The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mar 7 Juil - 17:43


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mer 29 Juil - 21:31

Nouvelle interview avec le site italien IO Donna :

Robert Pattinson est dans un film sur James Dean, mais ce n'est pas lui la star : "C'est mieux ainsi."

"Pour me libérer de la saga Twilight, j'ai accepté d'être la co-star dans LIFE", raconte l'acteur qui joue le photographe de la star qui est mort il y a 60 ans.

"Twilight ? Je suis fier d'en avoir fait partie. Je ne suis plus obligé de rechercher un travail comme c'était le cas avant Harry Potter et la coupe de feu. La célébrité après cela me facile encore les choses, aussi sur le plan économique, je peux choisir des projets auxquels je crois. Et LIFE en est la preuve."



Robert Pattinson travaille vraiment dur. Il veut prendre de la distance avec le rôle d'idole des jeunes dans une saga qu'il a certes apprécié, mais qui pèse encore sur sa crédibilité en tant qu'acteur.

Dans le sens de cette réponse, cette impatience se perçoit dans la manière dont il souligne les mots. Le ton de la voix est bas, il regarde vers le bas pour prendre son temps et il cherche une réponse pas trop insignifiante. Bien sûr, son faux look débraillé aide (barbe et cheveux longs, mais pas coiffés au hasard, il y a trop de gel et les pattes sont bien soignés), mais il semble sincère, surtout quand il parle de LIFE, son dernier film. Pattinson joue le photographe Dennis Stock qui durant l'année 1955, le temps d'une amitié tumultueuse avec la star, la même qui lui a donné l'opportunité de le photographier en exclusivité à New York (rappelez-vous la fameuse photo de l'acteur avec une cigarette sous la pluie, avec Trafalgar Square en arrière plan ?) et dans sa maison d'enfance dans l'Indiana. Le film se concentre sur l'histoire de cette collaboration et c'est réalisé par le hollandais Anton Corbijn, qui n'est pas seulement réalisateur (Il a fait un film biographique sur Ian Curtis, Control), mais est aussi un photographe reconnu de stars de la musique depuis les années 70. James Dean est joué par Dane DeHaan, un des noms émergents à Hollywood (il a joué Harry Osborn dans le dernier Spider-Man), alors que le seul personnage féminin pertinent est Pier Angeli, une actrice italienne des années 50, qui est jouée par Alessandra Mastronardi.

Q : Quel effet cela a-t-il eu sur vous d'être le photographe et non le sujet des photos pour une fois ?

"J'ai réalisé combien cela pouvait être difficile de gérer une star. Quand vous êtes sur le tapis rouge vous ne voyez même pas les photographes, vous bougez en faisant quelques poses, souvent étudiées, mais vous ne pouvez pas voir leurs visages, vous ne voyez que les flashs. Bien sûr, ce n'était pas facile d'être un photographe à l'époque, et ça ne l'est certainement pas aujourd'hui. Cependant, Dean était capable de cacher suffisamment sa vie privée. C'était une époque différente, mais il y avait moins cette avidité de connaître les détails intimes de sa vie quotidienne que de nos jours."

Q : Idole de la jeune génération, beau, certainement pas un "mauvais garçon", mais toujours avec un côté sombre : quand vous avez eu le scénario, avez-vous pensé que vous seriez la bonne personne pour le rôle de James Dean ?

"Je pense que certains peuvent le penser, mais ce ne serait pas le bon choix à la fois pour le bien du personnage et pour le mien. Ils commenceraient les comparaisons, je serai accusé de prétention, et puis, peut-être que je n'aurais pas été en mesure de donner ce petit plus que DeHaan a réussi à faire. De mon point de vue, être capable de jouer Stock et ses relations avec les autres si évasives, mais à sa façon charmante, magnétique à été un défi encore plus excitant que de jouer Dean."

Q : Au moment de cette histoire, Stock avait 27 ans, il était déjà père et il devait se débattre entre son travail et sa famille alors qu'il poursuivait son rêve de devenir un photographe reconnu : vous avez presque le même âge, 29 ans, vous êtes déjà connu et vous n'avez pas de famille : il semble qu'il ne peut pas être un personnage plus éloigné...

"Au premier regard, oui, mais ce ne sont pas les caractéristiques qui définissent le mieux une personne. Le succès et devenir parent sont des variables qui dépendent de vous, ou plutôt, pas seulement de vous. Vous avez besoin de chance pour trouver une personne qui, en plus de l'amour, veut les mêmes choses que vous au même moment. Stock était comme moi dans sa détermination à vouloir être un artiste, et aussi dans cette petite gêne initiale que je ressens souvent quand je noue des relations avec quelqu'un pour la première fois."

Q : Etes-vous une personne timide ?

"Non, mais j'ai besoin d'un peu de temps pour m'ouvrir à quelqu'un".

Q : Même sur le plan romantique ?

"Avec tout le monde, même en amour."

Q : Avez-vous déjà eu peur que l'étiquette "celui du film Twilight" puisse avoir un impact négatif sur votre avenir en tant qu'acteur ?

"Le succès de Twilight est quelque chose de spécial que je ne regretterais jamais. Depuis que j'ai commencé cette carrière, j'essaie de m'améliorer, de me lancer des défis avec des rôles différents comparés à ceux que j'ai déjà interprété. Si dans 10 ans ils parlent toujours de moi comme "celui de Twilight", je serai le seul à blâmer."

SourceVia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Jeu 30 Juil - 5:50


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 44
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Ven 31 Juil - 17:40

Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Sam 8 Aoû - 10:26

Nouvelle interview avec le magazine allemand Jolie :




Tout est différent.

Au revoir vampire ! Le britannique a envie de nouveaux rôles. Mais ne vous inquiétez pas : il est plus sexy que jamais. Cheveux bouclés, les yeux endormis, une barbe de trois jours - comme le montre la photo à droite, c'est comme ça qu'on connait Robert Pattinson. Mais lors de l'interview à Berlin, il est apparu avec une superbe barbe de hipster. Un moyen d'échapper aux fans de Twilight ? Non, rigole l'acteur de 29 ans, la barbe est pour son nouveau film The Childhood of a Leader. Et il dit : - Nous venons de finir le tournage, mais je vais peut-être laisser la barbe un moment. Quelque part, j'aime bien... Ces jours-ci, cependant, Robert est à l'écran aussi bien rasé que lorsqu'il était un vampire. Et cela deux fois : aux côtés de Nicole Kidman dans l'épopée qui se passe dans le désert de Werner Herzog, Queen of the desert et dans le rôle d'un photographe de James Dean dans LIFE.

Jolie : Vos nouveaux films n'ont rien à voir avec Twilight, qui vous a rendu célèbre. Était-ce difficile de laisser Edward derrière vous ?

Robert Pattinson : Très difficile. Mais je m'y attendais. Mon agent m'avait prévenu que ça pourrait prendre une décennie avant que je puisse passer à la prochaine étape de ma carrière. Et j'ai bien peur qu'il avait raison. Maintenant, 7 ans ont passé et je réalise maintenant que ma vie est lentement entrain de changer un peu. Ce sentiment frustrant de perdre le contrôle et d'essayer de garder la tête hors de l'eau, a heureusement disparu. Et ce n'est pas pour rien que je recherche maintenant des films complètement différents.

Ce n'était pas drôle d'être l'idole des jeunes ?

Si, bien sûr. C'était incroyablement excitant. Le plus génial a été l'année entre la fin du tournage et la sortie dans les salles du premier film Twilight. J'étais capable d'apprécier les photoshoots et de voyager car personne ne me connaissait alors. Et quand ça a vraiment commencé, soudainement j'entrais dans les clubs où le portier me refoulait il y a un an et demi. Aussi, j'avais la chance d'avoir déjà 21 ans, donc je n'étais pas trop jeune pour que l'excitation me fasse dérailler. Et je pouvais même boire de l'alcool aux Etats-Unis !

Comment avez-vous réussi à garder les pieds sur terre ?

J'ai toujours eu le sentiment que je devais faire mes preuves : en tant qu'acteur, star et en tant que personne. C'est peut-être comme ça que j'ai réussi à garder les pieds sur terre. Bien que j'ai souvent souhaité avoir un plus gros ego - peut-être que ça m'aurait aidé à apprécier un peu plus la cohue.

Manquez-vous de confiance en vous ?

Eh bien, quelqu'un qui se tient volontairement en face d'une caméra a besoin d'un peu de confiance en soi. Néanmoins, je suis aussi timide. Et un peu maniaque du contrôle. Ce n'est pas la meilleure combinaison pour un acteur, car c'est le réalisateur qui a le contrôle...

Depuis le début de l'année vous êtes fiancé à votre petit-amie FKA Twigs. Pouvez-vous vous imaginer devenir père ?

Oui, même si je ne sais pas quand. Donc j'étais attiré par le rôle dans LIFE. A mon âge vous n'avez pas souvent la chance de jouer un père - Surtout pas un père qui laisse sa famille en plan. Personnellement j'imagine cela différemment bien sûr.

Est-ce que cela pourrait être difficile pour un enfant de grandir avec un père si célèbre ?

Je ne pense pas...Je suis sûr que j'aurai un enfant totalement cool et confiant. Il ou elle me regardera probablement tous les jours et pensera : pourquoi ce gars est si bizarre, si excentrique ?

Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Rnath
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 1528
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 44
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Lun 10 Aoû - 20:23

Ca parle pas trop de ciné. Heureusement que "LIFE" est cité 2 fois lol!
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Lun 10 Aoû - 22:29

En même temps le cinéma c'est pas ce qui intéresse le plus les lectrices de ce genre de magazine de mode lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mar 11 Aoû - 17:25


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mer 12 Aoû - 21:03

Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mer 12 Aoû - 23:58

Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 47
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Jeu 13 Aoû - 16:45


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Lun 17 Aoû - 19:48

Nouvelle Interview avec le magazine allemand Instyle Men




image host image host image host image host

Robert, est-ce que tout va bien ?

La star de Twilight Robert Pattinson parle du meilleur conseil de son père, d'avoir des enfants, pourquoi il évite Facebook et de ses doutes.

"Hôtel de Rome", Berlin.

Dans le hall d'entrée impressionnant, il y a de l'agitation. Des hommes d'affaires en costumes sur mesure qui discutent du prix des actions alors qu'ils sont assis sur d'énormes sofas, des riches touristes entrent dans le hall portant leurs achats chez des créateurs, des journalistes encerclés par une lumière tamisée qui attendent au bar la star Hollywoodienne Robert Pattinson.

L'acteur de 29 ans, que l'on peut voir avec Nicole Kidman dans le film "Queen of the desert" le 3 septembre, est là pour une interview durant laquelle il veut parler de son nouveau film avec Anton Corbijn "LIFE", qui sortira en Allemagne le 24 septembre 2015. La star de Twilight joue un jeune photographe, Dennis Stock, qui a découvert James Dean avant sa grande percée à Hollywood. Tout le monde connaît sa photo la plus célèbre : cigarette aux lèvres avec le col remonté alors qu'il marche sous la pluie à Times Square à New York. Robert Pattinson apparaît presque aussi renfermé que James Dean alors qu'il se dirige vers la suite ou se passe l'interview, portant une chemise à carreaux combinée avec un jean et des bottines. Il porte une longue barbe, et a les cheveux ébourriffés comme si il venait juste de sortir du lit. Il marmonne "Bonjour" d'une manière presque incompréhensible. La raison de son apparence pourrait être que la veille de la première de "LIFE", il a commandé quelques verres au bar du Soho House à Berlin. Les cernes sous ses yeux parlent d'elles-mêmes. Pattinson prend une grande gorgée de Cola froid, mache un chewing-gum et passe ses doigts dans ses cheveux en désordre ce qui semble lui donner l'air plus éveillé. C'est à ce moment là que l'interview devient plus intéressante. Il parle du temps où il a été influencé par James Dean, la bénédiction et la malédiction de la célébrité, de ses doutes et aussi de ses futurs plans dans sa vie privée avec son "étrange" mais magnifique fiancée FKA Twigs.

Journaliste : Vous avez l'air sauvage. Depuis quand portez-vous une longue barbe ?
Robert : (rires) J'en avais besoin pour tourner le drame historique "The Childhood of a leader". Hier c'était le dernier jour de tournage et je me suis rendu compte ce matin que j'avais oublié mon rasoir. Donc je ne pouvais pas la raser.

Journaliste : Les fans et photographes à Berlin n'ont pas de problème avec. On dirait que vous avez un problème avec le fait d'être photographié, ou est-ce que mon impression est mauvaise ? Il semble que vous ne profitez jamais de l'attention et de la gloire.
R : Je n'aime vraiment pas être photographié. Je ne comprends pas toutes ces choses folles qui se produisent. Ce n'est pas à propos de moi en tant que personne, c'est plus lié aux rôles que je joue en tant qu'acteur. Vous promouvoir, votre voix et votre musique en tant que popstar est quelque chose de totalement différent. Je crains de ne jamais m'y habituer.

J : Dans "LIFE" vous jouez Dennis Stock qui a découvert James Dean avant qu'il ne soit célèbre. Est-ce que ce rôle vous a aidé à comprendre le travail des paparazzis ?
R : En fait, je comprends les photographes qui se battent juste pour avoir la meilleure photo, une situation que Dennis Stock connaît aussi. Mais je ne comprends pas les paparazzis qui dérangent la vie privée des célébrités, ceux qui attendent devant ma maison jusqu'à ce que je doive sortir, ce qui prouve leur manque de tact.

J : Ceux qui se font passer pour vous sur Facebook ou Instagram aussi...
R : Je n'y connais rien à tous ces réseaux sociaux. J'ai l'impression d'être trop vieux pour ça. Ça ne m'intéresse pas...

J : Pensez-vous que la battage médiatique autour de Twilight - En ligne et hors ligne - est une bénédiction ou une malédiction ?
R : Les deux. Je pense que c'est la même chose pour Leonardo DiCaprio dans "Titanic". Ca lui a aussi pris du temps pour se détacher de ce rôle. Heureusement pour moi, à 22 ans j'ai eu une vie avant "Twilight". Et la première année après a été incroyablement excitante ! J'ai eu les meilleures offres de rôles, tout le monde voulait me connaître. Je ne savais pas ce qui se passait. Et j'avais le droit de rentrer dans les clubs où j'étais refoulé avant (rires). Mon père m'a dit au tout début que je devrais devenir un acteur, car de cette manière j'aurai les plus jolies filles. Et il a raison. C'est pourquoi je continue à le faire (rires). Parfois j'avais l'impression que je me noyais. Et même après avoir tourné tous ces films, j'ai toujours l'impression de ne pas être assez bon, que je dois faire mes preuves encore et encore.

J : Une star mondiale avec tant de doute n'a rien d'ordinaire...
R : Je suis un humain avec ses propres doutes. Et au fond, je suis une personne très timide. J'aimerai vraiment être plus confiant. Bien sûr, vous avez besoin d'avoir de l'égo pour vous tenir devant la caméra, mais c'est mieux de travailler avec un réalisateur comme David Cronenberg qui pense plus de manière artistique que commerciale. De tourner un film avec un photographe sur la photographie était génial ! Anton Corbijn m'a aussi montré comment me servir d'un appareil photo Leica. Sur le plateau, j'ai utilisé plus de 20 pellicules. J'étais attiré par ce rôle, car ça parle d'une personne qui veut être un artiste, mais il ne sait même pas s'il est assez bon. Et je veux aussi tout le temps essayer de m'améliorer en tant qu'acteur.

J : Avez-vous des modèles ? Est-ce que James Dean était l'un d'eux ?
R : Dans le passé, oui. Je connais tous ses films. Plus tard, je trouvais que Marlon Brando était plus cool. C'était le plus grand rêve de James Dean de devenir un acteur célèbre alors que Marlon Brando disait : "Merde, je ne sais même pas qui je suis vraiment ou qui je veux devenir."

J : Peut-être qu'être une Popstar serait mieux pour vous ? Vous chantez, vous jouez de la guitare et du piano et vous avez écrit 2 chansons pour la bande originale de Twilight...
R : (Rires) Qui sait ? De temps en temps je joue quelques concerts et je compose aussi de nouvelles chansons pour un album.

J : Comme cela vous pourriez faire un duo avec votre fiancée FKA Twigs. Ou voulez-vous fonder une famille en premier ?
R : C'était amusant de jouer un père, même en tant que Dennis Stock qui était assez égoïste. Il voulait tellement devenir un artiste qu'il a complètement oublié son fils. Pas génial, mais c'est un personnage intéressant et tragique. Il n'y a pas beaucoup de rôle de jeune père. J'espère que je serai un meilleur père. Dans le futur je veux des enfants. Ensuite, je me poserai et je leur achèterai un manoir. Peut-être à Londres, qui sait ? (rires) Au moins c'est l'endroit où je suis le moins souvent photographié...

Source Scans : @nicole2dogs Traduit à partir de la traduction anglaise de @WelkeLaura/Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Lun 17 Aoû - 21:20

les journalistes pourraient poser d'autres questions ... Toujours les mêmes et toujours Twilight ...
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Lun 17 Aoû - 23:45

Revenir en haut Aller en bas
marith
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 832
Date d'inscription : 22/05/2009
Age : 47

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Mar 18 Aoû - 22:54

Merci Sabine pour les scans et la traduction de l'article. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Sam 22 Aoû - 14:06

Nouvelle Interview avec WAZ Online

Avec Twilight, Robert Pattinson étincelait sur le tapis rouge, maintenant il est à peine reconnaissable. Il met un peu de miel dans son café, rigole et se cache derrière sa barbe. L'acteur de 29 ans a du mal à laisser derrière lui son image d'idole des adolescents.

Monsieur Pattinson, d'ordinaire vous êtes poursuivis par les photographes. Qu'avez-vous ressenti en jouant un photographe chasseur de star dans votre nouveau film LIFE ?

Je joue un jeune photographe membre de Magnum photos, Dennis Stock, qui apprend à connaître James Dean avant qu'il ne devienne une icône - en autre à cause de la photo d'un James Dean morose à Times Square avec une cigarette aux lèvres. Stock aurait détesté cela si vous l'aviez appelé un paparazzi. Il se voyait comme un artiste et faisait tout pour qu'on le voit comme ça. C'est comme cela que je le vois.

Ok, les temps étaient un peu plus calme dans les années 50. Comment réagiriez-vous si quelqu'un vous approche aujourd'hui et vous dit 'Hey Rob je veux prendre quelques photos de toi comme Stock a fait avec Dean ?'

Ce serait impossible. J'aurai l'impression d'avoir un psychopathe après moi. Mais c'était différent à l'époque. Il n'y avait pas de téléphone et de photographe amateur, seulement des professionnels et ils devaient trouver un magazine pour publier leurs photos. Aujourd'hui Internet est rempli de photos prises avec un téléphone portable.

Comment gérez vous l'omniprésence des photos prises avec des téléphones ?

Tout dépend de mon humeur. Si je suis de bonne humeur, tout va bien. Mais quand je ne le suis pas, ça me dérange. Vous devez faire attention de ne pas être étrange et vous sentir persécuter : car ensuite vous commencez à croire que les gens prennent des photos de vous, alors qu'en fait ils ont mieux à faire de leur journée que ça.

Avez-vous bien surmonté le battage médiatique de Twilight quand vous aviez la vingtaine ?

La plupart du temps j'étais occupé à me cacher. Vous êtes en état de choc. Vous ne comprenez pas vraiment ce qui se passe. D'une certaine manière j'ai arrêté d'évoluer. C'était bizarre : j'avais 22 ans et soudainement j'ai pris 2-3 ans de plus. Je travaillais et je faisais beaucoup de films à cette époque. C'était dingue. J'ai eu ma première vraie pause après le dernier film Twilight.

Est-ce plus calme maintenant ? Personne ne vous reconnaît avec cette barbe de toute façon.

C'est vrai. Maintenant je peux aller à l'épicerie sans regarder tout autour de moi. Heureusement j'ai plus confiance en moi. Mais je suis toujours prudent : vous ne voulez pas que des photos de vous saoul sortent.

Pensez-vous vous être débarrassé de l'image d'idole des jeunes maintenant ?

Le vrai problème c'est que vous êtes jugés selon des critères étrange quand vous faites partie d'un gros film, vous êtes sous pression pour jouer. La question est toujours la même : Combien de millions va faire le film ? C'est ridicule ! Vous devez faire attention à ne pas rester bloqué dans ce monde.

Vous devez avoir gagné suffisamment d'argent pour vous retirer de ce monde. Pourquoi ne pas l'avoir fait ?

Ce n'est pas tant d'argent. Vous n'y pensez pas vraiment. L'argent n'est pas le premier objectif d'un jeune acteur. Et avoir assez d'argent n'est pas une raison pour arrêter.

Quel est votre but ?

Difficile à dire, mais une route commence à apparaître doucement, notamment avec mes choix de films. Durant Twilight, en gros j'appuyais sur le bouton 'Reset' à chaque fois et ensuite le prochain film sortait.

Et ensuite ?

J'ai doucement pris place dans la réalité. J'ai toujours strictement distingué le personnage que je jouais dans les films et de l'autre côté ma vraie vie.

Et Aujourd'hui ?

Maintenant j'essaie de faire des films plus personnels qui ont plus de lien avec moi et où j'ai plus de contrôle. Je fais des films avec des auteurs tels que David Cronenberg et maintenant Anton Corbijn.

En quoi est-ce différent avec eux ?

Ils vous protègent. Ils ne vous laissent pas être influencé par les autres - pas comme un réalisateur qui travaille pour un gros studio. Ça peut arriver qu'il y ait un coup de fil d'en haut et ce n'est plus le film du réalisateur, mais celui des studios.

Et maintenant vous ouvrez la porte pour ces auteurs : Cronenberg a dit que votre nom sur l'affiche de Cosmopolis avait permis de le financer.

Et bien, j'espère que les réalisateurs ne me choisissent pas seulement pour avoir un financement. Je fais aussi des petits rôles, comme pour Queen of the Desert d'Herzog, dans le rôle de Lawrence d'Arabie. Je ne suis pas sûr qu'un acteur soit capable de garantir un succès simplement avec son nom. Ces temps-là sont finis, il y a peut-être quelques exceptions : l'une d'entre elle est Brad Pitt.

Une partie de votre discours semble amer. Est-ce que vous souhaiteriez votre succès avec Twilight à une jeune personne/un jeune acteur ?

Attendez, c'était aussi une super période. Twilight est quelque chose de très spécial, en partie à cause des fans enthousiastes. Mon conseil pour un jeune acteur serait de ne pas se laisser déborder et qu'il fasse attention et garde un pied dans la réalité. Sinon, vous pouvez facilement dériver sans en avoir conscience. Donc prenez bien soin de vous.

Source Traduit à partir de la traduction anglaise de @Inthejungle83/Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Sam 22 Aoû - 15:56


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Dim 23 Aoû - 0:08

Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Dim 23 Aoû - 1:31

Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Dim 23 Aoû - 10:48


_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 47
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Jeu 27 Aoû - 13:08


_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: [Presse/Web] Interview avec Neon Magazine (Allemagne)   Ven 4 Sep - 17:03

Extrait de l'Interview avec Neon Magazine (Allemagne)




Robert Pattinson (29 ans) ne veut plus seulement être un acteur Hollywoodien - comme il l'a dit au magazine Neon : "J'aimerais faire quelque chose à côté du métier d'acteur, dans un domaine où j'aurai un meilleur contrôle. L'année dernière j'ai essayé différentes choses en cachette, mais je n'en parlerai pas, sinon cela ne fonctionnera pas !".

La scène glamour d'Hollywood n'est pas pour lui, il raconte à Néon :"Bien sûr il y a ces événements où traîne un tas de filles bien habillées. Mais vous devez être un vrai idiot pour sortir avec l'une d'entre elle - imaginez  que quelqu'un couche avec vous seulement car vous êtes célèbre ? Ce sont des femmes qui veulent vendre leur moment avec une célébrité et qui courent chez les tabloïds avec leur histoire."

Le magazine Neon sera dans les kiosques le 7 septembre.

Source/Via

Rendez-vous lundi pour l'intégralité de l'interview !

_________________


Dernière édition par Sabine le Sam 5 Sep - 0:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Ven 4 Sep - 17:05

Interview de Robert, Dane et Anton avec The Sydney Morning Herald

La star de LIFE Robert Pattinson sait ce que James Dean ressentait à propos de la pression de la célébrité :"Vous ne pouvez pas l'arrêter".

Quand l'acteur James Dean est mort dans un accident de voiture en 1955, le second et plus marquant film de sa courte carrière - La Fureur de Vivre de Nicholas Ray - venait de sortir. Dean avait 24 ans.

A l'Est d'Eden l'avait rendu célèbre plus tôt cette année-là ; Géant était en cours. En rétrospective, 3 films ne semblent pas beaucoup pour ce que Dean allait devenir : l'incarnation d'une génération bohème mécontent e envers leurs parents dans un monde d'après-guerre. Le fait est, cependant, qu'ils ne sont pas devenus plus cool que Jimmy Dean. Ils ne le sont toujours pas. Vous pouvez le voir dans les photographies prises de Dean pour le magazine Life par le nouveau venu de Magnum, l'ambitieux Dennis Stock.

C'était Stock qui a pris la photo qui a orné les murs des chambres de millions d'adolescents dans les décennies à venir, un photographe connu même pour des personnes qui ne savent pas qui était Dean : Dean avec son col remonté marchant contre le vent hivernal à Times Square.

C'est cette photographie qui forme la toile de fond du nouveau film d'Anton Corbijn, LIFE, qui retrace la brève relation entre Stock et son sujet tout aussi ambitieux.
N'importe quel acteur serait anxieux avant d'accepter de jouer James Dean, pas seulement à cause de son statut sacré, mais car ce serait facile de glisser sans faire attention dans une parodie.

Dane DeHaan, qui est plus connu dans le rôle du Bouffon Vert dans les récents films Spider-Man, n'a pas arrêté de dire non.
"Je ne pensais pas vraiment pouvoir le faire. Ensuite, j'ai rencontré Ian Canning, le producteur et il m'a expliqué comment selon lui ce n'était pas simplement un film sur James Dean, c'était plus un film sur une personne normale qui peut être transformée en idole. Je trouve que c'est un sujet très intéressant."
DeHaan a ressenti une certaine affinité avec Dean, qu'il décrit comme étant "une personne vraiment entêtée, un artiste intransigeant, assez méfiant du monde qui l'entoure."

Dès le début, comme le montre Corbijn, Dean était à couteaux tirés avec les directeurs des studios, Ben Kingsley fait un tour spectaculaire en incarnant le magnat de studio, Jack Warner, disant à Dean à quel point il veut qu'il soit rebelle.

"Je sais ce que c'est, même si j'ai un point de vue différent là dessus," dit DeHaan. "Ça ne m'atteint pas autant que lui. Quand j'ai fait ce film, c'était juste avant la tournée promotionnelle de Spider-Man. Il y avait ce sentiment imminent de ce qui allait se passer, de la même manière qu'avant la sortie d'A l'Est d'Eden."

Stock était une personne habile et qui avait du flair qui, après avoir tourné le dos à sa femme et son fils dont il ne s'intéressait pas, était désespéré d'être approuvé comme photographe artiste.

Robert Pattinson, l'ancienne idole de Twilight qui joue Stock, a regardé des interviews de Stock qu'il a enregistré lors qu'il avait plus de 70 ans.
"Il avait encore tous ces ressentiments, toutes ces choses qu'il enviait à James Dean, c'était évident qu'il était toujours très aigri," dit Pattinson. "A ses yeux, quelqu'un comme James Dean vit librement et fait tout ce qu'il veut, il est l'artiste qu'il veut être. C'est dingue, mais je le comprends. Il est en quelque sorte un personnage tragique."

Vous pourriez penser que si Pattinson devait comprendre quelqu'un ce serait l'idole, qui est représentée dans le scénario de Luke Davies comme étant bien consciente que son image est manipulée.

Pas du tout, Pattinson dit que jouer Dean ne l'intéressait pas. "Je ne sais pas si j'ai quelque chose de James Dean. Les gens le voyaient comme un leader. Les jeunes, garçons comme filles, se disaient 'Dis-nous comment vivre. On dirait que tu connais les secrets !' Eh bien, je ne pense pas que quelqu'un m'ait déjà regardé comme cela."
Et autre chose, Dean avait une vision de son futur qu'il savait délibérément compromis.
"Dans ce film, il est déjà désabusé et déçu," dit Pattinson. "Tandis que lorsque toutes ces choses me sont arrivées, c'était assez excitant et amusant car je ne savais pas ce qu'il se passait... J'avais l'impression qu'il y avait une porte laissée ouverte devant moi et que vous pouviez continuer à pousser la porte sans savoir ce qu'il y a de l'autre côté. J'étais simplement curieux. Je n'ai réalisé que des années après que vous ne pouvez pas l'arrêter : la porte s'est refermée derrière vous."

Corbijn qui a maintenant 60 ans, aussi âgé que les photos de Stock ; est né 5 mois avant le décès de Dean.
Il était (et est toujours) un photographe de musiciens très influent avant de faire irruption dans le monde du cinéma avec son biopic frappant de Ian Curtis de Joy Division, Control, en 2007.
Pour lui, dit-il, la photo de Jimmy Dean à Times Square c'est "comme le jazz". "C'est le symbole de l'évolution de la société, de l'émergence du rock'n'roll et d'une génération qui veut posséder son propre temps, qui veut une vie qui n'est pas celle de leurs parents." C'était toujours, dit-il, "bien plus que seulement James Dean".

source/Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
fumée
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2890
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 61
Localisation : Périgueux

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Ven 4 Sep - 20:36

!!!! ???
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Ven 4 Sep - 21:04


_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015   Aujourd'hui à 19:04

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse/Web] Press Junket LIFE - Berlinale - 09.02.2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2015-
Sauter vers: