell, historienne, romancière et membre des services secrets britanniques ayant joué comme médiatrice un rôle décisif dans la politique au Moyen-Orient au début du XXe siècle. Parfois dépeinte comme une Lawrence d’Arabie au féminin, Gertrude Bell devint une figure de légende dans les pays arabes. En revanche, sa vie sentimentale fut un désastre et elle ne se maria jamais. C’est du reste suite à une histoire d’amour tragique qu’elle décide de s’installer à Téhéran. Mais la dimension politique et historique de Queen of the Desert reste au second plan. Et Herzog préfère s’attarder sur la personnalité de son héroïne, quitte à user d’un romantisme suranné plombant très vite un récit qui peine à transcender une imagerie des mille et une nuits aujourd’hui totalement dépassée.

Terriblement lisse et sage, le film ne quitte jamais - ou rarement - les rails des convenances et des clichés. La langueur et l’ennui s’installent, pendant que Kidman, par un jeu peu subtil et souvent en porte-à-faux avec ce que le film tente de raconter, n’infléchit pas la tendance. Quelques séquences inattendues surgissent. Une course de dromadaires, Robert Pattinson en Lawrence d’Arabie et le vent dans les dunes balayant tout sur une musique inspirée de Klaus Badelt. Tout cela ne suffit pas à éviter la léthargie. Le film a été accueilli avec la plus grande froideur à Berlin, comme s’il s’agissait d’être raccord avec la température extérieure. Pas un sifflet, pas un seul applaudissement. Herzog, qui cherche peut-être à se refaire une santé auprès d’un public allemand auquel il fut longtemps infidèle, n’a pas visé tout à fait juste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 47
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 16:15

Bon bah ça a le mérite d'être clair ! Nicole est tellement peu naturelle que ça se ressent dans son jeu ( enfin je suppose )
Ce que je retiens c'est que les quelques scènes avec Rob sont sympas ! cheers

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 19:45


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 44
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 19:50

et merci Nicole Kidman
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 20:43

Une autre en francais (plutôt positive celle ci Smile )

Film de Culte

Note : 4 étoiles sur 6

LA FEMME DES SABLES

Il y a dans Queen of the Desert des motifs Herzog presque trop évidents, avec ce récit d'une aventurière qu'on prend pour une folle et qui se lance dans une exploration de territoires inconnus. Les thèmes sont ceux qu'on retrouve dans certains des films marquants du cinéaste, où Klaus Kinski descend l'Amazone dans l'espoir de retrouver les cités d'or (Aguirre, la colère de dieu) et envoie son bateau gravir une montagne afin de construire un opéra au milieu de la forêt péruvienne (Fitzcarraldo). Mais si l'immensité du désert dans le nouveau film du cinéaste vaut bien l'immensité verte traversée autrefois, son personnage principal n'est pas le même et l'histoire ne se répètera pas. Malgré les apparences, Queen of the Desert n'est pas un encore de ses films d'il y a 30 ou 40 ans.

Gertrude Bell, archéologue, femme de lettre, espionne, n'est ni Aguirre, ni Fitzcarraldo. Alors que ces deux derniers sont persuadés de savoir où ils se rendent, jusqu'à s'enfoncer dans les limbes et la folie, Bell voyage sans boussole et est dit-elle guidée par sa curiosité. Les monstres despotiques laissent place à une héroïne beaucoup plus douce - mais qui n'est en rien une demoiselle en détresse. "Les grands films sont des biographies de leurs acteurs". Cette phrase caractérise bien une large partie de la filmographie de Nicole Kidman (on mettra volontiers de côté la partie la plus commerciale de sa carrière, comme ses 3 films - et 3 échecs - de 2014, Grace de Monaco, Les Voies du destin et Avant d'aller dormir). Kidman, fille de féministe, a la plupart du temps défendu des personnages eux-mêmes féministes, complexes et hors des conventions, de l'héroïne farouche de Portrait de femme à Virginia Woolf dans The Hours en passant par Diane Arbus dans Fur. Bell rejoint ces femmes fortes vomies par les hommes (la première scène, la seule dans laquelle l'actrice n’apparait pas, et où des mâles découpent une carte du monde comme un gâteau en excluant naturellement toute éventualité qu'une femme puisse jouer un rôle). Bell est le sujet de Herzog, pas l'objet - c'est elle qui prend les photographies. Elle est une femme qui, la quarantaine, venant d'une bonne famille au début du 20e siècle, n'est toujours pas mariée. Et c'est dans la solitude que Bell rejoint les héros fous d'Herzog: la jungle traduisait déjà l'inconscient fiévreux des explorateurs, la mer de sable est le reflet intérieur d'une femme seule aux amours brisées.

On l'a dit: Queen of the Desert n'est pas une redite des films réalisés par Herzog dans les années 70 ou 80. Les références sont peut-être à chercher... avant ces dates, du côté d'un cinéma d'aventures comme Hollywood n'en produit plus. Toute la première moitié joue avec talent la carte d'un équilibre entre la romance candide et exotique au premier degré tout en apportant des touches d'humour qui, subtilité importante, ne sont pas de l'ironie second degré qui est un tic du cinéma contemporain. Ce n'est pas réussi jusqu'au bout, et la deuxième moitié du long métrage souffre d'un problème de construction et d'un rythme plus défaillant. Mais il y a une vraie beauté dans ces plans où Kidman est filmée comme dans une peinture d'Alma Tadema, où les bains sont recouverts de pétales de fleur, il y a un certain souffle lorsque la caméra d'Herzog s'élève dans la grandeur désertique, sur Petra ou des lieux fantômes. Et puis il y a la performance de Kidman elle-même. "Vous verrez à quel point elle est bonne", avait prévenu Herzog il y a quelques mois ; l'actrice australienne, omniprésente à l'écran, porte en effet le film à bout de bras.

L'Oursomètre : Déjà récompensée pour The Hours, Nicole Kidman est une candidate logique au prix d'interprétation. La facture classique du long métrage le privera t-il de tout autre prix ?

Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 47
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Sam 7 Fév - 21:58


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Dim 8 Fév - 8:30


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 43
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Dim 8 Fév - 16:51


_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Mer 18 Fév - 3:37

Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Mar 3 Nov - 23:31

Werner Herzog parle de Rob dans une interview avec The Daily Beast :

Traduction :

[...]Il a choisi Robert Pattinson dans le rôle de T.E Lawrence avant de saisir complètement à quel point la saga Twilight était énorme.
"Je m'en suis seulement rendu compte quand où que j'aille au Maroc il y avait des jeunes filles hurlant," sourit-il. "Pattinson est un jeune homme très très intelligent et très bien éduqué. Quand il dit quelque chose dans le film, c'est toujours crédible. Vous voyez que vous n'avez pas seulement à faire à un joli visage. Ce fut un plaisir qu'il soit là. C'est un bon camarade également."

Source Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Mer 4 Nov - 1:34

Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Mer 4 Nov - 23:46

Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Jeu 5 Nov - 4:22


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Queen of the Desert] Revue de presse   Aujourd'hui à 16:24

Revenir en haut Aller en bas
 
[Queen of the Desert] Revue de presse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Queen of the Desert-
Sauter vers: