The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La revue de presse de L.A - Juin 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 23 Juin - 21:54

  

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Sam 28 Juin - 22:43

Interview avec Philippine Daily Inquirer

Robert Pattinson wants to release debut album before he’s 30

LOS ANGELES—“Don’t hate me ’cause I’m beautiful/ Don’t hate me ’cause I’m beautiful/ Now do the pretty girl rock, rock, rock.” Robert Pattinson singing along to Keri Hilson’s “Pretty Girl Rock” playing on the radio in his car, before a violent moment, is a rare humorous relief in David Michod’s “The Rover.” It prompted a question in a recent interview at LA’s Four Seasons on whether Robert plans to record an album anytime soon.

“I’m always trying to figure out how… but it’s quite difficult,” replied the actor, looking boyish with his short haircut, dark pants, black jacket over a brown shirt and white tee. Laughing, the 28-year-old Robert said, “I want to do it before I’m 30 because I think it gets slightly embarrassing after [that].”

Robert revealed that, originally, he was to sing along to The Pussycat Dolls’ “Don’t Cha.” (That would have been a hoot, too.) “But David e-mailed me that Keri Hilson song,” he said. “I thought it was a new song. I didn’t realize it had like 500 million (actually 48 million plus) views on YouTube.”

He explained, “Initially, David was saying that he wanted me to sing it like it was my favorite song—loudly in the car. Luckily, it didn’t end up that way. That would have been a bit too random. But the song is perfect in the movie.”

In “The Rover’s” post-apocalyptic world set in Australia’s Outback, Robert’s Rey and Guy Pearce’s Eric make an unlikely pair hunting for a stolen car. “It’s strange because people are interpreting the movie as being really bleak,” countered the London native. “But [I’m playing a] character who has no memory of what happened before. He’s relatively at ease. It was a really fun part. I wasn’t thinking about it [as] bleak.”

In that context, Robert expressed an optimistic view of humankind despite the film’s desolate, barren landscape that doesn’t seem to offer any hope. “I think humanity [stays] pretty much the same, generation after generation,” the erstwhile “Twilight” star declared. “Everybody thinks the world is going to sh*t all the time.”

Laughing again, Robert stressed, “It ends up being all right. I think that, essentially, humans are pretty good.”

With his character seemingly in danger of being killed any minute, Robert was asked what he would do if he had only a day to live. “I guess I should say, ‘I would hang out with all the people I love.’ But probably, I [would] just want to go crazy.”

Like, do what crazy stuff? “God, I don’t know,” he said with a grin. “I might like to just walk around the Times Square naked or something.”

Dealing with anxiety

Wouldn’t he be scared to have kids if the future was as grim as presented in the crime-drama? “I will definitely bring kids [into the world] or maybe I’m just ignorant,” he answered. “I do live a very specific kind of life.” Chuckling yet again, he quipped, “I can just stay in my swimming pool all day.”

Asked how he deals with anxiety, Robert’s reply was still humorous: “I would love to go into therapy but it makes me too anxious.”

He elaborated, turning just a bit serious: “I have talked to a lot of people about it. I like my anxiety in a funny way. I like my peaks and troughs. I used to get such crippling anxiety before auditions that, every time I did, I’d want to quit acting after. So it would be physically painful.

“The audition process (for this movie) was so long. It was like a four-hour audition. For the first 45 minutes of walking into almost any room, I had to deal with my own neuroses before I could do any kind of acting. I think David recognized that. If you let yourself calm down, then you’re fine afterward.”

Discussing his bouts with depression, Robert shifted back to a laughing mode as he cracked, “I have to wallow in it. Luckily, it never lasts that long. That’s the good thing about being manic.”

He squashed the buzz that he’s going to be the next Indiana Jones. “I [notice that] every few months, someone comes up with a story specifically with the intention of having 50 bad replies on Twitter. All these people saying, ‘Robert is ruining my dreams’ (laughing). I didn’t even know they were rebooting ‘Indiana Jones’ until someone asked me about it.”

He continued: “I’m always a bit wary of stepping into the shoes of an already established character. It’s scary, especially because you’re already fighting so many expectations before you even start doing the job. That’s the thing with franchises. You have to commit 100 percent. If you’re in a five-movie series, you can get so down afterward.”

With “Twilight,” he said, after reading the first three books, “I had an idea of what I wanted to do. I had never experienced being in a series. It’s a massive undertaking. It’s nothing like doing an indie for two months. It’s completely different.”

He stressed that he “looks at everything,” including potential franchise projects. “I wouldn’t have any problems playing a vampire again,” he said.

“I’ve never really been one of those actors who are thought of for superhero parts,” he volunteered. “I’m open to absolutely everything. Most of the jobs I do, I never saw them coming. Like with ‘The Rover,’ I was not at all like, ‘Oh, I want to play this specific character.”

Maybe comedy

The actor, who also top-bills David Cronenberg’s “Maps to the Stars,” explained what he looks for in scripts that come his way. “I don’t really [regard] it from the perspective of the stories; it’s really more of the character stuff. I never really look at a script as a whole. I’m doing this movie (‘Idol’s Eye’) with Olivier Assayas at the end of the year. It’s a big ensemble thing. But I know exactly what my character’s about. There is something specific about it. It’s new, especially in a gangster movie. It’s an interesting take on a criminal’s psychology.”

He never considers projects in terms of genre. “But I’d like to do a comedy at some point. But it’s that vague—I’m not really seeking stuff out.” He’d be perfect in a comedy, based on the humor and charm he exhibits at interviews.

This Brit, who admitted that he’s grown to really like LA, said with a chuckle again, “Most of the directors I’m working with are basically people I loved when I was 17. I still watch the same movies but I also watch a ton of stuff that’s for work, or for enjoyment. I watched ‘Last Vegas’ the other day. I thought it was amazing. I was crying my eyes out. ‘The Lego Movie’ is my favorite movie of the year.”

On the fun perks of fame, Robert remarked, “Meeting people—it’s so crazy sometimes. I was in London recently and in some place, David Beckham walked through. He was like, ‘Hey, man!’ It was so crazy. I am still like a little child in terms of that.”

He fully knows how blessed he has been. “I am extremely lucky, which always makes me a little bit nervous,” he commented. “I don’t quite know why I got so lucky. It’s just ridiculous. I’m pretty happy.”

Source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 0:23

Traduction (en dehors de quelques citations nouvelles ça sent le déjà vu lol)

Robert Pattinson veut réaliser un album avant ses 30 ans.

Los Angeles - “Don’t hate me ’cause I’m beautiful/ Don’t hate me ’cause I’m beautiful/ Now do the pretty girl rock, rock, rock.” Robert Pattinson chantant en même temps que Keri Hilson "Pretty Girl Rock" qui passe à la radio dans sa voiture, avant un moment violent, est un des rares moments d'humour dans "The Rover" de David Michod. Cela a suscité une question durant une récente interview au Four Seasons de Los Angeles, si Robert prévoit de bientôt enregistrer un album.

"J'essaye encore de voir comment... mais c'est assez difficile," a répondu l'acteur, qui a un look juvénile avec sa coupe de cheveux courte, un pantalon foncé, une veste noire par dessus une chemise marron et un tee-shirt blanc. En rigolant, Robert, 28 ans, dit, "Je veux le faire avant d'avoir 30 ans car je pense que ça devient un peu gênant après cet âge."

Robert a révélé que, à l'origine, il devait chanter sur la chanson des Pussycat Doll's "Don't Cha." (Ce qui aurait aussi été drôle.) "Mais David m'a envoyé par e-mail cette chanson de Keri Hilson," dit-il. "Je pensais que c'était une nouvelle chanson. je n'avais pas réalisé que ça avait genre 500 millions (en fait 48 millions) de vues sur Youtube."

"Au départ, David voulait que je la chante comme si c'était ma chanson préférée - très fort dans la voiture. Heureusement, ça n'a pas fini de cette façon. Cela aurait été un peu trop aléatoire. Mais la chanson est parfaite dans le film." révèle t-il.

Dans "The Rover", le monde post-apocalyptique se passant dans l'Outback Australien, Robert, Rey, et Guy Pearce, Eric, forment un duo improbable traquant une voiture volée. "C'est étrange car les gens interprètent le film comme était très sombre," réplique le natif de Londres. "Mais je joue un personnage qui ne se rappelle pas de comment c'était avant. Il est relativement à l'aise. C'était un rôle vraiment marrant. Je ne le voyais pas comme était sombre."

Dans ce contexte, Robert a exprimé un point de vue optimiste de l'humanité malgré que le paysage désolé et aride du film ne semble pas offrir d'espoir. "Je pense que l'humanité reste à peu près la même, génération après génération," déclare l'ancienne star de "Twilight". " Tout le monde pense que le monde va merder tout le temps."

En rigolant à nouveau, Robert a souligné, "Cela fini par être vrai. Je pense que les gens sont essentiellement assez bons."

Avec son personnage apparemment en danger, risquant d'être tué à chaque minute, Robert a été interrogé sur ce qu'il voudrait faire s'il n'avait plus qu'un jour à vivre. "Je pense que je devrais dire, 'Je voudrais traîner avec tous les gens que j'aime.' Mais je voudrais juste sans doute me lâcher."

Quel genre de truc fou ? "Je ne sais pas," dit-il avec un sourire. "Je pourrais simplement marcher nu dans Times Square ou quelque chose du genre."

Faire face à l'anxiété

N'aurait-il pas peur d'avoir des enfants si l'avenir était aussi sombre que dans le film ? "J'aurais sans aucun doute des enfants ou peut-être que je suis juste ignorant," répond t-il. "J'ai une vie très spécifique." plaisante t-il en rigolant encore, "Je peux rester dans ma piscine toute la journée."

Questionné sur le fait de devoir gérer l'anxiété, la réponse de Robert était encore pleine d'humour :"Je voudrais bien suivre une thérapie mais ça me rend trop anxieux."

Il précise, en devenant un peu plus sérieux : "J'en ai parlé avec des gens. J'aime mon anxiété d'une drôle de façon. J'aime mes hauts et mes bas. J'ai l'habitude d'être tellement angoissé avant les auditions que, à chaque fois que j'en ai une, je veux arrêter d'être acteur après. Donc ce serait physiquement douloureux."

"Le processus de l'audition (pour ce film) a été si long. Ça a duré environ 4 heures. Durant les 45 premières minutes après être entré dans la pièce, je devais gérer mes propres névroses avant de pouvoir jouer. Je pense que David l'a reconnu. Si vous vous calmez, après vous êtes bien."

En parlant de son combat contre la dépression, Robert s'est de nouveau mis à rire en disant, " Je me vautre dedans. Heureusement ça ne dure jamais longtemps. C'est une des bonnes choses d'être maniaque."

Il a mis fin à la rumeur disant qu'il allait être le prochain Indiana Jones. "Je me rend compte que tous les quelques mois, quelqu'un arrive avec une histoire avec l'intention spécifique d'avoir 50 mauvais retours sur Twitter. Tout ces gens disant, 'Robert est entrain de ruiner mon rêve' (Rires). Je ne savais même pas qu'ils allaient refaire 'Indiana Jones' jusqu'à ce que quelqu'un me pose la question."

Il poursuit : "Je suis toujours un peu méfiant de me mettre dans la peau d'un personnage déjà établi. C'est effrayant, surtout car vous devez déjà luttez contre une énorme attente avant même de commencer à faire le travail. C'est le truc avec les franchises. Vous devez vous y engager à 100%. Si vous êtes dans une saga de 5 films, vous pouvez vous faire tellement descendre après."

Avec "Twilight" dit-il, après avoir lu les trois premiers livres, "J'avais une idée de ce que je voulais faire. Je n'avais jamais fait l'expérience d'être dans une série. C'est une entreprise colossale. Ça n'a rien avoir avec faire un film indépendant pour deux mois. C'est complètement différent."

Il ajoute qu'il "regarde tout," incluant des projets de franchises potentiels. "Je n'aurais pas de problème à rejouer à nouveau un vampire" dit-il.

"Je n'ai jamais été un de ses acteurs auxquels on pense pour faire des rôles de super-héros," admet-il volontiers. "Je suis ouvert à tout. Je n'ai pas vu venir la plupart de mes emplois. C'est comme avec "the Rover" je ne me disais pas du tout, 'Oh, je veux jouer ce personnage spécifique."

Peut-être une comédie

L'acteur qui est aussi à l'affiche de "Maps To The Stars" de David Cronenberg a expliqué ce qu'il recherchait dans un scénario. "Je ne les regarde pas vraiment comme étant la perspective d'une histoire; c'est vraiment plus une question de personnage. Je ne regarde jamais un scénario comme étant un tout. Je vais faire ce film ('Idol's Eye') avec Ovlier Assayas à la fin de l'année. C'est un grand ensemble. Mais je sais exactement de quoi parle mon personnage. Il y a quelque chose de spécifique à ce sujet. C'est nouveau, surtout pour un film de gangster. C'est un point de vue intéressant sur la psychologie d'un criminel."

Il ne considère jamais un projet en terme de genre. "Mais j'aimerais faire une comédie à un moment. Mais c'est vague - je ne recherche pas de choses en particulier." Il serait parfait dans une comédie, si on se base sur l'humour et le charme qu'il affiche lors des interviews.

Ce britannique, qui a admis avoir fini par vraiment aimer L.A, dit en rigolant encore, "La plupart des réalisateurs avec lesquels je travaille sont surtout des gens que j'adore depuis que j'ai 17 ans. Je regarde toujours les mêmes films mais je regarde aussi des tonnes de choses que ce soit pour le travail ou pour le plaisir. J'ai regardé 'Last Vegas' l'autre jour. Je l'ai trouvé génial. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. 'The Lego Movie' est mon film préféré de l'année."

A propos des avantages marrants de la célébrité, Robert fait une remarque sur le fait de, "Rencontrer les gens - c'est tellement dingue parfois. J'étais à Londres récemment et dans un endroit, David Beckham est entré. Il m'a dit 'Hey, Mec!' C'était si fou. Je suis encore comme un enfant sur ce sujet."

Il est parfaitement conscient de la chance qu'il a eu. "Je suis extrêmement chanceux, ce qui me rend toujours un peu nerveux," commente t-il. "Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis si chanceux. C'est juste ridicule. Je suis très heureux."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 1:19

Very Happy Smile Very Happy  
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 8:55

 c'est vrai qu'à force tout se ressemble mais je retiens toujours une chose : son humilité

et surtout pour toi Sabine et tous ces Itw    

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 10:40


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 11:29

 
Rob a dit :"Je ne sais pas," dit-il avec un sourire. "Je pourrais simplement marcher nu dans Times Square ou quelque chose du genre."  lol!  oui pourquoi pas   

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 11:37

   

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 15:11

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 45
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Dim 29 Juin - 18:58

 
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 10:58

Interview avec Manila Bulletin

Robert Pattinson talks about being ‘homeless,’ ‘having no clothes’ and life after ‘Twilight’

Los Angeles – “I have literally not taken off this jacket in weeks,” the 28-year-old Robert Pattinson told us when we interviewed him for his latest movie, “The Rover.”

Wearing a simple blue jacket, shirt and pants, the “Twilight” superstar explained that somebody stole his clothes. “It doesn’t make any sense to me,” he said. “Did you ever see that episode of ‘South Park’ about these underpants gnomes that steal your underpants? I think I got it. So I just started wearing the same thing pretty much every day, like a uniform.”

He admitted that he has no idea where his clothes are. “I’m sure they’re in some kind of random storage box somewhere… I know that is totally ridiculous but I couldn’t find any of them.”

Since he has been making movies in diverse locations since “Twilight,” the British actor revealed that he calls LA home – at least, for now.

Curiously, however, Robert informed us that he sold his house in LA “I suddenly realized I am not quite old enough to be dealing with the plumbing and stuff.”

We asked him if he’s homeless and he said, “I am not quite. I spend about six months borrowing other people’s houses, which were nice.”

It’s been two years after all the insanity and craziness of “Twilight” and Robert shared, “It feels like it’s longer, to be honest… it’s all just been a gradual progression. I think, as you get older, like every movie you do you get a little bit more confident…”

He added, “I’m curious how people receive the new stuff I’m doing because it’s kind of, you know, I do quite abstract films. So I am curious how people who like ‘Twilight’ will come to see things like ‘The Rover.’ Hopefully, they’ll enjoy it.”

Asked whether it became a nice escape for him to be filming “Rover” in Australia without “Twilight” fans wandering around, Robert replied, “It was definitely a really nice escape… I loved it because not only were there no people trying to find you, there’s no one at all. So it’s just much easier to concentrate. So I found it incredibly peaceful and relaxing.”

Robert is also appearing in “Maps To The Stars.” He explained his role in the said movie, “My role (in it) is a kind of cipher for Bruce Wagner who wrote it and because he used to be a limo driver in LA. He wrote a lot of stuff and got many of his ideas from that so he is the one vaguely normal person in ‘Maps to the Stars’ but he’s kind of a little bit opportunistic. He is a wannabe actor and writer but probably not that talented. He’s like a hustler in LA.”

On choosing roles, Robert said, “50 percent is about being able to work with directors I admire. I think about that a lot but I find it more comfortable to do small roles if I am choosing something for its director. But if you are doing a lead, I try to do something, which I think will precipitate into my normal life.

“I want to do something which I feel (is) totally impossible for me to do. I think it will make me a bigger person in my real life afterwards. I kind of try to do that.”

Source

Trad dans la matinée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 12:01

Traduction de l'interview avec Manila Bulletin

Robert Pattinson parle du fait d'être 'Sans maison,' de 'ne pas avoir de vêtements' et de la vie après 'Twilight'

Los Angeles - "Je n'ai pas mis cette veste depuis des semaines," nous a raconté Robert Pattinson, 28 ans, quand nous l'avons interviewé pour son dernier film, 'The Rover'.

Portant une simple veste bleue, chemise et pantalon, la superstar de 'Twilight' explique que quelqu'un lui a volé ses vêtements. "Ça n'a pas de sens," dit-il. "Avez-vous déjà vu cet épisode de 'South Park' sur ces gnomes qui volent vos sous-vêtements ? Je pense que j'en ai un. Donc j'ai commencé à porter à peu près la même chose tous les jours, comme un uniforme."

Il admet n'avoir aucune idée de l'endroit où sont ses vêtements. "Je suis sûr qu'ils sont dans un box de stockage quelque part... Je sais que c'est complètement ridicule mais je ne pouvais pas les trouver."

Depuis qu'il a tourné des films dans divers endroits depuis 'Twilight', l'acteur britannique a révélé qu'il appelle L.A sa maison - du moins, pour le moment.

Cependant, curieusement, Robert nous a informé qu'il a vendu sa maison à L.A "J'ai soudainement réalisé que je n'étais pas assez vieux pour gérer les affaires de plomberies et ce genre de choses."

Nous lui avons demandé s'il était sans-abri et il a répondu, "Pas tout à fait. J'ai passé 6 mois a emprunter la maison des autres, ce qui était sympa."

Cela fait deux ans depuis toute la folie et l'absurdité de 'Twilight' et Robert raconte, "J'ai l'impression que cela fait plus longtemps, pour être honnête..c'est tout simplement une progression graduelle. Je pense qu'en devenant plus âgé, tout les films que vous faites vous rendent un peu plus confiant..."

"Je suis curieux de voir comment les gens vont accueillir les nouveaux trucs que je fais car c'est, vous savez, je fais des films assez abstraits. Donc je suis curieux de voir comment les gens qui ont aimé 'Twilight' vont percevoir des choses comme 'The Rover'. J'espère qu'ils aimeront." ajoute t-il.

En lui demandant si c'était une échappatoire agréable que de tourner 'Rover' en Australie sans les fans de 'Twilight' errant autour, Robert a répondu, "C'était vraiment une très agréable échappatoire...J'ai adoré car non seulement il n'y avait personne qui essayait de vous trouver, mais il n'y avait tout simplement personne. Donc c'est bien plus facile pour se concentrer. Donc j'ai trouvé cela incroyablement paisible et relaxant."

Robert fait aussi une apparition dans 'Maps To The Stars'. Il explique que son rôle dans ledit film : "Mon rôle est une sorte de clin d’œil pour Bruce Wagner qui l'a écrit, car il a été chauffeur de limousine à L.A. La plupart de ses idées viennent de là, donc il est la seule personne à peu près normale dans 'Maps to the stars' mais il est un peu opportuniste. Il est un acteur et écrivain en herbe mais qui n'a probablement pas de talent. On dirait un arnaqueur à L.A"

Sur le choix de ses rôles, Robert raconte, "50% vient du fait d'être capable de travailler avec des réalisateur que j'admire. J'y pense beaucoup mais je trouve cela plus confortable de faire des petits rôles si je choisi quelque chose à cause du directeur. Mais si je tiens le premier rôle, j'essaye de faire quelque chose, qui va je pense se précipiter dans ma vie."

"Je veux faire quelque chose qui me semble totalement impossible. Je pense que cela fera de moi une plus grande personne dans ma vie par la suite. J'essaye un peu de faire cela."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 12:27

 

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 12:58


_________________
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 48
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 14:41

 

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 17:44

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 19:29


_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 20:47

 
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Lun 30 Juin - 22:00

 

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Mar 1 Juil - 23:33

Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Jeu 3 Juil - 18:21

Interview avec Cosas.com

Une majorité de l'interview étant identique à ceux qu'on a déjà pu lire voici uniquement les parties de l'interview avec de nouvelles citations...

- You're not living in your mansion?
- I sold it, and then I realized that I had become homeless (laughs). For 6 months, I have lived in the homes of friends that I go with my three air mattresses. I sold my house, because I'm too young to be dealing with plumbing problems and stuff like that (laughs). I could live in a cell if it had a window.

After filming such a dark and apocalyptic as "The Rover" movie, do you plan to have children one day?
- I believe that humanity remains the same, generation after generation. And all those who predict that the world is ending, have not been right. I think that man is basically good, and I wouldn't have problems in having children, but maybe I'm answering my ignorance as well. I live a very simple life swimming in my pool all day (more laughter).

- Are you really not afraid of global warming and its consequences?
-I have a blind faith in humanity and I think people won't change. It's very difficult to accept that during my generation our species will become extinct. I think in the end, most will see the light and have a happy ending. People don't like good news, bad prefer that sell more newspapers. Predicting the end don't produce results; however, if you hope, maybe we can achieve something.

What is the worst thing that happened to you with the paparazzi?
-Once, I was followed by about eight cars for ten hours, not knowing what to do. They wanted to know where I lived, and I tried to mislead them.

How do you deal with fame?
- From the beginning I have dissociated from it. Just see it as part of the job. Some years ago, I had a bit of a struggle because my life really contracted and I couldn’t do a lot of the stuff I used to be able to do, but once I got through that a year or two ago I just accepted my life is something else and now I can’t really remember what it was like before, So it’s much easier to deal with.

- Did you always want to act?
- I wasn't a child actor or anything. I didn't have drama classes at school. When I turned 15 I joined a drama club, because of a girl I liked. I worked as a scriptwriter, I never had intentions to act. They staged the play "Guys and Dolls" and then I had a mad desire to embody the character Nathan Detroit, I became obsessed. I didn't get the role, but I ended up playing a Cuban dancer. Then in the play "Our Town" by Thorton Wilder, I was given the lead role; there was an agent in the audience who asked me to represent me. Then I did "Vanity Fair" with Reese Witherspoon and after "Harry Potter and the Goblet of Fire" where I played Cedric Diggory.

- What kind of movies do you like?
- I've been a movie buff since my teens, and even before. When I choose scripts, I don't care that my part is small, as when I worked ten days with Werner Herzog. But to distract myself I look at everything.

- How you glimpse your future career?
- I don't know. I was never guided by what the public wants or what the critics say; you can't please everyone. What makes me happiest is to work with people that have a passion for their films like Werner Herzog or David Cronenberg, or Michod. Since I was 16 I've been wanting to work with Herzog. I want to continue doing ambitious projects that excite me, although I don't know if the public will share my interests. I'm not interested in becoming "a Hollywood star."


- What do you think of David Cronenberg?
- When I went in "Cosmopolis" something changed in my mind and I knew that would make any movie with him in the future, without even reading the script. I like how he faces his movies and life, he's a very wise person. I am happy to have worked with David on "Maps to the Stars"

Source Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Jeu 3 Juil - 18:22

Interview avec Express.de

Même chose qu'au dessus voici uniquement les questions ayant de nouvelles citations

Where do you live now?
I was homeless for six months after the sale (of his house). I borrowed houses from people when they were not in the city. Now I've found a home in the Hollywood Hills that I rent. It's not too big. I barely have furniture. Some of them are from the previous tenant. The only thing I brought with me, are air mattresses. In which I sleep.

You have earned millions and can afford expensive equipment.
I'm not materialistic. The only thing I treat myself, are old guitars. I have 17 in my collection. My showpiece is a 1943 Gibson J100 acoustic guitar. I don't care about other things such as designer clothes. However, I should go out to buy clothes.

Why?
I can not find most of them. That's why I wear the jacket I'm wearing, continuously for the past two weeks. My stuff should be in a box in a rental warehouse in Los Angeles or in my London apartment. I rather think the latter. I've just seen pictures of my old roommate Tom Sturridge, running around in my pants and shirt ... (laughs).

source Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Jeu 3 Juil - 18:35

Traduction de l'interview avec express

Ou vivez vous maintenant ?
J'ai été sans domicile pendant six mois après la vente (de sa maison). J'empruntais la maison de certaines personnes quand elles n'étaient pas en ville. Maintenant j'ai trouvé une maison sur les collines d'Hollywood que je loue. Ce n'est pas très grand. J'ai très peu de mobilier. Certains sont du dernier locataire. La seule chose que j'ai apporté avec moi sont des matelas gonflables. Sur lesquels je dors.

vous avez gagné des millions et pouvez vous permettre d'avoir des équipements coûteux.

Je ne suis pas matérialiste. La seule chose à laquelle je fais attention, ce sont mes vieilles guitares. J'en ai 17 dans ma collection. Ma plus grande pièce est une guitare acoustique Gibson J100 de 1943. Je ne me soucis pas du reste comme par exemple les vêtements de marque. Pourtant je devrais aller m'acheter des vêtements.

Pourquoi ?
Je n'arrive pas à les retrouver pour la plupart. C'est pourquoi je porte cette veste constamment depuis les 2 dernières semaines. Mes affaires doivent être dans un box dans un entrepôt de location à Los Angeles ou dans mon appartement à Londres. J'opte plutôt pour la dernière option J'ai vu une photo de mon ancien colocataire Tom Sturridge, portant mon pantalon et ma chemise...(rires).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Jeu 3 Juil - 19:23

Traduction de l'interview avec Cosas

Vous ne vivez pas dans votre maison ?
Je l'ai vendu et ensuite j'ai réalisé que j'étais devenu sans-abri (rires). Pendant 6 mois, j'ai vécu dans la maison d'amis dans lesquels je venais avec mes trois matelas gonflables. J'ai vendu ma maison car je suis trop jeune pour gérer les problèmes de plomberie et ce genre de chose (rires). Je pourrais vivre dans une cellule s'il y a une fenêtre.

Après avoir tourné un film aussi sombre et apocalyptique que "The Rover", prévoyez-vous d'avoir des enfants un jour ?

Je crois que l'humanité reste la même génération après génération. Et tout ceux qui ont prédit la fin du monde avaient tord. Je pense que l'homme est fondamentalement bon et ça ne me poserait pas de problèmes d'avoir des enfants, mais peut-être que c'est parce que je suis ignorant aussi. Je vis une vie très simple, nageant dans ma piscine toute la journée (rires).

N'êtes vous vraiment pas effrayé par le réchauffement climatique et ses conséquences ?
J'ai une foi aveugle en l'humanité et je pense que les gens ne changeront pas. C'est très difficile d'accepter que durant ma génération nos espèces seront en extinction. Je pense qu'à la fin, la plupart verront la lumière et auront une fin heureuse. Les gens n'aiment pas les bonnes nouvelles, les mauvaises nouvelles font vendre plus de journaux. Prédire la fin ne produit pas de résultats; cependant, si vous avez de l'espoir, peut-être que l'on peut réaliser quelque chose.

Quelle est votre pire expérience avec les paparazzis ?
Une fois, j'ai été poursuivi par 8 voitures durant 10 heures, je ne savais pas quoi faire. Ils voulaient savoir où je vivais et j'ai essayé de les induire en erreur.

Comment gérer vous la célébrité ?
Dès le début je l'ai dissocié. Je l'ai juste vu comme une partie du travail. Il y a quelques années, j'ai un peu lutté car ma vie s'était réduite et je ne pouvais plus faire beaucoup des choses dont j'avais l'habitude, mais une fois que j'ai dépassé ça, il y a un an ou deux, j'ai simplement accepté que ma vie était différente et maintenant je ne me souviens plus vraiment de comment c'était avant. Donc c'est plus simple à gérer.

Avez-vous toujours eu envie d'être acteur ?
Je n'étais pas un enfant-acteur. Je n'avais pas de cours d'art dramatique à l'école. Quand j'ai eu 15 ans, j'ai rejoint un club de théâtre à cause d'une fille que j'aimais bien. J'ai travaillé en tant que scénariste, je n'ai jamais eu l'intention de jouer. Ils ont mis en scène "Guys and Dolls" et ensuite j'ai vraiment eu envie d'incarner le personnage de Nathan Detroit, ça m’obsédait. Je n'ai pas eu le rôle, mais j'ai fini par jouer un danseur cubain. Et puis dans la pièce "Our Town" de Thorton Wilder, j'ai eu le rôle principal; il y avait un agent dans le public qui m'a demandé de me représenter. Ensuite j'ai fait "Vanity fair" avec Reese Witherspoon et après "Harry Potter et la coupe de feu" où je jouais Cedric Diggory.

Quel type de film aimez-vous ?
Je suis amateur de cinéma depuis mon adolescence et même avant. Quand je choisi un scénario, ce n'est pas grave si mon rôle est petit, comme par exemple quand j'ai travaillé 10 jours avec Werner Herzog. Mais pour me distraire je regarde tout.

Comment envisagez-vous votre carrière dans le futur ?

Je ne sais pas. Je n'ai jamais été guidé par ce que le public veut ou ce que les critiques disent; vous ne pouvez pas plaire à tout le monde. Ce qui me rend le plus heureux c'est de travailler avec des gens qui sont passionnés par leurs films comme Werner Herzog ou David Cronenberg, ou Michod. Depuis que j'ai 16 ans je voulais travailler avec Herzog. Je veux continuer à faire des projets ambitieux, qui m'excitent, même si je ne sais pas comment le public partagera mes intérêts. Cela ne m'intéresse pas de devenir une "star d'hollywood".

Que pensez-vous de David Cronenberg ?
Quand j'ai fait "Cosmopolis" quelque chose à changé dans mon esprit et je savais que je ferais n'importe quel film avec lui dans le futur, sans même lire le scénario. J'aime la manière dont il fait face à ses films et à la vie, c'est une personne très sage. Je suis heureux d'avoir travaillé avec David sur "Maps To The Stars".


_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   Jeu 3 Juil - 19:34

Very Happy Smile Very Happy Merci beaucoup Sabine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La revue de presse de L.A - Juin 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
La revue de presse de L.A - Juin 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2014-
Sauter vers: