The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabine
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote


Nombre de messages : 11161
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30

MessageSujet: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Lun 21 Sep - 22:31

L'interview du soir :

image host image host image host image host image host

La traduction :

Robert Pattinson : 'C'est difficile de ne pas penser que vous êtes un imposteur'.

Nous sommes dans une pièce privée à l'arrière d'un club privé à Shoreditch, à l'est de Londres, où Robert Pattinson est assis dans un sofa qui a l'air confortable, portant un pantalon noir et un t-shirt blanc ajustés. Nous sommes aussi protégés du remue-ménage de la vraie vie que vous pouvez l'être dans la capitale, ce qui est en quelque sorte l'objectif.

"Je suis toujours assez nerveux en public," raconte Pattinson. "Les gens veulent venir vous voir et vous parler, mais je n'ai jamais vraiment trouvé une manière de faire face à cela. Beaucoup de célébrités ont cette sorte de bouclier protecteur psychique," explique-t-il, agitant ses mains devant son visage. "Je n'en ai toujours pas développé un."

Si cela vous semble un peu précieux - comme la plainte typique "bouh hou hou le prix de la célébrité" - alors je voudrais préciser qu'il existe des raisons pour lâcher un peu de mou à Pattinson. Pour commencer, nous devons prendre en considération la manière dont il est arrivé là au début.

Donc un acteur de 21 ans non entraîné de l'Ouest de Londres décroche un premier rôle dans une adaptation des romans pour jeunes adultes Twilight, romans qui concernent des vampires adolescents sexy. Au cours de 5 films qui ont commencé en 2008, la saga Twilight est devenu l'une des franchises de films les plus lucratives, aidant Pattinson a devenir à la fois incroyablement riche (sa fortune est estimée à 65 millions de livres) et incroyablement convoité (il a été élu l'homme le plus sexy du monde 4 années consécutives par le magazine Glamour). Des millions de gens ont commencé à l’appeler R-Patz.

Déjà, c'est assez déroutant, mais juste pour rendre les choses encore plus intenses, il a eu une relation dans la vraie vie avec son amoureuse à l'écran, l'actrice Kristen Stewart. La relation s'est mal terminée de manière très publique en 2013 après la révélation de sa tromperie avec un réalisateur de film d'Hollywood. Pour éviter les photographes et les fans obsessionnels, il a passé beaucoup de temps à a) se déguiser ou b) à se terrer dans son énorme maison de L.A. Voila à quoi a ressemblé la vingtaine de Pattinson.

Il raconte que cette période était impossible à comprendre. "Même quand ça arrivait, je ne savais pas ce qu'il se passait," dit-il. "Je me souviens que quand j'avais 21 ans et que je faisais la promotion du premier film Twilight, je pensais encore à l'idée d'aller à l'université après. Je voulais faire des études dans les relations internationales. Mais ensuite, ça c'est juste...' explique t-il.



C'est simplement devenu Twilight ? "Ouais. Et vous êtes de plus en plus investi. C'est inévitable." Cela fait trois ans que la franchise est finie et je lui ai demandé s'il avait un meilleur point de vue sur ce que cela a changé dans sa vie ? "Non," dit-il en rigolant. "Je ne pense pas que j'aurais jamais un point de vue la-dessus."

L'autre raison pour laquelle je laisse Pattinson s'en tirer avec la discussion sur "le bouclier protecteur psychique" c'est que quand on en vient au fond des choses, il est vraiment très très plaisant. Il est bien plus agréable qu'un multimillionnaire de 29 ans incroyablement beau a le droit de l'être. Il se moque de lui-même constamment. De temps à autre il est pris d'un éclat de rire vertigineux. C'est invariablement lui la blague.

Il dit qu'il a "tellement de névroses" dont, mais pas seulement cela, une "peur constante d'être découvert et humilié" en tant qu'acteur. "Un mois avant de commencer un travail, je craque psychologiquement," dit-il, expliquant qu'il ne peut s'empêcher d'imaginer "l'insondable profondeur du désastre" dans lequel il va surement se retrouver. Il est surpris qu'après Twilight, les gens lui offrent des emplois. "C'est si difficile de ne pas seulement croire que vous êtes un imposteur."

D'un autre côté, vous pouvez regarder ceci et vous dire, ouais, c'est le cas classique du syndrome de l'imposteur : ce sont les doutes tenaces de quelqu'un qui se tracasse de faire carrière sur son apparence et sa capacité à avoir l'air sombre. Le problème avec cette théorie c'est que, depuis la fin de Twilight, Pattinson a travaillé avec des grosses pointures comme David cronenberg et Werner Herzog. Ce sont des hommes qui vraisemblablement savent reconnaître un acteur décent quand ils en voient un. Le résultat, je pense, est que Pattinson est un peu confus sur qui il est et ce qu'il fait.

Il explique comment, quand il faisait des interviews sans fin pour les films Twilight, "je disais délibérément de la m***e sur moi." Il était si inquiet d'avoir l'air pompeux ou d'avoir la grosse tête quand il parle de son travail, qu'il a pris la direction opposée en parlant aux journalistes : "Oh, je ne sais pas vraiment de quoi je parle." Après coup, il avait le sentiment de s'être vendu. " je me disais : 'je dois arrêter de dire cela.' Car les gens allaient me prendre au mot. Si vous dites ne pas savoir de quoi vous parlez, les gens ont tendances à vous croire."

Pattinson a grandi à Barnes, où il est allé à l'école Harrodian. Son père tenait une entreprise de vente de voitures vintages et sa mère travaillait comme agent de mannequin. Adolescent il chantait dans un groupe local - Bad Girls - et il a rejoint un groupe de théâtre local avec comme première intention de rencontrer, eh bien, des filles. "Ce n'était pas comme si j'étais un enfant qui aimait avoir les projecteurs sur lui," dit-il. "Ce n'est pas dans mon caractère."

Cela ressemble à une éducation aisée plutôt qu'à une éducation dorée. Vous vous demandez s'il n'avait pas été un peu plus BCBG - un vrai, pas simplement un BCBG pour les banlieues - il serait bien plus à l'aise avec sa réussite. Sa famille, comme il les décrit, lui ressemble beaucoup : très anglaise, très discrète. "On est mauvais pour avoir l'attention du barman," raconte t-il comme exemple. "A l'exception de ma mère, qui n'a peur de rien, on reste simplement là pendant des heures en devenant de plus en plus furieux, mais la colère ne suffit jamais à vous faire élever la voix."

D'une manière détournée, cependant, cela a probablement aidé sa carrière. Il s'apprête à apparaître dans LIFE, un film du réalisateur hollandais Anton Corbijn. Il joue Dennis Stock, un photographe pour le magazine Life qui devient ami avec James Dean (joué ici par Dane DeHaan). Pattinson exprime son étonnement et son admiration pour la manière dont Dean était un rebelle non seulement à l'écran, mais à Hollywood.

"Saviez-vous qu'il n'est pas allé à la première de son premier film ? Il n'y est simplement...pas allé," dit-il en fronçant les sourcils. "J'envie tellement les gens qui peuvent faire des choses comme cela. C'est juste que j'ai trop peur des conséquences pour le faire."

Hollywood, explique t-il, a toujours été une place très féodale. C'est juste qu'il pense que désormais le pouvoir repose sur un petit nombre d'agences plutôt que sur les gros studios. "Vous pouvez envoyer balader la mauvaise personne et ensuite c'est bon, vous êtes finis," dit-il durement. "Vous êtes foutus. Je connais des acteurs à qui c'est arrivé. C'est très facile car il y a beaucoup de personnes sensibles dans cette industrie."

Énervez inconsciemment la mauvaise personne dans la mauvaise agence et les portes se referment soudainement sur vous. "Il y aura un mot d'ordre : "Ce gars n'est pas bon,'" dit-il. "C'est très régenté." Alors que Dean n'aurait pas duré 5 minutes aujourd'hui, les garçons discrets et polis de Barnes conviennent sans doute mieux à ce genre de choses.

Il raconte qu'il a récemment "en quelque sorte" déménagé de nouveau au Royaume-Uni après 8 ans à L.A. La raison inexprimée est qu'il est revenu pour être avec sa petite amie, la chanteuse Tahliah Barnett - plus connu sous le nom de FKA Twigs - qui vit à l'Est de Londres. Je dis "inexprimée" car Pattinson a comme politique de ne pas répondre aux questions sur elle ou sur leur relation. Cependant, il est clair qu'ils sortent ensemble car il y a beaucoup de photos d'eux se tenant la main et se rendant à des évènements ensemble, ce qui est toujours un indice révélateur.

Quoi qu'il en soit, il semble heureux d'être de retour à Londres. D'un, c'est là que vit la plupart de ses potes. "J'ai le même groupe d'amis depuis que j'ai 13 ans. Certaines personnes se font de nouveaux amis quand ils vont à l'université ou autre, mais quand vous êtes un acteur, se faire de nouveaux amis est assez difficile car vous ne passez jamais assez de temps au même endroit. Je suis assez tributaire des amis que j'ai toujours eu."

J'ai eu l'impression que Pattinson avait envie de commencer à faire des choses que la plupart des gens de 29 ans font. Il dit qu'il "adorerait commencé une équipe de football à 5." Il parle de sa vidéo youtube préférée, un clip de 3 secondes où un enfant tire un penalty qui frappe le gardien de but au visage ("Mon dieu, j'ai l'air d'un idiot"). Apparemment il a traversé une période où il utilisait l'application du guide de méditation 'Headspace', il a arrêté mais il est toujours réveillé par des alertes qui lui rappellent qu'il est temps de méditer en pleine conscience. "C'est comme si ça me narguait," dit-il.

Il s'est aussi laissé pousser la barbe. Désolé, j'aurais probablement du dire cela plus tôt mais, ouais, c'est une grosse barbe. Et pas une barbe artistiquement taillé de hipster, mais une broussailleuse. Il la laisse pousser pour son prochain rôle dans un film sur les explorateurs britanniques qui ont essayé de trouver une cité perdue dans la jungle amazonienne. Pour avoir le physique nécessaire il raconte qu'il a été à la gym et se plaint - de manière peu convaincante - sur son métabolisme.

"Je suis content que ce métier nécessite de la vanité car si je n'avais pas à rester en forme, j'aurais un gros cul," dit-il, "mais j'avais l'habitude de commencer à faire du sport quatre semaines avant le début d'un travail et c'était totalement suffisant. Maintenant ? Rien ne se passe. Vous battez votre corps pour le soumettre. Qu'est ce qui se passe ? Je suis allé en vacances dans un endroit secret et extravagant cette année car j'avais peur que quelqu'un prenne en photo mon ventre."

Malgré tout, les gens lui demandent d'être dans leurs films, donc c'est bon. Au fond je pense que Pattinson arrive à la conclusion qu'il est un acteur décent après tout. "Je n'en suis pas encore totalement là, toutefois," dit-il rapidement. "C'est encore difficile pour moi de dire 'Voilà ce que je suis ! Voilà ma voix !', mais je pense que le plus embarrassant serait si cette peur de l'humiliation vous empêchez de faire ce que vous voulez vraiment. Et ensuite vous regardez en arrière et vous vous dites, 'C'est quoi ce bordel ? Quelle était la pire chose qui pouvait arriver'"

Scans Via

_________________
Revenir en haut Aller en bas
jak
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 2627
Date d'inscription : 25/04/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Mar 22 Sep - 0:30

Il m'a fait rire encore là, mais j'aimerais bien qu'il arrête de se flageller, et qu'il se reconnaisse enfin comme le très bon et crédible acteur qu'il est
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 12206
Date d'inscription : 30/03/2010
Age : 68
Localisation : Un petit coin au soleil

MessageSujet: Re: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Mar 22 Sep - 3:48


Jak a écrit:
Il m'a fait rire encore là, mais j'aimerais bien qu'il arrête de se flageller, et qu'il se reconnaisse enfin comme le très bon et crédible acteur qu'il est
il doute toujours c'est dans son caractère

_________________

" La frénésie que je suscite aujourd'hui ne me fera jamais oublier les horreurs que j'ai pu lire a mon sujet " Robert Pattinson"
Revenir en haut Aller en bas
Patty
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 10897
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 57
Localisation : nancy

MessageSujet: Re: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Mar 22 Sep - 11:09

j'aime beaucoup cet ITW et je suis d'accord avec vous !!! il va falloir qu'il admette un jour qu'il a du talent, beaucoup de talent

_________________
banniere 2015
Revenir en haut Aller en bas
sabrinalor
Rob'sédé
Rob'sédé


Nombre de messages : 6015
Date d'inscription : 17/11/2011
Age : 47
Localisation : lorraine

MessageSujet: Re: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Dim 27 Sep - 9:42


Je crois que c'est ce qui fait de lui un acteur incroyable ....

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015   Aujourd'hui à 19:17

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse/Web] The Times UK - Septembre 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2015-
Sauter vers: