The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Presse] Joy Magazine - octobre 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Ven 2 Oct - 21:33

Translation ( par twilightpoison.com)

Robert is the perfect example of what the media and fame are capable of doing. It’s a huge stroke of luck, brutal and well-aimed that all of a sudden launches you to the highest peak of worldwide attention, away from good and evil. Something very tempting and are.
“I wasn’t expecting having this much success. It’s something I still can’t understand. The truth is that in certain occasions I feel dizzy and I still don’t know how to handle so much attention” he expresses, in a very shy voice, almost like a whisper, as if he was telling us a secret. His eyes, so clear they’re almost transparent, stare attentively at us and distract us. It’s not easy resisting his charms! His honesty wins us over though, because far from finding a male diva, we discover, little by little a sensitive man. Warm and charming. We don’t hesitate in sharing with him what we really think: luck, yes, it’s fundamental, but if it doesn’t come hand in hand with talent and magic, everything remains just an anecdote. Robert smiles, he likes the idea. For now he knows that in talent he has exceeded expectations but he worries that he might not be up to the hype and the phenomenon that he’s become. It’s clear to us; charisma is authentic. And after this interview, there’s no doubts about it.

Last time we saw you, Twilight was about to be released and you said you didn’t know what to expect of the movie, and that everybody was looking forward to it. After all the success and box office numbers, how do you feel?
It’s very strange. I can say that everything has happened very fast. Like I’m fast-forwarding through life. Like everything around me is happening at 1000 m/p. The way you fast-forward a movie, just like that. I never thought the movie would cause such a stir. Seeing girls screaming around me is so bizarre. Sometimes I can’t believe is all about me. It’s like I’m living inside a movie, but I wake up and it’s all real. I see that it’s real and how much my life has changed. I still don’t know in which ways my life has changed, I’m still figuring that out. And I don’t know why but I think it’s going to take me a long time to figure it out. I guess it’s normal, don’t you think?

Of course! But we can’t deny that you’re already such a phenomenon by yourself. You have fans waiting for your next movie and wondering what you’re up to. Are you aware of that?
Yes, in fact, that’s the most strange part of it. For instance, I haven’t been able to see the final cut of New Moon, and I’ve read so many comments and opinions about it already. It’s something I can’t understand. It’s like everyone else can read into your future or, like they have more information of your life than you do.

Does that generate any pressure for you? Has it affected your work or changed you freedom in doing other things, or taking chances for fear of not acomplishing what others expect of you?
Honestly, no. In that sense I feel like I’m the same person i’ve always been and I feel I have all the freedom in the world. I’m still doing my job as best as I can, and most importantly, I still enjoy it. I admit that I do feel more safe in movie sets that on the streets. I never thought that one day that would happen, but I feel that in movie sets I can be myself, and be more relaxed and focused on what I have to do. When I go out for a walk, I have to be aware of everything that’s around me and that’s out of my control. On a familiar set at least you know what to expect most of the times (laughs).

Does it affect you what tabloids say about you and seeing yourself in the cover of these magazines?
Not at all. I don’t like to read them or be aware of what they say. At all. It’s something I avoid completely. I do my work, live my life and follow my intuitions. I make my decisions the best way that I can and that’s it. If you pay attention to any of that, you’ll lose. I’m aware of that and I try to be very careful about it. I try to live away from that, saving my self disgusts and headaches.

In Twilight we got to see some sexual tension between Bella and Edward. That’s something very enigmatic. Will that continue in the rest of the movies?
I don’t think there was sexual tension, nor do I think that that’s the focus of the movies. I don’t see it that way. I think it’s a stroy about what it means to commit to a feeling and to the person that you love. Above all, it’s about finding someone to love despite having to fight so many problems that might show up. What hooks you about the movie, I’m convinced about it, is that it talks about the fear of what can happen to you if you fall in love and give yourself away completely. Realising how far you can go for love, passion and being amazed by it. People identify with it more than you can imagine. To me it’s not even a story about vampires, but about feelings that we’ve all felt before. It talks about the fear of feeling those things. It’s a movie with so many meanings, that’s why I like it and I think that’s why people like it too.

Tell about how you can’t expect what’s going to happen when you go out.
Yes, it’s something I’m still taking in. I’m plain, I like normal things. But now there’s rumors about the places I like to visit, and I can’t go to those places anymore. One time I tried. I wanted to celebrate my birthday on the same place I always go to, and it was a total failure, There was so many people, I couldn’t have a good time. From that point on, I try to avoid places where I can be seen and become the object of paparazzi and curious people. I also avoid the hip, famous places where people think I might be at. I’ve changed them for darker places, those dodgy places where there’s good food and music. It’s sounds crazy, but I’ve had to develope strategies to go out with my friends and have a normal life. It’s the dark side of fame. But I don’t complain. I just asume that I have to deal with it now. Not everything can be perfect. I have so much already, having the oportunity of living from acting. It would be unfiar to say that I’m unlucky.

There are actors who would die to be in your shoes. Would you say that it’s a double life? The one that you live in front of the cameras, in red carpets and the one you live intimately?
Yes. In the end you have your real life and the one they make up in inteviews, not caring if what they’re saying is true or false. What’s true is that I’m too normal and I give them no material to write, so I’m an easy prey for make up stories. I should go wild and do crazy things so they have something to write about. My flaw for those tabloids is that I’m too calm and quiet (laughs).

And in those moments of intimacy and privacy, is it true hat you like to play the guitar? What do you do when you’re by yourself?
I do play the guitar. I have friends in Vancouver and I get together with them to play the guitar, listen to music. We spend the nights singing and swapping stories. I also do that when I’m at hotels. It’s relaxing. Music is my other passion. I hope I never leave it.

Speaking of passion and music, we know you write songs. What can you share about it?
I’m trying to write some songs for the next movie. I don’t know if it will be possible because of my schedule, but I want to do it. Music is the other side of me, it’s one of the things that complete me and I wouldn’t want to leave it aside for anything in the world. I have the intention of evolving in that aspect. It’s something I want to develope just as much as acting. I want to have a balance between those two things.

What other artistic endeavours are you interested in?

I always wanted to be a pianist and live in the south of France (laughs). But I’ve learned that it’s not important how you do things, but the final outcome. In life you always end up doing what you like. And nothing completes you more than that.

Do you have a spiritual side?
I believe in Karma. I believe it exists and whatever you do in your everyday life makes the eprson that you are. What you give in life comes back to you. I’m convinced of that, so I’m sure that everyday you have to be a good person and treat everyone with respect. We’re all connected.

We know you can’t say much about New Moon, but don’t leave before you tell us, did you have to go to some place dark to play this vampire again?
Yes, the truth is that the way I wanted to play Edward was less powerful. He’s a character that can’t change his condition, he didn’t choose his fate. He was unconcious when Carlisle turned him into a vampire. When he woke up, three days later, he realized that in oder to survive he would have to kill people. Imagine what would you feel like if you knew you would never grow old and that you would live forever. And what’s worse, you didn’t look for it. You become a sort of Superman without even wanting to be that, you were just a 17 year old kid. You must feel a huge impotence and frustration. Instead of believeing you’re hero, you’re a person who can’t find himself and doesn’t know who he is. Understanding that has been fundamental in understanding Edward. That very human side of him is what I love about him and I feel like I can relate to that. There’s something we all find hard to change and face about ourselves.

source twilight poison

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Ven 2 Oct - 21:44

Voici les scans

Photobucket Photobucket Photobucket Photobucket

source twilight poison

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Ven 2 Oct - 21:55

Je traduirais ce week end ......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Dim 4 Oct - 11:54

Robert est le parfait exemple de ce que peut faire les médias et la célébrité. Il y a la chance qui vous lance tout à coup sur le devant de la scène, brutal, loin du bien et du mal. C'est quelque chose de très tentant.
"Je ne m'attendais pas à un tel succès. C'est quelque chose que je ne comprends toujours pas. A vrai dire à certains moments, je me sens mal et je ne sais toujours pas gérer autant d'attention" dit il d'une voix très timide, presque un murmure, comme s'il nous disait un secret. Ses yeux, si clairs qu'ils sont presque transparents, nous fixent attentivement et nous distraient. Ce n'est pas facile de résister à son charme ! Nous sommes conquis par son honnêteté, car au lieu de trouver une diva masculine, on découvre, peu à peu, un homme sensible. Chaleureux et charmant. Nous n'hésitons à partager avec lui nos pensées : la chance oui c'est fondamental, mais si ça ne va pas de pair avec le talent et la magie, tout n'est qu'anecdote. Robert sourit, il aime cette idée. Désormais il sait qu'il a atteint les attentes mais il a peur de ne pas être à la hauteur du phénomène dans lequel il s'est embarqué. C'est clair, son charisme est authentique. Et après cette interview, il n'y a aucun doute.

La dernière fois qu'on vous a vu, Twilight allait sortir et vous nous aviez dit que vous ne saviez pas à quoi vous attendre mais que tout le monde voulait le voir. Après ce succès et ces chiffres, comment vous sentez vous ?

C'est très étrange. Tout est arrivé si vite. C'est comme si ma vie était en mode avance rapide. Comme si tout arrivé à 1000 km/h. Comme si vous faisiez "avance rapide" dans un film, c'est comme ça. Je ne pensais pas que le film engendrait tout ça. Voir des filles qui hurlent autour de moi est tellement bizarre. Parfois j'ai du mal à croire que c'est pour moi. C'est comme si ma vie était un film, mais je me réveille et c'est bien réel. Je vois que c'est réel et à quel point ma vie a changé. Je ne sais toujours pas en quoi elle a changé, j'essaie encore de comprendre. Et je pense que ça va me prendre un moment avant de pouvoir comprendre Je pense que c'est normal, ne croyez vous pas ?

Bien sûr ! Mais on ne peut nier le fait que vous êtes vous même un phénomène. Vos fans attendent votre prochain film et se demandent quels sont vos projets. En avez vous conscience ?

Oui en fait c'est ce qui est le plus étrange. Par exemple , je n'ai pu voir la version finale de New Moon et j'ai lu tant de commentaires sur ce point. C'est une chose que je ne peux comprendre. C'est comme si on essayait de lire dans mon avenir, comme si ils avaient plus d'informations sur ma vie que moi.

Est ce une pression pour vous ? Est ce que ça a affecté votre travail ou votre liberté de faire les choses ou de prendre des risques par peur de ne pas faire ce qu'on attend de vous ?

Honnêtement, non. Dans le sens où je suis toujours le même et je pense avoir toute liberté je fais toujours mon métier du mieux que je peux et le plus important, j'aime faire ça. J'avoue être plus en sécurité sur les plateaux que dans les rues. Je ne pensais pas que ça arriverait un jour, mais sur les plateaux, je peux être moi même et être plus relaxé et concentré sur ce que je fais. Quand je me promène, je dois tout contrôler . Sur un plateau, vous savez que c'est un terrain familier (rires).

Est ce que ce disent les tabloïds et de vous voir en couverture de tant de magazines vous affectent?

Pas du tout. Je n'aime pas lire ce qu'ils écrivent. Je m'en fiche. Je les évite. Je fais mon travail, je vis ma vie et je suis mes intuitions. Je fais au mieux pour prendre mes décisions. Si vous faites attention à ça, vous échouerez. J'en suis conscient et j'essaie d'y faire très attention. J'essaie de vivre loin de tout ça, en m'épargnant le dégoût de soi et les maux de têtes.

Dans Twilight on peut voir la tension sexuelle entre Bella et Edward. C'est quelque chose de très énigmatique. Est ce que ça va continuer dans les autres films ?

Je ne pense pas qu'il y a une tension sexuelle et je ne pense pas non plus que ce soit le but des films. Je ne le vois pas de cette manière. Je crois que c'est une histoire sur l'engagement et les sentiments que l'on ressent pour une personne qu'on aime.

Il s'agit surtout de trouver quelqu'un à aimer au lieu de combattre de nombreux problèmes qui pourraient surgir. Ce qui vous attire dans le film, j'en suis convaincu, c'est qu'il parle de la peur qu'on a quand on tombe amoureux et qu'on se laisse aller. Se rendre compte de jusqu'où vous pouvez aller par amour, par passion et être surpris. Les gens s'identifient à ça plus que vous ne croyez. Pour moi, ce n'est même pas une histoire de vampires, mais une histoire sur les sentiments qu'on a tous ressentis. Ca parle de la peur de parler de ces choses. C'est un film qui a beaucoup de sens, c'est pour ça que je l'aime et il en est de même pour les gens.

Lorsque vous sortez, vous ne vous attendez pas à ce qu'on vous suive. Parlez nous en.

Oui c'est une chose à laquelle je commence à m'habituer. Je suis simple. J'aime les choses normales. Mais maintenant il y a des rumeurs sur les endroits que j'aime fréquenter et je ne peux plus y aller. Une fois j'ai essayé . Je voulais fêter mon anniversaire comme d'habitude et ce fut un échec total. Il y avait tant de monde je n'ai pas passé un bon moment. A partir de ce moment là , j'essaie d'éviter les endroits où l'on peut me voir et devenir l'objet des paparazzis et des gens curieux. J'évite aussi les endroits à la mode où les gens pensent que j'irais. Je préfère des endroits plus sombres, ces endroits où il y a de la bonne bouffe et de la musque. Ca a l'air fou, mais j'ai dû développer des stratégies pour sortir avec mes amis et avoir une vie normale. C'est le mauvais côté de la célébrité. Mais je ne me plains pas. Il faut juste que je fasse avec. Tout ne peut être parfait. J'ai déjà tant, pouvoir vivre de mon métier. Ce serait injuste de dire que je n'ai pas de chance .

Il y a des acteurs qui meurent d'envie d'être à votre place. Diriez vous que c'est une double vie ? Celle face aux caméras, sur les tapis rouges et celle plus intime ?

Oui. A la fin, vous pouvez avoir une vie normale et celle qu'ils fabriquent en interviews, ils se fichent de savoir si ce qu'ils disent est vrai ou faux. Ce qui est vrai, c'est que je suis normal et que je ne leur donne pas matière à écrire, donc je suis une proie facile quand il s'agit d'inventer des histoires. Je devrais faire des choses folles pour qu'ils puissent écrire des choses. Ma faille pour ces tabloïds, c'est que je suis trop calme et silencieux (rires).

Et pendant ces moments intimes et privés, est ce vrai que vous adorez jouer de la guitare ? Que faites vous quand vous êtes seul ?

Je joue de la guitare. J'ai des amis à Vancouver et je vais les voir pour jouer de la guitare et écouter de la musique. On passe nos nuits à chanter et à échanger nos histoires. C'est ce que je fais aussi quand je suis à l'hôtel. C'est relaxant. La musique est mon autre passion. J'espère ne jamais l'abandonner.

En parlant de passion et de musique, on sait que vous écrivez des chansons. Que pouvez vous nous en dire ?

J'essaie d'écrire des chansons pour le prochain film. Je ne sais pas si ça sera possible à cause de mon agenda mais je veux le faire. La musique fait partie de moi, c'est ce qui me permet de sentir entier et je ne voudrais pour rien au monde la mettre de côté. J'ai l'intention d'évoluer sur cet aspect. C'est quelque chose que je veux développer au même titre que le métier d'acteur. Je veux trouver un équilibre entre le métier d'acteur et la musique.

Par quels autres aspects artistiques êtes vous intéressé ?

J'ai toujours voulu être pianiste et vivre dans le Sud de la France (rires). Mais j'ai appris que l'important ce n'est pas ce que vous faites mais le résultat final. Dans la vie vous finissez toujours par faire ce que vous voulez faire. Et cela vous permet de vous réaliser.

Avez vous un côté spirituel?

Je crois au Karma. Je crois en son existence et peu importe ce que vous faites dans la vie, ces actions font de vous ce que vous êtes. Ce que vous donnez, vous le recevrez en retour. J'en suis convaincu, donc je crois que chaque jour vous devez être une bonne personne et traitez les gens avec respect. On a tous un lien entre nous.

Nous savons que vous ne pouvez parler de New Moon, mais ne partez pas avant de nous avoir dit cela : avez vous dû chercher le côté sombre en vous pour incarner à nouveau ce vampire ?

Oui, à vrai dire, la manière dont je voulais incarner Edward était moins puissante . C'est quelqu'un qui ne peut changer qui il est, il n' a pas choisi son destin. Il était inconscient quand Carlisle l'a transformé en vampire. Quand il s'est réveillé 3 jours plus tard, il s'est rendu compte que pour vivre, il devait tuer les gens. Imaginez un peu ce que vous ressentiriez si vous saviez que vous n'allez plus vieillir et que vous vivrez éternellement. Et le pire, c'est vous ne vouliez pas ça. Vous devenez une espèce de Superman sans le vouloir alors que vous n'étiez qu'un garçon de 17 ans. Vous devez ressentir de la frustration. Au lieu de croire que vous êtes un héros, vous êtes une personne qui se cherche et qui ne sait qui il est. Comprendre cela est fondamental pour comprendre Edward. Cet aspect humain, c'est ce que j'aime chez lui et je me retrouve dans cet aspect . Il y a toujours quelque chose qu'on trouve difficile à changer et auquel on doit faire face.

source twilight poison

_________________
Revenir en haut Aller en bas
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Lun 5 Oct - 9:28

ptiteaurel

une très bonne interview. j'aime bien sa façon de parler de son personnage d'Edward mais malgré tout je trouve que la notion de désir est franchement très présente avec en plus un parallèle "soif du vampire/désir amoureux".

J'aime bien son avis sur le Karma.

Il a vraiment la tête sur les épaules et semble très détaché par rapport à certaines choses (même si il n'en revient pas)


Dernière édition par Valeriane le Lun 5 Oct - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
ptiteaurel
Administratrice
Administratrice
avatar

Nombre de messages : 38566
Date d'inscription : 13/03/2009
Age : 37
Localisation : Arras

MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   Lun 5 Oct - 13:10

J'ai adoré en effet traduire cette ITW car pour une fois c'est lui qui parle et parle la source de la source. Qu'est ce que ça fait du bien de lire des trucs censés. jadore

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Presse] Joy Magazine - octobre 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Presse] Joy Magazine - octobre 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2009 :: Octobre 2009-
Sauter vers: