The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Little Ashes] News

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pluie-etoile
Modote
Modote
avatar

Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 27/03/2009
Age : 40
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Lun 20 Avr - 21:53

heu ptite aurel
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 13:55

Traduction

Amanda Bell, d'Examiner.com, a interviewé le producteur Carlo Dusi. Ils ont discuté de Little ASHES, de Absinthe Drinkers, Robert Pattinson, et Peter Facinelli. Voici des extraits concernant Rob

Little Ashes, nous dit Mr. Dusi, est venu à lui quand “le directeur de casting Sharon Howard-Field lui a donné le script,,c'est un ami cher, j'étais sur le point de quitter mon travail au studio Random Harvest et travauiller avec Aria Films en 2003. Elle pensait que j'aimerais et elle a eu raison” Le scénariste, Philippa Goslett, nous dit Dusi, “se préparait au développement du projet à cette époque avec son partenaire et ami Moira Campbell, et ils avaient déjà contacté Paul Morrison par le biais de son producteur Jonny Persey, donc le temps que je les rencontre pour les informer de mon intérêt Paul en était déjà arrivé à la même conclusion, et nous avons intégré le projet en m^me temps. Je suis donc passé de producteur exécutif à producteur, aux côtés de Jonny et Philippa qui se sont aussi investi dans ce projet.”

L'expérience de Carlo Dusi sur Little ashes,qui sortira sur les écrans le 8 mai 2009 fut en un mot magique.” Le projet n'était pas sans “difficultés, situations de dernière minute et d'urgence , chose habituelle pendant la production, mais il n'y a jamais eu un moment pendant le tournage du film où l'équipe créative ne savait pas qu'elle faisait quelque chose de spécial et d'important, et que le public méritait de voir le résultat.”

Dusi nous dit aussi: “Nous avons tous dû passer quelques semaines à Barcelone, qui est un endroit magnifique, et le mélange des différentes personnalités qui s'alliaient bien (nous, les acteurs et les membres de l'équipe) nous a tous permis de partir avec de beaux souvenirs pendant la phase de production et de post production, et par conséquence notre amitié a été renforcée, ce qui témoigne véritablement de l'expérience positive que nous avons partagé – ce qui n'est pas souvent le cas dans d'autres productions

En ce qui concerne le casting de Little Ashes, J'ai demandé à Mr. Dusiquel fut son rôle dans la sélection des acteurs – en particulier le choix de Robert Pattinson pour incarner Salvador Dali, de Javier Beltran pour Federico, et de Matthew McNulty pour Luis

Dusi nous a répondu :le processus a été différent pour chacun de ces acteurs , Javier nous a été présenté par le fabuleux directeur de casting Merce Espelleta, qui est tombé sur lui à la sortie de l'école de théâtre, et son audition nous a tout simplement bluffé. Merce nous a aussi présenté la fabuleuse Marina Gatell (qui est une actrice très célèbre à la télévision espagnole) pour le rôle de Magdalena Mera, et une fois de plus nous avons été conquis par ses essais. Robert était sur mon radar depuis quelque temps, car je l'avais auditionné pour un rôle pour un long métrage que j'avais fait en 2006, et m^me s'il était trop jeune à l'époque j'avais été très impressionné par sa présence à l'écran et ses capacités d'acteur. Quand les dates de tournages pour Little Ashes ont été confirmées et qu'on recherchait quelqu'un pour jouer Salvador Dali’ en Grande Bretagne, il a tout de suite été sur ma liste, et son audition pour le rôle ne nous a laissé aucun doute, c'était la bonne personne . Bien sûr personne n'aurait pu imaginer à ce moment là que sa carrière allait exploser après le tournage mais on savait tous qu'il avait une qualité spéciale, un talent incroyable et que c'était un acteur intègre. Enfin concernant le rôle de Bunuel nous avions un autre acteur intéressé par le rôle avant le tournage, mais le temps de confirmer les dates, il n'était plus disponible et donc il nous fallait à nouveau faire des castings pour ce rôle. Nous avons choisi l'acteur que nous voulions avec beaucoup de précautions,et Matthew était déjà notre favori car son approche de la séduction était très forte. Notre réalisateur était déjà en Espagne et j'étais à Londres quand nous l'avons auditionné donc nous devions prendre notre décision à partir du DVD de son audition, et l'incroyable talent de Matthew crevait l'écran et nous l'avons immédiatement emmené à Barcelone pour répéter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 14:00

ptiteaurel, bon beh il éclabousse tout le monde avec son talent le pattinson
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 14:05

comme quoi c'est bien la vérité et que tous les réalisateurs le voeint comme le nez au milieu de visage

_________________
Revenir en haut Aller en bas
pluie-etoile
Modote
Modote
avatar

Nombre de messages : 796
Date d'inscription : 27/03/2009
Age : 40
Localisation : Nice

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 14:06

MERCI Ptite aurel!!!! Il a tout d'un grand acteur!!!
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 14:57

ce n'est que le début de (je l'espère) sa longue carrière

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 18:43

Les premières critiques presse sur le film

Citation :
"IMPRESSIVE, SEDUCTIVE AND EVOCATIVE"
Stephen Rebello, Playboy

Citation :
"MIND BLOWINGLY BEAUTIFUL...
ROBERT PATTINSON IS SIMPLY BRILLIANT"
Gave Doppelt, W Magazine

source : site officiel

www.littleashes-themovie.com

je pense que je n'ai pas besoin de traduire Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 19:02

Surtout ne change rien Robert!on te souhaite que du bon et une très lonnnnnnnnnnnngue carrière

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mar 21 Avr - 19:04

c'est bien que la critique souligne le superbe talenrt de rOB

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Ven 1 Mai - 18:01

TRADUCTION

Le réalisateur de 'Little Ashes' parle des scènes d'amour homosexuel de Robert Pattinson

Paul Morrison, le réalisateur de "Little Ashes," un film sur l'étrange et complexe amour interdit entre le poète Espagnol Federico Garcia Lorca et le peintre surréaliste Salvador Dali, nous parle du casting de Robert Pattinson .

A l'époque , Pattinson était un acteur britannique pas encore reconnu (il avait fait "Harry Potter"), et Morrison ne savait pas que ce jeune homme allait attirer l'attention sur le film qui sort le 8 mai

Paul Morrison:J'adore le fait que les gens soient attirés par de ce film, en partie grâce à Rob, . Nous avons été diffusé au Belfast Film Festival la semaine dernière et il y avait quelques fans de Rob, mais ce n'était pas la majorité, et ils l'ont vraiment adoré, donc c'est super que les gens soient touchés par ce film.

Dish Rag: Jouer Salvador Dali est un rôle très intimidant pour un jeune acteur

PM: Oui je ne pense pas que Rob savait dans quoi il s'embarquait quand il a accepté le rôle, mais il a vraiment travaillé dur et je pense qu'il a fait quelque chose d'extraordinaire. . C'est si difficile à faire, car vous devez y aller doucement pour jouer Dali comme un jeune homme adorable, ce qu'il était, et suggérer ce qu'il allait devenir plus tard, ,et c'est un grand défi, que Rob a , je pense, relevé


DR: La ressemblance est vraiment surprenante.

PM: L'intensité était importante, mais je ne recherchais pas la ressemblance. Et dans la performance je ne cherchais pas non plus la mimique

DR: Comment avez vous trouver Robert Pattinson?


PM: Il y a un tas de jeunes acteurs originaires d'Angleterre, il y a quelques années je l'ai auditionné,et je les ai tous vu ,tous ceux que je pouvais voir, en Espagne également. Nous devions avoir un mélange d'acteurs espagnols et britanniques pour des raisons financières (co production). Et au départ, j'i auditionné Rob pour incarner Lorca, nous pensions avoir trouver un Dali en Espagne, mais il était tellement bon en Dali que j'ai changé , nous avons auditionné Dali en Angleterre et Lorca en Espagne.

DR: Donc vous n'étiez pas au courant de l'effet "Twilight" , et vous en avez mesuré l'étendue au moment de la sortie de votre film

PM: Oui c'est extraordinaire j'en suis resté bouche bée. Et c'est super pour nous. Pour un film comme celui ci il nous fallait un petit coup de pouce

DR: c'est merveilleux de voir un jeune acteur comme lui, qui malgré le succès et l'adulation qu'il inspire prendre le chemin qu'il prend , prendre des risques en acceptant un rôle provoquant . Pensez vous qu'il continuera à le faire?

PM: C'est un acteur sérieux et oui il faudra relever des challenges , vous ne pouvez pas savoir à quel point il a travaillé dur pour le rôle de Dali. Je l'encourageais à respecter le script, mais il était toujours à l'affut de la moindre vidéo, cassette , ITW ou biographies de Dali. Il a vraiment bossé très dur, à la fois intellectuellement et émotionnellement. Je crois que c'est dans son tempérament,Je pense que jouer des rôle banales ne l'intéressent pas

DR: oui il voudra faire autre chose que grimper dans les sapins et voler dans les airs

PM: Oui je suis sûr qu'il ne s'en plaindra pas

DR: ces scènes gays et sexuelles, ont elles été difficiles pour Rob et Javier Beltran?

PM:Je pense que oui ,mais je pense que c'est le cas pour toutes les scènes de sexe,et pour les acteurs de tout âge. Moi même je trouve difficile de les réaliser , t ça doit être vraiment intense ,et le réalisateur doit savoir exactement ce qu'il veut donc ils savent qu'ils jouent et qu'ils ne le font pas pour de vrai, et je crois que ça était plus dur pour Rob que pour Javier, déterminer la limite entre les 2 mais ça faisait partie de son rôle, la sexualité de Dali' était si compliqué si complexe et mystérieuse, je pense que même lui ( Dali) avait peur de sa sexualité, , et si vous jouez ce rôle, ça vous perturbe aussi , je pense que le sexe et la douleur allait de paire pour Dali donc jouer ces scènes sont aussi difficiles, et la scène où ils sont 3 a été incroyablement difficile à tourner. C'est une scène dans votre vie où vous faites quelque chose et vous savez que ce n'est pas du tout correct , c'est à l'encontre du bon sens, mais vous le faites quand même donc jouer cette scène fut très dur.

Nous avons aussi demandé pourquoi Rob Pattinson et Javier Beltran apparaisse dans une scène aquatique , très érotique dans la pénombre, une fois avec des sous vêtements et plus tard dans les souvenirs de Dali, sans aucun vêtement.

PM: oui ce qui se passe c'est que Dali se souvient de cette scène plus tard , après la mort de Lorca,et dans ses souvenirs ils sont dénudés. Donc il y a une scène de nue, filmé avec goût, bien entendu."


Dis donc Lucy tu me donnes du boulot aujourd'hui lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mer 6 Mai - 3:15

Interview de Matthew McNulty pour le site digitalspy.co.uk


Matthew McNulty ('Little Ashes')

By Mayer Nissim

Matthew McNulty is no stranger to taking on the lives of real people. He starred as Debbie Curtis's boyfriend Nick Jackson in Anton Corbijn's Joy Division movie Control in 2007 before playing iconic director Luis Buñuel in the new Salvador Dalí biopic Little Ashes. DS caught up with Matthew to talk about surrealism, teen heartthrob co-star Robert Pattinson, and his hatred of all things Manchester United.

Were you a fan of Dalí and Buñuel before you took the part in the film?

"No, I wouldn't say I was a fan. I knew of their work - more so Buñuel. I did a module at university of some of his films. I appreciate his work, I think he's a fantastic director, but I didn't know anything of Dalí and Buñuel the people, so this film and this script was an eye-opener in that sense for me."

Do you think Dalí and surrealism in general needs rescuing from its "zany" student poster reputation?

"I think so, and this film will definitely do that. A lot of people who will see this film because of Rob Pattinson will be able to form their own opinions of surrealism. It'll be a fresh opinion and not one that's been developed through the elements that have been ridiculed in the surrealist movement. The course of surrealism did possibly last a bit too long and the central ideals were kind of watered down, so hopefully from this film people will research into it and know more about those ideals."

Do you think there's a risk that the merit of the film will be overshadowed by Pattinson's nude and love scenes?

"Possibly to people that haven't seen the film, but I'm not really bothered about that. If people want to judge it before they've actually seen it and judge it on the fact that there's a teen heartthrob playing the lead then that's more fool them. I think that the film has got merit of its own through its writing and the cinematography. Hopefully word of mouth will dispel any of that."

We read that you used [Liverpool manager] Rafael Benitez as a template for your Spanish accent at the start...


"Yeah, of all the Spanish people that I've heard, he was the most prevalent! I picked up what I could from TV, and all that we're privy to is Match Of The Day and football managers and players. Obviously when I went over to Spain and was amongst the Spanish actors and the Spanish crew all speaking English, I used that as well."

There's a pretty visceral scene in the film where your character assaults a gay man in a park. What was your reading into Buñuel's motivation for those actions?

"I think he lost control. He's quite an aggressive person anyway and he lost his friendship, the closeness he had - with [poet Federico] Lorca initially and then Lorca and Dalí. The only way he could react to that was through physical force. Just to lash out and react to a gay relationship in that way, rather than fight them and hurt them. To hurt someone that was completely unattached to it."

Do you think the relationship between those three characters is the key love triangle at the centre of the film?

"Possibly. I don't think Buñuel was homosexual. I think what he struggled with was the fact that he couldn't try it. Despite being somebody so liberal and so adventurous in his attitudes and politics, one part of his persona that he could never explore was sexuality. He wanted to be a world revolutionary and if he couldn't get past this homophobic problem then he wouldn't be that revolutionary."

Do you feel a sense of duty playing the character when it's a real person?

"Yeah, that's a given. Whenever you're playing a real person you feel like you've got a responsibility to people that know them or have known them. Also because he's a European icon, an international icon and more importantly a Spanish icon and I'm a Brit. Not only that, I'm a pasty skinny Manc! I felt that I had to get the essence of Buñuel spot on, otherwise I was there to be hit at really."

Do you think that the relationship between Dalí and Lorca in the film is portrayed accurately?

"From what I've read, there's enough there just in what Buñuel said for there to be a relationship. There were also interviews with Dalí on his deathbed and some years before that where he would talk about Lorca and their relationship. There are letters and various accounts from people who knew them. Obviously the film has to have a certain level of artistic licence, but generally that love story and that relationship did happen."

What was it like playing opposite Manchester United football legend Eric Cantona in Looking For Eric? Are you a United fan?

"No! I'm a City fan. It was difficult, it was harsh! Much as I hated Cantona as a player, I think to work with him was great. It was just a great film from an actor's point of view, because there's no director like Ken Loach for giving actors freedom. You get a synopsis of a scene and you've just got to find a way through it as naturally as possible. But yeah, because there's a United theme throughout it I just had to kind of get over that, and I did. It's a good film so it was well worth breaking my rules!"

Was it very different to working with Anton Corbijn in Control?

"It was. Ken doesn't work in a conventional way. For him it's not about the aesthetic of the shot, it's about the reality of the performance and the situation. For Anton the look of the shot is important, obviously from his photography background. But in terms of freedom of performance they were quite similar. Anton would take a back seat and wouldn't interject too much in how you performed, and in the same way Ken would just tell you what you needed to do and where you needed to go and then leave it to you. There are big differences and big similarities too, like with all good directors."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mer 6 Mai - 18:51

Robert Pattinson 'baffled' by fans


Matthew McNulty has revealed fellow Little Ashes actor Robert Pattinson was getting attention from female fans even before his Twilight stardom - and he wasn't expecting it.

The pair worked together on the film, which documents the relationship between Salvador Dali, played by Robert, and Federico Garcia Lorca, played by Javier Beltran.

Matthew, who starred as film director Luis Benuel, said: "There were times when we'd have girls come on set just to get an autograph and he was as baffled as anyone - he was like, 'Oh, right, OK'."

Robert had worked on Harry Potter And The Goblet Of Fire at the time of filming, which gave him a small following, but nothing like what the 22-year-old has now.

Matthew said: "I think had it been after Twilight, it would have been a completely different story."

source : press association
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mer 6 Mai - 19:42

Traduction

Robert Pattinson «déconcerté» par les fans

Matthew McNulty a révélé que Robert Pattinson attirait l'attention des femmes de fans avant même sa célébrité dûe à Twilight et qu'il ne s'attendaist pas à cela.

Les deux acteurs ont travaillé ensemble sur le film qui raconte la relation entre Salvador Dali, joué par Robert, et Federico Garcia Lorca, joué par Javier Beltran.

Matthew, qui interprète le rôle du réalisateur Luis Bunuel, a déclaré: "Il y avait des moments où nous avions des jeunes filles qui venaient sur le plateau pour avoir son autographe et il était vraiment déconcerté - il faisait "Oh, et bien, OK"

Robert a travaillé sur Harry Potter et la coupe de feu au moment du tournage, qui lui a apporté à une petite notoriété, mais rien de comparable avec ce qu'il vit maintenant à 22 ans.

Matthieu dit : "Je pense que si ça avait été après Twilight, ça aurait été une tout autre histoire."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Mer 6 Mai - 19:53

TRADUCTION

Matthew McNulty n'est pas à son 1er film où il incarne un personnage réel. Il a déjà joué le petit ami de Debbie Curtis, Nick Jackson dans le film de Anton Corbijn dans Joy Division en 2007 avant de jouer le réalisateur Luis Buñuel dans le nouveau film biographique sur Salvador Dalí , Little Ashes. DS a parlé avec Matthew du surréalisme, de l'idole des jeunes Robert Pattinson, et de sa haine pour Manchester United.

Etiez vous fan de Dalí et Buñuel avant d'obtenr le rôle?

"Non, je ne peux pas dire que j'étais fan . Je connaissais leur travail – plus celui de Buñuel. J'ai suivi un module à l'université sur quelques uns de ses films. J'apprécie son travail,je pense que c'est un réalisateur fantastique , mais je ne connaissais les personnes qu'étaient Dalí et Buñuel , donc le film et le script m'ont bien ouvert les yeux ."

Pensez vous que Dalí et le surréalisme en général ont besoin d'être secouru et dissocié de leur images d'étudiants loufoques?

Je pense que oui, et le film le fera. Beaucoup de personnes qui verront le film parce qu'il y a Rob Pattinson pourront se forger leur propre opinion sur le surréalisme. On aura une nouvelle vision et pas celles qui ont été développées et ridiculisées dans le mouvement surréaliste. Le surréalisme a duré un peu trop longtemps et les idées centrales ont été lessivées , donc espérons que ce film fera que les gens chercheront à en savoir plus sur ces idéaux ."

Pensez vous que le mérite du film soit ombragé par les scènes d'amour et de nu de Pattinson?

"Peut être ceux qui n'ont pas vus le film, mais je ne m'inquiète pas pour ça. Si les gens veulent le juger avant de l'avoir vu et juste se baser sur le fait qu'il y a un homme sexy qui a le rôle principal sinon ce serait les prendre pour des imbéciles. Je pense que le film mérite d'être vu pour son scénario pour son aspect cinématographique J'espère que le bouche à oreille fera le reste"

On lit que vous avez fait appel à [le dirigeant de Liverpool ] Rafael Benitez pour vous baser en 1er lieu sur l'accent espagnol ...

"Ouais , et de tous les espagnols que j'ai pu entendre, c'était le mieux! J'ai aussi chopé ce que je pouvais à la télé , et tout ce qui touche à Match Of The Day et les entraineurs et joueurs . Il est évident que quand je suis allé en Espagne parmi les acteurs espagnols, et l'équipe qui parlait anglais j'ai beaucoup utilisé cela."

Il y a une scène assez viscérale dans le film où votre personnage attaque un homosexuel dans un parc Comment avez vous interprété les actes et la motivation de Buñuel?

"Je pense qu'il a perdu le contrôle. De toute manière, c'est quelqu'un d'assez agressif et il a perdu son amitié et la relation proche qu'il avait avec le poète Federico Lorca en 1er lieu puis celles de Lorca et Dalí. Sa seule manière de réagir à cela a été par la force physique. Plutôt que de se lâcher et de réagir face à leur relation homosexuelle il a préféré se battre avec eux et les blesser. Blesser quelqu'un qui n'avait aucun lien avec ça."

Pensez vous que la relation entre ces 3 personnages est la clé du triangle amoureux au centre du film?

"Probablement. Je ne pense pas que Buñuel était homosexuel. Je pense que ce contre quoi il se battait c'était le fait qu'il ne pouvait pas essayer ce genre de relation. Malgré le fait qu'il soit quelqu'un de si libéral et si aventurier dans ses attitudes et des opinions politiques, une partie de lui qu'il n'a pas pu exploré fut sa sexualité . Il voulait révolutionner le monde et s'il ne pouvait passer outre son homophobie il ne pouvait être ce révolutionnaire."

Pensez vous avoir des devoirs en incarnant ce personnage réel ?

"Oui ça c'est sûr. A chaque fois que vous incarnez un personne réelle vous sentez que vous avez une responsabilité envers ceux qui les ont connu. Aussi car c'est une icône Internationale , Européenne et surtout espagnole et je suis Britannique. ! Je sentais que je devais comprendre Buñuel , sinon on allait vraiment me lyncher."

Pensez vous que la relation entre Dalí et Lorca dans le film est fidèlement représenté?

"D'après ce que j'ai lu,c'est fidèle à ce que Buñuel disait sur leur relation. Il y avait aussi des ITW de Dalí sur son lit de mort et quelques années auparavant où il parlait de Lorca et de leur relation. Il y a des lettres et de nombreux témoignages de personnes qui les connaissaient. Il est clair que le film se devait d'avoir un certain niveau artistique mais en général cette histoire d'amour et cette relation ont bel et bien existé"

Ca fait quoi de jouer contre la légende du football Eric Cantona dans Looking For Eric? Etes vous fan de Manchester United ?

"Non je suis un fan de Manchester City (désolé je n'y connais rien au foot donc ce doit être l'équipe locale de Manchester et pas la grande équipe connue de tous ). C'était difficile, super dur! Autant je détestait Cantona le joueur de foot,autant travailler avec lui a été génial. De mon point de vue d'acteur, ce film est génial,car il n'y a aucun réalisateur à part Ken Loach pour donner autant de liberté aux acteurs. On vous donne le synopsis de la scène et c'est à vous de faire le reste pour que ce soit aussi naturel que possible. Mais oui comme le film tourne autour de cette équipe de foot je devais dépasser mes a priori , et c'est ce que j'ai fait. C'est un bon film et donc ça valait le coup de briser les règles!"

Etait ce différent de votre travail avec Anton Corbijn dans Control?

"oui. Ken ne travaille pas de manière conventionnelle. Pour lui le plus important ce n'est pas la beauté d'une scène mais la véracité de la performance et de la situation. Pour Anton l'aspect visuel est important, bien entendu cela est dû à son passé de photographe. Mais tous les 2 nous laissent libre de notre performance. Anton prenait un siège à l'arrière et n'intervenait pas beaucoup pour commenter votre performance, et de la même manière Ken vous disait juste ce que vous devez faire et où vous devez aller et après vous aviez carte blanche. Il y a à la fois de gros points communs et de grandes différences,comme avec tout bon réalisateur."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 2:40

Little Ashes director Paul Morrison talks about the film, the cast, and the future: an exclusive

“We made it in the spirit of . . . just need[ing] to make this film, it’s crying out to be done, without expectations of what will happen to it,” says Paul Morrison, director of Little Ashes about his film. “But I’ve been around long enough to know it’s when you least expect it that good things can happen.”
Little Ashes (which will be released this Friday, May 8, in the United States) has been met with great anticipation. Starring Robert Pattinson, Javier Beltran, Matthew McNulty, and Marina Gatell, the film will present an ephemeral biopic of the life of Salvador Dali – a Spanish artist whose art, some say, is impossibly well done.

As a director, Paul Morrison is known for his work in Wondrous Oblivion, Solomon and Gaenor, and Degas and Pissarro Fall Out. With Little Ashes nearing release, however, his name has practically become house hold.

I had the pleasure of interviewing the thoughtful and intellectual Mr. Morrison, and, after doing so, I am convinced that he is right, “good things can happen” – and to the right sort of people.

About what brought Morrison to the Little Ashes picture, he says it was “[a] great screenplay.” Continues Morrison, it’s “an intimate human story of these three or four people’s relationships at an extraordinary moment in history of social and artistic ferment. Plus, it was about these three exceptional artists, at least one of whom was a hero of mine.”

About the screenplay, which was written by Philippa Goslett, Morrison says that “the good thing about [it] is that it doesn’t attempt to be a biopic. It doesn’t try to tell the whole story, it just explores one seminal moment. Really, it’s a love story, and that’s what gives it power.” The love story in Little Ashes is one that takes place between the characters of Salvador Dali and Federico Garcia Lorca.

Dali is not the only artist whose relationships Morrison has tackled, though. 1994’s Degas and Pissarro Fall Out was also such a story. Says Morrison, “Both my grandfathers trained as artists, so I guess you could say it’s in the blood, though I don’t deliberately choose films about artists, they just seem to come.” Producer Carlo Dusi has said a similar sentiment, noting that artistic pieces seemed to find him so often that he had been planning to take some time off from them (that is, until The Absinthe Drinkers with John Charles Jopson at the helm came across his plate). As Morrison indicated, though, when you have a great screenplay and a story crying out to be told, biases and plans float by the wayside and magic gets made - thusly, Little Ashes.

About the film, Morrison says that he did not anticipate it receiving as much attention at inception, but that for casting purposes, much thought was put into selecting the perfect actors. Detailing the process of selection, Morrison says,

For Lorca and Dali, I must have seen every up-and-coming young actor who was available in both Spain and the U.K. Originally, Rob read for Lorca, and I was going to cast Dali in Spain. But Rob felt so much more a Dali – the combination of acute intelligence and vulnerability and self-consciousness that the part demanded – that I switched, and brought him back to read for Dali. He was perfect. I never saw anyone in Spain who felt right for Dali, by the way.

Then our great Spanish casting director Merce Espelleta brought in Javier. His English was lousy, but he had the soulfulness and charisma of Lorca, and [he] was a terrific actor. I took the risk that he could get his English up to scratch because he felt so right in other ways.

Our original Bunuel fell through at the last minute, and Matthew read for the part in London while I was already in prep in Spain. I got the CD and was bowled over by the performance. He had the strength and bullishness, but also his human-ness shone through. Marina, by the way, is brilliant, and she invests Magdelena with an energy and vitality, and also behind it a deep sadness, that are an essential part of the balance of the characters in the movie. You can’t imagine the film working without her.

With the success of casting, there were still quite a few obstacles for Mr. Morrison and the crew in pulling Little Ashes together. Says he, the biggest obstacle was “[r]aising the money, and then having to do it on the budget we had. As ever, though, sometimes the biggest obstacles are also a source of inspiration, and I think some of the intensity of the film comes from the pressure we were under.”

Still, there were good days and bad days on set. A “perfect day,” says Morrison, “was shooting the scene where Bunuel comes upon Dali and Lorca in a clinch in Lorca’s room. Nice and contained, funny, and brilliant performances, and time enough to get all the shots I wanted, and think of some others.” Continues he, it was “also very magical to shoot in Cadaques in the little bay which was Dali’s favourite, and to know that he had stood on the same rocks with Lorca eighty years before. . .” An “awful day,” says Morrison, “was shooting the aunt’s dinner party where we had a lot of Spanish press and TV around, trying to present a front of professional calm to the, but the actors were 5 hours getting through make-up, and I was screaming with impatience as we were left with only two hours to shoot the big scene.”

Even though Morrison might’ve been screaming on that "awful" day, for the most part, he is fairly reliant upon his cast to hold their own reigns. Says he, “I try to give space for the cast to develop the character and take some responsibility for their own portrayal. I like to be surprised. But I think they liked to hear from me from time to time also.” His direction, he says, is “not consciously” inspired by prior directors – because the “artists were enough inspiration . . .”

With Twilight and How To Be star Robert Pattinson in the cast, and with his recent successes outside of Little Ashes, his fame is bringing a lot to the table for the release of this picture. About that, Morrison says, “I don’t follow it very closely, but mostly it has been great for us.” On the other hand, “where Rob has been misconstrued,” says Morrison, “and seemed to be putting down our movie when that wasn’t what he intended,” it can be irritating. Though, says Morrison, “I’m delighted for Rob for his success, and delighted, too, that he will draw a new audience to the movie. The fans of his who have seen it so far, who I’ve spoken to, seem very positive.”

Over all, Morrison says he is “hoping it does well, so I can say goodbye to it knowing it will help me get the next one off the ground.” The next ones, he says, will be “a contemporary romantic comedy, a blues movie set in early sixties Chicago, and a movie about another painter, Charlotte Salomon, who was the Anne Frank of the visual arts.” The film about Charlotte, coincidentally, will also be produced by Little Ashes’ producer Carlo Dusi.

Examiner.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 2:54

Interview de Javier Beltran pour windycitymediagroup.com

‘Ashes' to ashes: Talking with Javier Beltran
by Richard Knight, Jr.

In the indie film Little Ashes, an intense romantic period drama, actor Javier Beltran makes his feature debut as revered gay Spanish poet, playwright and slain political activist Federico Garcia Lorca. Beltran's startling debut, however, has been slightly overshadowed by his suddenly world-famous co-star Robert Pattinson, the teenage heartthrob familiar to millions as vampire Edward Cullen in Twilight. Pattinson plays surrealist painter Salvador Dali, who meets Lorca at art school at the beginning of his career during the 1920s. The two become close friends and lovers before a host of complications intervenes, including Dali's intense preoccupation with fame and outrageous behavior. This time out it's Beltran, with his dreamy good looks, who gets to play the moody, sensual hero filled with passionate, unspoken desires. It's a performance that finds critics comparing Beltran to another Javier—Bardem.

Beltran is busy working on an array of projects—a wildly popular Spanish soap opera called Zoo and the Spanish premiere of the play The History Boys, but during a break in rehearsals from his home in Barcelona he managed to give Windy City Times his only Chicago-area interview. Beltran speaks beautiful English in Little Ashes but is more comfortable in his first language so the interview was conducted with the help of a translator.

Windy City Times: You were cast out of college in Little Ashes—were your college years in any way comparable to those experienced by Lorca, Dali and their artistic group?

Javier Beltran: More or less, yes. I'm 25 and Lorca was 27 so it was about the same, yes. [ Laughs ]

WCT: Lorca is highly revered, obviously, for his writing but do you think are people aware of his gay sexuality?

JB: Yes; the whole world knew. I don't think it was any secret. Everyone in Spain knew that he was gay. It was another thing about whether people talked about it or not. His secret was out there but what people cared more was his poetry [ and still do ] —not necessarily if he was gay or if he wasn't.

WCT: Do you think if the climate for gays in the 20s and 30s when Lorca and Dali were intimate friends had been more accepting, they would have been able to maintain their relationship?

JB: That is very hard to say—I wouldn't like to guess.

WCT: How does it feel to be the envy of millions of teenage girls and gay boys, sharing love scenes with Robert Pattinson?

JB: I don't know. [ laughs ] I'm just very happy to have worked with Robert—to have shared this project with him—and I'm very happy for him for his success.

WCT: Can you talk about filming the love scenes with him? Both of you have said they were painful physically to film—really?

JB: The scenes were very intense. It was very difficult to express since they were very intense emotions in these scenes with what was happening with the two individuals. But I was very comfortable doing the scenes because the crew and Robert were very supportive. I was happy how they came out in the movie.

WCT: In your research did you find a poem of Lorca's that helped you find the key to his character or his relationship with Dali?

JB: Many, many—all of them, actually. A Poet In New York is my favorite Lorca book. I loved the whole book. It's very difficult for me to choose only one.

WCT: You're being compared to Antonio Banderas and Javier Bardem partly because this is your breakout role and, like them, you're portraying a gay character. How does that feel?

JB: Me being compared to Antonio Banderas is a pleasure. I love his career; he's a marvelous actor, he's stupendous [ and ] he's a perfect example for young actors to follow, as is Javier Bardem. I get excited over this idea [ laughs ] I have to admit. I'm proud to be compared to these two. They're great actors both in Spain and abroad; they have great careers.

WCT: Any chance we'll see you in an Almodovar film?

JB: Hopefully! [ Laughs ] I'd love it, absolutely. Not at this moment, though.

WCT: Now that you've played Lorca, any chance you'll appear in one of his plays?

JB: No, I'm not doing any Lorca plays. I would like to, though.

WCT: How do you feel about your success with this movie?

JB: I'm not aware of fame or anything like that. I'm just a 25-year-old run-of-the-mill actor, no more, no less. It makes me very happy knowing that people are watching the movie—the more, the better. I haven't changed anything in my life. I will keep working and that's all.

WCT: Does all this fuss over same-sex marriage in America seem rather odd to someone from Spain, where it's legal?

JB: I don't live in the United States, but I would hope there wouldn't be any controversy and everyone should just live and let live.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 18:44

TRADUCTION

Le réalisateur de Little Ashes Paul Morrison tnous parle en exclusivité du film , des acteurs et de ses projets

“Nous l'avons fait en ayant comme état d'esprit. . . nous avions besoin de faire un film,sans attente particulière quant à son devenir ,” nous dit Paul Morrison. “Mais j'ai assez d'expériences pour vous dire que c'est lorsque l'on s'y attend le moins que de bonnes choses arrivent.”
Little Ashes (sort le 8 mai aux USA avec Robert Pattinson, Javier Beltran, Matthew McNulty,eMarina Gatell, tLe film est un film biographique sur dali et on peut dire qu'il est bien fait.

Quant au réalisateur Morrison ,il est connu pour Wondrous Oblivion, Solomon and Gaenor, and Degas and Pissarro Fall Out . Avec la sortie de Little Ashes, son nom sera connu de tous

J'ai eu le plaisir de l'interviewer et je suis convancu qu'il a raison qaund il dit que les “bonnes choses peuvent arriver” aux bonnes personnes
Pourquoi Morrison est il arrivé sur ce projet, il dit que “c'est un bon scénario”. Il ajoute “cette histoire intime et pleine d'humanité entre ces 3 ou 4 personnages à un moment extraordinaire de l'histoire et de ferveur artistique. De plus ça traite de 3 artistes exceptionnnels, et l'un d'entre eux était mon héros

Concernant le scénario, écrit par Philippa Goslett, Morrison “ Ce qui est bien c'est que ce n'est pas un film biographique. On ne disait pas toute l'histoire, ça explore juste une période, celle de l'amour et c'est ce qui lui rend encore plus puissant. L'histoire d'amour c'est celle de Dali et Lorca

Dali n'est pas le seul artiste dont Morrison a étudié les relations puisqu'il l'avait fait en 1994 avec Degas and Pissarro Fall Out . “ Mes 2 grand pères ont étudié l'art donc je peux dire que ça coule dans mes veines, même si je choisis pas délibéremment de faire des films sur des artistes, ils viennent à moi. Le producteur Carlo Dusi dit partagé la m^me opinion et que donc il tentait en ce moment d'éloigner de tels projets ( et ce jusqu'au tournage de The Absinthe Drinkers with John Charles Jopson ; comme l'a indiqué Morrison, quand vous avez un super scénario et une histoire qui vouq touche, vous mettez de côté vos opinions et vous laissez faire la magie d'où Little Ashes.

Concernant le film Morisson dit qu'il n'avait pas anticipé le fait qu'il allait recevoir autant d'attention, et que pour des raisons de castings, il pensait avoir choisis les meilleurs acteurs. Concernant leur sélection, il dit “ Pour Lorca et Dali , j'avais vu tous les jeunes acteurs montants disponibles en Espagne. Mais Rob convenait tant pour Dali – cette combinaison de grande intelligence , de vulnerabilité et de consciense de soi qu'exigeait le rôle- que j'ai changé d'avis et l'ai appelé pour une lecture . Il était parfait. Je n'ai jamais personne en Espagne qui semblait bien incarner Dali

Puis notre directeur de casting espagnol Merce Espelleta nous a apporté Javier. Son anglais était mauvais mais il avit l'âme et le charisme de Lorca et c'est un acteur magnifique? J'ai pris le risque qu'il améliore son anglais car il nous convenait si bien

A l'origine Bunuel nous a fait faux bond à la dernière minute et Mathew a auditionné pour le rôle à Londres alors que je préparais déjà le tournage en Espagne. J'ai eu le CD et été conquis par la performance. Il avait la force et son côté inhumain était étincellant. Marina , d'ailleurs, est brillante et elle a fait de Magdelena quelqu'un de vif et d' énergique, avec aussi cette tristesse, qui était essentiel pour contre balancer les autres personnages du film. Sans elle, le film n'aurait pas fonctionné

Avec le succès du casting, il y avait toujours des obstacles pour Morisson et son équipe pour produire Little Ashes. Le plus gros obstacle fût la récolte de fond et de réussir à faire le film avec le budget établi. Mais comme toujours fût une source d'inspiration et je pense que l'intensité du film vient du fait que nous étions sous pression

Pourtant il y avait de bons jours sur le plateau. Lors d”un jour parfait” nous avons filmé la scène où Bunuel tombe sur Dali dans la chambre de Lorca, C'était une performance sympathique, rigolote et nous avons eu le temps de filmer tous les plans que nous voulions et je pensais aux autres plans à tourner” “ Ce fût aussi magique de tourner à Cadaques dans la baie favori de Dali et savoir qu'il s'atait tenu là sur ces rochers avec Lorca il y a 80 ans. Une journée atroce fpût “le tournage de la fête de la tante car il y avait beaucoup de télé et de journalistes Espagnols, et nous voulions paraître professionnels mais les acteurs avaient subi 5 heures de maqullages et je criais d'impatience car il nous restait 2 heures pour fimer la Scène”

M^me s'il a crié les jours difficiles , la plupart du temps il se reposait sur les acteurs pour mettre leur touche à leur personnages. “J'ai tenté de leur donné de la liberté et prend leur responsablilité.J'aime être surpris. Mais je pense que de temps en temps ils aimaient m'entrendre dire mon opinion” Sa réalisation ne s'inspire pas d'anciennes réalisations car les acteurs étaient ma source d'inspiration...

Avec Twilight et How to Be, Robert Pattinson voit sa notoriété grandir et apporte beaucoup à la sortie du film. “Je n'ai pas suivi ça de près mais c'est super pour nous” D'un autre côté, quand rob s'est mal exprimé et qu'on a cru qu'il rabaissait le film, ça pouvait être agaçant. Toutefois Morrisson est heureux pour Rob et ravi qu'il attire un nouveau public . Ses fans qui ont vu le film avec qui j'ai parlé ont une opinion très positive

Quant au prochain projet, dit “ ce sera une comédie romantique contemporaine, dans les années 60 à Chicago at un autre film sur un peintre, Charlotte Salomon, qui était la anne Frank des arts visuels” Le film sur C Salomon sera produit par Carlo Dusi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 19:17

2ème article

TRADUCTION

Interview de Javier Beltran pour windycitymediagroup.com

by Richard Knight, Jr.

Dans le film Little Ashes , pendant une période dramatique et intensément romantique, l'acteur Javier Beltran fait ses débuts en incarnant un poète espagnol gay, aussi dramaturge et activiste politique, Lorca. Les débuts étonnants de Beltran ont été assombris par Robert Pattinson et sa soudaine notoriété, qui joue Dali, rencontrant Lorca à l'école d'art au début de sa carrière au début des années 1920. les 2 sont devenus des amis proches avant que cela ne se complique, incluant le désir intense de reconnaissance de Dali et son comportement outrancier. Cette fois c'est Beltran avec son apparence qui fait rêver, qui joue le héros sensuel et lunatique plein de désirs interdits? Sa performance ont fait que les critiques l'ont comparés à un autre Javier - Bardem

Beltran travaille sur de nombreux projets, un feuilleton très populaire nommé Zoo et l'avant première Espagnole de The History Boys, mais pendant unepause dans les répétitions, il a donné une ITW depuis sa maison à Barcelone. Il parle un bel anglais dans Little Ashes mais est plus à l'aise dans sa langue maternelle

Windy City Times: Vous avez été choisi à la sortie de l'université pour Little Ashes, vos années universitaires sont elles comparables à celles de Lorca et son groupe d'artiste?

JB: plus ou moins, J'ai 25 ans et Lorca avait 27 ans donc c'est la même chose

WTC: Lorca est très apprécié pour son écriture mais pensez vous que les gens savaient qu'il était gay?

JB oui tout le monde le savait. Je ne pense pas que c'était un secret. tout le monde le savait en Espagne, et en parlait. Les gens s'intéressait plus à sa poésie, pas à sa sexualité

WTC: Pensez vous que si à l'époque l'homosexuamité avait été mieux acceptée, Dali et Lorca auraient pu poursuivre leur relation?

JB: c'est difficile à dire je ne sais ps

WTC: Ca fait quoi d'être envié par des millions de jeunes filles car vous avez partager des scène d'amour avec
Robert Pattinson?

JB: Je ne sais pas (rires) Je suis juste ravi d'avoir travaillé avec Rob, d'avoir partagé ce projet et je suis ravi de son succès

WCT Pouvez vous parler du tournage de vos scènes d'amour? Tous 2 avaient dit que ce fût physiqement douloureux à filmer

JB Les scènes étaient très intenses. C'était difficile d'exprimer ces émotions intenses entre ces 2 personnages. Mais j'étais à l'aise car l'équipe et Rob m'ont bien soutenus. Je suis ravi du résultat dans le film

WTC: Dans vos recherches, avez vous trouvé un poème de Lorca qui vous a permis de trouver la clé du personnage ou sa relation avec Dali

JB : de nombreux poèmes en fait. A poet in New York est mon livre préféré. J'ai adoré tout le bouquin. C'est très difficile d'en choisir un


WTC: On vous compare à Antonio Banderas and Javier Bardem en partie car c'est le rôle qui vous a révélé ,comme eux vous avez incarné un homosexuel? Qu'en pensez vous?

JB: La comparaison avec Banderas ma plait. J'adore sa carrière. C'est un acteur merveilleux, c'est le parfait exemple pour les jeunes acteurs, tout comme J Bardem. L'idée m'excite je dois l'admettre (rires) Je suis fier qu'on me compare à eux? Ceux sont 2 acteurs géniaux en Espagne et à l'étranger, ils ont de grandes carrières

WTC: a t on une chance de vous voir dans un film d'Almodovar

JB : j'espère (rires) J'adorerais. Mais pas pour le moment non

WCT: Maintenant que vous avez incarné Lorca, allez vous par chance apparaître dans ses pièces de théâtres?

JB: Non mais j'aimerais bien

WTC: Comment ressentez vous votre succès grâce au film?

JB: Je n'en ai pas conscience. J'ai tout juste 25 ans ni plus ni moins. Ca me rend heureux de savoir que des gens vont voir le film, plus il y en aura mieux ce sera. Je vais continuer à tourner et c'est tout

WTC: Est ce que tout ce buzz autour des mariages entre personnes de même sexe aux USA vous semble étrange comparé à l'Espagne où c'est légal?

JB: je ne vis pas aux USA, mais j'aimerais qu'il n'y ait pas de contreverses et que chacun puisse vivre comme il l'entend

_________________
Revenir en haut Aller en bas
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 19:31

Merci pour la traduction
Bon ils ont l'air de dire que Javier Beltran est un acteur trés connus en Espagne...euh bon c'est vrai je suis pas experte en ciné espagnol mais moi jusqu'à Little Ashes je savais même pas qu'il existait
Le film doit sortir normalement demain ici...si j'ai la chance qu'il sorte chez moi j'irai le voir je vous raconterai...ici c'est petit alors malheureusement tous les films ne sont pas à l'affiche Neutral
Allez on croise les doigts

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Jeu 7 Mai - 21:18

ptiteaurel

très intéressantes ces deux interviews
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Ven 8 Mai - 17:00

PREESTRENO DE SÍN LÍMITE EN BARCELONA
Más que de una premiere, como todos la conocemos, tenemos que hablar de un "pase especial" o "preestreno". Tuvo lugar ayer jueves 7 de mayo a las 22h en los Cines Renoir Les Corts de Barcelona con previa invitación. El público de la sala estaba formado por el equipo técnico y de producción de la película, gente invitada a traves del club cultural TresC, vimos también algunos actores de programas y series de tv catalanes y supongo alguien de prensa que serían de prensa escrita porque no vi cámaras por ningún lado. Sobre las 22h y algo salió el presentador a presentar la película y a presentar a Marina Gatell, que fue la única del reparto que asistió a este pase. Muy guapa con un vestido rojo y tan simpática y risueña como siempre respondió a unas pocas preguntas del presentador y deseó que nos gustara la película. Se sentó en una de las butacas y dio comienzo la película doblada al castellano. Tampoco se organizó nada al finalizar el pase.

Algo similar hicieron en Londres el pasado miércoles 6 de mayo, un pase especial con la presencia de Marina Gatell y Matthew McNulty.

TRADUCTION

Première de "little Ashes" à Barcelone.
Plus qu'une première comme on le connait,on doit plutot dire qu'il s'agit d'une projection speciale ou une pré-première.
Elle a eu lieu hier jeudi 7 mai à 22h au cinema Renoir Les Corts à Barcelone sur invitation.Le public de la salle était formé par l'équipe technique et de production du film,des personnes invitées par le club cultural TresC,il y avait égalemment des acteurs de programes et series de tv catalanes et quelques membres de la presse ecrite vu qu'il n'y avait aucune camera sur place.Vers 22h le presentateur anonça à Marina Gatell qui fut la seule du casting à participer à cette projection.Elle était très belle avec une robe rouge et toujours aussi sympa...elle a repondu à quelques questions du presentateur et nous a dit esperer qu'on aime le film.Elle s'est assise et le film à commencer en Espagnol.

Ils ont organisé quelques chose similaire à Londres avec Marina Gatell et Matthew McNulty.

J'ai trouvé ces informations sur un blog(Marta)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Ven 8 Mai - 17:15

Merci pour la traduction

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Sam 9 Mai - 2:09

Screening For Robert Pattinson’s ‘Little Ashes’ Brings Out The Mustaches
Published by Brian Jacks



Robert Pattinson in 'Little Ashes'By now, most of you are probably familiar with “Little Ashes,” the small independent film that Robert Pattinson shot months before he embarked on his star-making “Twilight” experience. In the movie, Pattinson plays famed painter Salvador Dalí who, according to “Little Ashes,” engaged in a homosexual relationship with poet Federico García Lorca (disputed by Dalí in real life).

To his credit, Pattinson went full out on the role, even adopting the artist’s iconic mustache, which has now become as talked about as the film itself. And that brings us to Out Magazine’s screening of “Little Ashes” here in New York City this week. As you’ll see…they did a little something special to pay tribute to Pattinson

mtv.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Sam 9 Mai - 13:35

Trop fort les spectateurs!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Screenager
Rob'sédé
Rob'sédé
avatar

Nombre de messages : 658
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   Sam 9 Mai - 15:02

Traduction:
Robert Pattinson est à l'affiche de Little Ashes en ce moment, la plupart de vous connaissent Little Ashes, le petit film indépendant que Robert a tourné des mois avant de s'embarquer dans le film qui a fait de lui une star: Twilight. Dans le film, Pattinson joue le célèbre peintre Salvador Dali qui, en accord avec Little Ashes, est engagé dans une relation homosexuelle avec le poète Frederico Garcia Lorca.

Pour lui rendre honneur, Pattinson était totalement investi dans son rôle, il a même adopté la moustache symbolique de l'artiste, qui est desormais aussi connu que le film lui-même.

Comme vous pouvez le voir... les spectateurs on fait un petit quelque chose pour lui rendre hommage.

--------------
lol! , sont tarés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Little Ashes] News   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Little Ashes] News
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Silence... Moteur... And action... :: Filmographie :: Little Ashes-
Sauter vers: