The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse] La revue de presse de Cannes 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 21:00

ROBERTS PATTINSON RULES CANNES WITH TWO MOVIES

Robert Pattinson arrived in Cannes. The actor is in the riviera for the ongoing 67th Cannes International Film Festival. The 28-year-old is in town to attend the gala for two movies. The first is The Rover, a dystopian crime drama shot in Australia costarring Guy Pearce and directed by David Michôd, while the second film is Maps to the Stars, directed by David Cronenberg. This is what he said about working with Cronnenberg again “When I got Cosmopolis, it was like such a massive deal to me and David took, it was kind of a big risk, and it got into Cannes and it was the first time and someone having faith in you, and other people had done it before, but it was like such a different thing, like you are really considered an actor, and it was kind of amazing, I literally just would do anything, as soon as he said Joan of Arc, I said yeah, amazing. Cause it also just made me kind of more confident in my own ability, like, I wouldn’t have been able to do The Rover afterwards, it was the idea of even hoping to get things into Cannes, it wasn’t even a consideration, but now I just want to get everything into it. (laughs)” And while he gets ready to walk the red carpter twice in Cannes he recognices how ansxious gets in those moments “I do a lot of panicking, I get a ton of anxiety, and then right up until basically the second you get out of the car, and then suddenly, it completely dissipates. But up until then, I am a nutcase”. And even he says what he is panicking about “Anything, you get body dismorphia or it’s just tremendous anxiety and we have to deal with it in a crowd and inevitably, you have to wear the opposite of what the stylist chosen you to wear, like a big premiere or whatever, weeks before and then every single time, you will have to turn up and not show me the options, because if I see them once it’s like no, that’s good enough. So he will have a secret option, like yes! And just do it five minutes before and it’s so stupid.”

source http://wishmz.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 21:01

CANNES: Robert Pattinson Shares His Thoughts on Returning to ‘Twilight’

But the actor with the biggest smile on his face may have been Robert Pattinson, who earned some of his best reviews yet for “The Rover,” the Australian action film directed by David Michod which screened to critics over the weekend. He also had strong buzz going into Monday’s competition debut of “Maps to the Stars,” a drama directed by David Cronenberg.
“He’s incredibly respectful,” Pattinson told Variety, saying he would love to collaborate with Cronenberg again. The two first worked together on 2012′s “Cosmopolis.”
Pattinson said that he’s getting ready to shoot actor Brady Corbet’s directorial debut, “The Childhood of a Leader.” He added that “Brady is just brilliant.” And Pattinson revealed that he’s been talking to “Spring Breakers” director Harmony Korine about starring in one of his upcoming projects, although the details haven’t been worked out yet.
Pattinson acknowledged the role of Edward Cullen that made him an international superstar came as a complete surprise.
“No one thought it was going to be a big deal,” Pattinson said of the 2008 vampire movie. “We thought it was going to be like ‘Thirteen,’” he said, referencing the directorial debut of Catherine Hardwicke.
“I couldn’t do another ‘Twilight’ movie,” said Pattinson, who is 28. “I’m too old.”

source variety.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 21:02

Trad en cours....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 21:16

Robert Pattinson règne sur Cannes avec 2 films .

Robert Pattinson est arrivé à Cannes. L'acteur est sur la Riviera pour le 67ème festival international du film à Cannes. Le jeune homme de 28 ans est en ville pour assister aux galas pour ses 2 films. Le premier est The Rover, un drame criminel tourné en Australie aux côtés de Guy Pearce et réalisé par David Michôd, tandis que le 2ème film est Maps to the Stars, réalisé par David Cronenberg. Voilà ce qu'il a dit sur son travail à nouveau avec Cronenberg : “Quand j'ai eu Cosmopolis, c'étai tun truc tellement énorme pour moi et David m'a pris, et c'était asse un gros risque, et le voir aller à Cannes et c'était la 1ère fois et quelqu'un avait foi en vous, et d'autres personnes l'avaient fait avant mais c'était tellement différent , comme si on vous considérez comme un vrai acteur, et c'était génial, J'aurais fait n'importe quoi , dès qu'il a dit Jeanne d'Arc , j'ai dit oui , incroyable. Car ça m'a donné plus confiance en mes capacités. Je n'aurais pas pu faire The Rover après ça , rien que l'idée d'espérer avoir un film à Cannes. Ce n'était même pas un considération, mais maintenant je veux que chaque film y soit. (rires)” Et alors qu'il s'apprête à fouler deux fois le tapis rouge à Cannes il reconnait à quel point il devient anxieux dans ces moments là “Je panique beaucoup, je suis très très anxieux, et jusqu'à la dernière seconde, quand vous sortez de la voiture et tout à coup ça disparaît. Mais jusqu'à ce moment là, je suis comme fou”. Et il nous dit même ce qui le fait paniquer “N'importe quoi, vous avez la difformité de votre corps ou c'est simplement une incroyable anxiété et nous devons faire face à la foule, et inévitablement, vous devez porté une tenue à l'opposé de ce que le styliste a choisi comme pour une grosse avant première ou autre, des semaines avant et alors à chaque fois, vous allez arriver et on ne me donne pas le choix car une fois que je vois les tenues, je me dis 'non, ce n'est pas assez bien' . Il aura donc une option secrète, et oui!Et oui faire ça juste 5 minutes avant et c'est tellement stupide”

source wishmz.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 21:24

CANNES: Robert Pattinson nous donne son avis sur un retour à ‘Twilight’

(...) Mais l'acteur avec le plus grand sourire sur le visage est sans doute Robert Pattinson,qui a récolté ses plus belles critiques pour “The Rover,”le film d'action australien réalisé par David Michod qui a été projeté aux critiques ce weekend. Il y a aussi un gros buzz autour des débuts en compétion lundi de“Maps to the Stars,” un drame réalisé par David Cronenberg.

“Il est incroyablement respectueux,” a dit Pattinson à Variety, disant qu'il aimerait à nouveau collaborer avec Cronenberg . Le duo a travaillé ensemble en 2012 sur “Cosmopolis.”

Pattinson a dit qu'il se préparait à tourner dans le premier film de Brady Corbet, “The Childhood of a Leader.” Il a ajouté que “Brady est simplement brillant.” Et Pattinson a révélé qu'il avait parlé au réalisateur de “Spring Breakers” Harmony Korine pour jouer dans un de ses prochains projets, même si les détails n'ont pas encore été peaufinés.

Pattinson a reconnu que le rôle d'Edward Cullen ,qui l'a fait devenir une super star internationale, est arrivé comme une grosse surprise.

“Personne ne pensait que ça aurait cette importance,” a dit Pattinson du film de vampire de 2008. “On pensait que ce serait comme ‘Thirteen,’” dit il, en faisant référence au début de réalisatrice de Catherine Hardwicke.
“Je ne pourrais faire un autre film Twilight’,” a conclu Pattinson, qui a 28 ans. “je suis trop vieux”

source variety.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Dim 18 Mai - 22:27

Very Happy Very Happy Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 74

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 0:33

 pour les traductions
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 1:22

Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 5:07

 

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 5:53

 

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 9:14

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 45
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 13:46

 
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 19:27

Avec Metro News

Robert Pattinson : "Tout le monde est un peu cinglé à Hollwyood"


INTERVIEW – Loin de "Twilight", l’acteur anglais Robert Pattinson poursuit sa route au pays du cinéma d’auteur. Il est à Cannes pour présenter deux films : le road movie "The Rover", de l’Australien David Michod, et "Maps to the stars", du maître canadien David Cronenberg.

Robert, vous êtes à Cannes pour présenter non mais pas un mais deux films. Est-ce une pure coïncidence ?
C’est une bonne surprise, même si j’avoue que j’avais très envie que The Rover en particulier soit montré ici. A vrai dire on a laissé passer tous les autres festivals dans l’espoir d’être ici. On a même tout misé sur Cannes parce que c’est le plus beau du monde. En particulier pour un film différent comme celui-ci.

Comme Maps to the stars, c’est un film construit hors du système hollywoodien. Est-ce un indicateur de l’orientation que vous voulez donner à votre carrière, après l’aventure Twilight ?
Ce qui me guide, c’est l’envie de travailler avec un réalisateur. J’ai compris que si je bossais avec les meilleurs au monde, il y avait des chances que je sois heureux du résultat (sourires). Que j’aurais des expériences de travail vraiment satisfaisantes. Il y a une vingtaine de cinéastes avec lesquels j’ai envie de bosser et je viens juste de commencer. Les prochains ? Cette année Harmony Korine et Olivier Assayas. Puis James Gray en janvier prochain. On s’est rencontré, on est devenu ami. Et on a attendu de trouver le bon projet.

A votre place, beaucoup de jeunes acteurs essaieraient de décrocher un rôle de super-héros, ou du moins un rôle dans une grosse franchise. Y avez-vous songé ?
Je n’ai jamais auditionné pour ce genre de film. Et je ne suis même pas sûr que je saurais comment faire un super-héros. Si j’ai ma place dans ce monde-là (il réfléchit). Ca ne veut pas dire que je ne ferais pas un gros film de studio à un moment donné. D’ailleurs j’en regarde plein. Mais j’ai vraiment du mal à me retrouver là-dedans, en tant qu’acteur.

"Au premier montage, certains de mes dialogues étaient inaudibles"

Dans The Rover, vous jouez un type un peu benêt, dont on ne sait pas grand chose sinon qu’il est le souffre-douleur de son frère. Comment êtes-vous entré dans le rôle ?
A la première lecture, j’entendais sa voix dans ma tête. Celle d’un gars qui parle tellement bas à force qu’on lui dise de fermer sa gueule. (rires). A tel point que chaque mot qui sort de sa bouche est une souffrance. C’était très amusant même si en regardant, le premier montage, certains de mes dialogues était totalement inaudibles !

Vous êtes également au générique de Maps to the stars, de David Cronenberg. Le Hollywood qu’il dépeint est-il aussi noir que celui que vous connaissez ?
Moi j’ai toujours passé du bon temps à Hollywood. A vrai dire j’aime bien son côté sale, du moment que je n’y passe pas toute l’année, que je ne deviens pas une caricature comme on voit dans le film. Rester un observateur : et je peux vous dire qu’il y a un tas de gens bizarres là-bas.

Vous en croisez souvent ?

Tout le temps ! A vrai dire j’en suis peut-être un désormais…

Ne me dîtes pas que vous vendez vos selles sur Internet comme les jeunes acteurs du film !
Ah si je pouvais... (rires) Franchement tout le monde à Hollywood est un peu cinglé. Les acteurs le sont par essence, si on considère qu’on nous demande de jouer toute la variété des émotions humaines, parfois dans le même film. Je vous assure que vous aurez du mal à rencontrer des gens plus dingo ! (rires)

source metronews.fr via @melcitron

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 19:40

Very Happy Very Happy Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 21:30

L’acteur poursuit sa mue en s’écartant des blockbusters. Présent à Cannes pour deux films en compétition, il s’est confié à Europe1.

Portrait. Robert Pattinson est méconnaissable dans ses nouveaux rôles. Cette année, l‘acteur américain connu pour son rôle dans la saga Twilight est présent à Cannes pour deux films en compétition.

D’abord, Maps To The Stars, le dernier David Cronenberg, en compagnie de Julianne Moore. Robert Pattinson y incarne un chauffeur de limousine, dont le rêve est de devenir scénariste. L’acteur est également à l’affiche de The Rover de David Michôd, dans lequel Robert Pattinson campe un criminel traqué.

Nouveau cap. La carrière de Robert Pattinson prend une nouvelle direction depuis deux ans. L’acteur incarne alors un jeune milliardaire dans Cosmopolis, déjà réalisé par David Cronenberg. Une collaboration qui le révèle aux yeux des réalisateurs de films d’auteur.

“Je suis ouvert à tout”. “Je ne crois pas que j’ai vraiment changé, j’ai juste beaucoup de chance”, confie l’acteur au micro d’Europe1. “C’est incroyable ce qu’il m’arrive, c’est complètement fou”, assure l’acteur, qui ne ferme toutefois pas la porte aux grosses productions, et notamment à une suite de la saga Twilight : “Je suis ouvert à tout ! Mais je suis trop vieux maintenant. Ceci dit, si c’est Quentin Tarantino qui le réalise , je serai bien obligé de dire oui !”

Jacques Audiard. “Je ne choisis plus mes films en fonction de l’argent ou de la postérité, et ça me rend vraiment très heureux”, poursuit Robert Pattinson, qui rêve de collaborer avec Jacques Audiard. Un changement de cap qui n’empêche pas les adolescents de continuer à vénérer l’acteur. Dimanche, certains l’ont attendu plusieurs heures devant l’hôtel où leur idole donnait des interviews.

source europe1.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 21:45

Very Happy Very Happy Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 45
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 22:05

   Petits articles mais très intéressants   ...et si Tarantino réalisait un prochain Twilight...   lol!
Revenir en haut Aller en bas
jyca
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1098
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 38
Localisation : Valenciennes

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Lun 19 Mai - 23:27

 beaucoup j'apprécie énormément ce que tu fais pour nous surtout quand se sontpour de grand événement pareil     
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 16:57

Interview de Rob avec Associated Press et quelques phrases de Guy Pearce,Mîchod et Cronenberg


For the past year, Robert Pattinson has been trying to disappear. He says he's been actively avoiding having his photo taken, trying to erase a tabloid persona.

"I'm just trying to not be in stupid gossip magazines, basically, and I think the best way to do it is never be photographed ever," says Pattinson. "As I get older, I just get more and more and more self-conscious about getting photographed. I don't know why. I've done it too many times and now I feel like everyone can see through me."

Not being photographed isn't an option for Pattinson at the Cannes Film Festival: The annual Cote d'Azur extravaganza is famous for its walls of photographers and its rabid hunger for celebrity.

But Pattinson has unveiled a new, more mature image of himself at this year's Cannes. He stars in two of the festival's top films: David Michod's lean, dystopian thriller "The Rover" and, in competition, David Cronenberg's dark Hollywood satire "Maps to the Stars." In the latter, he plays a Los Angeles limo driver trying to break into the movie business.

In "The Rover," which opens in the United States on June 13, he gives arguably his best performance yet, playing a bloodied half-wit who travels across a near-future Australian Outback with a terse man bent on revenge (Guy Pearce). With a halting Southern accent, he's a mangy, wounded puppy dog of a man, loyal to his companion.

More than any film before, "The Rover" announces the 28-year-old former "Twilight" star as a talented actor of range, capable of disappearing into a complicated role.

"It's literally exactly what I wanted," Pattinson said of his Cannes, smiling atop the Palais des Festivals.

His performances have been eye-opening for many, including Pattinson's co-stars. "I wasn't aware of what he was capable of," says Pearce. "On the second day, I said to David, 'He's really (expletive) good, isn't he?'"

The new chapter for Pattinson really began with his first collaboration with Cronenberg in the 2012 stylish Don DeLillo adaptation "Cosmopolis." Since then, he says, he's been choosing parts solely by director.

"I sort of had a bit of a list," says Pattinson. "The things I'm going to do next I've said yes to them before I've even seen a script."

Along with Michod ("Animal Kingdom") and Cronenberg, Pattinson has shot movies with Werner Herzog and Anton Corbijn. He's lined up films with Harmony Korine ("Spring Breakers") and Olivier Assayas ("Carlos"). All are widely acclaimed filmmakers who mostly operate far from the mainstream.

"It takes so much of the responsibility off you," says Pattinson. "I don't like the idea of trying to make movies as, like, a vehicle. Also, I don't really know who my audience is. I don't know if I have an audience. Outside of 'Twilight,' I don't know."

"Playing the lead in 'Cosmopolis' was not at the time what he wanted to do," says Cronenberg. "I had to talk him into it. He was really looking forward to playing a smaller role in an ensemble piece. In a way, ('Maps') is kind of a perfect continuation of our relationship, which I really value."

Pattinson auditioned for Michod for "The Rover," though the screenplay's scant backstory made it difficult. Exposition is largely resisted on the characters and the nature of the "collapse" that destroyed Australian currency. Pattinson went in in character.

"But then I had to sort of ask a couple questions half in character at the beginning, like: 'Is he mentally handicapped? Before I completely make a fool out of myself?'" he recalled laughing.

"The second he started doing the character, I was getting excited," says Michod. "I was getting excited about the performance he would give, excited about the character as invented by him and excited by the prospect of taking a possibly very underestimated franchise star and letting him demonstrated what he's actually capable of."

Pattinson says relished playing a more physical part.

"I had done so many parts where I was super still — like the whole of 'Twilight,'" he says. "It's so restrictive. You do something where you have blood all over your face, you can't be expected to fit into any kind of mold."

Drafted into a global franchise at a young age, Pattinson has previously said he wasn't even sure if acting was meant for him. For one of the more famous people on the planet, he doesn't exude confidence or self-seriousness, but rather has a squinty, bemused manner and is quick to laugh at himself. Now, he acknowledges his confidence is growing.

"I'm very, very good at lower expectations," says Pattinson. "Lower expectations and over-deliver."

Asociated Press via RPLife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 18:26

Article dans ABC News

HOME>ENTERTAINMENT
For Robert Pattinson, Cannes Is a Coming-out Party
CANNES, France May 20, 2014 (AP)
By JAKE COYLE AP Film Writer
Associated Press
For the past year, Robert Pattinson has been trying to disappear. He says he's been actively avoiding having his photo taken, trying to erase a tabloid persona.

"I'm just trying to not be in stupid gossip magazines, basically, and I think the best way to do it is never be photographed ever," says Pattinson. "As I get older, I just get more and more and more self-conscious about getting photographed. I don't know why. I've done it too many times and now I feel like everyone can see through me."

Not being photographed isn't an option for Pattinson at the Cannes Film Festival: The annual Cote d'Azur extravaganza is famous for its walls of photographers and its rabid hunger for celebrity.

But Pattinson has unveiled a new, more mature image of himself at this year's Cannes. He stars in two of the festival's top films: David Michod's lean, dystopian thriller "The Rover" and, in competition, David Cronenberg's dark Hollywood satire "Maps to the Stars." In the latter, he plays a Los Angeles limo driver trying to break into the movie business.

In "The Rover," which opens in the United States on June 13, he gives arguably his best performance yet, playing a bloodied half-wit who travels across a near-future Australian Outback with a terse man bent on revenge (Guy Pearce). With a halting Southern accent, he's a mangy, wounded puppy dog of a man, loyal to his companion.

More than any film before, "The Rover" announces the 28-year-old former "Twilight" star as a talented actor of range, capable of disappearing into a complicated role.

"It's literally exactly what I wanted," Pattinson said of his Cannes, smiling atop the Palais des Festivals.

His performances have been eye-opening for many, including Pattinson's co-stars. "I wasn't aware of what he was capable of," says Pearce. "On the second day, I said to David, 'He's really (expletive) good, isn't he?'"

The new chapter for Pattinson really began with his first collaboration with Cronenberg in the 2012 stylish Don DeLillo adaptation "Cosmopolis." Since then, he says, he's been choosing parts solely by director.

"I sort of had a bit of a list," says Pattinson. "The things I'm going to do next I've said yes to them before I've even seen a script."

Along with Michod ("Animal Kingdom") and Cronenberg, Pattinson has shot movies with Werner Herzog and Anton Corbijn. He's lined up films with Harmony Korine ("Spring Breakers") and Olivier Assayas ("Carlos"). All are widely acclaimed filmmakers who mostly operate far from the mainstream.

"It takes so much of the responsibility off you," says Pattinson. "I don't like the idea of trying to make movies as, like, a vehicle. Also, I don't really know who my audience is. I don't know if I have an audience. Outside of 'Twilight,' I don't know."

"Playing the lead in 'Cosmopolis' was not at the time what he wanted to do," says Cronenberg. "I had to talk him into it. He was really looking forward to playing a smaller role in an ensemble piece. In a way, ('Maps') is kind of a perfect continuation of our relationship, which I really value."

Pattinson auditioned for Michod for "The Rover," though the screenplay's scant backstory made it difficult. Exposition is largely resisted on the characters and the nature of the "collapse" that destroyed Australian currency. Pattinson went in in character.

"But then I had to sort of ask a couple questions half in character at the beginning, like: 'Is he mentally handicapped? Before I completely make a fool out of myself?'" he recalled laughing.

"The second he started doing the character, I was getting excited," says Michod. "I was getting excited about the performance he would give, excited about the character as invented by him and excited by the prospect of taking a possibly very underestimated franchise star and letting him demonstrated what he's actually capable of."

Pattinson says relished playing a more physical part.

"I had done so many parts where I was super still — like the whole of 'Twilight,'" he says. "It's so restrictive. You do something where you have blood all over your face, you can't be expected to fit into any kind of mold."

Drafted into a global franchise at a young age, Pattinson has previously said he wasn't even sure if acting was meant for him. For one of the more famous people on the planet, he doesn't exude confidence or self-seriousness, but rather has a squinty, bemused manner and is quick to laugh at himself. Now, he acknowledges his confidence is growing.

"I'm very, very good at lower expectations," says Pattinson. "Lower expectations and over-deliver


source : ABC News merci à Horizon 86 pour le lien

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 18:40

Trad en cours....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 19:22

Interview de Rob avec Associated Press et quelques phrases de Guy Pearce,Mîchod et Cronenberg

Ces dernières années, Robert Pattinson a tenté de disparaître. Il dit qu'il a activement évité d'être pris en photo, tentant ainsi d'effacer son image dans les tabloid.

"J'essaie juste de ne pas être dans ces magazines à potins stupides, tout simplement, et je pense que la meilleure façon de le faire est de ne jamais être pris en photo," dit Pattinson. "Comme je vieillis, j'ai de plus en plus conscience d'être pris en photo. Je ne sais pas pourquoi. Je l'ai fait bien trop souvent et à présent j'ai l'impression que tout le monde peut lire en moi."

Ne pas être pris en photo n'est pas une option pour Pattinson au festival de Cannes : l'extravagance annuelle sur la Cote d'Azur est célèbre pour ces hordes de photographes et la faim acéré de célébrité.

Mais Pattinson a dévoilé une nouvelle image, plus mature de lui cette année à Cannes. Il joue dans deux des meilleurs film du festival: le thriller dystopien de David Michod' "The Rover" et , en compétition, celui de David Cronenberg qui est une satire sombre sur Hollywood , "Maps to the Stars." Dans ce dernier, il incarne un chauffeur de limousine à Los Angeles tentant de perecer dans le milieu du cinéma.

Dans "The Rover," qui sortira aux Etats Unis le 13 juin , il délivre incontestablement sa meilleure performance , incarnant un attardé ensanglanté qui voyage dans l'arrière pays australien dans un futur proche avec un homme bourru qui est en quête de revanche (Guy Pearce). Avec un accent du sud, il est crade, un chiot blessé fidèle et loyal à son compagnon de fortune.

Plus qu'aucun film auparavant, "The Rover" présente l'ancienne star de "Twilight" , âgée de 28 ans, comme un acteur talentueux, capable de se fondre dans un rôle compliqué.

"C'est exactement ce que je voulais" a dit Pattinson à Cannes, souriant en haut des marches du Palais des Festivals.

Ses performances ont ouvert les yeux de nombreuses personnes, parmi lesquels le collègue de Pattinson. "Je n'avais pas conscience de ce dont il était capable" a dit Pearce. "Le deuxième jour, j'ai dit à David, 'Il est vraiment (p***) bon non?'"

Le nouveau chapitre pour Pattinson a vraiment commencé avec sa collaboration avec Cronenberg dans l'adaptation stylée de 2012 du roman de Don DeLillo "Cosmopolis." Depuis , dit il, il a choisi ses rôles uniquement en se basant sur les réalisateurs.

"J'avais en quelque sorte fait une liste," dit Pattinson. "Mes prochains projets, j'ai dit oui avant même d'avoir lu le script."

En plus de Michod ("Animal Kingdom") et Cronenberg, Pattinson a tourné des films avec Werner Herzog et Anton Corbijn. Il a aussi des films avec Harmony Korine ("Spring Breakers") et Olivier Assayas ("Carlos"). Tous sont des réalisateurs reconnus qui opèrent principalement très loin des gros films.

"Ca vous enlève tellement de responsabilité" dit Pattinson. "Je n'aime pas l'idée de de tenter de faire des films , comme si c'était un véhicule/ De plus, je ne sais pas vraiment qui est mon public. Je ne sais pas si j'ai un public. En dehors de celui de 'Twilight,'. Je ne sais pas"

"Avoir le rôle principal dans 'Cosmopolis' n'était pas à l'époque ce qu'il voulait faire," dit Cronenberg. "J'ai dû le convaincre. Il attendait vraiment de jouer un plus petit rôle dans un petit film/ D'une certaine manière, Maps est la continuité parfaite de notre relation, que j'ai vraiment à coeur"

Pattinson a auditionné pour le film de Michod "The Rover," même si la maigre petite histoire derrière le script l'a rendu difficile. L'exposition réside largement dans les personnages et le nature de "l'effondrement" qui a détruit la monnaie australienne. Pattinson est entré dans son personnage.

"Mais j'ai ensuite dû posé quelques questions à moitié dans le personnage au début comme 'Est il handicappé mental? Avant de me ridiculiser complétement" se souvient il en riant

"A la seconde même où il a débuté son personnage, j'étais très excité" dit Michod. "J'avais hâte de voir la performance qu'il allait donné, de voir le personnage comme il l'avait inventé et aussi par le fait de prendre une star de saga probablement sous estimé et le laisser nous montrer de quoi il était vraiment capable"

Pattinson se dit soulagé de jouer un rôle plus physique.

"J'ai fait tant de rôles où j'étais très statique — comme dans toute la saga 'Twilight,'" affirme t-il. "C'est tellement restrictif. Vous faites un truc où vous avez du sang sur le visage et on n'attend pas de vous de vous fondre dans un espèce de moule."

Plongé dans une saga mondiale à un si jeune âge, Pattinson a déjà dit auparavant qu'il n'était pas sûr que le métier d'acteur soit fait pour lui. Pour une des personnes les plus célèbres au monde, il ne déborde pas de confiance ou d'auto suffisance mais il a plutôt des manières louches et déroutés et il se moque très rapidement de lui même. Mais à présent il reconnait qu'il a un peu plus confiance en lui

"Je suis très très bon dans les attentes les plus basses" conclue Pattinson. "Des attentes plus basses et de bons résultats"

Asociated Press via RPLife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 22:13

Very Happy Very Happy Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mar 20 Mai - 22:58

After the last couple of days at Cannes, it's easy to see why Robert Pattinson is on the cover of French Premiere with the headline “la metamorphose.”

The two movies that have brought Pattinson to the Croisette are weird, dark, supremely edgy and nothing like what we might expect from an actor who became famous as the vampire dude in the “Twilight” movies.

His reinvention (at least when he strays into the indie world) is indeed a metamorphosis. And Cannes has become an accessory to his intriguing makeover, which actually started a couple of years ago when he came to the festival with David Cronenberg's austere and arty “Cosmopolis.”

This year, he's back with Cronenberg's “Maps to the Stars” and David Michod's “The Rover” which premiered on back-to-back days at Cannes. Both are bloody, brutal and strange, and both are terrific.

And the remarkable thing is that “Maps to the Stars,” in which Pattinson plays a chauffeur driver and aspiring actor who ends up having sex with Julianne Moore in the back seat of his car before almost everybody in the whole movie self-destructs spectacularly, turns out to be only the runner-up in the competition to see which of Pattinson's Cannes movies is darker and edgier.

The dark ‘n’ edgy crown really goes to “The Rover,” a brutally brilliant and brilliantly brutal post-apocalyptic road movie that crawls along creepily before periodically erupting into violence. Nobody in this movie walks away clean – but then, nobody walks in clean, either.

That's hardly a surprise, given that Michod burst on the festival scene in 2010 when he took the black and provocative crime drama “Animal Kingdom” to Sundance, starting a run that gave him some real heat and landed Jacki Weaver an Oscar nomination.

“The Rover,” which is screening out of competition and will be released in the U.S. by A24, is more ambitious than that tightly-wound family-that-kills-together story. Set in a grimy time described only as “10 years after the collapse,” his new film creates a vision of a ravaged future in which nothing is shiny and everyone you meet will happily rip you off, rob you blind or leave you in a pool of blood.

(...)

Pearce is an excellent anchor for this angry trip through a vicious and parched landscape, but we knew he would be. But Pattinson, who Cronenberg sometimes seemed to use specifically because of a certain blankness (particularly in “Cosmopolis”), gets a weird and meaty role and turns out to know what to do with it.

While “The Rover” played at a Cannes screening on Monday afternoon, incidentally, high winds buffeted the canvas sails and panels that made up part of the salle de Soixantieme screening room. At times it sounded as if the building was about to come down in some massive conflagration – and they couldn't have been showing a more appropriate movie if it did.

source thewrap via RPife

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   Mer 21 Mai - 1:42

et
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse] La revue de presse de Cannes 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse] La revue de presse de Cannes 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2014-
Sauter vers: