The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 10:11

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

He wears a green and yellow plaid shirt, black sneakers with thick soles and thick cotton socks. He wears a pair of light colored pants, which seem to have been worn by him for a week. When he speaks, he keeps his head slightly angled, he breaks his sentences; suddenly he stares at me, with a crocked smile and watch me like he was thinking “Do you really care about this?” Of all the stars that you can meet, Robert Pattinson is the one that disguises himself the best. His diversity and his potential are in this askew allure, like his face, like an odd predestination. He seems to be here by accident, and by accident famous, lost and amused, without complacence. For instance, talking about his sex scene with Julianne Moore in Maps To The Stars, he is able to say: ”It was our first encounter; it was my first day on set. In Toronto, where we were filming, the weather was steamy hot and I was sweating a lot. She is one of those absurd people that don’t sweat at all. Ever. So, think what a situation, I was trying not to wet her back with my sweat! And I must have looked so weird to her eyes because she kept asking me: “Are you alright?”

At 28 years old he seems to find himself in a zone of his career that he likes. Escaped from the post Twilight frets, he committed himself in avoiding scripts made to keep him stuck to an image of himself that he doesn’t recognize, and he is becoming a constant presence in very important film festivals. After the double commitment with Cronenberg (Cosmopolis and Maps To The Stars), he filmed Queen Of The Desert, by Werner Herzog (a movie about the legendary life of Gertrude Bell), and in the meanwhile in autumn his movie, The Rover, will hit the scene in the Italian theaters. The Rover is the new movie of David Michod, a young Australian director, well known for his fabulous film noir Animal Kingdom (2010) that was screened in Cannes. Guy Pearce was cast in Animal Kingdom in the role of a policeman and in this new post-apocalyptic thriller, all filmed in the Australian outback, he plays the role of a man robbed of his last owning: a car that hides a secret. So begins this story in which he (Guy) chases after the men who stole his car, with the help of a disturbed and confused guy that has the face of Robert Pattinson.

HOW WAS WORKING WITH GUY? THERE ARE SOME INTENSE SCENES BETWEEN THE TWO OF YOU
“It was amazing! His character is totally different from him, he (Eric) has to keep (me) constantly under pressure. He reminds me of a sort of Terminator, with less scary facial features. It is easy to fall in playing a caricature in those situations, instead of being really terrified. It was weird to share the scene with someone that had to be so manichaean, all black or white. It has created very interesting dynamics.”

AND WHAT DO YOU HAVE TO SAY ABOUT YOUR CHARACTER? HE IS A STRANGE GUY THAT IS NOT ABLE TO EXPRESS HIMSELF.
“I had a quite clear idea about him, when I first read the script. Never in my career I worked so hard for an audition. I rehearsed my lines 12 hours a day for weeks, I was obsessed with them. I worked with my voice, trying to find a peculiar accent. But once I had the part, I’ve never felt so free in my acting. I didn’t have any limit. The first thing I asked to David was: “Is my character mentally challenged?” And he answered “I don’t know, you decide.”

AND WHAT DID YOU DECIDE? EVEN AFTER SEEING THE MOVIE IS THERE STILL A DOUBT?
“I answered to myself that he is a person who has been said “You are a disabled”. Actually he is a shy and insecure guy who grew up in a hard setting, with people constantly beating him up and telling him to shut up. He arrived to a point in which he thinks he doesn’t have to think anymore, it’s enough to follow other’s orders. So he gave up his own personality. A bullied guy in a way. And when Eric speaks with him and he asks him a question, he doesn’t know what to do because it never happened to him before. For this reason Eric that is seen by everyone as an asshole, is actually the only one that really sees him.

AFTER SEEING CAMP X REY WITH KRISTEN STEWART I THOUGHT THAT SHE IS GOING THROUGH A PERIOD, IN HER LIFE, WHICH RESEMBLES A LOT TO YOURS. DO YOU TWO STILL COMPARE YOUR MUTUAL CHOICES ABOUT YOUR CAREERS?
“No. Not really. But we both had the same concepts about which kind of movie we wanted to do. Until two years ago, I didn’t have a clear idea about what I wanted. Filming Cosmopolis, presenting it in Cannes, really helped me to understand what I really like. Cosmopolis has been an unexpected experience that allowed me to get to know a world I love: I would do anything to be in Cannes every year.

SINCE WE ARE TALKING ABOUT THIS… WAS IT A RELIEF TO KNOW THAT CRONENBERG HAD NEVER SEEN TWILIGHT?
“For me it makes no difference. I any case I would have auditioned for that role. I’ve always tried to do different things for every role I played. It doesn’t really matter to me if a director has seen my previous movies, because, in any case, I will do something different and unique for him.”

RECENTLY YOUR CHOICES HAVE BEEN ORIENTED TOWARDS DIRECTORS WHO LOVE TO MAKE A DARKER KIND OF MOVIE, LIKE CRONENBERG OR HERZOG OR MICHOD HIMSELF. HAVE YOU EVER FELT THIS PASSION FOR THIS KIND OF MOVIE?
“It’s not important to me. Herzog’s movie, for instance, will be not so dark. It’s more an adventure kind of movie. I made a list of the 20 directors I would like to work with: with them all I will play anything, no matter what. It’s enough for me to work with them. In the last years I understood that if you work with the best directors in the end you will be always content with the final result. And you will be always put in a challenging situation.”

20 DIRECTORS, BUT YOU STILL CAME BACK TO WORK AGAIN WITH CRONENBERG
“I said yes, without even reading the script. I like to work with him and I like his movies. I realized, in the last years, that I’ve been having entertaining relationships with some directors, even before any script was written. I was tired of waiting. And then, suddenly, everything started to work perfectly.”

WHO DID YOU MEET?
“I went out to some dinners with James Gray, trying to work with him. We still keep in touch, you never know! (he laughs). Usually we go out to have a drink together, but I never stalked them with strange letters!”

DO YOU TOTALLY EXCLUDE TO DO SOMETHING SIMILAR TO TWILIGHT IN FUTURE?
“I have had other offers for similar roles. But I’ve never been part of that kind of actors “for Majors”. Surely being part of Twilight has put me in that position in a certain way. But I don’t feel comfortable at all in the middle of a blockbuster or a franchise. Apart from Twilight and Harry Potter, the only other big production I have been part of is Water for Elephants. And anyway it was not a huge production, with its 35 million dollar budget. And it wasn’t a franchise. After Twilight I made decisions that was okay for me. I did what I wanted to do.”

IN THE END, CAN YOU TELL US SOMETHING ABOUT QUEEN OF THE DESERT?
“In few words I wanted to work with Herzog, even in a small role. He is an interesting person, and I was more nervous to meet him than to play my role. The movie tells the story of Gertrude Bell. I play the part of Colonel Thomas Lawrence, even if I’ve never seen Lawrence of Arabia. I know it is incredible! My role is a minor character in the main character’s vicissitudes. Herzog is great person; he can tell you an infinite amount of crazy anecdotes. He is eccentric and funny, incredibly sure about himself.”

Scans : twilightitalianmoms.com
Traduction GB : Page Facebook In the Footsteps of Robert Pattinson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 11:05

Il porte une chemise à carreau jaune et verte , des baskets noires avec de grosses semelles et des épaisses chaussettes en coton. Il porte un pantalon de couleur claire , qu'il semble porter depuis une semaine . Quand il parle , il garde la tête légèrement mise de côté, il ne finit pas ses phrases; tout à coup il me fixe du regard, avec un sourire malicieux et me regarde l'air de dire : “T'en a vraiment quelque chose à faire de ça?” De toutes les stars qu'on puisse rencontrer, Robert Pattinson est celui qui se déguise le mieux. Sa diversité et son potentiel résident dans son allure de guingois , comme son visage, comme une prédestination bizarre .Il semble être là par hasard, et il est devenu célèbre par accident, perdu et amusé, sans suffisance. Par exemple, parlant de sa scène de sexe avec Julianne Moore dans Maps To The Stars, il dit: ”C'était notre première rencontre; c'était mon premier jour sur le plateau. A Toronto, où nous filmions, il faisait une chaleur incroyable et je suais beaucoup. Elle fait partie de ces gens absurdes qui ne suent pas. Jamais. Donc imaginez la situation, j'essayais de ne pas mouiller son dos avec ma sueur ! Et j'ai dû paraître très étrange à ses yeux car elle ne cessait de me demander: “Tu vas bien?”

A 28 ans, il semble se trouver dans une zone de sa carrière qu'il apprécie. Echappé de l'espace post Twilight, il a tout fait pour éviter des scripts faits pour le laisser embourber dans une image de lui qu'il ne reconnait pas, et il devient une présence constante dans des festivals de films très importants. Après une deuxième collaboration avec Cronenberg (Cosmopolis et Maps To The Stars), il a tourné Queen Of The Desert, de Werner Herzog (un film sur la vie légendaire de Gertrude Bell), et en même temps à l'automne son film, The Rover, sortira dans les cinémas italiens. The Rover est le nouveau film de David Michod, un jeune réalisateur Australie, rendu célèbre pour son fameux film noir Animal Kingdom (2010) qui a été projeté à Cannes. Guy Pearce a été choisi pour Animal Kingdom pour le rôle d'un policier et dans ce nouveau thriller post-apocalypse, entièrement tourné dans l'outback australien, il incarne un homme à qui on dérobe son dernier bien, : une voiture qui cache un secret. C'est ainsi que débute l'histoire où (Guy) poursuit les hommes qui lui ont volé sa voiture, avec l'aide d'un mec perturbé et confus qui a le visage de Robert Pattinson.

C'était comment de travailler avec Guy? Il y a des scènes intenses entre vous deux
“C'était génial. Son personnage est complétement différent de lui! Eric devait conserver Rey sous une pression constante. Il me fait un peu penser à une sorte de Terminator, avec des traits faciaux moins effrayants. C'est facile de tomber dans la caricature dans ces situations, au lieu d'être vraiment terrifié. C'était bizarre de partager la scène avec quelqu'un qui devait tant être manichéen, tout blanc ou noir. Ca a créé une dynamique vraiment intéressante.”

Et qu'avez vous à dire de votre personnage? C'est un mec étrange qui n'est pas capable de s'exprimer.
“J'avais une idée précise de lui quand j'ai lu le script pour la 1ère fois. Jamais dans toute ma carrière, j'ai travaillé si dur pour une audition. J'ai répété mes répliques 12 heures par jour pendant des semaines, j'étais obsédé. J'ai travaillé avec ma voix, tentant de trouver un accent particulier. Mais une fois que j'ai eu le rôle, je ne me suis jamais senti aussi livre dans mon jeu d'acteur. Je n'avais aucune limite. La 1ère chose que j'ai demandé à David a été: “Est ce que mon personnage est mentalement déficient?” Et il m'a répondu“Je ne sais pas, c'est toi qui decide.”

Et qu'avez vous décidez? Même après avoir vu le film, reste t-il un doute?
“Je me suis dit que c'était une personnage à qui on disait : “T'es un handicapé”. En fait, il est timide qui manque d'assurance et qui a grandi dans un contexte difficile avec des gens qui ne cessaient de le battre et de lui dire de la fermer . Il en est arrivé au point où il ne doit plus penser par lui même , où suivre les ordres des autres lui suffit. Il a donc abandonné sa propre personnalité. Un mec maltraité dans un sens. Et quand Eric lui parle et lui pose une question,il ne sait pas quoi faire car ça ne lui ai jamais arrivé auparavant. C'est pour cette raison qu' Eric , que tout le monde considère comme un enfoiré, est en fait le seul qui le voit vraiment tel qu'il est.

Après avoir vu Camp X Ray avec Kristen Stewart. Je me suis dit qu'elle avait la même carrière que vous. Sa vie ressemble beaucoup à la vôtre. Comparez vous encore vos choix mutuels dans vos carrières?
“Non. Pas vraiment. Mais nous avons tous les deux les mêmes concepts sur le type de film que nous voulons faire. Jusqu'à il y a deux ans, je ne savais pas précisément ce que je voulais. Tourner Cosmopolis, le présenter à Cannes, m'a vraiment aidé à comprendre ce que j'aimais. Cosmopolis a été une expérience inattendue qui m'a permis d'apprendre à connaître un monde que j'adore : je ferais n'importe quoi pour être à Cannes chaque année

Puisque nous parlons de cela… est ce que ça a été un soulagement de savoir que Cronenberg n'avez jamais vu Twilight?
“Pour moi, ça ne fait aucune différence. De toutes façons, j'aurais auditionné pour le rôle. J'ai toujours tenté de faire des choses différentes pour chacun de mes rôles. Peu m'importe si un réalisateur a vu ou non mes précédents films, car de toutes façons, je ferais quelque chose de différent et d'unique pour lui.”

Récemment vos choix se sont orientés vers des réalisateurs qui adorent faire des films plu sombres , comme Cronenberg, Herzog ou Michôd . Avez vous déjà ressenti cette passion pour ce type de films?
“Ce n'est pas important pour moi. Le film de Herzog, par exemple, ne sera pas aussi sombre. C'est plus un film d'aventure . J'ai fait une liste des 20 réalisateurs avec qui je veux travailler: avec eux je jouerais n'importe quoi, peu importe. Ca me suffit de travailler avec eux. Ces dernières années, j'ai compris que si vous travaillez avec les meilleurs réalisateurs, en fin de compte vous serez toujours heureux du résultat final. Et vous serez toujours mis dans une situation de défi.”

20 réalisateurs mais vous revenez travailler avec Cronenberg?
“J'ai dit oui sans avoir lu le script. J'aime travailler avec lui et j'aime ses films. J'ai compris ces dernières années que j'avais des relations "amicales" avec certains réalisateurs, avant même l'écriture d'un script , j'en avais marre d'attendre. Et puis, tout à coup, tout s'est mis en place parfaitement”

Qui avez vous rencontré?
“Je suis allé à des dîners avec James Gray, tentant de travailler avec lui. On est toujours en contact, on ne sait jamais! (il rit). On a l'habitude de sortir boire un verre ensemble, mais je ne l'ai jamais harcelé avec des lettres bizarres!”

Vous refusez catégoriquement de refaire un film comme Twilight dans le futur?
“J'ai eu d'autres offres pour des rôles similaires. Mais je n'ai jamais fait partie de ce genre d'acteurs “pour les Gros films”. Surement que faire partie de Twilight m'a mis dans cette position d'une certaine façon. Mais je ne me sens pas du tout à l'aise au milieu d'une grosse production ou d'une saga. Mise à part Twilight et Harry Potter, la seule autre grosse production dans laquelle j'ai été fut Water for Elephants. Et ce n'était pas non plus une énorme production, avec son budget de 35 million de dollars . Et ce n'était pas une saga . Après Twilight , j'ai pris la décision que c'était OK pour moi. Je faisais ce que je voulais.”

Finalement, pouvez vous plus nous en dire sur Queen of the Desert,?
“En quelques mots, je voulais travailler avec Herzog, même pour un petit rôle. C'est une personne intéressante, et j'étais plus nerveux à l'idée de le rencontrer que de jouer mon rôle. Le film raconte l'histoire de Gertrude Bell. J'incarne le Colonel Thomas Lawrence, même si je n'avais pas vu Lawrence d'Arabie. Je sais que c'est incroyable! Mon rôle est un personnage secondaire dans les vicissitudes des personnages principaux. Herzog est une personne géniale; il peut vous raconte des tas d'anecdotes folles. Il est excentrique et marrant et incroyablement sûr de lui.”

Scans : twilightitalianmoms.com
Traduction GB : Page Facebook In the Footsteps of Robert Pattinson

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 69
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 11:20

  

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 74

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 16:23

 pour la traduction, encore une bonne interview   
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 45
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 19:26

 
Revenir en haut Aller en bas
lilipucia
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 14223
Date d'inscription : 17/11/2009
Age : 44
Localisation : suisse

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 19:28

 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 58
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Jeu 31 Juil - 21:48

encore une petite allusion mais qu'il contourne adroitement  lol! 

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Jel
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 28

MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   Dim 3 Aoû - 23:06

pour cette longue traduction   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse] Best Movie (Italie) - Août 2014
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2014-
Sauter vers: