The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Interview avec LA Times - Août 2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 17:04

NEW YORK — Jon Stewart tried to bait him with Ben & Jerry's Karamel Sutra. "Good Morning America" host George Stephanopoulos offered him Cinnamon Toast Crunch. But maybe French fries would have been a better ploy to get Robert Pattinson to spill some juicy personal details about his breakup with costar Kristen Stewart.

"Media culture is a monstrous thing," Pattinson lamented Wednesday afternoon, jamming fries into his mouth between puffs on his electronic cigarette. "You can't win. The annoying thing is that you can't attack them, but you can't defend yourself. The best thing you could possibly do is punch a paparazzi and give them their big payday."

The 26-year-old actor has run a gantlet of publicity this week that was nominally about promoting his new film, "Cosmopolis," which opens Friday. But the promotional blitz, which also included a New York premiere and other stops, seemed to be as much about proving his emotional resilience in the wake of the tabloid bonanza that exploded after photos surfaced of Stewart in compromising positions with 41-year-old Rupert Sanders, who directed her in "Snow White and the Huntsman."

Sitting alongside Pattinson for moral support at the Mandarin Oriental hotel on Columbus Circle was "Cosmopolis" director David Cronenberg. The Canadian filmmaker, whose challenging art house films almost never garner such wide attention, was there as a sort of buffer but also appeared to be quietly amused by the media circus. The actor's manager would not allow Pattinson to sit alone for an interview with The Times, and even suggested that reporters not ask him about his personal life, or "Twilight."

But "Twilight," of course, is how Pattinson has become perhaps the most widely recognized young actor of his generation. In the movie franchise, based on Stephenie Meyer's bestselling young adult novels, he plays a brooding vampire who falls in love with a human girl (Stewart). The film series has grossed over $2.5 billion worldwide since launching in 2008 and will conclude in November with a fifth installment, "Breaking Dawn — Part 2." Pattinson's off-screen romance with Stewart only stoked the popularity of the vampire movies.

When the Stewart-Sanders affair burst onto the cover of Us Weekly in July, it initially seemed like there was little upside for Pattinson. But Stewart's public apology generated not only sympathy for the man wronged but also a fresh wave of interest for "Cosmopolis," which had premiered to mixed response at the Cannes Film Festival in May.

That could help Pattinson as he strives to craft a post-"Twilight" career. While both of his "Twilight" costars, Stewart and Taylor Lautner, have each taken center stage in studio pictures, Pattinson has mostly stayed in the indie world. His biggest non-"Twilight" film to date was last year's "Water for Elephants," a modestly budgeted period romance with Reese Witherspoon that took in a respectable $117 million worldwide. Pattinson's less-commercial projects, however, have tanked at the box office — the Sept. 11 drama "Remember Me" only collected $8 million domestically in 2010, and the 19th century-set drama "Bel Ami" flopped in June, never expanding beyond 15 theaters.

In "Cosmopolis," Pattinson plays a young billionaire on the verge of financial ruin who self-destructs over the course of one day, and he has earned some of the best reviews of his career for his performance as the detached whiz-kid.

Cronenberg, who adapted "Cosmopolis" from Don DeLillo's book of the same name, said he felt Pattinson was right for the part largely because of his good-looking face, which appears in nearly every frame of the movie. Before casting him, the director watched all of the films the London native has appeared in, and viewed a number of interviews with Pattinson on YouTube to get a better sense of his personality.

"The strength of the 'Twilight' movies is not the acting," acknowledged Cronenberg. "But it's not understood that doing 'Twilight' requires presence and professionalism. Are you saying this is an Academy Award performance, or Alec Guinness? That's a whole other discussion. But you throw somebody on a grueling set like that — a normal person would be dead in an hour."

Warming to his own defense, Pattinson interjected: "With this movie people keep saying, 'Is this gonna be the movie where he can prove he can act?' It's like, 'What do you think I have been doing?'"

"By the way," Cronenberg added, "he's a British guy doing an American accent. People don't realize that there are a lot of very good actors who cannot do accents, and they don't give Rob credit for that."

"Oh, give me anything!" Pattinson said with a laugh and taking a drag on his cigarette, which glowed an electronic red with each inhale.

Still, it's clear Pattinson sometimes questions his acting ability. Before production began on "Cosmopolis," he said he was so unsure of his ability to pull off the role that he sat "trembling, absolutely terrified" during the first screen test.

The nerves are somewhat surprising, considering Pattinson's part in "Cosmopolis" doesn't seem all that distant from his own life. Like his character in the film — who remains isolated in a limousine for hours as he slowly traverses Manhattan to get a haircut — Pattinson said that since "Twilight" opened, he has "had four years of gradually being put more and more into smaller and smaller boxes, and you have a desire to break out." He's also a part of the 1% — according to Forbes, he earned $12.5 million for the last two "Twilight" pictures — a number he says is "completely not true."

"Weirdly, I went to the bar the other day and there were a bunch of people protesting some 1% thing," he recalled. "I drive this kind of [junky]-looking truck sometimes because I started surfing — it's this 2001 Silverado I bought off of Craigslist for, like, $2,000 or something. So I was hiding in the back of the truck when I saw the protest thinking, 'I don't want to get involved in this.'"

The demonstrators, Pattinson said, didn't recognize him and a friend. "When the protesters saw us, they were like, 'We're not even shouting at you. You're driving this piece of .... You're not part of the 1%.'"

Pattinson insists he's terrible with his finances: "The only thing I'm good at with money is blowing it. I don't even understand [what I spend it on]. I have the exact same lifestyle as when I was 15."

"Look at the way he dresses," chimed in Cronenberg, alluding to Pattinson's informal, almost frat-boy get-up of a polo shirt, jeans and backward cap.

The actor said he feels a pressure to appear "unbearably conservative" because he senses his every move is being scrutinized. He says he'd like for bankers to be hunted by paparazzi and TMZ instead, but knows that's unrealistic.

"The tabloid industry does terrible, terrible things for the world. It makes people stupid," he said, his cheeks flushing. "People say [tabloids] are about escapism, and people have got to get away from the misery of the world. It's like, 'No, people are lazy, and they don't want to try.' … Every time I've looked at a magazine like that, I've regretted it. I gain absolutely nothing from it. And neither does anyone else."

source via RPLife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 17:17


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 17:28

trad à venir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 18:12

New York - Jon Stewart a essayé de le provoquer avec de la glace Ben & Jerry's au caramel. Le présentateur de "Good Morning America" George Stephanopoulos lui a offert des céréales "Cinnamon Toast Crunch". Mais peut être que des frites auraient été un meilleur stratagème pour obtenir de Robert Pattinson des détails croustillants à propos de sa rupture avec sa partenaire Kristen Stewart.

"La culture des médias est une chose monstrueuse," se lamente Pattinson mercredi après-midi, en enfournant des frites dans sa bouche entre deux bouffés sur sa cigarette électronique. "Vous ne pouvez pas gagner. Ce qui est ennuyant c'est que vous ne pouvez pas les attaquer, mais vous ne pouvais pas vous défendre. La meilleure chose que vous pouvez faire est de frapper un paparazzi et de leur donner un gros jour de paie."

L'acteur de 26 ans a bravé la publicité cette semaine qui était nominalement pour la promotion de son nouveau film, "Cosmopolis," qui sort Vendredi. Mais l'intense campagne promotionnelle, qui inclut également une avant-première à New York et d'autres arrêts, semble être une preuve de sa résistance émotionnelle à la suite du boom dans les tabloïds qui a explosé après que les photos de Stewart dans un situation compromettante avec Rupert Sanders âgé de 41 ans, qui l'a dirigé dans "Snow White and the Huntsman" aient fait surface.

Assis à côté de Pattinson pour le soutenir moralement à l'hôtel Mandarin Oriental sur Columbus Circle, se trouvait le réalisateur de "Cosmopolis" David Cronenberg. Le réalisateur Canadien, dont les films provocateurs n'ont presque jamais eu autant d'attention, était là en tant que tampon mais il semblait également discrètement amusé par le cirque des médias. Le manager de l'acteur ne permet pas à Pattinson de s'asseoir seul pour une interview avec The Times, et a même suggéré que les reporters ne l’interrogent pas sur sa vie personnelle, ou sur "Twilight".

Mais "Twilight", bien sûr, a permis à Pattinson de devenir peut-être le jeune acteur le plus connu de sa génération. Dans la saga, basée sur les romans pour jeunes adultes de Stephenie Meyer, il joue le ténébreux vampire qui tombe amoureux d'une humaine (Stewart). Le film a rapporté plus de 2.5 milliard de dollars à travers le monde depuis son lancement en 2008 et se finira en Novembre avec le 5ème film, "Breaking Dawn - Part 2.' La romance de Pattinson dans la vraie vie avec Stewart n'a fait qu'alimenter la popularité des films de vampire.

Quand l'affaire Stewart - Sander a éclaté en couverture d'US Weekly en Juillet, au début il semblait qu'il y avait un petit avantage pour Pattinson. Mais les excuses publiques de Stewart ont généré non seulement de la sympathie pour l'homme trompé mais aussi une nouvelle vague d'intérêt pour "Cosmopolis," qui a eu des réactions mitigées lors de la première au Festival du film de Cannes en Mai.

Ça pourrait aider Pattisnon alors qu'il s'efforce à faire une carrière post-Twilight. Alors que ses deux partenaires de Twilight, Stewart et Taylor Lautner, ont tous les deux eu des rôles centraux dans de grosses productions, Pattinson est surtout resté dans le monde du film indépendant. Son plus gros film hors Twilight date de l'an dernier "Water For Elephants," une romance d'époque au budget modeste avec Reese Witherspoon qui a rapporté un chiffre respectable de 117 millions de dollars dans le monde. Les projets de Pattinson moins commerciaux, cependant, n'ont pas décollé dans le box office - le drame sur le 11 septembre "Remember Me" n'a collecté que 8 millions de dollars en 2012, et le drame se passant au 19ème siècle "Bel Ami" a été un fiasco en Juin, ne s'étendant pas au delà de 15 cinémas.

...

Suite dans quelques instants...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 18:33

...

Dans "Cosmopolis", Pattinson joue un jeune milliardaire qui est au bord de la faillite et qui s'auto-détruit en une journée, et il a reçu quelques unes des meilleures critiques de sa carrière pour sa performance en tant petit prodige détaché.

Cronenberg, qui a adapté "Cosmopolis" du livre de Don Delillo du même nom, raconte qu'il a senti que Pattinson était la bonne personne pour le rôle en grande partie grâce à son beau visage, qui apparaît dans quasiment tous les plans du film. Avant de l'engagé, le réalisateur a regardé tout les films dans lequel apparaît le londonien, et a regardé un certain nombre d'interview de Pattinson sur Youtube pour avoir un meilleur aperçu de sa personnalité.

"La force des films 'Twilight' n'est pas le jeu d'acteur," reconnaît Cronenberg. "Mais ce n'est pas incompréhensible que faire "Twilight" requiert de la présence et du professionnalisme. Etes-vous entrain de dire que c'est une performance digne d'un Oscar ou d'Alec Guinness ? C'est une toute autre discussion. Mais quand vous jeter quelqu'un sur un tournage aussi exténuant que celui-ci - une personne normale serait morte en une heure."

Pour sa propre défense, Pattinson raconte : "Avec ce film les gens ne cesse de dire, 'Est-ce que c'est le film où il pourra prouver qu'il sait jouer ?' Je me dis, 'Que pensez-vous que j'ai fait ?"

"A propos," rajoute Cronenberg, "C'est un anglais qui peut prendre l'accent américain. Les gens ne réalisent pas qu'il y a beaucoup de bons acteurs qui ne peuvent pas faire les accents, et ils ne donnent pas de crédit à Rob pour ça."

"Oh, donne moi n'importe !" dit Pattinson en rigolant et prenant une bouffé de sa cigarette, qui rougeoie un rouge électronique à chaque inhalation.

Malgré tout, il est clair que Pattinson s'interroge parfois sur ses habilités à jouer. Avant que la production de "Cosmopolis" ne commence, il raconte qu'il était incertain sur son habilité à faire le rôle, il s'est assis tremblant, absolument terrifié" durant le premier essai.

...

Fin dans quelques minutes ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 19:07

...

Les nerfs sont quelque peu surprenant, considérant le rôle de Pattinson dans "Cosmopolis" il ne semble pas aussi distant dans sa propre vie. Comme son personnage dans le film - qui reste isolé dans un limousine pendant des heures alors qu'il traverse lentement Manhattan pour se faire couper les cheveux - Pattinson raconte que depuis que "Twilight" est sorti, il a "eu 4 années durant lesquelles il a graduellement été mis dans des boites de plus en plus petites, et vous désirez les briser. Il fait également parti des 1% - selon Forbes, il a gagné 12.5 million de dollars pour les deux derniers films de "Twilight" - un nombre qu'il dit être "complètement faux."

"Bizarrement, je suis allé au bar l'autre jour et il y avait une poignée de personne protestant contre le truc des 1%," se rappelle t-il. "Je conduis cette voiture qui ressemble à une voiture de drogué parfois car j'ai commencé à faire du surf - c'est une Silerdo 2001 que j'ai acheté sur GraigList pour quelque chose comme 2000 dollars. Donc je me caché à l'arrière de la voiture quand j'ai vu la manifestation, en pensant, 'Je ne veux pas être impliqué la dedans."

Les manifestants, raconte Pattinson, ne l'ont pas reconnu lui et son ami. "Quand les manifestants nous ont vu, ils se disaient, "Nous n'allons même pas vous crier dessus. Vous conduisez ce truc... vous ne faîtes pas parti des 1%."

Pattinson insiste sur le fait qu'il est nul avec ses finances : "La seule chose pour laquelle je suis douée avec l'argent, c'est de le claquer. Je ne comprends même pas [dans quoi je le dépense]. J'ai exactement le même style de vie que quand j'avais 15 ans."

"Regardez la manière dont il s'habille," ajoute Cronenberg, en faisant allusion au polo, au jean et à la casquette portée à l'envers de Pattinson.

L'acteur raconte qu'il ressent une pression pour avoir l'air "classique" car il a le sentiment que chacun de ses gestes est scruté. Il dit qu'il aimerait que les banquiers soient pourchassés par les paparazis et TMZ au lieu que ce soit lui, mais il sait que c'est irréaliste.

"L'industrie des tabloïds fait des choses vraiment terrible pour le monde. Ça rend les gens stupides," dit-il en rougissant. "Les gens disent que les tabloïds sont un moyen d'évasion et les gens doivent s'échapper de la misère du monde. Je me dis, 'Non, les gens sont paresseux, et ils ne veulent pas essayer.'... Chaque fois que je regarde un de ces magazines, je le regrette. Je n'y gagne absolument rien. Et les autres n'ont plus."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 19:16

un énorme

Citation :
J'ai exactement le même style de vie que quand j'avais 15 ans."

Je suis bien d'accord au Q&a et au MTV First, il avait l'air d'un gamin de 15 ans lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 20:11


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 21:38


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Ven 17 Aoû - 21:51


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Sam 18 Aoû - 15:06

Alors il a pas recommencer à fumer ,il fume juste une cigarette électronique

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 37
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Dim 19 Aoû - 9:54



oui, c'est clair que pr le gamin de 15 ans...
et oui Lili j'avais cru comprendre ça aussi.... ça prouve qu'il a de la volonté....
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Dim 19 Aoû - 10:51

Lilipucia a dit :
Citation :
Alors il a pas recommencer à fumer ,il fume juste une cigarette électronique
c'est le geste qui lui manque Wink
C'est vrai qu'il avait la dégaine d'un gamin lol!
Il aime pas les tabloïds , ils lui ont quand même fichu son couple en l'air

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Dim 19 Aoû - 11:41


Sans parler de toutes les rumeurs et les inepties qui ont suivis..... Rien d'étonnant qu'il dise que la culture des médias est une chose monstrueuse !

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   Mar 21 Aoû - 0:19

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web] Interview avec LA Times - Août 2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] Interview avec LA Times - Août 2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2012 :: Août 2012-
Sauter vers: