The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 21:39

Q&A: Robert Pattinson and David Cronenberg Plumb the Depths of 'Cosmopolis'

ou've heard of "Cosmopolis," the stylishly surreal adaptation of Don DeLillo's novel, but have you heard of its director and star, up-and-comers David Cronenberg and Robert Pattinson?

We're kidding.

Cronenberg, of course, is the man responsible for "A Dangerous Method" and "Eastern Promises," while Pattinson is the driving force behind a gazillion heartbeats as the romantic lead of the monumentally popular "Twilight Saga." The pairing, deemed unlikely in a handful of headlines, is a logical next step for Pattinson, who retires his vampire fangs with the final "Twilight" installment in November, and has already laid the groundwork for a serious dramatic career with other roles, including the lead in last year's "Water For Elephants."

We've been wondering about the impact of casting a teen idol in a very adult movie — and this week, we got a chance to go straight to the source. We talked to Cronenberg and Pattinson about their relationship to die-hard Twi-Hards, and got their take on the recent marriage of big-name directors to superhero movies (Spoiler: Cronenberg thinks it's ridiculous).

In casting Robert Pattinson, you have an interesting tension between a big percentage of his fanbase — teenage girls, many of them — and a film they might find inscrutable. Is that conflict appealing to you?

David Cronenberg: It was not really an issue at all, in terms of casting. On the other hand, what was interesting was while we were shooting the movie, all these "Cosmopolis" websites popped up that were created by "Twilight" fans and Rob fans, and they were reading the book and exchanging notes about the book and how it might work in the movie. Really, I wasn't thinking that this was necessarily going to be an audience for this movie, but then I started to think, "Well, some of them, it definitely is going to be." And that was exciting 'cause these are young girls who maybe had read "Twilight" and "Harry Potter," and suddenly they're reading Don DeLillo. That's pretty good.

I don't really have an audience in mind when I'm making a movie ... I'm making it for me and all of us who are excited about the script. I'm making it for an audience, but that's kind of an unknown and amorphous audience, so anybody who's part of that audience is okay with us, let's put it that way.

Robert, knowing that younger fans will cross genres for you, do you worry that you need to choose parts carefully? Is that on your radar?

Robert Pattinson: It's like I feel a responsibility to myself. If you're doing stuff just purely for money, you're probably disrespecting your audience as well. It's not good for anyone. It's not even really good for you. The only thing I really know is what I think I would find interesting to watch and if I try and make that, I feel like I learn a lot out of doing it and watching it. And so , I don't know, I think I fulfilled my responsibility.

I think you do [have a responsibility] in a lot of ways. Not a massive one. But you know, I think your responsibility can also include failures as well. I mean, you can learn something from doing a sh**ty movie, too.

Before making "Cosmopolis," did you consider the effect your involvement might have on skewing its audience?

RP: No, I basically was consumed with terror about me being bad in it. I mean, that's what I was thinking right up until Cannes. The night before the premiere at Cannes, David was like, "Oh, yeah. I'm fully expecting walk-outs."

I knew I already liked the movie a lot, but I was still terrified then, mainly because I'm, like, going to have to have a fight with 3,000 people, if they started booing or something [laughs].

You were expecting people to get up and leave? Because your character is so unsettling? He is arguably a sociopath.

RP: I think the walk-out thing actually is just the culture of filmmaking, I mean, it's become a consumer thing. People think they're being insulted when there's a challenging movie. It's so weird. People sit in a movie which they know is s**t and know they're gonna talk to all their friends and say it's s**t, but to sit there and watch a piece of s**t [laughs]. They'll watch one which they know is kind of good and don't really get it and have to walk out and be so offended. I don't think I've ever walked out of a movie in my life. And people will be so offended by it, they can't take it anymore.

DC: I think the walk-outs, I only know about from some of the Twi-Hard websites, because the girls are saying, "I was so shocked these people walked out of the movie." They walk out because it's too much talk. They can't absorb it, and [don't] let it wash over them and just not worry about that, which is really the way you handle that. Everything that's said in the movie actually makes sense and is pretty intelligent, of course, from DeLillo, but there's no way you can absorb it all. It comes at you so fast and so articulate, you know.

RP: People are panicking.

DC: Yeah, you should just let it wash over you, and naturally it'll soak in or it won't. It's not gonna hurt you, but they can't take it. I don't think it has anything to do with the character that Rob plays, because, I mean, Hannibal Lecter's pretty chilling and nobody walked out of that. Though [Rob's character] Eric is ... cuter.

David, you've done drama and horror. Some fairly formidable directors have branched out into superhero movies pretty beautifully —is that something you would consider doing?

DC: I don't think they are making them an elevated art form. I think it's still Batman running around in a stupid cape. I just don't think it's elevated. Christopher Nolan's best movie is "Memento," and that is an interesting movie. I don't think his Batman movies are half as interesting though they're 20 million times the expense. What he is doing is some very interesting technical stuff, which, you know, he's shooting IMAX and in 3-D. That's really tricky and difficult to do. I read about it in "American Cinematography Magazine," and technically, that's all very interesting. The movie, to me, they're mostly boring.

Do you think the subject matter prohibits the elevated art form?

DC: Absolutely. Anybody who works in the studio system has got 20 studio people sitting on his head at every moment, and they have no respect, and there's no…it doesn't matter how successful you've been. And obviously Nolan has been very successful. He's got a lot of power, relatively speaking. But he doesn't really have power.

So that's a no.

DC: I would say that's a no, you know. And the problem is you gotta… as I say, you can do some interesting, maybe unexpected things. And certainly, I've made the horror films and people say, "Can you make a horror film also an art film?" And I would say, "Yeah, I think you can."

But a superhero movie, by definition, you know, it's comic book. It's for kids. It's adolescent in its core. That has always been its appeal, and I think people who are saying, you know, "Dark Knight Rises" is, you know, supreme cinema art," I don't think they know what the f**k they're talking about.

Having determined that they're utterly pedestrian, is that something you would ever do, Robert?

DC: As an actor, I would play Batman.

RP: Actors always think they can elevate anything. The worse the script is, the more an actor is like… I mean, it's funny, you read the worst script ever, and you'll talk to everyone, and go… I always talk to my agents and I got sent this thing the other day, and they're like, "Oh my God, this is the worst thing ever." But really, like, it was basically only one character, you're like, "I don't know. I think I could do something with this."

I'd never get offered [a superhero role]. I'm not buff enough [laughs].

DC: Rob, it's okay. They put you in a funny suit. You don't have to be buff.

source : nextmovie.com via @larry411

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 21:40

Traduction dans la soirée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 22:22

Questions / Réponses : Robert Pattinson et David Cronenberg touche le fond de 'Cosmopolis'

Vous avez entendu parler de "Cosmopolis", l'adaptation stylé et surréelle du roman de Don Delillo, mais avez-vous entendu parler de son réalisateur et de sa vedette, les nouveaux arrivants David Cronenberg et Robert Pattinson ?

Nous plaisantons.

Cronenberg, bien sûr, est l'homme responsable de "A Dangerous Method" et "Eastern Promises", alors que Pattinson est la force dirigeante derrière un milieu de battements de coeur, en tant que le romantique à la tête d'affiche de la saga extrêmement populaire 'Twilight'. L'association, contrairement à ce qu'estime une poignée de gros titre, est une étape logique pour Pattinson, qui a retirer ses dents de vampires avec le dernier film 'Twilight' qui sort en Novembre, et il a déjà commencé à se préparer une une carrière sérieuse et dramatique avec ses autres rôles, incluant son rôle principal l'an dernier dans "Water For Elephants".

Nous nous interrogions sur l'impact de choisir une idole des adolescentes pour un film très adulte - et cette semaine, nous avons eu la chance d'aller directement à la source. Nous avons parlé à Cronenberg et Pattinson sur leur relation avec les fans de Twilight, et de leur avis sur le fait que de grands réalisateur dirigent des films de super héros (Spoiler : Cronenberg pense que c'est ridicule).

En embauchant Robert Pattinson, vous avez une tension intéressante entre un gros pourcentage de ses fans - des adolescentes, pour la plupart - et un film qu'elles pourraient trouver impénétrable. Est-ce un conflit attrayant pour vous ?

David Cronenberg : Ce n'était pas vraiment une question, en terme de casting. Mais d'un autre côté, ce qui était intéressant c'était que pendant que nous tournions le film, tout ces sites internet sur Cosmopolis ont apparu et ils ont été crée par des fans de Twilight et des fans de Rob, et ils ont lu le livre et échanger leurs remarques dessus et comment ça fonctionnera dans le film. Vraiment, je ne pensais pas qu'ils deviendraient nécessairement un public pour ce film, mais ensuite j'ai commencé à me dire, "Et bien, certains d'entre eux, vont définitivement aller voir le film." Et c'était excitant car ces jeunes filles qui ont peut être lu Twilight et Harry Potter, soudainement lisent Don Delillo. C'est assez bon.

...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 23:00

...

Je n'ai pas vraiment de public en tête quand je fais un film... Je le fais pour moi et pour tous ceux qui sont excité à propos du script. Je le fais pour un public, mais pour un public d'inconnu et informe, donc quelque soit les personnes qui font parti du public, elles sont d'accord avec nous, on peut le dire comme ça .

Robert, savoir que des jeunes fans vont traverser les genres avec vous, êtes vous préoccupés par le fait que vous devez choisir vos rôles avec précaution ? Est-ce dans vos critères ?

Robert Pattinson : C'est comme si je ressentais une responsabilité envers moi même. Si vous faites des choses simplement pour l'argent, vous allez probablement manquer de respect à votre public dans ce cas. Ce n'est bon pour personne. Ce n'est même pas bon pour vous. La seule chose que je sais vraiment c'est que je pense que je trouverai intéressant de regarder et si j'essaye et le fait, j'ai l'impression d'apprendre beaucoup de choses en le faisant et le regardant. Et alors, je ne sais pas, je pense que j'ai rempli ma responsabilité.

Je pense que vous avez des responsabilités de bien des manières. Pas de grandes responsabilités. Mais vous savez, je pense que votre responsabilité peut également inclure des échecs. Je veux dire, vous pouvez apprendre quelque chose en faisant un film de merde aussi.

Avant de faire "Cosmopolis", avez vous considéré la manière dont votre implication pourrait altérer le public ?

RP : Non, j'étais surtout consumé par la terreur d'être mauvais dans le film. Je veux dire, c'est ce que je pensais jusqu'à Cannes. La nuit précédent l'avant-première à Cannes, David disait, "Oh, Ouais. Je m'attends à ce que des gens sortent de la salle."

Je savais que j'aimais déjà beaucoup ce film, mais j'étais toujours terrifié, surtout parce que je me disais que j'allais me battre avec 3000 personnes s'ils commencent à huer ou faire des trucs du même genre [Rires].

Vous vous attendiez à ce que des personnes se lèvent et partent ? Car votre personnage est tellement déconcertant ? On peut soutenir que c'est un sociopathe.

RP : Je pense que le fait de quitter la salle est simplement dans la culture du cinéma, je veux dire, c'est devenu quelque chose de consommable. Les gens pensent qu'ils vont être insultés quand il y a un film provocateur. C'est tellement bizarre. Les gens regardent un film alors qu'ils savent que c'est de la merde et qu'ils vont en parler à tous leurs amis et dire que c'est de la merde, mais ils s’assoient et regardent une merde [Rires]. Il en regarderont un en sachant qu'il est assez bon et ne comprendront pas vraiment, alors ils doivent sortir et être tellement offensé. Je ne pense pas que je sortirai en plein milieu d'un film dans ma vie. Et les gens seront tellement offensé par ça, qu'il n'en supporteront pas plus.

DC : Au sujet des gens qui quittent la salle, je le sais seulement grâce à certains site de fans de Twilight, car les filles disaient, "J'ai été tellement choqué de voir des gens quitter la salle pendant le film." Ils partent car ça parle trop. Ils ne peuvent pas l'assimiler soudainement et ne s'inquiète pas de ça, ce qui est vraiment la manière dont vous gérer ça. Tout ce qui est dit dans le film a du sens et est assez intelligent, bien sûr, venant de DeLillo, mais il n'y a aucun moyen de tout assimiler. C'est tellement rapide et précis, vous savez.

...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 23:23

...

RP : Les gens paniquent.

DC : Ouais, vous devez laisser le film faire, et naturellement ça prendra ou pas. Cela ne va pas vous blesser, mais ils ne peuvent pas le supporter. Je pense pas que ça ait quelque chose à voir avec le personnage que Rob joue, car, je veux dire, Hannibal Lecteur est assez glacial et personne n'a quitter la salle pour ça. Même si [Le personnage de Rob] Eric est...plus mignon.

David, vous avez fait dans le drame et l'horreur. Certains réalisateurs assez formidable ont diversifié leur activité en faisant des films de Super Héros merveilleusement bien - est ce que c'est quelque chose que vous pourriez faire ?

DC : Je ne pense pas qu'ils font d'eux une forme d'art surélevée. Je pense que c'est toujours Batman courant dans une cape stupide. Je ne pense pas que ce soit élevé. Le meilleur film de Cristopher Nolan est "Memento", et c'est un film intéressant. Je ne pense pas que son film de Batman soit pour moitié aussi intéressant même s'ils ont dépensé 20 millions. Il a réalisé des techniques intéressantes, vous savez, il a tourné en format IMAX et 3D. C'est vraiment délicat et difficile à faire. J'ai lu un article à ce sujet dans "American Cinematography Magazine", et techniquement, tout ça est très intéressant. Le film, pour moi, est plutôt ennuyeux.

Pensez-vous que le sujet interdit une forme d'art plus élevé ?

DC : Absolument. Tout ceux qui travaille dans le système ont eu 20 personnes des studios regardant par dessus leur tête à chaque moment, et ils n'ont aucun respect, et il n'y a pas... Ça n'a pas d'importance le succès que vous avez. Et manifestement Nolan a eu beaucoup de succès. Il a beaucoup de pouvoir, relativement parlant. Mais il n'a pas vraiment de pouvoir.

...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Mer 15 Aoû - 23:39

...

Donc c'est un non.

DC : Je dirais que c'est un non, vous savez. Et le problème est que vous devez...comme je le dis, vous pouvez faire quelque chose d'intéressant, voir d'inattendue. Et certainement, j'ai fait des films d'horreur et les gens disent, "Pouvez vous faire un film d'horreur mais également un film d'art et d'essai ?" Et je dirais, "Ouais, je pense que vous pouvez."

Mais un film de super héros, par définition vous savez, c'est une bande dessinée. C'est pour les enfants. C'est pour les adolescents. Ca a toujours eu cet attrait, et je pense que les gens qui disent, vous savez, "Dark Knight Rises," est, vous savez, un film d'art suprême," Je ne pense pas qu'il savent de quoi ils parlent.

Ils l'ont mis sur un piedestal, est-ce quelque chose que vous feriez, Rob ?

DC : En tant qu'acteur, je voudrais jouer Batman.

RP : Les acteurs pensent toujours qu'ils peuvent surélevé n'importe quoi. Plus le script est mauvais, plus l'acteur se dit..je veux dire, c'est marrant, vous lisez le pire script, et vous en parlez à tout le monde et vous y allez... Je parle toujours à mes agents et on m'a envoyé ce truc l'autre jour, et ils se disaient, "Oh mon dieu, c'est le pire truc que j'ai jamais lu." Mais vraiment, il n'y avait qu'un personnage, vous vous dîtes, "Je ne sais pas. Je pense que je peux en faire quelque chose."

On ne m'a jamais proposé un rôle de super héros. Je n'ai pas assez de mordant [Rires]

DC : Rob, c'est ok. Ils te mettront dans un costume drôle. Tu n'as pas à avoir de mordant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 5:09


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 9:40

un grand

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 15:32


_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 16:57


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 37
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 18:44

Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Jeu 16 Aoû - 20:50


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   Lun 20 Aoû - 1:32

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web] Interview avec NextMovie - Août 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] Interview avec NextMovie - Août 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2012 :: Août 2012-
Sauter vers: