The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 22:04

Robert Pattinson: On ‘Twilight,’ his relationship with Kristen Stewart and his love of ‘Star Wars’

We’ve read the many, many headlines about Robert Pattinson. We’ve analyzed his work in the “Twilight” series as America’s Most Brooding and Swoon-Inducing Vampire. We’ve watched his frequent and occasionally awkward television interviews. And we’ve pondered the status of his relationship with co-star Kristen Stewart. A lot.

With the “Twilight” saga coming to an end next week following the release of “Breaking Dawn Part 2,” Pattinson, 26, can now fully focus on defining himself as an actor who appears in movies that don’t feature the Volturi. How does he feel as he makes that transition? What does he have to say about accusations that his relationship with Kristen Stewart has been a marketing tool used to sell a semi-steamy vampire romance? And is he really so up for a part in the “Star Wars” franchise that he would willingly play a live-action version of Jar Jar Binks?

During a recent phone interview, I did my best to get the answers to some of these questions. Here’s a transcript of our conversation.

I remember being at Comic-Con in 2008, prior to the release of the first movie, and thinking that you and Kristen Stewart seemed particularly shellshocked by the massive fan response. Do you remember what was going on in your mind then?

Pattinson: Yeah, I mean, it’s kind of exciting, but it just seems so separate. It’s always seemed so separate — that whole part of it — from doing the actual movies. That’s never changed for me. It’s a totally independent part of the job. You always get asked more about that aspect of it than anything else, you know, all the screaming and stuff. And I’ve never had a single lucid, analytical thought about it. It still just seems like screaming to me.

Why do you think people tend to ask more questions about that aspect of “Twilight”? Just because it seems so insane?

Pattinson: Yeah, I mean, it is the weirdest thing. There’s plenty of people who do movies and even big movies and stuff, but it’s weird to have that reaction for a series ... but I don’t know why it happens.

So you haven’t gotten more used to than you were three or four years ago?

Pattinson: You kind of get used to it a little bit but you still get a good energy. I like [being] at Comic-Con and stuff, it’s nice to have that size a crowd. Especially at Comic-Con, you get the Q&A or whatever so there is some kind of performance involved. At the premieres and stuff, where it’s just screaming at you, that’s kind of harder. It’s quite tiring, because you don’t really know what you’re supposed to be doing.

Your last day of shooting on “Breaking Dawn Part 2” was in April, is that right?

Pattinson: Um. [Pauses] God, I have no idea.

It was earlier this year, let’s say.

Pattinson: Oh, no no no. It was ages ago.

Was it? I thought you did some reshoots earlier this year.

Pattinson: Oh yeah. Maybe.

The reason I’m asking is that I’m trying to see if you can remember the last day you were shooting on this and reflect on that. I don’t know if you can talk about the nature of the last scene you shot — I’m guessing not —

Pattinson: [Laughing] I forgot about the reshoots.

You forgot about it? Excellent! What was going through your mind? Although if you forgot about it, then maybe not much.

Pattinson: What was going through my mind? Oh yeah, we were shooting the hunt scene ... when Edward and Bella hunt the deer together at the beginning. And uh, I was thinking — to be honest, what I was thinking was, this is a much better way of shooting it than how we shot it originally. And I wish we’d done it like this before. But uh, yeah, the last few shots and the reshoots were fairly insignificant. They’re all kind of movement shots. I don’t know, I remember I was learning how to skateboard, like the dorkiest 26-year-old. I thought 26 was like the last year where you could attempt to be a novice skateboarder. I just sort of realized, well that’s really weird. If a producer saw me doing this two years ago, they would have called up my agent immediately.

Why were you skateboarding?

Pattinson: I was just doing it for myself outside the trailer, and one of the studio executives walked past and didn’t say anything. I was like, I would not be allowed to do this two years ago.

Because of the potential for injury.

Pattinson: Insurance and stuff.

Now at this point, they’re like, break your head open. It’s fine.

[Pattinson laughs.]

At the risk of angering any of the directors you’ve worked with on “Twilight,” is there one film that stands out as the most meaningful to you, either because of the experience or the way you felt that it turned out?

Pattinson: Definitely the first one. By a huge margin. It was just an entirely different world. For one thing, it was just a really, really fun movie to shoot. It was difficult and it was crazy, but the experience was so different. Just having a really big, young cast as well — I have never done anything like it since. Everyone was kind of unknown and had a feeling about the movie. There was definitely some excitement there, that it could either be a total miss or something could happen with it.

Was part of the excitement that it hadn’t become a huge phenomenon yet, so it was sort of like you were working on a smaller film?

Pattinson: Oh yeah, completely. Especially because me and Kristen were kind of really, really fighting to try and — we didn’t want it to be a teen movie. We were kind of ridiculous about it. It was fun fighting against the studio executives and the producers and stuff and butting heads with then all of them all the time. But then once it gets so huge and once you’ve already dived in, basically, you can’t — it’s a strange thing. You don’t really know where you should focus your energy afterwards. On the first one, it was really easy to know.

Some people have been critical of whether your personal lives are being used to market the “Twilight” movies, in particular your relationship with Kristen. What is your response to that?

Pattinson: Being critical of?

You know, people saying “Their romantic relationship is being used as a marketing tool for the film.”

Pattinson: [Pauses, then laughs] For one thing, it would be a terrible marketing tool, and it’s not utilized very well at all. People will say anything. I’m still amazed that people even believe anything [that’s said about us]. I mean, it’s one of the craziest things about the whole situation, where you can see the whole — is paradigm the right word? — of celebrity gossip, celebrity culture type stuff that’s literally entirely made up. There’s a story line. You have a set character and your story line is written for you. And it doesn’t matter what you do. I talked to Reese Witherspoon about it a while ago, and she was the person who really told me, you get given a character. I mean, I’ve literally tried to do things to throw people off, and it just doesn’t get printed.

Like what? Give me an example.

Pattinson: I was doing things like saying there were scat scenes in the first part of “Breaking Dawn.” And they didn’t fit into any of their stories. It just wasn’t printed anywhere. (Writer’s note: Well, technically, because it was something that Pattinson said, the scat comment was picked up, just not as widely as he might have hoped.) If you make a storyline for yourself that’s not going to fit into the prescribed model, it just will not happen. You know, those silly magazines.

You also have to make sure the person you’re talking to knows what scatting is.

Pattinson: Maybe that was the problem.

So do you pay attention to the media coverage about you or do you tune it out?

Pattinson: I mean, in some ways, you’re forced to. But not really. It’s not going to help anything. It’s not going to do any good.

According to my Twitter feed, you were asked during the junket press conference for “Breaking Dawn Part 2” about movie franchises, and you said you hate the word franchise. So I’ll try not to use that word. Signing on to a film series like this is a huge commitment, time-wise and to the same character. Having just completed this one, do you see yourself wanting to do that again in the near future? It seems like you’re choosing projects that are not in that vein.

Pattinson: A lot of the stuff I’ve chosen, which I’m doing this year, I chose a year ago. And things change — the industry changes really quickly at the moment. It also seems like the only thing being made are franchise movies.

Ah, you said the word. Not me.

Pattinson: That doesn’t mean I like it. [Laughs] It only worries me because you just lose tons of control. As I get older, I mean — the stuff you put out into the world is supposed to be representative of who you are. And if you don’t have control over it, I don’t know how to say, ‘This is who I am, and this is what I’ve made.’ It’s not. It’s a whole other thing. It becomes more a job than an art. If I wanted to do a job, then I’d be doing a job, however ridiculous that is to say. I probably will be doing a job soon. Cleaning toilets, or something.

I doubt that seriously. So it sounds like you could be interested in a franchise, but it would depend on what the project was.

Pattinson: Yeah, I think it’s a powerful thing. You look at something like “Star Wars.” No one’s going to call “Star Wars” a franchise.

Well, people do.

Pattinson: Just after the new ones. [Laughs] The first three, that was a series, not a franchise.

Speaking of that, if someone approached you with a part in that series, would you want to do it?

Pattinson: In “Star Wars”? Oh, absolutely. In a heartbeat.

What if they asked you to play Jar-Jar?

Pattinson: I actually kind of like Jar-Jar. I don’t understand what the big deal is about Jar-Jar.

I was talking to somebody the other day about how sometimes having all the merchandising and everything is kind of exciting. I still want to have a light saber. I want to buy the toys and stuff. I like the idea that the fandom will create the universe on its own just because it’s so huge, and there are so many things to buy into and invest in.

Now that “Twilight” is over, I’m sure you feel some sadness. But is there also a bit of relief?

Pattinson: Yeah. It’s just so huge that it feels like it moves quite slowly. It’s like a juggernaut. It is quite exciting to be thinking from now on, you’re not going to go back to — I’ve done movies in between and that’s kind of been a gradual progression of my life but you’d go back to doing a “Twilight” movie [after each shoot] every single time. So you’re always starting from basically that point. Once you start doing, you know, random movies every single time, you progress into something else.

source : washingtonpost.com via robstendreams via ToR

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 22:04

Traduction à venir dans la soirée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 22:52

Première partie

Robert Pattinson : Sur "Twilight", sa relation avec Kristen Stewart et son amour pour "Star Wars".

Nous avons lu les très nombreux gros titres sur Robert Pattinson. Nous avons analysé son travail dans la saga "Twilight" en tant que le vampire le plus soucieux et devant lequel on est le plus en pâmoison de l'Amérique. Nous avons regardé ses fréquentes et à l'occasion maladroites interviews à la télévision. Et nous avons réfléchi sur le statut de sa relation avec sa partenaire Kristen Stewart. Beaucoup.

La fin de la saga "Twilight" approche la semaine prochaine avec la sortie de "Breaking Dawn Partie 2", Pattinson, 26 ans, peut maintenant se focaliser complètement sur ce qu'il veut faire en tant qu'acteur qui apparaît dans des films qui n'ont pas en vedette les Volturi. Comment se sent-il alors qu'il est en pleine transition ? Qu'a t-il a dire sur les accusations comme quoi sa relation avec Kristen Stewart a été un outil marketing utilisé pour vendre une romance à moitié vampirique ? Et est-il vraiment partant pour faire partir de la saga "Star Wars" qu'il jouerait volontiers une version réelle de Jar Jar Binks ?

Durant une interview récente au téléphone, j'ai fait de mon mieux pour avoir les réponses à quelques unes de ces questions. Voici une retranscription de notre conversation.

Je me souviens durant le Comic Con en 2008, avant la sortie du premier film, je pensais que vous et Kristen Stewart sembliez particulièrement choqués par la réponse massive des fans. Vous souvenez-vous de ce qui vous passez à l'esprit à ce moment-là ?

Pattinson : Ouais, je veux dire, c'était assez excitant, mais ça semble tellement à part. Ça a toujours semblé une partie séparée - toute cette partie - de la préparation des films. Ça n'a jamais changé pour moi. C'est une partie totalement indépendante du travail. Vous êtes toujours plus interrogé sur cet aspect-là que sur le reste, vous savez, sur les cris et les autres trucs. Et je n'ai jamais eu une pensée lucide ou analytique sur ça. Ça semble toujours être des cris pour moi.

Pourquoi pensez-vous que les gens ont tendances à vous poser plus de question sur cet aspect de "Twilight" ? Juste parce que ça à l'air tellement insensé ?

Pattinson : Ouais, je veux dire, c'est la chose la plus bizarre. Il y a plein de gens qui font des films et même des gros films, mais c'est bizarre d'avoir cette réaction pour une saga... Mais je ne sais pas pourquoi c'est arrivé.

Donc vous n'êtes pas plus habitué à ça qu'il y a 3 ou 4 ans ?

Pattinson : En quelque sorte vous vous y habitué un peu mais vous avez toujours une bonne énergie. J'aime allé au Comic Con et autres, c'est sympa d'avoir une foule de cette taille. Surtout au Comic-Con, vous avez une session Question/Réponse donc vous faites une performance en quelque sorte. Durant les premières et autres, où il n'y a que des cris pour vous, c'est plus dur. C'est assez fatiguant, car vous ne savez pas vraiment ce que vous êtes supposés faire.

Votre dernier jour de tournage pour "Breaking Dawn Partie 2" était en Avril, c'est ça ?

Pattinson : Hum. [Pause] Je n'en ai aucune idée.

C'était plus tôt dans l'année disons

Pattinson : Oh, non non non. C'était il y a un moment.

C'est vrai ? Je pensais que vous aviez retournés quelques scènes dans le courant de l'année.

Pattinson : Oh ouais. Peut-être.

La raison pour laquelle je demande ça est que j'essaye de voir si vous pouvez vous rappelez du dernier jour où vous avez tournés dans le film et réfléchir sur le sujet. Je ne sais pas si vous pouvez parler de la nature de la dernière scène que vous avez tourné - je suppose que non -

Pattinson : [Rigolant] J'ai oublié laquelle c'était.

Vous avez oubliez ? Excellent ! Qu'est ce que vous aviez en tête ? Même si vous avez oublié les scènes, peut-être qu'il vous reste des souvenirs

Pattinson : Ce que j'avais en tête ? Oh ouais, nous avons tourné la scène de la chasse... quand Edward et Bella chassent le cerf ensemble au début. Et hum, je pensais - pour être honnête, je pensais que c'était une bien meilleure façon de tourner la scène par rapport à ce que nous avons tourné à l'origine. Et je souhaite que nous l'ayons fait comme ça plus tôt. Mais hum, ouais, les dernières prises et celles qu'on a refaite étaient assez insignifiante. C'était toutes des scènes de mouvements. Je ne sais pas, je me souviens que j'apprenais à faire du Skateboard, comme le mec le plus ringard de 26 ans. Je pensais que 26 ans était le dernier âge ou vous pouvez essayer d'être un skateboarder débutant. J'ai juste réalisé qu'en quelque sorte, et bien que c'était vraiment bizarre. Si un producteur m'avait vu durant ces 2 dernières années, ils auraient appelé mon agent immédiatement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 23:03

Merci Sabine
Je me souviens des photos avec un skate et un gars avec lui . Rob sur un skate, Rob sur un paddle, Rob en parachute, il est plus sportif qu'il le dit ..... lol!

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 23:11


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 23:28

Deuxième partie

Pourquoi faisiez-vous du Skateboard ?

Pattinson : Je le faisais simplement pour moi à l'extérieur de la loge, et une des personnes du studio est passée devant moi et n'a rien dit. Je me disais, je n'aurais pas eu le droit de faire ça il y a 2 ans.

A cause du risque de blessure.

Pattinson : Les assurances et autres trucs du genre.

Maintenant, à ce point, ils se disent, ouvres toi la tête. C'est bon.

[Pattinson rigole]

Avec le risque de mettre en colère l'un des réalisateurs avec lequel vous avez travaillé sur "Twilight", y a t-il un film qui ait plus de signification pour vous, que ce soit à cause de l'expérience ou la façon dont vous avez ressenti que ça se terminait ?

Pattinson : Définitivement le premier. Avec une large avance. C'était simplement un monde entièrement différent. Pour une chose, c'était vraiment vraiment un film marrant à tourner. C’était difficile et dingue, mais l'expérience était tellement différente. Juste avoir un grand casting de jeunes aussi - Je n'ai jamais fait quelque chose comme ça avant. Tout le monde était en quelque sorte inconnu et ressentait quelque chose vis à vis du film. Il y avait définitivement de l'excitation, ça pouvait être soit un total fiasco ou soit marcher.

Cette part d'excitation venez t-elle du fait que ce n'était pas encore un énorme phénomène, donc c'était comme si vous travaillez sur un petit film ?

Pattinson : Oh oui, complètement. Surtout car moi et Kristen nous essayions vraiment de nous battre et - que nous ne voulions pas que ce soit un film pour ado. On était un peu ridicule avec ça. C’était marrant de se battre contre les personnes du studio et les producteurs en même temps. Mais ensuite une fois que c'est devenu tellement énorme et que nous étions plongés dedans, en fait, vous ne pouvez pas - c'est une chose étrange. Vous ne savez pas vraiment sur quoi vous devez focaliser votre énergie après ça. Sur le premier, c'était vraiment facile de le savoir.

Certaines personnes ont critiqué le fait que votre vie personnelle ait été utilisé pour promouvoir les films "Twilight", en particulier votre relation avec Kristen. Que leur répondez-vous ?

Pattinson : être critique à propos de ?

Vous savez, les gens disent "leur relation amoureuse est utilisée comme outil marketing pour le film."

Pattinson : [Pause, puis ensuite rigole] Ce serait un outil marketing terrible, et ce n'est pas très bien utilisé. Les gens diront n'importe quoi. Je suis toujours stupéfait que les gens croient n'importe quoi [C'est dit à notre propos]. Je veux dire, c'est une des choses les plus dingues de toute cette situation, où vous pouvez voir tout le - est-ce que paradigme est le bon mot ? - des rumeurs sur les célébrités, la culture sur les célébrités est entièrement fabriquée. C'est une histoire. Vous avez crée un personnage et votre histoire est écrite pour vous. Et ce que vous faites n'a pas d'importance. J'ai parlé de ça avec Reese Witherspoon il y a un moment, et elle était celle qui m'a vraiment dit, que je devais donner un personnage. Je veux dire, j'ai vraiment essayé de faire des choses pour désarçonner les gens, et ça n'a pas été publié.

...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 23:35


_________________
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Ven 9 Nov - 23:49


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 31

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 0:09

Fin

Comme quoi ? Donnez moi un exemple.

Pattinson : je faisais des choses comme dire qu'il y avait des scènes scatologiques dans la première partie de "Breaking Dawn." Et ils ne l'ont pas mis dans leurs histoires. Ça n'a été publié nul part. (Note de l'auteur : Eh bien, techniquement, comme c'est quelque chose qui a été dite par Pattinson, le commentaire sur la scène scat a été reprise, simplement pas autant qu'il ne l'espérait.) Si vous créez une histoire pour vous-même ça ne va pas rentrer dans le modèle prescrit, ça n'arrivera pas. Vous savez, ces stupides magazines.

Vous devez également être sûr que la personne sache de quoi vous parlez.

Pattinson : Peut être que c'était le problème.

Donc vous faites attention à ce que les médias disent sur vous ou faites vous la sourde oreille ?

Pattinson : Je veux dire, d'une certaine façon, vous y êtes forcés. Mais pas vraiment. Ça ne va pas aider. Ça ne va rien donner de bon.

D'après mon fil d'actualité sur Twitter, on vous a interrogé durant la conférence de presse de "Breaking Dawn Partie 2" sur les franchises de films, et vous avez dit que vous détestez le mot franchise. Donc j'ai essayé de ne pas utiliser ce mot. Signé pour une saga comme ça est un énorme engagement, en terme de temps et de faire le même personnage. D'avoir tout juste fini celui-ci, vous voyez-vous vouloir faire ça à nouveau dans un futur proche ? Il semble que vous choisissiez des projets qui ne soient pas dans cette veine.

Pattinson : Beaucoup des choses que j'ai choisi, que je vais faire cette année, on était choisi il y a un an. Et les choses changent - l'industrie change vraiment très vite sur le moment. Il semble également que les seuls films qui soient fait sont des franchises.

Ah, vous avez dit le mot. Pas moi.

Pattinson : Ça ne veut pas dire que je l'aime. [Rires] Ça me préoccupe seulement parce que vous perdez le contrôle. Plus je vieillis, je veux dire - les choses que vous mettez au monde sont supposés être représentatif de ce que vous êtes. Et si vous n'avez pas de contrôle, je ne sais pas comment dire, "C'est ce que je suis, et c'est ce que j'ai fait." C'est n'est pas ça. C'est une chose totalement différente. C'est plus devenu un travail qu'un art. Si je veux faire un travail, et bien je ferais un travail, aussi ridicule que ça paraît à dire. Je ferais probablement un travail bientôt. Nettoyeur de toilette, ou quelque chose comme ça.

J'en doute sérieusement. Donc il semblerait que vous pourriez être intéressé par une franchise, mais ça dépendra du projet.

Pattinson : Ouais, je pensais que c'est une chose puissante. Regardez quelque chose comme "Star Wars". Personne ne va appeler "Star Wars" une franchise.

Et bien, des gens le font.

Pattinson : Juste après les derniers. [Rires]Les trois premiers était une saga, pas une franchise.

En parlant de ça, si quelqu'un vous approche pour avoir un rôle dans cette saga, voudriez-vous le faire ?

Pattinson : Dans "Star Wars" ? Oh, absolument. Tout de suite.

Qu'en est-il s'ils vous demandent de jouer Jar-Jar ?

Pattinson : En fait j'aime Jar-Jar. Je ne comprends pas quel est le problème avec Jar-Jar.
Je parlais à quelqu'un l'autre jour sur le fait que parfois avoir tout les objets commerciaux était en quelque sorte excitant. Je veux toujours avoir un sabre laser. Je veux acheter les jouets et tout. J'aime l'idée que les fans vont créer leur propre univers juste car c'est tellement énorme, et qu'il y a tant de choses à acheter et dans lequel investir.

Maintenant que "Twilight" est terminé, je suis sur que vous ressentez un peu de tristesse. Mais c'est un peu un soulagement également ?

Pattinson : Ouais, C'est juste tellement énorme qu'on a l'impression que ça bouge doucement. C'est comme un gros poids. C'est assez excitant de penser qu'à partir de maintenant, vous ne revenez pas en arrière - J'ai fait des films entre deux et c'est en quelque sorte une progression graduelle de ma vie mais vous retournez faire un film "Twilight" [Après chaque tournage] chaque fois. Donc vous commencez toujours à partir de ce point. Quand vous commencez à le faire, vous savez, des films aléatoires à chaque fois, vous progressez vers quelque chose d'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 0:27


_________________
Revenir en haut Aller en bas
vavounette
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 8932
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 44
Localisation : dans un trou lorrain lol

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 3:35


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 4:34


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1104
Date d'inscription : 15/10/2011
Age : 37
Localisation : Franche Comté

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 9:47

pour cette longue traduction !
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 11:24

Un énorme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 16:22

Un grand

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 16:51


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 22:38

pour la longue traduction
Revenir en haut Aller en bas
lidwine
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1354
Date d'inscription : 28/10/2011
Age : 40
Localisation : sable sur sarthe / france

MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   Sam 10 Nov - 23:33

pour ce super travail
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] Interview avec The Washington Post - 09.11.2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2012 :: Novembre 2012-
Sauter vers: