The RPattz Club, Forum du site Therpattzrobertpattinson.blogspot.fr
 
Accueilhttp://therpattzrobertpattinson.blogspot.fr/CalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Web] Interview pour lefigaro.fr - 17.11.09

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Administratrice
Administratrice


Nombre de messages : 16344
Date d'inscription : 12/03/2009

MessageSujet: [Web] Interview pour lefigaro.fr - 17.11.09   Mar 17 Nov - 22:36

Robert Pattinson: «Je suis quelqu'un d'orgueilleux»

Propos recueillis par Emmanuèle Frois

Dans la vie, l'acteur anglais de 23 ans Robert Pattinson est aussi pâle qu'Edward Cullen, le héros vampire, romantique qu'il incarne pour la seconde fois à l'écran dans «Twilight, Chapitre 2: Tentation» de Chris Weitz. Interview de 15 minutes chrono à l'hôtel Crillon, avec un garçon très timide.

LE FIGARO - Comment analysez-vous le phénomène incroyable de Twilight ?

ROBERT PATTINSON : - (rire nerveux) Je n'en suis pas vraiment conscient parce que je suis dans l'œil du cyclone ! J'ai vu l'autre jour une vidéo sur tous ces paparazzis qui nous suivaient quand nous étions à l'aéroport. Quand je suis en face d'eux, je ne vois que leurs flashs. Sous un autre angle, comme dans celui dévoilé par la vidéo, j'ai aperçu quarante photographes qui se bousculaient pour tirer notre portrait. Je me sens donc un peu loin du «phénomène». Par ailleurs j'ai travaillé toute l'année. Et je n'ai pensé qu'au boulot !

Un film mérite-t-il une telle folie ?

Quand j'ai commencé le premier Twilight, je pensais que ce serait un petit film indépendant. Kristen Stewart en avait déjà à son actif et la réalisatrice, Catherine Hardwicke également. Je présumais que ce serait une étrange et intéressante histoire d'amour de vampire. Je ne savais pas, à l'époque, qu'on en tournerait un suivant, puis encore un autre...

Est-ce l'idée de l'amour impossible qui est la clé du succès de la tétralogie de Stephenie Meyer ?

Edward aime Bella avec une dévotion absolue et le fait qu'il soit un vampire fait qu'il y a toujours un danger dans leur relation. Et les gens souhaitent avoir une relation dangereuse et excitante.

Vous avez voulu devenir acteur très tôt. Qu'est-ce qui vous attirait ?

Je n'étais pas si jeune que ça ! Je me suis inscrit à la Barnes Theatre Company, un groupe de théâtre à 15 ans. Je trouvais ça drôle mais je n'avais pas encore la vocation.

En fait c'était comme le disent souvent les acteurs pour draguer les filles?

Oui (rires), toutes les jolies filles font du théâtre et jouent la comédie. Avant d'être sur scène, je m'occupais des éclairages. Une fois sur les planches, tout est arrivé très vite. Un jour, un agent qui était dans la salle m'a demandé si je voulais être acteur. Ma première audition pour Tess d'Urberville à la télé a marché.

Maintenant c'est une passion ?

Oui. Je suis quelqu'un de fier et d'orgueilleux. Je veux qu'on m'apprécie pour mon travail. Je ne veux vraiment pas être célèbre sans raison.

Vous pensez qu'avec Twilight vous êtes célèbre sans raison ?

Non ! Il y a d'abord les livres que les jeunes filles adorent. Et puis ensuite les adaptations cinématographiques qui ne ressemblent pas aux teen-movies typiques. Les films Twilight sont plus compliqués, plus noirs que les romances habituelles.

Il y a des centaines de gamines qui vous attendent dans la rue, au pied du Crillon. Qu'est-ce que cela vous fait ?

Cela me procure un sentiment très étrange. On imagine toujours une foule de fans hystériques. Mais ces ados ne sont pas des folles déchaînées. Elles sont intelligentes et cultivées. Elles veulent juste nous voir. J'ai l'impression de recevoir beaucoup de leur part et de ne rien donner en échange. C'est une position, pour moi, inacceptable.

Vous êtes aussi musicien, vous aviez écrit deux morceaux, «Never Think» et «Let Me Sign » pour Twilight chapitre 1. Pourquoi n'avoir rien composé pour le Chapitre 2 ?

Cela me prend beaucoup de temps d'écrire des chansons. Elles sont toutes très personnelles. Je crois que je n'aurais pas écrit ces morceaux si j'avais su que le film aurait un tel succès et serait une telle folie ! Je ne vais donc pas récidiver. En revanche, je veux composer des musiques de films pour orchestre, l'année prochaine.

N'avez-vous pas peur de rester coincé dans l'image du vampire Edward ?

Non. Je pense très différemment d'Edward. J'ai toujours senti à la fin des prises, une fois après avoir ôté mon maquillage et mes lentilles de contact, que je laissais le personnage très loin derrière moi

Vous vous voyez comment dans dix ans ?

Je ne sais pas. J'espère toujours faire un travail intéressant, avoir une maison de production qui permettra aux artistes de vivre de leur art.

Envie de retourner sur les planches ?

J'adorerais. J'ai eu de belles émotions, plus jeune, en jouant Shakespeare. Mais, pour l'instant, le théâtre me paraît un peu effrayant, car je suis attendu au tournant. Et puis ce serait idiot de ne pas profiter de ma notoriété au cinéma. Alors le théâtre attendra !

source : lefigaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rpattzrobertpattinson.com
nicolisandra
Co-Webmastrice/Modote
Co-Webmastrice/Modote
avatar

Nombre de messages : 9405
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 44
Localisation : ici et ailleurs

MessageSujet: Re: [Web] Interview pour lefigaro.fr - 17.11.09   Mar 17 Nov - 23:04

Sympa cette interview mais bon les journaleux sont pas très imaginatifs niveau questions...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
[Web] Interview pour lefigaro.fr - 17.11.09
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TheRpattzRobertPattinson.blogspot.fr | The RPattz Club :: Let s talk about RPattz :: Les archives du RPattz Kiosque :: Archives 2009 :: Novembre 2009-
Sauter vers: